background preloader

La révolution française

La révolution française
Related:  1789 - Année Révolution

Chapitre : la révolution française - cours d'histoire pour les élèves de seconde - Boubou - Cours Chapitre 5  La révolution française banque. Pour entretenir le clergé, on vote la constitution civile du clergé. Les prêtres recevront un salaire de l'état, mais ils devront prêter serment à la Constitution. B. C. IV. nde Boudier Aurélien2 BPage 2 La Révolution française (1789-1792) Auteur : BelisaireVisualisations : 52591Modifié : 17/12/2014 à 20h21 L'année 1789 constitue une rupture fondamentale dans l'Histoire de la France. Le Trésor étant vide, le roi Louis XVI finit par se résoudre, sur l'avis des privilégiés, à convoquer les États généraux pour le 5 mai. Cette convocation trouve son origine dans les graves difficultés financières de la monarchie et l'opposition des « privilégiés » (noblesse et clergé) devant la volonté de mettre en œuvre des réformes novatrices (en particulier la réforme fiscale destinée à faire reposer l'impôt sur tous). Ces États généraux finissent par prendre l'ascendant sur un roi dépassé par les événements. L'ébranlement politique de 1789 Des États généraux à l'Assemblée nationale constituante Ouverture des États généraux à Versailles le 5 mai 1789 (gravure d'Helman, 1789). Les États généraux s'ouvrent le 5 mai 1789 et les députés sont rassemblés dans la salle des Menus Plaisirs. Les mouvements populaires L'élaboration de la Constitution

La révolution française : l'affirmation d'un nouvel univers politique - Réviser le cours - Histoire Introduction La Révolution française est un événement majeur de la fin du xviiie siècle. Née des difficultés de la monarchie et des contestations de l'absolutisme, elle marque une rupture totale avec l'ancien régime (la période précédente) dans le domaine politique, mais aussi économique, social et culturel.La France se modernise et change de visage. Un nouvel univers politique et social émerge : les Français n'étaient que des sujets, ils deviennent des citoyens impliqués dans la vie politique d'une nation souveraine unifiée.Mais la Révolution crée aussi des divisions durables dans la société française, entre les plus progressistes et les plus conservateurs. I. 1. • La France est une monarchie absolue de droit divin : tous les pouvoirs sont concentrés entre les mains du roi qui tient son pouvoir de Dieu. • En 1640, puis en 1688, deux révolutions opposent le Parlement anglais aux rois Charles Ier (décapité) et Jacques II (chassé de Londres). 2. 3. • Les gardes du roi cernent la salle. 1.

La Révolution Française - Histoire En 1789, c’est la fin de l’Ancien Régime . Le roi a décidé le 5 mai 1789 de réunir les Etats-Généraux afin de faire remonter les Cahiers de Doléances qui sont les témoins écrits des difficultés rencontrées par le peuple. Le 17 juin les députés du tiers Etat se déclarent Assemblée nationale car ils sont déçus des séances. Le 20 juin, ils prêtent serment dans la salle du Jeu de Paume afin de ne pas se séparer avant d’avoir élaboré une constitution. L’assemblée nationale devient constituante. C’est la fin de l’absolutisme. Dans les campagnes, c’est la Grande Peur car les paysans attaquent les châteaux des seigneurs et brulent les registres conservant les droits seigneuriaux. Dans la nuit du 4 août 1789, on abolit les droit seigneuriaux. C’est donc une nouvelle société qui se construit et qui pose les fondement de la république que nous connaissons. 1) La monarchie constitutionnelle(1789-1792) a) La France s’organise L’assemblée constituante réorganise la France. a) La République menacée

1789-1799 - La Révolution française Du tiers état à la Nation Le 5 mai 1789, le roi Louis XVI et Necker ouvrent solennellement les états généraux. Louis XVI n'a plus d'argent en caisse et a besoin de l'accord des représentants des trois ordres (clergé, noblesse et tiers état) pour lever de nouveaux impôts et réformer ceux existants. Dès l'ouverture des débats, les représentants du tiers état dénoncent la division de l'assemblée en trois ordres qui les met automatiquement en minorité lors des votes, face aux représentants des ordres privilégiés, le clergé et la noblesse. Ces deux ordres ne représentent qu'une toute petite partie de la population française et souhaitent maintenir les privilèges leur permettant de ne pas payer d'impôts. Le 17 juin, les députés du tiers état, ainsi que quelques membres du clergé et de la noblesse proches du peuple et des idées nouvelles du siècle des Lumières, se réunissent à part. Trois jours plus tard, les députés des trois ordres se réunissent en présence du roi. Une France nouvelle

L'Art en Question 4 : Marie-Antoinette et ses enfants de Vigée-Lebrun - Du "plan com" à la guillotine (10 min) Soutenez la production et la diffusion de cette nouvelle série. En savoir plus.Objectif: Textes hébergés - Divers - Conclusion de la Grande Révolution Conclusion de Pierre Kropotkine Lorsqu'on voit cette Convention, si terrible et si puissante, s'effondrer en 1794-1795, , si fière, si pleine de forces, disparaître, et tomber en 1799, après le régime démoralisant du Directoire, sous le joug militaire d'un Bonaparte, on est porté à se demander: " A quoi bon , si la nation doit de nouveau retomber sous le joug?" Et, dans tout le courant du dix-neuvième siècle, on n'a pas manqué de poser cette question, que les timides et les satisfaits ont exploitée à souhait comme un argument contre les révolutions en général. Les pages précédentes offrent la réponse. que nous trouvons aux derniers jours du dix-huitième siècle, au moment du coup d'État du dix-huit brumaire, n'est plus d'avant 1789. C'est une nouvelle France qui se constitue dès 1792-1793. Une nouvelle France était née en ces quatre années de Révolution. Voilà ce que l'on gagne à faire une Révolution. Il y a autre chose à relever. Il y a toujours un moment où la réforme est encore possible.

la Révolution française Fiche d'activités : la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen. Doc 2 p 64 : carte des départements en 1790 ; Doc 1 p 64 : l'usage de nouvelles mesures ; Doc 1 p 78 : la Marseillaise. Doc 4 p 69 : quelles sont les devises et les emblèmes de la République qui apparaissent sur ce document ? La Révolution a profondément transformée la France. 1/ Des grands principes inscrits dans la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen : Correction de la fiche. 2/ Une France réorganisée : - création des départements qui remplacent le découpage administratif compliqué de l'Ancien régime ; - la justice devient gratuite, la torture est abolie ; - au nom de la liberté de commerce, les péages et douanes intérieurs sont supprimés ; - un nouveau système de poids et de mesures est adopté. 3/ Des symboles : - notre hymne national : La Marseillaise est un chant de guerre composé en 1792 par Rouget de Lisle pour encourager les soldats de la Révolution qui se battent en Europe pour la liberté.

La Révolution Française Introduction Dès l'annonce de l'ouverture des états généraux, le souhait de changer la Nation émanait de tous les milieux et on appréhendait avec anxiété ou enthousiasme cet instant. Déjà, un fort élan politique parcourait le pays, Louis XVI et Necker étaient inquiets. Qui allait devenir le maître de la situation ? Les grands événements Le tiers se déclare « Assemblée nationale » Les États Généraux furent ouverts solennellement le 5 mai 1789, très vite une discussion acharnée éclata sur la façon de voter : « par tête », une voix pour chaque homme, ou « par ordre », une seule voix pour chacun des trois états comme le voulait la tradition. Le serment du jeu de paume Le 20 juin, sous prétexte d'effectuer des travaux d'entretien, le roi interdit l'accès de la salle où se réunissaient les États généraux. Le serment du jeu de paume Au centre, Bailly, le président de l'Assemblée nationale est monté sur une table. Le serment du jeu de paume - par Jacques-Louis DAVID (Musée du château de Versailles)

Révolution française Prise de la Bastille le 14 juillet 1789 par Hoüel. Les guerres de la Révolution française, qui ont touché une large partie de l’Europe continentale, ont propagé les idées révolutionnaires et contribué à l'abolition de la société d'ordres en Europe occidentale, dans les « républiques sœurs » puis dans toute l'Europe. La Révolution française diffère des autres révolutions par ses exigences universalistes en ce qu'elle est destinée à bénéficier à toute l'humanité[1]. Dès son commencement, la portée universelle des idées de la Révolution française a été proclamée par ses partisans et l'ampleur de ses conséquences soulignée par ses détracteurs[2]. La Révolution est restée un objet de débats[3] ainsi qu'une référence controversée tout au long des deux siècles qui l'ont suivie, en France et dans le monde[4]. Chronologie et périodisation La France dans les années 1780 La société française Organisation des trois ordres de la féodalité. Résistance à la monarchie absolue et désir de réforme Été 1789

Related: