background preloader

Réflexions sur l'observation d'une classe

Réflexions sur l'observation d'une classe
Observer est une activité d’investigation qui oscille entre 2 attitudes : objective et subjective En sciences : observer s’apprend et développe des compétences : s’interroger, ordonner les observations, dégager des relations entre les éléments observés, analyser (sélectionner les éléments pertinents par rapport au questionnement), communiquer. Regard extérieur avec des outils (mesure, quantification) qui tent vers une attitude objective En observation d’un sujet sur d’autres, l’autre, les autres ne laissent pas indifférents ce qui amènera souvent à une attitude subjective L’articulation entre ces 2 attitudes est à construire : outil adapté ; référentiel : programmes, enjeux de l’école, ... nécessité d’une définition des objets à observer Ce qui peut être observé ? Des personnes : maître : pratique professionnel, réflexion pédagogique. Se limiter : Tout observer est impossible Vouloir tout observer simultanéiment , c’est ne rien voir . observation libre pour amener au questionnement

http://eppee.ouvaton.org/spip.php?article562

Related:  CPC - PEMF - Cafipemf ...lirbipour le CPCloradnutakor

Etes-vous un bon prof ? Série 1 : l'enseignant et ses cadres Nous vous parlions la semaine dernière du lancement d’une série d’auto tests pour vous aider à évaluer votre pratique. Nous vous laissons découvrir avec François Muller la première des cinq facettes : l’enseignant et ses cadres. « Etes-vous un bon prof ? » : cette question, vous vous l’êtes posée plusieurs fois, comme l’a fait n’importe quel professionnel, pour s’ajuster au contexte changeant, à de nouveaux publics d’élèves, pour réguler l’intensité de son propre travail, pour tenir la comparaison avec d’autres collègues, ou pour postuler à un nouveau poste. C’est un exercice d’explicitation que l’on se doit à soi-même, qui met en rapport les compétences effectives et le sentiment subjectif de sa propre compétence.

[DOSSIER RELFEXIONS]Transhumanisme : de la science-fiction à la réalité Par Julien Bergounhoux publié le à 06h00 , mise à jour le 19/11/2014 à 09h16 Les avancées technologiques dans les domaines de la bionique et de la génétique se succèdent à un rythme toujours plus élevé. Découvrez la nature de ces découvertes et leurs applications au travers de notre dossier consacré au transhumanisme, cette tendance qui rassemble scientifiques et technologues convaincus que le futur de l'humanité passe par une fusion entre hommes et machines. Consultez tous nos articles sur le sujet pour vous faire votre avis. Les domaines de la bionique et de la cybernétique ont depuis toujours enflammé les imaginations. Du Golem de la mythologie aux cyborgs ("cybernetic organisms") omniprésents dans les jeux vidéo en passant par le monstre de Frankenstein et tout le courant littéraire et cinématographique "cyberpunk" associé à ces thèmes, les êtres artificiels ou les êtres humains "augmentés" par la technologie sont un sujet récurrent dans la culture populaire.

Les postures enseignantes, les postures élèves, et les APC... Une discussion au sujet des nouveaux APC et de ce qu’on peut en faire m’a fait penser à un apport théorique reçu au cours d’un stage PMQC (Plus de Maitre Que de Classe). L’une des interventions portait sur les gestes professionnels et les postures d’apprentissage des élèves. Cette intervention s’appuyait sur les travaux de Dominique Bucheton, professeur des universités, IUFM de Montpellier, directrice du Laboratoire interdisciplinaire de recherche en didactique éducation et formation. Concevoir des formations, un livret ressource pour les formateurs Une formation continue des enseignants aujourd'hui - page 4 Une formation continue des enseignants aujourd’hui. Pour « faire » quoi ? Pour le centre Alain-Savary, la formation continue doit donner des espaces et des temps disponibles aux enseignants afin de mieux comprendre la nature des difficultés ordinaires d’apprentissages que rencontrent les élèves.

CAFIPEMF/PEMF : L'analyse de séance de classe - J'avais choisi cette épreuve pour l'admission ... J'avais eu la chance de faire l'entretien 2 fois avant l'épreuve, la première CATASTROPHIQUE... et la deuxième super, très formatrice ! Le jour de mon épreuve je suis tombée sur une PEFS super, très à l'écoute de mes remarques et qui analysait plutôt bien sa pratique ... Bref je pense que la critique de leçon m'a donné des points pour avoir le fameux sésame! Trève de blabla , je vous joins ici quelques docs pour se préparer une grille d'observation dont la mienne que j'ai réalisé grâce à plein d'autres trouvées sur le net. 30 COMPETENCES Jean-Pierre Astolfi s’inscrit dans le courant de la professionnalisation du métier d’enseignant. Pour montrer les évolutions en cours, il analyse les mots employés dans la profession. Or, on n’arrive pas à stabiliser un vocabulaire spécialisé autour des enseignants. Certes, en créant un vocabulaire spécialisé, on risque de créer un jargon et, en conséquence, de faire de la rétention d'informations, mais il est nécessaire d'employer des mots dont le sens est stabilisé car le vocabulaire courant n'est pas assez précis et oblige à recourir constamment aux périphrases.

La carte de concepts Lorsque vous préparez une formation, vous devez établir les contenus à faire apprendre. Ces contenus se divisent en trois catégories : Le savoir : Il constitue le contenu théorique que les participants à la 1. formation doivent apprendre pour être en mesure de comprendre. Souvent nommé « théorie » ou « notion », le savoir doit être explicité pour que le formateur puisse le présenter et les apprenants se l’approprier. La partie la plus simple d’un savoir est le mot ou concept. Le savoir est donc composé d’un ensemble de concepts qui va constituer ce que le participant à la formation devra apprendre.

Conférence "Activités des formateurs d’enseignants" - Chaire Unesco Dans un contexte de transformations fortes de la formation, l’activité des formateurs est sujette à de multiples tensions et interrogations. Si la diversité des acteurs de la formation semble s’imposer comme une nécessité, sur quels principes directeurs concevoir l’articulation de leurs missions et activités ? Cette quatrième conférence contribuera à apporter des éléments d’analyse sur deux versants. Le premier versant questionnera l’activité des formateurs lorsqu’ils conçoivent la formation : Quelle conception de l’apprentissage/développement professionnel ? Quels modèles d’accompagnement du développement professionnel ? Quelle place et quelle fonction accorder aux situations réelles de travail ?

Les postures enseignantes — 2-Ifé - Plateforme néo-titulaires - NéoPass Une posture est une structure pré-construite (schème) du « penser-dire-faire », qu’un sujet convoque en réponse à une situation ou à une tâche scolaire donnée. Les sujets peuvent changer de posture au cours de la tâche selon le sens nouveau qu’ils lui attribuent. La posture est donc à la fois du côté du sujet dans un contexte donné, mais aussi de l’objet et de la situation, ce qui rend la saisie difficile et interdit tout étiquetage des sujets. Les « postures d’étayage » permettent de rendre compte de la diversité des conduites de l’activité des élèves par les maîtres pendant la classe : Une posture de contrôle : elle vise à mettre en place un certain cadrage de la situation : par un pilotage serré de l’avancée des tâches, l’enseignant cherche à faire avancer tout le groupe en synchronie.

Related: