background preloader

Micro-agriculture biointensive

Micro-agriculture biointensive
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Historique[modifier | modifier le code] Il s'agit d'une méthode développée au XXe siècle par le maître-horticulteur anglais Alan Chadwick; elle s'inspire en partie de l'agriculture biodynamique et de la méthode de maraîchage dite intensive française. De la méthode intensive française elle reprend le travail sur buttes préparées par double-bêchage et la minimisation de l'espacement des plantes. Les apports propres d'Alan Chadwick concernent d'une part l'usage de variétés-populations ou variétés anciennes (pas d'hybrides F1 ni de variétés issues de la "révolution verte") et les proportions de surfaces consacrées aux trois grands types de plantes qui y sont cultivées (voir plus bas). Les grands principes[modifier | modifier le code] 2. 3. 5. Ces proportions ont été pensées en fonction des besoins en biomasse pour la production d'humus, ainsi que des besoins alimentaires humains. 6. 7. Avantages[modifier | modifier le code]

https://fr.wikipedia.org/wiki/Micro-agriculture_biointensive

Related:  PermacultureJardinCultures d'avenircréation d'une entreprise agricolejiadeco

Les miracles de la permaculture La productivité insoupçonnée de la terre Faites le test autour de vous. Affirmez haut et fort que nous pourrions nous passer des engrais et des pesticides. Ajoutez que l’utilisation de l’espace agricole en France pourrait être optimisée et que les monocultures défigurent une grande partie de nos paysages. Prétendez que nous pourrions produire beaucoup plus, sur de plus petites surfaces, en recréant des emplois en masse. Arguez que les fermes du XXIème siècle seront non seulement productives, mais magnifiquement belles et que les paysans qui y travailleront gagneront peut être mieux leur vie que les agriculteurs d’aujourd’hui. Monter un muret en pierre sèche Les murs et murets en pierre sèche ont plusieurs avantages, notamment celui d'être faciles à mettre en place. Voici comment monter un muret en pierre sèche, depuis la préparation du terrain jusqu'à l'assemblage des pierres. Les murs en pierre sèche : des qualités appréciables Les murs en pierre sèche sont souvent rencontrés dans les campagnes, et notamment dans le Sud de la France : ce type de mur fait partie d'une tradition millénaire, très présente en milieu pastoral, agricole ou rural.

Culture en lasagne Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Histoire[modifier | modifier le code] Le jardinage en lasagne a été mis au point par l'Américaine Patricia Lanza dans les années 90[2]. Elle l'a appelée lasagna-bed par allusion aux diverses couches qui composent les lasagnes en cuisine.

les AMAP disent NON à la Ruche qui dit oui Le “frelon” Parisien exterminateur de la petite paysannerie continue ses ravages ! Depuis plusieurs années, des groupes de consom-acteur-actrices se sont regroupés pour aider au maintien ou à l’installation de paysans (AMAP , ACAPE , centres de réinsertion, etc…), mais depuis peu cette mouvance semble s’essouffler. Par contre, de nouveaux moyens de distribution ont vu le jour, via internet comme “La ruche qui dit oui”.

Compagnonnage végétal Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Exemple d'association végétale bénéfique : les œillets d'Inde protègent les tomates des attaques parasitaires. Le compagnonnage végétal, appelé aussi culture associée, est une technique d'horticulture consistant à associer, au sein de mêmes cultures, des plantes compagnes l'une de l'autre. Ces plantes peuvent s'échanger divers services (fertilisation, action répulsive ou toxique sur des insectes spécifiques et/ou des mauvaises herbes). Ces interactions s'appellent l'allélopathie. Par extension, dans un jardin potager, on veille à ne pas cultiver côte à côte des plantes du même genre (pomme de terre et aubergine par exemple) qui risquent de se faire concurrence en recherchant les mêmes éléments dans le sol et en devenant une cible facile pour les mêmes maladies cryptogamiques et prédateurs[1].

Comment faire un jardin en permaculture ? Avant de parler de jardin en permaculture, rappelons que la permaculture est bien plus qu’une nouvelle approche du jardinage, c’est une philosophie de vie où animaux, insectes, êtres humains, plantes et micro-organismes vivent en harmonie dans un environnement sain et auto-suffisant. Le mot « permaculture » en lui-même est la contraction de « (agri)culture permanente ». Il fut inventé par Bill Mollison et David Holmgren dans les années 1970. Il regroupe des principes et des techniques d’aménagement et de culture, à la fois ancestraux et novateurs, dans un concept global, le design. Il vise à faire de son lieu de vie un écosystème harmonieux, productif, autonome, naturellement régénéré et respectueux de la nature et de TOUS ses habitants !

Installer des plantes pour fleurir un muret Marier le végétal et le minéral permet souvent d'obtenir de belles scènes de jardin. Découvrez les secrets d'une plantation réussie dans un muret fleuri... Quel mur ? Campanules fleurissant un muret Si ce type de décor vous intéresse, la première chose à faire est d'observer le mur lui même. S'il est ancien et constitué de pierres sèches, alors tout va pour le mieux.

Association de plantes Un article de Encyclo-ecolo.com. Les cultures associées ou l'association de culture L’alternance et l’association des cultures consistent à faire des cultures associées à leur mutuel bénéfice.

Related:  jardinage et microbioTechniques