background preloader

La ferme

La ferme
La Ferme biologique du Bec Hellouin est une ferme expérimentale fonctionnant selon les principes de la permaculture, une approche novatrice encore peu connue en France. Nous mettons en pratique un ensemble de solutions inspirées du fonctionnement des écosystèmes naturels, qui permettent de produire en abondance des fruits et légumes sains : culture sur buttes, agroforesterie, cultures associées, traction animale, BRF (Bois Raméal Fragmenté), EM (micro-organismes efficaces), Terra Preta... La production maraîchère de la ferme est plusieurs fois supérieure à la moyenne nationale par unité de surface, pratiquement sans recours aux énergies fossiles. L'herbage, situé en zone protégée Natura 2000, où nous avons créé les jardins est devenu une oasis de vie où se côtoient un grand nombre d'espèces végétales et animales. 800 végétaux différents environ sont cultivés sur la ferme.

Comment construire son Lombricomposteur "fait maison" ? - Le WorgaBlog Pourquoi composter ses déchets ? Pour réduire la quantité de déchets ménagers et fabriquer de l'engrais. Comment faire ? Première chose à faire : répertorier le matériel dont vous aurez besoin pour monter votre lombricomposteur : des boîtes de polystyrène empilables. (couvercle, bac avec trous, bac sans trous pour le fond du composteur) des vers de terre bien entendu. Quelles sont les étapes de montage ? 1- Bien rincer et laver les boîtes de polystyrène, surtout si elles viennent de chez le poissonnier ! 2- Préparer les boîtes de polystyrène : il est possible qu'elles aient des trous à la base. Pour assurer une étanchéité parfaite, vous devrez probablement accrocher un sac plastique tout autour pour couvrir par dessous ce bac (photos à venir). 3- Faites des trous de 3 à 8 mm de diamètre (avec une perceuse, c'est plus rapide !) 4- placer un bac avec trous sur le bac sans trous. 5- placer vos vers de terre et leur milieu de vie dans le bac avec trous. Et voilà, le tour est joué !

L'Oasis de Serendip | Une forêt comestible dans la vallée de la Drôme De la permaculture pour un nouveau paradis terrestre Lauréate du Trophée Eco-tourisme de Haute Normandie, la ferme bio du Bec Hellouin est une ferme expérimentale qui fonctionne selon les principes, peu connus en France, de la permaculture. Perrine et Charles Hervé-Gruyer ont créé cet endroit fertile par amour de la nature. Ils prouvent qu’il n’est pas impossible de composer et de vivre d’un petit jardin d’Eden grâce à des techniques innovantes d’un point de vue agro-écologique. Rencontre avec ce couple de pionniers à l’occasion du Festival du Vent de Calvi. Rien de prédisposait ce couple de passionnés à devenir maraichers bio. Anciennement juriste et marin, Perrine et Charles Hervé-Gruyer ont changé de vie et se sont lancés dans le travail de la terre pour finalement découvrir la permaculture et créer un écosystème. (02’00) Qu’est-ce que c’est la permaculture ? Emilie Villeneuve Sa licence de journalisme en poche, elle s’envole pour la Réunion où elle arpente l’île en tant que journaliste radio au sein de RFO. Article(s) sur le même sujet

Accueil terroir-de-barie Pourquoi choisir la permaculture ? Grâce la permaculture, vous ne produisez pas en allant à l’encontre de la nature mais en utilisant des méthodes permettant de rester en harmonie avec celle-ci. Elle devient alors votre modèle ! En effet, plus qu’une simple pratique écologique, la permaculture est une véritable éthique ayant pour fondement le rapprochement des êtres humains avec la nature à travers leur manière d’utiliser ses ressources. Comment cette éthique se met-elle en œuvre ? La permaculture est fondée sur des principes. Parmi les points les plus importants, nous pouvons citer : -L’observation du milieu et l’interaction des systèmes. -La collecte et le stockage de l’énergie, par exemple l’énergie solaire, l’eau ou encore les déchets naturels. -La création de production en cherchant à construire des systèmes autonomes. -L’acceptation de l’autorégulation et de la rétroaction. -L’utilisation des ressources et des services renouvelables. -La non production des déchets ; il faut transformer ceux-ci en ressources recyclées.

Mon bio jardin : conseils en jardinage bio, culture de légumes et de fruits Biocoop - Biocoop Une grange pour les Jardins de la Lucate A propos Cette collecte est un des piliers de notre installation en tant que paysans maraichers sur la commune de Sanguinet, au nord des Landes. Nous dédions cette collecte à la construction d’un premier bâtiment agricole pour notre ferme. Il convient néanmoins de vous donner un aperçu général des Jardins de la Lucate, une ferme qui verra le jour en partie grâce à vous ! Après une année de recherche d’un terrain propice à notre installation, nous créons notre activité de paysans maraichers sur la terre sableuse des landes. Nous exploitons un parcelle de terre agricole louée par la commune sous forme de bail à ferme. Dans la commune de Sanguinet, au lieu dit "La Lucate" LE LIEU - un pré qui devient ferme …tout est à construire Notre terrain, avant le début de l'installation Le terrain s’étend sur 2,3 ha, dont 1,9 ha exploitables. Le démarrage de notre activité nécessite donc quelques investissements essentiels. Lors de notre premier forage manuel, début juillet Le budget de la grange : Pierre

* 03sept09 : engrais verts ... et BRF Parmi les techniques permettant de cultiver la terre naturellement et d'en tirer le meilleur rapport, il y a les engrais verts, ces plantes que le jardinier cultive non pour la récolte, mais pour améliorer la fertilité de son sol et la stabilité de son environnement cultivé. Les engrais verts en résumé Semé pour occuper les planches du jardin laissées libres, en général en fin d'été, à l'automne ou en fin d'hiver, l'engrais vert (nommé également couvert végétal) va occuper le terrain, entretenir voir améliorer le capital de fertilité du sol en attendant les cultures suivantes : le moment venu, il sera détruit pour laisser la place à nos légumes favoris. Les bénéfices des engrais verts Semé en fin d’été, l'engrais vert (nommé également couvert végétal) va se développer au cours de l’hiver pour être détruit au printemps, afin de laisser place à la culture suivante. L’intérêt de l’engrais vert se situe à plusieurs niveaux : 1. 2. 3. On ne s’intéresse jamais trop à ce qui se passe sous terre.

Enercoop, Fournisseur d'électricité verte Produire son alimentation - NEOSURVIVALISME.COM L'agriculture biologique peut nourrir la planète ! Dans un rapport de l’ONU paru le 8 mars 2011, le Rapporteur spécial pour le droit à l'alimentation, Olivier De Schutter, a estimé que les petits fermiers pourraient doubler leur production alimentaire sur les 10 prochaines années en recourant à des pratiques agroécologiques. Pour De Schutter, le problème de la faim dans le monde ne se résoudra pas avec l’établissement de grandes fermes industrielles, bien au contraire. Sommaire Pourquoi produire son alimentation ? Comment ? En ville Le jardin à la ville ou en zone péri-urbaine A la ferme L'agriculture sans labour Le Bois Raméal Fragmenté La forêt fruitière Le woofing ou apprendre sur le tas Trouver des terres Connaître sa terre et choisir judicieusement ses cultures Acheter semences et arbres fruitiers Dans le monde entier les surfaces agricoles diminuent au profit des villes, des zones commerciales. Accroître son autonomie alimentaire est un élément décisif de toute anticipation-préparation.

10, 100, 1000 villages des alternatives Alternatiba - Alternatiba Fighting climate change while promoting more solidarity and joy Friday August 14th, 7 pm, Riverdale House* (Edmonton – Canada) Lucero Mariani from Alternatiba Rouen (Normandy FR) will be presenting to you ALTERNATIBA, the European activist movement fighting climate change and promoting a better society with more solidarity and joy. With its 5,637 km bike tour and its 70 local festivals of climate alternatives, it shows people that all we need to preserve the climate is ready, we just need to mobilize more people and the politicians will follow. Today more than 160 500 people have been involved in local festivals or the tour Alternatiba! It started in Bayonne, southern France, in October 2013 and we can already see its effects : more people involved in the local climate alternatives. Let’s spread the good news to Canada! * Riverdale House is on the corner of 100 avenue and 92 street Related Searching for the Alternatiba way 18 June 2015 In "Non classé" How beautiful are these bicycles! 29 May 2015

Produire son alimentation 2 - NEOSURVIVALISME.COM La Croix Rouge ougandaise et le Water Reference Center, étroitement lié à la Croix Rouge internationale semblent avoir conduit une expérience pour traiter la malaria à l'aide de dioxyde de chlore (obtenu par activation du Chlorite de Sodium, parfois appelé MMS (voir notre article)). L'ensemble des 154 patients atteints auraient été guéris en 24 à 48 h. Ceci est tout simplement remarquable. Seulement voilà, le dioxyde de chlore est une molécule peu couteuse, qui ne peut être brevetée et qui ne peut donc générer aucun profit, aussi efficace fut-elle. A l'heure actuelle la Croix Rouge se dissocie des affirmations concernant le projet et dément avoir été impliquée dans des "études cliniques". L'ONG WeForest s'est fixée de lutter contre le réchauffement climatique par le biais de projet de reforestation permaculturelle. La fondation "1% for the Planet" rassemble aujourd’hui 1439 entreprises membres.

Walipini Underground Greenhouses From PESWiki Page first featured January 14, 2010 "The Walipini utilizes nature’s resources to provide a warm, stable, well-lit environment for year-round vegetable production. Locating the growing area 6’- 8’ underground and capturing and storing daytime solar radiation are the most important principles in building a successful Walipini." [1] A directory of resources pertaining to the Walipini underground greenhouse mothod developed by the Benson Institute in Provo Utah. One of the main principles involves embedding the greenhouse in the earth to take advantage of the earth's constant temperature, to store the solar energy collected during the day. The solar gain comes through a light-permeable material such as plastic, Visqueen, polycarbinate. The word "Walipini" comes from the Aymara Indian language and means "place of warmth". The Walipini was first developed more than 20 years ago; deployed in South and Central America. Official Website Videos The Power Hour, Jan. 15, 2010 Photo Gallery

Related:  permaculture