background preloader

Evolution depuis le XIXème siècle

Facebook Twitter

I) L'évolution de la famille dans la deuxième moitié du XXè siècle - La Famille & l'enfant. I)L'évolution de la famille dans la 2ème moitié du 20ème siècle La seconde modernité, à partir de 1960 jusqu'à aujourd'hui, marquée par le développement de la culture jeune, traduit l'importance d'un monde de l'enfant, reconnu par les adultes, et sur lequel ces derniers ont peu de légitimité à intervenir.

I) L'évolution de la famille dans la deuxième moitié du XXè siècle - La Famille & l'enfant

A- Le changement de la famille traditionnelle 1- Les divorces Les changements de la famille sont visibles et nombreux car celle-ci n'obéit plus à un modèle unique, on peut donc apercevoir une apparition de la montée des divorces en une trentaine d'années, on est passé d'un divorce relativement rare à un divorce qui touche près d'un couple sur trois. On assiste depuis 1975 à une hausse continue des divorces quelques soit la durée du mariage. Aujourd'hui, la proportion finale de divorces parmi les couples mariés serait voisine de 30% et le risque de rupture est beaucoup plus net en début de mariage.

Les divorces ont plusieurs conséquences sur l'enfant: B-L'arrivée d'agents de socialisation. Evolution de la famille - Evolution de la famille. III) Evolution globale de la famille.

Evolution de la famille - Evolution de la famille

Nous avons essayé de simplifier l’évolution globale de la famille sous différentes périodes en précisant pour chacune d’entre elles la structure et la composition de la famille : Avant les années 1950 :la famille était composée des deux parents, et des enfants souvent nombreux (puisque la contraception était presque inexistante, que l’avortement était illégale jusqu’à la « loi Veil », en 1975). Les couples se mariaient tôt et ne divorçaient que très rarement. La femme ne travaillait pas, elle restait à la maison, et c’était le mari qui détenait l’autorité (on parle alors d’autorité paternelle), qui rapportait à la famille de quoi se nourrir en travaillant soit à l’usine, soit dans la ferme familiale. Au XIXème siècle, les enfants étaient peu instruits puisqu’ils n’aillaient pas à l’école mais travaillaient, souvent au même titre que leur père. Evolution de la famille de la puissance paternelle a l'autorité parentale - Compte Rendu - Maximedu26.

Intro : Depuis le 19eme siècle où Napoléon restitue la puissance du père sur sesenfants l’autorité dans la famille a beaucoup changé pour arriver à l’autorité parentale aujourd’hui. 1ere diapo : Père : Jusqu'au 19ème siècle, le père règne plus ou moins en maître sur lafamille.

Evolution de la famille de la puissance paternelle a l'autorité parentale - Compte Rendu - Maximedu26

Il possède tous les droits et c'est à lui que revient le choix des décisions concernant sa famille. Les époux ont un statut foncièrement inégalitaire. Le Code Napoléon (CodeCivil Français) de 1804 va rendre au père sa suprématie sur sa famille : droit de correction, puissance paternelle entière, droit de garde, ... Autorité parentale au XIXe. Documents - sitEColes. De la puissance paternelle à l’autorité parentale. Conclusion Bibliographie Aujourd’hui, l’institution familiale n’est plus promue comme un idéal, mais au contraire on constate un individualisme grandissant des formes de vie.

De la puissance paternelle à l’autorité parentale

D’ailleurs, le droit met en avant les droits individuels au sein du groupe famille plutôt que la promotion de l’institution familiale comme moyen de référence. La représentation des pères a beaucoup changé. Plusieurs raisons peuvent être invoquées pour expliquer ce changement : l’évolution des mœurs, de la société moderne, les nouvelles pratiques familiales, l’évolution du droit de la famille... C. Il est curieux d’étudier l’évolution des pratiques familiales dans l’histoire car la famille a été de tout temps une valeur refuge mais elle n’a pas toujours été dirigée par les mêmes acteurs : le père, la mère et les autorités étatiques luttent pour acquérir à chaque fois un peu plus de pouvoir au sein de la famille au détriment des autres acteurs. 1. Le père est donneur de sens et il éduque l’âme des enfants. 2. D. 1. Intéret de l'enfant, autorité parentale.