background preloader

Homme de Vitruve

Homme de Vitruve
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L’homme de Vitruve (ou homme vitruvien) est le nom communément donné au dessin à la plume, encre et lavis sur papier, intitulé Étude des proportions du corps humain selon Vitruve et réalisé par Léonard de Vinci aux alentours de 1492. L’homme de Vitruve est le symbole de l’humanisme, l’homme y étant considéré comme le centre de l’univers. Ce dessin a appartenu à la collection d’œuvres d’art graphique de Giuseppe Bossi avant d’être acheté en 1822 par les Gallerie dell’Accademia de Venise. Une traduction du texte de la page de Léonard de Vinci[modifier | modifier le code] Vitruve dit, dans son ouvrage sur l'architecture : « [...] la Nature a distribué les mesures du corps humain comme ceci:Quatre doigts font une paume, et quatre paumes font un pied, six paumes font un coude : quatre coudes font la hauteur d’un homme. — Vitruve, dans son ouvrage De l’architecture. Articles connexes[modifier | modifier le code] Portail de la Renaissance

http://fr.wikipedia.org/wiki/Homme_de_Vitruve

Related:  H5 - L'essor d'un nouvel esprit scientifique et techniqueLa Cité RadieuseHomme de VitruveFMHomme de vitruve

Nombre d'or Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La proportion définie par et est dite d'« extrême et moyenne raison » lorsque L’homme de Vitruve On désigne souvent sous le nom d’homme de Vitruve, le célèbre dessin de Léonard de Vinci [] et on le met en rapport avec le traité de l’architecture inclus dans la Divina proportione de Luca Pacioli. En effet Léonard de Vinci qui fut son élève, en a réalisé plusieurs illustrations, mais l’homme de Vitruve ne s’y trouve pas : essayons d’en comprendre la raison. L’origine du dessin est un passage du De Architectura de Vitruve. Comme le signale Philippe Fleury dans l’introduction de l’édition des Belles Lettres du texte de Vitruve [], celui-ci était peu connu dans l’Antiquité : il est cité seulement par Pline et Frontin puis, plus tardivement, par Sidoine Apollinaire.

Andrew Michael Ramsay (1686-1743) maçonnerie stuartiste Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Andrew Michael Ramsay Portrait d'Andrew Michael Ramsay Œuvres principales L’Homme de Vitruve, vu par Léonard de Vinci 1.1 Le tableau et l’auteur. L’Homme de Vinci, ou plus exactement l’Homme de Vitruve, est un petit dessin sur papier fait à la plume, à l’encre et au lavis, par Léonard de Vinci en 1492. Ce dessin de 35 cm de haut et de 25 cm de large représente la superposition d’un homme, bras écartés à l’horizontal et jambes serrées, et du même homme, bras et jambes écartés et relevés.

Femmes artistes, une longue et difficile émancipation Le XIX° siècle « …que les hommes s’occupent de tout ce qui touche au grand art, de ce qui exige une conception élevée de l’idéal artistique (…), que les femmes se tiennent aux formes d’art pour lesquelles elles ont toujours marqué leur préférence : le pastel, le portrait, la miniature ou encore la peinture de fleurs, ces travaux minutieux qui conviennent si bien au rôle d’abnégation et de dévouement que toute honnête femme se réjouit de remplir ici-bas et qui est sa religion. » Gazette des Beaux Arts 1860 « Du rang des femmes dans les arts » Peu à peu le nombre de femmes artistes augmente, dans une plus large couche de la société. Elles enseignent le dessin comme professeurs ou gouvernantes, vendent leur production dans des boutiques, exposent. Une petite « industrie » du dessin se développe. Les freins sont toujours puissants, mais le féminisme est en marche avec les écrits de George Sand, les combats des suffragettes américaines.

Modulor Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pièce suisse commémorant le Modulor « Modulor » est un mot-valise composé sur « module » et "nombre d'or" car les proportions fixées par le modulor sont directement liées au nombre d'or. Par exemple, le rapport entre la taille (1,83 m) et la hauteur moyenne du nombril (1,13 m) est égal à 1,619, soit le nombre d'or à un millième près. La taille humaine standard d'1,83 mètre est basée sur l'observation de l'architecture traditionnelle européenne et de l'utilisation des proportions de cette unité pour élaborer l'harmonie d'une architecture.

Mais qui est donc l’homme de Vitruve? at L’3nvers de la caverne L’homme de Vitruve de Léonard de Vinci. Au-delà de la question des proportions anatomiques idéales, on trouve dans l’homme de Vitruve de Léonard de Vinci, un enseignement ésotérique, mobilisant certains archétypes universels fondamentaux. Livrons nous donc à une analyse plus approfondie du symbole afin comme disait le grand métaphysicien Ibn Arabî «de dissocier l’écorce du noyau et l’apparent du caché ». Examinons donc le premier archétype qui est symbolisé par le carré.

24/06/1738 Louis de Pardaillan de Gondrin 1707-1743 Grd-Mtre Gal Royaume de France Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Louis de Pardaillan de Gondrin, deuxième duc d'Antin, né le 9 novembre 1707 à Versailles et mort le 9 décembre 1743[2], est un aristocrate français du XVIIIe siècle, arrière-petit-fils de Madame de Montespan. Ainé des deux enfants du couple, il récupère le titre de marquis de Gondrin en 1712 à la mort soudaine de son père à seulement 23 ans. Son frère cadet est Antoine François de Pardaillan de Gondrin (1709-1741), marquis de Gondrin. S002-1 : L’Homme, le Cercle et le Carré L’Homme, le Cercle et le Carré A l’origine des quelques réflexions contenues dans la présentation de ces lignes, il y a les nombreuses évocations du «logo Manpower», à savoir l’homme dit «de Vitruve», dessiné par le grand Leonardo da Vinci. Sans vouloir ici retracer toute la vie de Vitruve (lat. Vitruvius), il nous semble toutefois important de souligner qu’il fut non seulement architecte mais également l’auteur d’un traité technique, De Architectura, seul traité, qui nous soit parvenu de l’Antiquité et influença jusqu’aux architectes de la Renaissance.

Parcours en histoire de l'art : Musette Souricette A chaque nouvelle séquence, je lis une nouvelle page, et selon les semaines, je leur présente d'abord l'illustration ou bien nous cherchons ensemble de quel animal il s'agit, puis je leur demande d'en faire le dessin. En fin de séance, je leur présente la représentation qu'en a fait l'illustratrice, puis le peintre évoqué à travers cette illustration, et nous terminons par une fiche artiste à coller dans le cahier mémoire. Je leur donne ensuite en coloriage (à faire en temps libre), une oeuvre de l'artiste en question. Le tapuscript de Musette Souricette, gracieusement mis en ligne par l'auteur du livre : ici

Related: