background preloader

Biodoc_5

Biodoc_5
Related:  la culture sous paillepommes de terre

blog Tags certaines personnes me demandaient comment je procédais pour la culture des pdts sous bâche plastique. j'ai donc mis en œuvre cette technique pour plus de clarté. de plus, sur ce nouveau potager, les "mauvaises herbes" sont légions et je n'ai pas encore assez de matière première pour assurer un paillis suffisant. 82 plant de "chérie" j'ai du mettre de la terre sur les ouvertures car j'ai planter par jour de très grand vent. elle sera retirée a la mise en place du voile P17 d'ici 15 jours. et maintenant, devant vos yeux ébahis , la culture des pdts sous paillis permanent ( sans buttage donc) il suffit d'écarter le paillis aux endroit voulus. ce paillis a été mis en place a l'automne avec une bonne couche de compost demi-mûr dessous. on dépose simplement le tubercule au fond sur la terre en exerçant une légère pression pour qu'il adhère bien a celle ci. a paille est remise en place et une autre couche viendra s'y rajouter après la levée des pdts. pour la récolte, voir le post suivant.

Doryphore Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Description[modifier | modifier le code] Le dimorphisme sexuel est très peu marqué. Le mâle est légèrement plus petit et de forme légèrement plus allongée. Dessin schématique d'une larve. Les couleurs vives et contrastées des adultes et des larves ont un caractère aposématique, avertissant d'éventuels prédateurs du goût désagréable et de la toxicité de ces organismes, caractère qui a sans doute facilité l'expansion de l'insecte[5]. Biologie[modifier | modifier le code] Cycle biologique[modifier | modifier le code] Accouplement. Au début du printemps, quand le sol s'est suffisamment réchauffé, au minimum à 10 °C, les adultes survivants qui ont hiberné en profondeur dans le sol sortent de la période de diapause. Œufs de doryphore au revers d'une feuille. Éclosion d'œufs de doryphore et larves au premier stade. Les jeunes larves, très voraces, naissent au bout de 10 à 15 jours et se nourrissent des feuilles. Déplacements[modifier | modifier le code]

Pommes de terre | Graine de flibuste J’ai enfin récolté les dernières pommes de terre, celles cultivées sous la paille, et celles cultivées en tours. J’avais prévu de partager des vidéos réalisées lors du démontage des tours, et lors du ramassage sous la paille, mais l’option du blog pour pouvoir y intégrer des vidéos coûte environ 50€/an, ce qui n’est pas rien, et en plus je n’ai pas compris comment faire, les vidéos partagées ne correspondant au final pas à celles que j’avais voulu partager (elles se sont retrouvées largement incomplètes). Donc, pas de vidéos, et quasiment pas de photos non plus, puisque je m’étais contenté de réaliser des vidéos. Tant pis, ce sera peut-être pour une autre fois… Toujours est-il que la récolte des pommes de terre cultivées sous la paille est un vrai régal. Les pommes de terre avaient été simplement posées au sol, avant d’être recouvertes d’une bonne dizaine de centimètres de paille, et d’une demi dizaine de centimètres de tontes de gazon.

Paillis Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Paillis. Les objectifs du paillage[modifier | modifier le code] Les matériaux utilisés[modifier | modifier le code] Les avis sur les matériaux utilisables sont très divers. Les plantes de couvertures peuvent aussi faire office de paillis. Le paillage joue un rôle important dans tout système de jardinage sans bêchage ou de culture sans labour, tels qu'ils sont préconisés dans le cadre de la permaculture. Mulch lithique[modifier | modifier le code] Historiquement, certaines cultures situées dans des zones semi-désertiques (île de Pâques, Néguev, Pérou, Sud-Ouest américain) ont utilisé la technique du "mulch lithique", qui consistait à ajouter des graviers à la couche superficielle de la terre cultivée. Ce type de mulch permet de consacrer toute l'eau disponible à la plante. Mise en œuvre[modifier | modifier le code] Notes et références[modifier | modifier le code] ↑ voir le livre de Jared DIAMOND "Effondrement" chez Gallimard (p. 100)

paillis et plantes couvre-sol dans la culture du framboisier EAP Publications | Virtual Library | Magazine Rack | Search | What's new Ecological Solutions Roundtable par Jean Duval, agr., M.Sc. octobre 1995 Au Québec, la gestion conventionnelle de couverture du sol dans les framboiseraies consiste en un couvre-sol permanent de graminées entre les rangs et des applications d'herbicides en bandes sur le rang. Le présent document se veut une revue de littérature sur l'utilisation de deux techniques de gestion de la couverture du sol qui intéressent la culture biologique du framboisier, soit le paillage sur le rang et la culture de plantes couvre-sol alternatives dans l'entre-rang. Le framboisier n'est pas dans la nature une plante de plein soleil. De nos jours, peu de producteurs pratiquent le paillage de leur framboiseraie, bien qu'il s'agissait, avant l'ère des herbicides, d'une pratique fort courante. Effet du paillage sur le framboisier Effet sur les fruits Childs (1941) rapporte des fruits plus gros avec un mulch de paille. Effet sur les tiges

Coleomegilla maculata Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Coleomegilla maculata ou Coccinelle maculée est une espèce de Coccinelle vivant en Amérique du Nord. Les adultes et les larves sont des prédateurs de diverses espèces d'insectes, et principalement des pucerons. De ce fait, l'espèce a été utilisée comme agent de lutte biologique. C’est l’espèce la plus commune observée dans les champs de maïs et de pomme de terre. Elle fut aussi candidate à l'insecte-emblème du Québec en 1998. Description[modifier | modifier le code] L’adulte de la coccinelle maculée est de taille moyenne (4–7 mm). Lutte biologique[modifier | modifier le code] La coccinelle maculée est utilisée comme agent de lutte biologique contre le doryphore de la pomme de terre. Liste des sous-espèces[modifier | modifier le code] Selon Catalogue of Life (8 févr. 2013)[1] : sous-espèce Coleomegilla maculata fuscilabris (Mulsant, 1866)sous-espèce Coleomegilla maculata lengi Timberlake, 1943sous-espèce Coleomegilla maculata strenua (Casey, 1899)

Bilan de la culture des pommes de terre sur buttes, sur paillis Au printemps, j'avais recouvert mes buttes d'un épais manteau de paille. Sous lequel j'avais posé les morceaux de pommes de terre germées saupoudrées de cendre de bois d'érable. Je ne sais pas si vous êtes comme moi, mais quand je dois attendre de savoir si mon travail portera fruits, je fais toujours un peu d'anxiété. Et puis, infailliblement, le miracle de la vie se produit, comme on peut le voir sur cette photo du 2 juin 2010. Et plus l'été progresse, plus les plants montrent qu'on a eu raison de les préparer leur venue comme on l'a fait. Les plants ont continué de grandir. Moi qui ai toujours détesté récolter les pommes de terre, le travail à la fourche ne me plaît pas beaucoup - je peux vous dire que je me suis plue à récolter cette année. Bien sûr la paille s'est compostée pendant les quelques mois écoulés, mais la terre nouvellement formée est tendre et riche. Je vous dirais que je suis très satisfaite de la récolte.

… des expériences « Le sens de l’humus Tomates en cage, sans taille Selon la méthode explicitée dans Sos tomates battues. Les plants ne sont jamais taillés (*sauf maladie), on laisse tous les gourmands. Les tomates poussent alors sur plusieurs tiges et développent des racines très puissantes (ce qui peut poser problème si le sol est trop pauvre ou pas assez profond). Plant gros fruits Kokopelli semé le 28 mars, planté le 1er mai. Malgré une grosse attaque de mildiou, a donné les gros fruits de la dernière photo (les tomates à côté de l’assiette ont été touchées par le mildiou). Plant petits fruits Kokopelli semé le 29 mars, planté le 6 mai. Pommes de terre sous paille Les pommes de terre sont posées directement sur le sol, sous une vingtaine de centimètres de paille. Résultat final : un rendement moyen, compte tenu des mauvaises conditions météo (chaque tas correspond à un plant). Bois Raméal fragmenté Spirale d’herbes aromatiques. Le principe est expliqué ici. Les photos de la construction : De l’efficacité du paillage

Pailler les fraisiers pour avoir une bonne production L’utilisation du paillis offre l’avantage d’éviter la pourriture des fruits. Le paillage permet aussi de conserver l’humidité du sol et de prévenir la pousse des mauvaises herbes. D’autre part, la qualité du sol est améliorée par la protection de sa surface de la battance des pluies. Le paillage naturel, plus écologique convient aux régions sèches tandis que le plastique est plus adapté dans les régions humides et pluvieuses. Le paillage des fraisiers est une opération qui consiste à répandre uniformément une couche de matériel végétal sur les bandes de cultures. Le matériel de paillage est constitué de débris fragmentés et légers comme la paille coupée, les copeaux de bois, les tontes de gazon sèches et les aiguilles de pin. haut La technique de paillage des fraisiers Le paillage qui est une imitation de l’état du sol au naturel consiste à procéder à l’épandage uniforme des matériaux au dessus des plants de fraisiers sur une épaisseur de 3 à 5 centimètres. haut

Fiche de culture : la pomme de terre Légumes et potager | 01/03/2013 Les variétés primeurs dégustées en salades ou en jardinières sont remplacées au cours de l’été par les précoces. Les pommes de terre de conservation s’apprécient en frites, purées ou bouillies. Si votre potager est assez grand, prévoyez plusieurs variétés. Fiche de culture : les pommes de terre - E. Fiche technique Nom latin : Solanum tuberosum Type de plante : plante vivace cultivée comme une annuelle Plantation : avril - Mai Récolte : Mai - Septembre Sol : profond, fertile, meuble et humifère ou bien sablonneux au pH neutre Arrosage : modéré Conditions de culture Environ deux mois avant la plantation, les pommes de terre sont mises à germer. Rotation des cultures Installer les pommes de terre après des chicorées, des choux cabus ou de Milan, des épinards d’hiver, des laitues, des poirées. Associations Associer la pomme de terre avec des légumineuses telles que fèves, haricots, pois. Plantation Planter les variétés de conservation à la floraison du lilas. Récolte

Related: