background preloader

Préparation du sol pour la culture naturelle

Related:  Culture sur butteculture sur buttesTerre (Connaître et améliorer son sol)

Culture de la terre en synergie :le jardin d'Emilia Hazelip : Aux techniques sans travail du sol - Page 2 Par ailleurs, avec les pratiques de sol vivant (toujours des racines dans le sol, travail du sol réduit, sol couvert), à terme la porosité du sol du sol augmente (galeries de vers de terre), donc l'aération aussi et le réchauffement s'améliore. Bouhou Et dans une terre qui se réchauffe trop vite, j'enlève les pierres et les racines alors ? Je plaisante bien entendu Les pierres, les racines... et : l'eau Cela rejoint aussi ce que fait Sepp Holzer, dont un résumé de la vidéo fut fait ici il ya une paire d'années.Pour Ayn en particulier, qui ne peut la visionner : Résumé de la Video "Permaculture: un véritable developpement durable" "C'est un échange, il faut écouter et observer, c'est la chose la plus importante". __ Sepp Holzer __Sepp Holzer est un paysan montagnard exerçant dans "la Sibérie Autrichienne" (l'endroit le plus froid du pays). Afin de réchauffer son site il a créé des mares! Ses familles sont composées de plantes à racines profondes, moyennes et superficielles.

Cultiver sur des buttes ! Pourquoi ? Comment ? - Le Collectif de Permaculture Rhônes-Alpes en Isère La Permaculture est souvent connue en France comme une technique de culture, de culture permanente. Or l'agriculture est certe un aspect très développé en Permaculture puisque l'idée première est de créer une récolte, car l'on ne travaille pas le ventre vide. Historiquement, c'est d'ailleurs par là qu'elle a démarré. Cependant, elle est bien plus que cela ! Puisque à partir de l'éthique, des principes qui ont été élaborés & de la méthode OBREDIM enseignée pour les mettre en application, l'on découvre que ceux-ci s'adapte à tous les domaines de la vie. Donc l'élaboration de butte ne se fait pas sans se poser les questions indispensables pour que les buttes répondent bien aux principes Si vous deviez déplacer votre butte ou la changer d'orientation car vous découvrez plus tard qu'elle est trop à l'ombre, ou ne capte pas le soleil printanier comme vous le souhaitez désormais. * baissière : rigole suivant les courbes de niveau où s'accumule l'eau de pluie.

La tourbe Pourquoi l'utiliser ? La tourbe est une sorte d'éponge végétale qui retient aussi bien l'humidité que les éléments nutritifs solubles. Elle allège un sol lourd et donne du corps à un sol sablonneux si elle est appliquée en grande quantité. Comment l'utiliser ? La tourbe est un matériau lent à s'hydrater mais, une fois mouillée, elle résiste bien à la sécheresse. ◙ Pour faire un mélange de terre, laissez d'abord tremper la tourbe dans un seau d'eau ou mouillez-la copieusement directement dans son emballage plastique. La tourbe sèche Elle est idéale pour protéger les plantes sensibles au froid en hiver. ◙ Formez comme une cage de grillage autour des plantes à isoler, doublez-la d'un plastique contre les intempéries, et bourrez-la de tourbe sèche. ✿ Cette protection convient bien aux artichauts, fuchsias, hortensias, bananiers, figuiers... 1- Faites démarrer vos plantes dans un sac de tourbe : ◙ Ouvrez le sac en découpant 2 grandes ouvertures 2- Un excellent anticalcaire !

Cultures sur butte Cultures sur butte Témoignages : Mes cultures en butte Voilà 6 ans que je pratique la culture en butte et je peux, après expérience, la conseiller à tous les jardiniers. Comment réaliser une butte ? Pour couvrir les buttes, il faut se procurer de la bonne terre à ajouter à la terre extraite pour arriver à une couche d'au moins 25 cm d'épaisseur. Au fond du fossé, on empile les matériaux les plus gros : les grosses branches provenant de la taille des arbres fruitiers. Une butte en paille : Il y a quelques années, j'ai fait une butte en utilisant uniquement de la paille que j'avais pu me procurer gratuitement en grandes quantités. J'ai construit de la même façon l'année dernière une butte avec du foin qui avait été abîmé par la pluie. Nous pratiquons bien sûr des cultures associées sur les buttes. La durée de vie d'une butte, c'est-à-dire le temps qu'elle met pour s'aplanir presque complètement, dépend des matières organiques utilisées et varie de 2 à 6 ans. Culture sur butte permanente.

La butte « Sepp Holzer », « Hugelkultur »! La butte »Sepp Holzer » est une très ancienne technique utilisée depuis des siècles en Europe de l’Est, appelée aussi là-bas « Hugelkultur« …et elle apporte de nombreux avantages…dans tous types de terrains… As-tu vu les vidéos de Sepp Holzer, le paysage de son exploitation?…c’est rempli de buttes, ce qui ajoute d’ailleurs un magnifique relief à son terrain…mais pas que ça… Il explique très bien tout cela dans son livre « La permaculture de Sepp Holzer« , mais je vais te dévoiler ici en quelques mots sa méthode…que tout le monde peut reproduire chez soi… As-tu déjà observé comment se portait la végétation sur des anciens tas de branches et de troncs décomposés, ou sur de vieux talus? Sepp utilise ce qu’il a sur place comme matériaux. En re-créant le cycle naturel de la forêt, où les végétaux (arbres, branches, feuilles,…) tombent sur le sol, se décomposent…et nourrissent leurs successeurs, grâce à la vie du sol. Quels sont les avantages à construire une ou des buttes « Hugelkultur« ?

La culture en buttes au cœur de l’été Par le Passeur. Pour celles et ceux qui ont suivi les articles consacrés à la permaculture, voici des nouvelles des cultures sur buttes créées durant le printemps. Tout d’abord une petite précision concernant le terme de « permaculture » qui finalement aujourd’hui revêt bien des aspects des cultures biologiques se rapprochant des cycles et des moyens donnés par la Nature. Disons plutôt, pour être précis, que les techniques qui ont été indiquées dans les premiers articles consacrés ici au sujets devraient s’appeler culture sur buttes avec réserve naturelle d’eau. Quelques choux chinois luttent contre la sécheresse à côté des buttes Donc, ce que je peux déjà vous dire dès à présent de ces buttes, c’est mon étonnement d’avoir vu parfaitement fonctionner le système à peine a-t-il été mis en place. A quelques mètres, sans une goutte d’eau, tout est florissant sur les buttes Les plants ne souffrent donc pas de soif et les légumes sont déjà magnifiques et de très belle taille. Fraternellement,

Préparer le sol du potager bio Un potager bio en jardinage biodynamique Sur l'image deux petites guêpes endormies quelques secondes par les odeurs des soucis, fleurs très appréciées des légumes. Tous les produits chimiques sont exclus. Sur l'image le Syrphe, petite mouche camouflée en guêpe pour échapper aux prédateurs. c'est un allié du potager bio ; il est inoffensif et mange des pucerons. "...deux êtres appartenant, il est vrai, à deux espèces vivantes différentes et entre lesquels une certaine communication va s'établir. Un potager bio, en jardinage biodynamique, utilise uniquement des engrais organiques (végétaux et animaux), engrais verts, compost et fumier. La terre du potager bio en jardinage biodynamique n'est jamais retournée ; le motoculteur est remplacé par la bêche, la double bêche ou la grelinette. Dans la nature, ce cycle est naturel et s'équilibre tout le temps : tout va à la terre. Préparer le potager bio dès la fin de l'été. Préparer le potager bio au début du printemps Haut de page

Buttes en "Hugelkulture" de Sepp Holzer, Autriche Chez Sepp Holzer, ce n'est pas à la pelle et à la pioche, mais au tracto-pelle que sont créées les buttes de culture selon le principe d'hugelkulture, sur une propriété de 45 ha. C'est au Krameterhof, que ce superman de la permaculture exerce une activité d'agriculture durable très diversifiée, en réinstallant des écosystèmes complets comprenant cochons, yaks, poissons d'élevage, des centaines d'espèces de fruitiers, de légumes, de céréales..., sur des flancs de montagne, auparavant plantés de pins en monoculture (produisant la fin de la biodiversité, l'érosion, des innondations...) Faire un tas en "hugelkulture" consiste à empiler toute sorte de matériaux bio-dégradables allant du tronc d'arbre entier à la pelouse arrachée avec sa terre... en passant par une vieille couverture en laine... ! Le sol ainsi constitué sera aéré et permettra la libre circulation de l'eau et de la grande diversité d'êtres vivants qui vont y trouver le gîte et le couvert. JooComments powered by Bullraider.com

Related: