background preloader

TIC et pédagogie inversée

TIC et pédagogie inversée
Le concept de pédagogie inversée est de plus en plus populaire actuellement même si cette approche est loin d'être novatrice, comme on le constate dans ce billet d'eSchoolNews consacré au flipped learning. Un certain nombre de contributions en ligne s'en font néanmoins l'écho depuis le début de l'année 2012. Qu'est-ce que la pédagogie inversée ? Pour reprendre la définition de ZoneTIC, la pédagogie inversée est "une stratégie d’enseignement où la partie magistrale du cours est donnée à faire en devoir, à la maison, alors que les traditionnels devoirs, donc les travaux, problèmes et autres activités, sont réalisés en classe". Cette approche aux contours encore flous repose à l'évidence sur l'usage des outils numériques et vise à éviter la dérive d'un enseignement trop frontal et magistral. Blog, carte mentale et pédagogie inversée Vous trouverez ci-dessous un exemple de carte mis à disposition par l'auteur via la plateforme de partage XMindShare : Innovation et pédagogie inversée

http://cursus.edu/article/18432/tic-pedagogie-inversee/#.U1RcStGI70M

Classe Inversée Ce site a pour but d’expliquer le concept de classe inversée à tous les professeurs qui souhaitent avoir un réel impact auprès de leurs élèves et qui veulent connaitre les meilleures méthodes pour développer une ambiance de classe motivante et décontractée. Exemple de classe inversée Ce concept connait un succès grandissant : de plus en plus de professeurs à travers le monde modifient leur façon de “faire la classe” pour passer à un modèle plus pratique et plus humain. Ce modèle part d’une idée très simple : le précieux temps de classe serait mieux utilisé si on s’en servait pour interagir et travailler ensemble plutôt que de laisser une seule personne parler. Objets numériques en MST Comme vous pouvez le constater, les objets numériques foisonnent, ce qui peut vite devenir un (beau) problème. On doit donc penser à organiser le tout de sorte que l’enseignant, l’élève, le parent, puisse s’y retrouver. Une des pistes est d’utiliser un tébéiciel pour ce faire. On crée des fichiers, par thèmes ou leçons, contenant les objets numériques. Une autre piste, plus ouverte, est de se créer un site Web où les objets sont déposés (ou liés) dans diverses sections.

À la découverte de la pédagogie inversée: le pourquoi « Annick Arsenault Carter Comment se fait-il que certaines régions du Monde parlent de classe inversée depuis déjà deux ans et que j’en ai seulement fait connaissance il y a quelques mois? Vous la connaissez? Si vous lisez ce billet, il y a de fortes chances que vous êtes familiers ou familières avec celle-ci et/ou que vous cherchez, tout comme moi, à la comprendre davantage.

Pédagogie inversée ou semi-inversée ? « Secouez le Cours La pédagogie inversée fait en ce moment le buzz. J’ai trouvé de nombreuses explications, définitions, très diverses mais surtout une excellente synthèse réalisée par Annick Arsenault Carter. Schématisons très rapidement la démarche : A savoir, présenter un certain nombre de documents, de ressources avant le cours et baser ce dernier sur des activités, des questionnements, issus ou générés par les ressources. Les notions sont donc abordées hors classe et développées et utilisées en cours.

Les outils qui rendent possible la classe inversée 1. Introduction à l’infonuagique Quiconque a déjà travaillé avec la vidéo sait à quel point ce média est « lourd » côté informatique. Un enregistrement d’une minute de bonne qualité occupe beaucoup d’espace sur l’ordinateur. C’est pourquoi on a recours à un service comme YouTube. On dépose la vidéo une première fois, mais le visionnement devient ensuite très simple et rapide. Un professeur d’informatique inverse son enseignement - Faculté des sciences 31 octobre 2013 Jean-Sébastien Dubé En mai dernier, le professeur Hugo Larochelle, du Département d’informatique de la Faculté des sciences, a annoncé aux étudiantes et étudiants de son cours Intelligence artificielle (IFT 615) qu’il ne leur donnerait pas de cours magistral. Ce serait à eux de découvrir la matière par la consultation de vidéos qu’il avait préalablement mis en ligne.

Le socle commun de connaissances et de compétences Le "socle commun de connaissances et de compétences" présente ce que tout élève doit savoir et maîtriser à la fin de la scolarité obligatoire. Il rassemble l'ensemble des connaissances, compétences, valeurs et attitudes nécessaires pour réussir sa scolarité, sa vie d'individu et de futur citoyen. Le livret scolaire permet de rendre compte aux parents des acquis et des progrès de leurs enfants et restituer ainsi une évaluation complète et exigeante. La maîtrise du socle est nécessaire pour obtenir le diplôme national du brevet (D.N.B.). La loi d'orientation et de programmation pour la refondation de l'École de la République du 8 juillet 2013 a fait évoluer et a redéfini le socle commun, désormais intitulé "socle commun de connaissances, de compétences et de culture".

La pédagogie inversée: qu'est-ce? En bref, la pédagogie inversée invite les apprenants à voir une partie de la théorie à la maison (souvent l'introduction à la matière), la période en classe qui s'en suit est alors entièrement consacrée au travail pratique, individuel et collectif. Dès lors, l'enseignant n'a plus à expliquer la matière à l'ensemble du groupe : une partie est vue individuellement par chacun des étudiants en dehors des heures de classe, le reste est couvert avec des activités à l'école, par exemple des discussions en grands ou petits groupes, des travaux d'équipe, des exercices divers, etc. La pédagogie inversée tire grandement profit de l'internet. Par exemple, en guise d'introduction à un contenu, au lieu de faire lire un texte en devoir, l'enseignant d'une classe inversée proposera des présentations PowerPoint, des images, des sites web, des extraits sonores et surtout des vidéos, tout cela accessible à la maison. Des avantages

Faire ses premiers pas vers la classe inversée Ce dossier très intéressant sur le concept de "classe inversée"a été préparé par Audrey Miller et publié originellement sur le site de Carrefour éducation. "Faire ses premiers pas vers la classe inversée" est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.5 Canada. Peut-être avez-vous entendu parler dernièrement de la fameuse dynamique de « classe inversée » ? Elle semble être sur toutes les lèvres ! Parmi les enseignants qui l’ont expérimentée, certains ne peuvent plus s’en passer et y voient des avantages énormes, notamment grâce aux nouvelles possibilités de personnalisation de l’enseignement entraînée par l’augmentation du temps disponible pour les élèves.

Les Fondamentaux : des films d’animation pour pratiquer la pédagogie inversée Canopé propose plus de 500 films d'animation pour l'école primaire, dans le cadre de la pédagogie inversée. Un outil au service des professeurs, mais aussi des parents. Professeure des écoles à Givry-en-Argonne, Aurélie Géhin utilise Les Fondamentaux avec sa classe de CM1-CM2, dans le cadre de la pédagogie inversée. / Réseau Canopé Les enseignants du secondaire, mais aussi du primaire, s’intéressent peu à peu à la classe inversée. Le principe : fournir le cours à l’élève sous format vidéo, à visionner à la maison ou à l’école, afin de pouvoir l’accompagner, en classe, lors d’exercices et de mises en pratique – souvent en petits groupes. Souvent, les “capsules” vidéo sont réalisées par les enseignants eux-mêmes, sachant que ce temps de conception, qui peut être long, est pris sur leur temps libre.

Les outils qui rendent possible la classe inversée La notion de classe inversée tourne beaucoup autour de la vidéo. Mais pourquoi ? Selon Caroline Hétu et David Chartrand, enseignants, elle constitue un outil pédagogique très puissant, permettant « d’expliquer des notions, substituer une partie du cours et donner des instructions claires, autant en classe qu’à la maison ou à l’étranger ».

Related: