background preloader

Comprendre les licences Creative Commons en 2 minutes : Vidéo tutoriel

Comprendre les licences Creative Commons en 2 minutes : Vidéo tutoriel

http://www.youtube.com/watch?v=SbJlA_8a9RM

Related:  Droits, libertés, éthiqueLe droit d'auteurmédias

Libertés, responsabilités : questions de droits - CLEMI Animé par l’association Jets d’encre, l’Observatoire, dont le CLEMI est membre fondateur est une instance de réflexion et de médiation, composée d’une vingtaine d’organisations représentatives du monde de l’Education et de la défense de la liberté de la presse. Cet organisme veille à l’instauration d’un climat de confiance favorable au développement d’une presse lycéenne libre et responsable. Il peut être saisi en cas de conflits ou de difficultés. Il est reconnu comme une instance de recours facultative par le Ministère de L’Education nationale. Les documents qu’il réalise apportent des précisions fort utiles sur l’exercice du droit de publication lycéen. Ils constituent une information de référence sur ce sujet .

Tout ce qu'il faut savoir sur les licences Creative Commons Je m'y réfère tous les jours, que ce soit ici pour ce blog, pour LittleThingz, et pour illustrer tout un tas de choses, et pourtant je me rends compte que je ne suis jamais vraiment entré dans le détail pour expliquer ici ces fameuses licences Creative Commons. Car oui, sauf exceptions de rares photos personnelles, de captures d'écran, ou de quelques images "piquées" sur les pages d'un service web parce que j'en fait la promotion, toutes les images que tu trouves ici sont distribuées selon une de ces licences. Et pourtant, j'ai l'impression que ce n'est pas la règle sur la majorité des blogs et sites web, et je pense que c'est bien dommage. Voici donc l'essentiel de ce qu'il faut savoir sur le sujet, en t'expliquant un peu ma manière personnelle de gérer ça. Pourquoi faut-il connaître et utiliser ces licences ? Sauf que comme toute chose, il y a un auteur derrière chaque création, et il n'est pas forcément d'accord que tu lui piques son travail sans contrepartie.

franceinfo junior. Peut-on tout dire et tout publier sur Internet ? Ce qui a été dit ou écrit sur les réseaux sociaux peut-il un jour se retourner contre nous et nous mener jusqu'à un procès ? C'est l'une des nombreuses questions soulevées par la récente affaire des tweets du journaliste et écrivain de 24 ans, Mehdi Meklat, dont les tenants sont résumés ici par notre rédaction. Ses tweets anciens et jugés injurieux, racistes ou homophobes ont été publiés sous le pseudo de Marcelin Deschamps, à partir de 2011. Dans un post Facebook, le jeune journaliste a présenté ses excuses et a expliqué que ce pseudo était devenu "un personnage de fiction maléfique", testant les limites de la "provocation" jusqu'à l'excès. Sur Internet, quelle liberté revient à l'internaute, dans quelles proportions et jusqu'à quelles limites... ou contraintes ?

Le droit d'auteur et le droit à l'image — Documentation (CDI) Le droit d'auteur et le droit à l'image Évelyne Moreau et Sophie Lorenzo, de l'École des Mines de Nantes proposent un module de formation en ligne donnant les éléments essentiels pour permettre à chacun de gérer la problématique du droits d’auteur. De nombreux points sont abordés : les principales notions juridiques liées au droit de l'information et de la communication (œuvres, auteurs, copie....), les œuvres protégées ou non-protégées, les différents droits (droit d'auteur, droit à l'image, droit moral, droit patrimonial...), l'exception pédagogique, etc... Internet et droit d'auteur Ce dossier du CRDP Midi-Pyrénées (janvier 2009, mis à jour en mars 2010) porte sur l'actualité du droit d'auteur et ses applications sur Internet. L'oeuvre, l'auteur et ses droits : ces différents points sont abordés et commentés en prenant appui sur les principaux textes officiels.

Le nouveau site « Images d’art » de la RMN : une chance manquée pour la diffusion de la culture En septembre 2015, le collectif SavoirsCom1 appelait à une politique ouverte de l’accès aux reproductions d’œuvres des musées publics. SavoirsCom1 rappelle qu’une politique de l’accès ouvert aux communs culturels numériques est à portée de main. Le bénéfice collectif apporté par l’accès ouvert est déjà connu, tant dans le domaine de la culture que dans celui des sciences. Nous regrettions la situation actuelle, dans laquelle « des enclosures des communs culturels numériques sont trop souvent créées par les institutions qui ont la charge d’en favoriser la diffusion et l’utilisation.» Nous proposions de : 1) Passer à la haute définition ; 2) Favoriser les usages de manière généreuse et cohérente ; 3) Encourager la collaboration avec les communautés créatives ouvertes ; et enfin 4) Faire cesser la fraude au droit d’auteur (copyfraud).

Droit d'auteur Les droits d’auteur sont l’ensemble de droits que peut revendiquer un auteur sur ses créations, sur ses œuvres. Selon cette loi, un auteur est propriétaire de ses œuvres : on parle alors de propriété intellectuelle, régie par le Code de la propriété intellectuelle. Qui peut bénéficier du droit d’auteur ? Flickr : succès pour la marque du domaine public et la licence CC 0 Depuis l'arrivée ce printemps du contrat Creative Commons Zéro et de la marque du domaine public, des centaines de milliers de photographies ont opté pour ces nouvelles licences. Le succès des nouvelles licences de Flickr se confirme. Trois mois après leur apparition sur le site spécialisé dans le partage des photos, le nombre de clichés utilisant le contrat Creative Commons Zéro (CC 0) ou la marque du domaine public a dépassé la barre des 754 000. Début avril, la plateforme en comptait six fois moins, avec "à peine" 130 000 photographies au compteur. Si l'on regarde plus en détail, c'est la marque du domaine public qui rencontre le plus de succès puisqu'il y a plus de 551 000 contenus recensés.

Europe : ce que pensent les auteurs de la directive droit d'auteur Le Conseil Permanent des Écrivains se réunissait ce matin pour évoquer le texte de la Commission européenne portant sur la réforme du droit d’auteur. Il a alors fait part de l’ensemble de ses réflexions dans un texte diffusé à la presse : Directive sur le droit d’auteur : qu’en pensent les écrivains ? Nous le reproduisons ci-dessous dans son intégralité. Après les annonces de l’automne 2014, la proposition de directive 2016/280 sur le droit d’auteur dans le marché unique numérique, présentée le 14 septembre 2016 par la Commission européenne, peut finalement apparaître moins inquiétante que prévu. Le texte propose toutefois la création ou l’extension de trois exceptions au droit d’auteur.

De la parodie au remix : quel équilibre entre droit d’auteur et liberté d’expression La Cour de Justice de l’Union européenne a rendu hier un arrêt très attendu à propos des limites de l’exception de parodie. C’est la première fois que cette exception au droit d’auteur était examinée au niveau européen et la Cour a décidé de considérer qu’il s’agissait d’une « notion autonome du droit de l’Union« , tout en rattachant la parodie à l’exercice de la liberté d’expression. L’affaire était pourtant délicate, car la parodie en cause portait sur une couverture des aventures de Bob et Bobette, détournée par un membre d’un parti politique d’extrême-droite flamand pour orner un calendrier. Des modifications avaient été apportées à l’oeuvre pour cibler explicitement des « personnes voilées ou de couleur » (voir ci-dessous). Les héritiers du dessinateur estimaient qu’il y avait violation du droit d’auteur, en arguant du fait qu’ils ne souhaitaient pas voir l’oeuvre associée au message discriminatoire que ce détournement véhiculait.

Matins débrouille - [Espace Doc Web] Audrey ROUMBO, professeure documentaliste au Collège F. Brossette à Cours la Villle, propose, depuis la rentrée, d’assurer des "Matins débrouille". Destinés à des demi-groupes de 6èmes ces cours, prévus 1h par quinzaine, ont pour objectif de permettre aux élèves de se constituer une "boîte à outils numériques". Si le confinement n’a pas permis de maintenir ces ateliers en présentiel, une partie du travail peut néanmoins se faire en distanciel. Audrey partage son expérience ci-après.

Faire jouer l'exception pédagogique  Informations juridiques Conditions d'utilisation : Droit de propriété intellectuelle : la présentation et le contenu du site www.cndp.fr constituent des oeuvres protégées par la législation française et internationale relative à la propriété intellectuelle. Les éléments de fond protégeables tels que les textes, les photographies, les données, les graphiques, les vidéos, les images…, ainsi que les éléments de forme (choix, plan, disposition des matières, organisation des données…) sont la propriété du CNDP au titre du droit d'auteur et au titre du droit du producteur de la base de données. En vertu de cette propriété, le CNDP peut exploiter ces différents éléments seul ou grâce à l'accord obtenu des détenteurs de droits et ce, pour le monde entier.

Numérique : Répertoire des œuvres Les 3 boutons ci-dessous vous permettent d'accéder aux œuvres autorisées de la façon suivante : • "Livres et musique imprimée" vous permet d’effectuer une recherche par ÉDITEUR (en effet, l’éditeur a apporté 1 mandat pour l’ensemble des livres de son catalogue) ; • "Presse, journaux, revues..." vous permet d’effectuer une recherche par TITRE du journal ou de la revue ; • "Images (non issues de publications)" vous permet d’effectuer une recherche par le nom de l'AUTEUR de l'image. Ou utilisez l'abécédaire : Remarque : ces listes s'enrichissent périodiquement.

Related: