background preloader

Préparation du sol pour la culture naturelle

Cultiver sur des buttes ! Pourquoi ? Comment ? - Le Collectif de Permaculture Rhônes-Alpes en Isère La Permaculture est souvent connue en France comme une technique de culture, de culture permanente. Or l'agriculture est certe un aspect très développé en Permaculture puisque l'idée première est de créer une récolte, car l'on ne travaille pas le ventre vide. Historiquement, c'est d'ailleurs par là qu'elle a démarré. Cependant, elle est bien plus que cela ! Puisque à partir de l'éthique, des principes qui ont été élaborés & de la méthode OBREDIM enseignée pour les mettre en application, l'on découvre que ceux-ci s'adapte à tous les domaines de la vie. Donc l'élaboration de butte ne se fait pas sans se poser les questions indispensables pour que les buttes répondent bien aux principes Si vous deviez déplacer votre butte ou la changer d'orientation car vous découvrez plus tard qu'elle est trop à l'ombre, ou ne capte pas le soleil printanier comme vous le souhaitez désormais. * baissière : rigole suivant les courbes de niveau où s'accumule l'eau de pluie.

La tourbe Pourquoi l'utiliser ? La tourbe est une sorte d'éponge végétale qui retient aussi bien l'humidité que les éléments nutritifs solubles. Elle allège un sol lourd et donne du corps à un sol sablonneux si elle est appliquée en grande quantité. Comment l'utiliser ? La tourbe est un matériau lent à s'hydrater mais, une fois mouillée, elle résiste bien à la sécheresse. ◙ Pour faire un mélange de terre, laissez d'abord tremper la tourbe dans un seau d'eau ou mouillez-la copieusement directement dans son emballage plastique. La tourbe sèche Elle est idéale pour protéger les plantes sensibles au froid en hiver. ◙ Formez comme une cage de grillage autour des plantes à isoler, doublez-la d'un plastique contre les intempéries, et bourrez-la de tourbe sèche. ✿ Cette protection convient bien aux artichauts, fuchsias, hortensias, bananiers, figuiers... 1- Faites démarrer vos plantes dans un sac de tourbe : ◙ Ouvrez le sac en découpant 2 grandes ouvertures 2- Un excellent anticalcaire !

La culture en buttes au cœur de l’été Par le Passeur. Pour celles et ceux qui ont suivi les articles consacrés à la permaculture, voici des nouvelles des cultures sur buttes créées durant le printemps. Tout d’abord une petite précision concernant le terme de « permaculture » qui finalement aujourd’hui revêt bien des aspects des cultures biologiques se rapprochant des cycles et des moyens donnés par la Nature. Disons plutôt, pour être précis, que les techniques qui ont été indiquées dans les premiers articles consacrés ici au sujets devraient s’appeler culture sur buttes avec réserve naturelle d’eau. Quelques choux chinois luttent contre la sécheresse à côté des buttes Donc, ce que je peux déjà vous dire dès à présent de ces buttes, c’est mon étonnement d’avoir vu parfaitement fonctionner le système à peine a-t-il été mis en place. A quelques mètres, sans une goutte d’eau, tout est florissant sur les buttes Les plants ne souffrent donc pas de soif et les légumes sont déjà magnifiques et de très belle taille. Fraternellement,

Préparer le sol du potager bio Un potager bio en jardinage biodynamique Sur l'image deux petites guêpes endormies quelques secondes par les odeurs des soucis, fleurs très appréciées des légumes. Tous les produits chimiques sont exclus. Sur l'image le Syrphe, petite mouche camouflée en guêpe pour échapper aux prédateurs. c'est un allié du potager bio ; il est inoffensif et mange des pucerons. "...deux êtres appartenant, il est vrai, à deux espèces vivantes différentes et entre lesquels une certaine communication va s'établir. Un potager bio, en jardinage biodynamique, utilise uniquement des engrais organiques (végétaux et animaux), engrais verts, compost et fumier. La terre du potager bio en jardinage biodynamique n'est jamais retournée ; le motoculteur est remplacé par la bêche, la double bêche ou la grelinette. Dans la nature, ce cycle est naturel et s'équilibre tout le temps : tout va à la terre. Préparer le potager bio dès la fin de l'été. Préparer le potager bio au début du printemps Haut de page

Culture sur ados Un ados (ou butte) est une plate-bande de culture permanente surélevée, en forme de dôme, entre deux chemins. L'objectif de la culture sur ados est de créer un écosystème complet, reposant sur le non-travail de la terre et la mise en place d'une litière permanente, afin d'obtenir un sol de qualité. Comment ça marche ? Le compostage de surface Le compostage de surface permet de garder au fil des saisons un sol fertile et souple, avec un humus riche et une vie microbienne développée. Comme un paillis, la litière va également permettre de réduire l'évaporation de l'eau, de conserver la chaleur du sol, de limiter la prolifération des mauvaises herbes et de protéger le sol des intempéries. >> Lire aussi notre fiche : Le compostage de surface La mise en relief La forme particulière de l'ados offre plusieurs avantages : Installation d'un ados Si la culture sur ados permet de ne plus remuer la terre, sa mise en place demande un certain effort. Formation des buttes Les dimensions Culture sur ados

Retourner la terre... ou non ? La vie du sol On a coutume de retourner la terre avant toute mise en culture. C'est ce que l'on appelle le bêchage. Mais quelle est la justification de ce geste très ancré ? Pourquoi le jardinier bêche-t-il ? Bêchage Au moment de planter ou de semer, il est préférable que la terre soit meuble et aérée. Alors, le jardinier bêche : il plante son outil profondément dans la terre, retourne les mottes, les brise d'un coup de « fer » et décompacte ainsi peu à peu la parcelle ou le massif. Est-ce la meilleure façon d'obtenir un sol meuble, et surtout fertile ? Un miroir en trompe-l'œil Au moment de la plantation, l'objectif semble atteint. L'exemple de la Nature Regardons autour de nous... Voilà qui conduit à se poser des questions... Le sol est vivant Lombric dans la terre La terre n'est pas un simple « support de culture ». En simplifiant, c'est une chaîne qui se compose de la façon suivante : Notez l'importance de l'air, souvent négligé. Changer les habitudes Sillons dans un champ Un outil à adopter

culture sur buttes - buttes en… - semis spontanés - reprise des… - où en sont mes… - les buttes la… - Le blog de celtikalia Dimanche 1 août 7 01 / 08 / Août 20:28 et si nous reparlions un peu de mes buttes, histoire de voir leur évolution. Première constatation, c'est toujours la jungle. Fleurs, aromatiques et légumes se cotoient, se mélangent. Du coup le potager est bien intégré dans le paysage du jardin d'agrément. depuis ce printemps: - toujours pas de labours ni d'engrais ni de pesticide - des semis directs ou plantations - beaucoup de semis spontanés - les fèves, petits pois et légumes d'hiver montés à graine ont été coupés à ras de terre, puis broyés et répandus sur les buttes, puis recouverts du terreau qui s'était formé dans les allées (mélange de paille, de carton et de la terre que les oiseaux avait descendu des buttes) bien noir et plein de vers de terre. - ma première erreur a été de ne pas remettre de paille ou carton dans les allées et sur les buttes - la deuxième, mais est ce une erreur??

Conseils pour améliorer un sol : Cultiver sa terre - Jardinerie TRUFFAUT conseils Accessoires de jardinage Truffaut La terre est un milieu fragile. Elle doit faire l’objet d’attentions particulières et suivies pour que les végétaux continuent à s’y développer. En étudiant de près sa composition, vous pouvez modifier sa structure, faire varier son aspect, la rendre apte à accueillir les plantes de votre jardin. La terre est composée de quatre éléments : • L’argile : cette roche sédimentaire pateuse, collante, retient l’eau et donne de la cohésion aux particules du sol. • Le calcaire : formé de carbonate de chaux, il neutralise l’acidité de la terre et sert d’aliment aux plantes. • Le sable : fluide, instable, il allège les sols lourds et compacts, en favorisant la pénétration de l’air, de l’eau et des engrais. • L’humus : il est le résultat de la décomposition des débris végétaux par les micro-organismes vivants du sol. La terre se distingue aussi par sa réaction chimique. Une bonne terre de jardin possède un pH compris entre 6,3 et 6,8. • Les sols argileux • Les sols sableux • Les sols calcaires

Related: