background preloader

S’exprimer et communiquer librement 

S’exprimer et communiquer librement 
Les nombreux outils de communication et de publication numériques offerts à tous actuellement, tels que messageries, messageries instantanées, forums, réseaux sociaux, blogs permettent de communiquer rapidement avec des personnes éloignées et de publier ses idées ou ses œuvres à destination d’un public pouvant se situer aux quatre coins de la planète. Cette liberté de communication ne doit pas faire oublier aux internautes les règles basiques de respect des personnes, de leur vie privée, de leur dignité ainsi que de leur intégrité physique comme morale. Faire usage de sa liberté d’expression La liberté d’expression est un principe constitutionnel fondamental, issu de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789, et qui permet à chacun d’exprimer librement ses idées et ses opinions. Lire la suite Respecter la vie privée et le droit à l'image Internet permet à chacun d’entre nous d’être auteur et éditeur de multiples contenus rapidement et avec une grande facilité.

http://eduscol.education.fr/internet-responsable/communication-et-vie-privee/sexprimer-et-communiquer-librement.html

Related:  EDUCATION AUX MEDIASValide ton B2i lycéePublier responsable

Outils pédagogiques Dans le cadre du projet Jeunes-Journalistes, un outil pédagogiques d’éducation aux médias s’adressant aux jeunes à partir de 14 ans ont été réalisés. Cet outil se compose de 4 cahiers de 16 pages et permettent de découvrir petit à petit l’univers médiatique, du métier de journaliste à la rédaction d’un article en passant par le droit d’auteur, la déontologie, l’importance d’une image, etc. Chaque cahier (que vous pouvez télécharger en format pdf en cliquant sur son titre ci-dessous) aborde un thème différent.

2.5 Les droits des auteurs  Page mise à jour le 01 septembre 2011 Faire la distinction entre les différents droits d’auteur, les différentes œuvres et apprendre à faire respecter ses droits lorsque ses créations sont reprises et diffusées sur Internet. Cas concrets franceinfo junior. Peut-on tout dire et tout publier sur Internet ? Ce qui a été dit ou écrit sur les réseaux sociaux peut-il un jour se retourner contre nous et nous mener jusqu'à un procès ? C'est l'une des nombreuses questions soulevées par la récente affaire des tweets du journaliste et écrivain de 24 ans, Mehdi Meklat, dont les tenants sont résumés ici par notre rédaction. Ses tweets anciens et jugés injurieux, racistes ou homophobes ont été publiés sous le pseudo de Marcelin Deschamps, à partir de 2011.

Déclaration des devoirs et des droits des journalistes (Munich, 1971) Préambule Le droit à l’information, à la libre expression et à la critique est une des libertés fondamentales de tout être humain. Ce droit du public de connaître les faits et les opinions procède l’ensemble des devoirs et des droits des journalistes. 2.3 conseils sur internet pour les jeunes Par le biais des navigateurs, des informations sur vous peuvent être récupérées sans que vous ne vous en rendiez compte (voire la rubrique « Données et tracking »). Afin de protéger vos données, et donc votre vie privée, il est important de bien paramétrer vos navigateurs. : supprimer régulièrelment l'historiqu et les cookies, indiquer aux sites qu'on refuse d'être pisté, et éventuellement utiliser le mode navigation privée et un bloqueur de publicités. Sur Mozilla Firefox : Ouvrir le menu puis cliquer sur Historique et sur effacer l’historique récent

La campagne qui alerte sur les selfies dénudés – Give Me Five by Phosphore Parce que le « revenge porn » (la diffusion d’une photo de quelqu’un nu après une séparation ou par esprit de vengeance) n’arrive pas qu’à Rihanna, l’association canadienne Children of Street Society lance une campagne sur les dangers des selfies dénudés. « Es-tu sûr(e) de vouloir envoyer cette photo ? Sûr(e) de faire confiance au destinataire ? Sûr(e) qu’il est celui qu’il prétend être ? Sûr(e) qu’il ne te menacera pas de partager cette image avec toute ta liste de contacts ? Sûr(e) de vouloir lui donner autant de pouvoir ? » C’est le message qu’on devrait avoir en tête avant d’envoyer une photo compromettante.

Lionel Vighier : La pédagogie contre les théories du complot Les jeunes seraient particulièrement sensibles aux théories du complot qui se diffusent sur internet : comment l’Ecole peut-elle construire un esprit critique suffisamment armé pour résister aux mensonges et manipulations ? Lionel Vighier, professeur de français au collège Pablo Picasso à Montesson dans les Yvelines, a choisi de prendre par les cornes le taureau du conspirationnisme: ses troisièmes ont mené des recherches en ligne sur les théories du complot, en ont démonté les mécanismes de raisonnement et de rhétorique, ont réalisé à leur tour des vidéos conspirationnistes sur le mode de la parodie, « excellent exercice de mise à distance et en même temps de création ». Le projet développe des compétences autour de l’argumentation, en particulier de la persuasion : il constitue aussi un remarquable exemple d’éducation à la citoyenneté numérique. Avec un scoop : « Les preuves sont accablantes : les profs sont en réalité des vampires ! »

4.4vidéo : « Comment le web classe les informations ? Google, Facebook et les big data » En naviguant sur ce site, des traceurs de mesure d’audience ont été générés, vous pouvez les supprimer et les interdire à l’avenir en bloquant sur votre navigateur les cookies de domaine d’origine xiti.com. X Pour paramétrer les traceurs Tous suspects sur le Web Les milliers de messages publiés chaque année sur les réseaux sociaux fournissent la matière plus que nécessaire pour faire de chacun d’entre nous un suspect potentiel. LE MONDE IDEES | • Mis à jour le | Par Damien Leloup Un jeune homme introverti, qui passait beaucoup de temps à jouer en ligne, avait manifesté à plusieurs reprises des signes de mal-être sur des forums et des sites Internet et laissait entendre qu’il avait une relation conflictuelle avec son père. Pendant plusieurs jours, ces pauvres éléments ont suffi pour que Sébastien Troadec fasse figure, pour des centaines d’enquêteurs amateurs, de suspect principal dans l’affaire des disparus d’Orvault, près de Nantes (Loire-Atlantique). Un coupable idéal qui s’est révélé être une victime, puisque les conclusions de la police ont abouti à la mise en examen, lundi 6 mars, de l’ex-beau-frère du père de famille, qui a avoué aux enquêteurs avoir tué les parents et les deux enfants Troadec, disparus depuis le 16 février.

Related: