background preloader

Le syst?me ?ducatif

Le syst?me ?ducatif

Fonctionnement des établissements scolaires - Les dispositions qui régissent le système éducatif - ÉduSCOL De nombreux textes réglementent leur fonctionnement : contrôle de l'assiduité, relations avec les parents, organisation du temps scolaire, sorties scolaires, surveillance des élèves, procédures disciplinaires, réglement intérieur, conseil pédagogique, intervention des associations, etc. Autour de l'enjeu de la réussite des élèves, ils intéressent un public large : praticiens, mais aussi usagers de l'éducation, notamment les parents et les élèves, enseignants et agents de l'Éducation nationale, mais aussi partenaires de l'École, notamment les élus, les agents des collectivités territoriales, les associations péri-éducatives. En cadrant l'action des établissements scolaires, ces textes mettent en œuvre des principes généraux d'éducation : obligation scolaire, gratuité, neutralité, égalité des chances. Ils sont regroupés dans le Code de l'éducation, qui recense l'ensemble des dispositions qui régissent le système éducatif. Code de l'éducation

Chronologie - Le système éducatif français en panne 16 juin 1881 Loi Ferry (PDF, 236 Ko) instituant un enseignement primaire laïc, gratuit et obligatoire pour les enfants des deux sexes de 6 à 13 ans. 19 juin 1947 Remise du rapport Langevin-Wallon : ce plan dresse un projet global de réforme de l’enseignement et du système éducatif français. Il prône la démocratisation de l’école et l’égalité des chances. 6 janvier 1959 Réforme Berthoin. 3 août 1963 Création des collèges d’enseignement secondaire (CES) par transformation des CEG et des classes des premiers cycles des lycées et des collèges d’enseignement technique (CET). 1er mars 1973 Création du diplôme d’études universitaires générales (DEUG). 11 juillet 1975 Réforme Haby. 1er juillet 1981 Alain Savary, ministre de l’Éducation nationale, crée les "zones d’éducation prioritaires" (ZEP). 26 janvier 1984 Loi sur l’enseignement supérieur, (PDF 2,1 Ko) dite loi Savary, qui réforme les missions et l’organisation de l’université. 24 juin 1984 22 mai 1985 10 juillet 1989 5 avril 1993 8 avril 2002 23 avril 2005

Formation en lycée professionnel - Présentation - ÉduSCOL Un éventail de diplômes Le lycée professionnel conduit à des diplômes de niveau V - certificat d'aptitude professionnelle, brevet d'études professionnelles et mention complémentaire de niveau V - et à des diplômes de niveau IV - baccalauréat professionnel, brevet des métiers d'art, mention complémentaire de niveau IV. Les contenus de ces diplômes ont été les premiers à être présentés sous forme de référentiels décrivant les compétences et les connaissances terminales attendues des candidats. Des points communs avec les autres voies de formation Comme tous les lycées, le lycée professionnel vise l'obtention du baccalauréat. Aussi, son organisation et sa pédagogie présentent-elles de nombreux points communs avec celles des voies générale et technologique : un perfectionnement dans les disciplines générales : français, mathématiques, sciences, arts, éducation physique et sportive, langues vivantes... Des spécificités L'organisation des enseignements et les horaires Des démarches inductives

Mise en place et réformes - Le collège unique de 1975 aux années 2000 Un long processus Rentrée des classes à Vichy (1942) © La Documentation française - Photo Reportage Trampus Agrandir l'image La volonté d’unifier les structures et les enseignements de l’école moyenne apparaît dès le début du xxe siècle avec Ferdinand Buisson et les Compagnons de l’Université nouvelle (un groupe d’enseignants de tous les niveaux) qui lancent l’idée d’une " école unique ". - L’enseignement primaire supérieur dispensé pendant quatre ans après le certificat d’études de la sixième à la troisième, soit dans des écoles primaires supérieures (EPS), soit dans des cours complémentaires Cette organisation était vivement critiquée car considérée comme portant atteinte aux principes démocratiques de la République. La réforme Berthoin de 1959 CES Saint-Jean de la Ruelle (1968). © La Documentation française - Photo Almasy La réforme Fouchet-Capelle de 1963 La réforme de 1959 échoue sur un point essentiel : l'orientation. Les CES comprennent désormais trois filières : Givors (69). Il propose :

Projet pluridisciplinaire à caractère professionnel - Les différents types de projet pluridisciplinaire à caractère professionnel - ÉduSCOL Les projets pluridisciplinaires à caractère professionnel peuvent se présenter comme : des activités liées à un thèmela réalisation d'un produit d'un service ou d'un ensemble de tâches professionnellesla mise en œuvre d'un chantier. C'est autour d'un objectif de production ou d'une séquence de service que seront identifiés : les savoir-faire mobilisés, les connaissances technologiques et générales impliquées figurant dans les référentiels,le problème posé et les activités correspondantes,les ressources et contraintes du contexte professionnel. Un essai de classement pour illustrer la diversité des projets et des pistes à explorer lors de la recherche d'une idée. Le classement ci-dessous illustre la diversité des projets recensés. A - Classement 1 - réalisation d'un produit, d'un service, d'un chantier, de tâches professionnelles au coeur du métieravec des partenairesfaisant appel aux technologies de communicationvalorisant la formation, la filière, l'établissement B - Exemples a) L'humanitaire

Le lycée - Ministère de l'éducation nationale Le lycée d'enseignement général et technologique Le LEGT comprend trois classes : la classe de seconde générale et technologique, commune aux élèves se destinant une poursuite d'études dans une des séries de la voie générale ou de la voie technologique. Le choix entre ces deux voies s'effectue à l'issue de cette classe. Les classes de première et terminale dans les différentes séries conduisent à l'examen du baccalauréat. Le baccalauréat sanctionne des connaissances et des compétences de fin d'études secondaires et constitue le premier grade de l'enseignement supérieur. L'organisation du baccalauréat La voie générale La voie générale comprend trois séries (ES, L et S) qui mènent au baccalauréat général. Elle conduit à la poursuite d'études supérieures principalement en université, classe préparatoires aux grandes écoles ou en écoles spécialisées. La voie technologique Le baccalauréat technologique comporte huit séries à compter de la session 2013 : Accompagner les élèves au lycée

Related: