background preloader

Dvdclassik - Analyse des classiques du cinéma et de leur édition

Dvdclassik - Analyse des classiques du cinéma et de leur édition
Tests DVD Luc Moullet en shorts - Chalet Pointu Critiques de films Ma nuit chez Maud de Eric Rohmer 14 janvier - Pierre Charrel Après avoir vécu et travaillé en Amérique pendant quelques années, Jean-Louis (Jean-Louis Trintignant), est revenu en France. Il vit désormais…

http://www.dvdclassik.com/

Related:  tatimoiAnalyse cinématographiqueTélévision, Cinéma, etcCinéma

Analyse de film Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La théorie du cinéma ou l'analyse de film (ou analyse filmique) ou (vieilli) la filmologie est un ensemble très varié de méthodes de recherche sur la signification, l'esthétique, la structure, la technique voire l'intérêt sociologique ou historique d'un objet filmique. La méthode d'analyse varie suivant le film. L'exercice proprement dit figure au programme de nombreux examens (BTS audiovisuel, licence de cinéma) ou concours d'écoles de cinéma publiques (Fémis, ENSLL, ESAV, INSAS) ou privées, françaises ou étrangères. L'analyse de film constitue le principal enseignement théorique du cinéma à l'Université, parallèlement à l'histoire du cinéma. Historique[modifier | modifier le code]

Films coupés en 2 Si elle peut mettre l'eau à la bouche et exciter les esprits, la distribution de la nouvelle oeuvre de Lars Von Trier est aussi un sacré casse-tête. Ce qui était annoncé comme un film pornographique de 5h30 sort dès demain (1er janvier) au cinéma dans une version censurée et tronquée. A Nymphomaniac : Volume 1, succèdera la seconde partie fin janvier.

analyses de films, analyse de films Voyages, 1999 Space Odyssey (A), 1968 In the Mood for Love, 2000 Elephant, 2003 Litterature audio.com Donneur de voix : René Depasse | Durée : 2h | Genre : Nouvelles « Au courant de ma vie errante, il m’est arrivé une fois de m’arrêter dans un château enchanté, chez une fée. » Cette fée est la reine Elisabeth de Roumanie (1843-1916), connue aussi sous son nom de plume Carmen Sylva, pour qui Pierre Loti, reçu en intime à Sinaia et à Bucarest, avait une grande admiration qu’il nous fait partager. « Oh ! comme je me rappelle les moindres instants de ces causeries exquises dans ce boudoir sombre, avec cette reine vêtue de blanc… Des phrases entières de la reine me reviennent en mémoire avec leurs inflexions doucement musicales. La première fois que j’eus l’honneur de causer avec Sa Majesté, mon étonnement ne fut pas de l’entendre causer supérieurement de choses supérieures, je savais d’avance qu’elle était ainsi. Pour ajouter un petit récit à « la vie errante » de l’écrivain, Charmeurs de serpents, après Bucarest et Venise nous transporte au Maroc à Tétouan, « la ville blanche ».

Caméra objective et subjective Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Dans les arts graphiques, et en particulier au cinéma, on distingue les vues dites en caméra subjective, ou plans subjectifs, des vues dites en caméra objective. Utilisation cinématographique[modifier | modifier le code] Dimension séries bonnes séries, buzz, critères objectivement objectifs, liste, lol, share Une série est bonne quand… Après avoir laissé infuser toute ma sagesse dans le précédent billet, je retrouve cette fois-ci une partie de ma jeunesse. Les listes, il parait, c’est genre “in”, ça “buzz”, ça peut faire “lol”, ça se “share”. Bref, les listes sont insignifiantes, c’est pour ça qu’elles sont utiles.

Histoire du cinéma 1 Rouleaux narratifs Le principe du « rouleau narratif », grand dessin panoramique déroulant sur papier ou sur soie, fut largement utilisé en Chine et au Japon à partir du Xe siècle par des conteurs comme support narratif. Ces grands dessins cinétiques, servaient à planter le décor, à suivre la progression de l'intrigue et permettait aux spectateurs de voir les déplacements du héros dans les dédales des palais ou des villes… Il pouvait bien sûr y avoir un rouleau pour chaque « plan séquence » du récit, et être accompagné ou non par des musiciens. Théâtre d'ombres Le théâtre d’ombres, quant à lui, est un art très ancien représenté dans tous les pays du monde. L’ENFER - Henri-Georges Clouzot - Serge Bromberg, Ruxandra Medre Gilles Deleuze : "une belle rencontre : Kurosawa et Dostoïevski. ... Qu’est-ce qui fait qu’un cinéaste a vraiment envie d’adapter, par exemple, un roman ?"

Cinémathèque française - Chaînes - Canal-U La Cinémathèque française expose, abrite, restaure, montre ses collections grâce à ses trois espaces d'exposition, programme les grands films de l'histoire du cinéma dans ses trois salles de projections, accueille étudiants et chercheurs dans une bibliothèque et un centre d'archives, anime des espaces pédagogiques destinés au jeune public... Depuis son installation, l'institution a reçu plusieurs centaines de milliers de visiteurs. Plusieurs expositions ont permis d'explorer de grands thèmes de l'histoire du cinéma ou de la production contemporaine : Renoir-Renoir, Pedro Almodóvar, le Cinéma expressionniste allemand, L'Image d'après en collaboration avec Magnum Photos, Sacha Guitry, une vie d'artiste, réalisée avec la Bibliothèque nationale de France.

Affiches honnêtes des films Nous connaissons maintenant les 7 longs-métrages qui se disputeront le César du Meilleur film lors de la 38ème Cérémonie des César, le 22 février prochain. Inspirés par les détournements honnêtes réalisés depuis quelques années par CollegeHumor à l'occasion des Oscars, nous avons également entrepris de faire dire la vérité aux affiches des meilleurs films français de l'année. Mise à jour du 22 février 2013 : le soir de la cérémonie, les affiches ont été montrées au Grand Journal, notamment à deux concernés (Virginie Ledoyen et Jérémie Rénier). Voici la vidéo :

Histoire du cinéma 2 Le cinéma n'est pas capable, en lui même, de reproduire un mouvement continu Une des observation qui participa à la création du cinéma, est cette particularité physiologique de l'œil humain connue sous le terme de « persistance rétinienne ». Lorsque nous regardons un objet, son image se forme sur la rétine, « surface sensible » à la lumière qui tapisse le fond de l'œil. L'image ainsi captée par la rétine met une fraction de seconde à disparaître. De nombreux instruments furent construit sur ce principe, du simple thaumatrope (2 images tournant autour d'un axe) au praxinoscope à miroirs d'Émile Reynaud. En 1831, le Belge Joseph Plateau, commercialisera avec un certain succès, un « jouet optique » le phénakistoscope :

Related:  MOVIES & POP CORNFilms, documentaires...CinémaCritiques / analyses de filmsCinémaCinemaCritiques cinéphiles/Cinemacinemaaa