background preloader

Construire son autorité par l'analyse de pratiques

Construire son autorité par l'analyse de pratiques
Dans la mesure où l’autorité constitue la première demande des enseignants en formation, il devient évident de les aider à la construire par l’analyse de pratiques. « Monsieur, vous vous habillez chez Emmaüs ? » Cette phrase d’accueil laconique a été restituée par un professeur stagiaire, un peu déstabilisé, dans le cadre du module « Construire son autorité par l’analyse de sa pratique ».Depuis 1995, l’IUFM de Bourgogne a mis en place une formation à l’analyse de pratiques à destination des stagiaires de deuxième année (PLC2) ouverte aussi bien aux enseignants, qu’aux conseillers principaux d’éducation (CPE) et documentalistes. Cette formation transversale est de deux jours continus au premier trimestre et suivie d’une journée optionnelle le trimestre suivant. Tout d’abord de permettre aux enseignants de réfléchir à la notion même d’autorité et à ce qu’elle engage de leur part, à titre individuel et professionnel. La prise de conscience Une socialisation des problèmes posés Related:  prof_m_roigFormer des jeunes collègues

N°474 - Aider à mémoriser Accueil > Publications > Les dossiers des Cahiers > N°474 - Aider à mémoriser Coordonné par Christine Vallin et Jean-Michel Zakhartchouk juin 2009 Mémoriser et comprendre, est-ce la même chose ? Faut-il automatiser certains apprentissages et donc recourir au par cœur ? Y a-t-il différents types de mémoire ? Commander ce numéro Notre prochain numéro Pédagogie universitaire - Enseigner et Apprendre en Enseignement Supérieur | Ressources pour le conseil et la formation pédagogique dans l’enseignement supérieur Apprendre Vite et Bien | Lecture Rapide, Mémoire et Mind Map pour Apprendre Vite et Bien | Apprendre Vite et Bien 13 trucs de gestion de classe qui instaurent le respect. Quand vient le temps de gérer sa classe, on a souvent l’habitude d’instaurer un système d’émulation ou des règles et de supporter toutes ces règles par des punitions. Très vite, on apprend que ça fonctionne (du moins partiellement !), mais ça a le vicieux défaut de devoir demander une vigilance constante de la part de l’adulte en plus de miner considérablement l’apprentissage de l’autonomie de la part des élèves. De plus, ça réduit les comportements qu’on veut voir disparaître, sans toutefois les enrayer définitivement. Résultat : On s’épuise et on s’endort en réfléchissant sur comment on pourra mieux contrôler le lendemain… Il y a d’autres voies ( ?) P.S. 1-Le respect commence dès l’entrée en classe. Chaque matin, personne ne peut me déranger lorsque les élèves entrent dans la classe. Si un collègue ou même la direction vient me parler à ce moment, je demande un rendez-vous plus tard, car ce moment m’est très précieux. 2.La porte individuelle. 4. 5. 6.Le regard 7.L’humour 8. 9. 13.

Petit Lexique des pédagogies "différentes" par Antonella Verdiani, auteure de "Ces écoles qui rendent nos enfants heureux", et fondatrice du Printemps de l’éducation. Pédagogie Montessori Fondatrice : Maria Montessori (1870 – 1952) Cette pédagogie se fonde sur l'éveil sensoriel de l’enfant et le développement de son esprit d’autonomie, favorisé à l’école par une atmosphère concentrée, sous les yeux d’un maître bienveillant. Pédagogie Steiner Fondateur : Rudolf Steiner (1861 – 1925) Les écoles Steiner –Waldorf ont des éléments communs avec d’autres pédagogies "alternatives", comme l’atmosphère familiale avec des éducateurs; les programmes centrés sur l’enfant, où parents et enseignants œuvrent ensemble dans l’intérêt de l’épanouissement de celui-ci ; l’absence de système de notation et de redoublement ; l’équilibre entre activités cognitives, artistiques et techniques. Pédagogie Freinet Fondateur : Célestin Freinet (1896 – 1966) Pédagogie Institutionnelle Fondateur : Fernand Oury (1920 - 1998) Education intégrale et Libre progrès

Gestion de classe : Les 9 ajustements de septembre Bonjour! En août dernier, je me suis amusé à écrire quelques trucs en gestion de classe que j’aime particulièrement (13 trucs en gestion de classe qui instaurent le respect). Au-delà d’être un ramassis de recettes personnelles, je crois, tout de même que les éléments de cet article pointent dans une direction de responsabilisation et le respect des élèves. Lorsque l’on s’entend dire qu’on a une classe difficile, c’est souvent des élèves plus turbulents que l’on parle, et non de l’ensemble. Plus il y en a, plus la dynamique du groupe en subit les répercussions, c’est pourquoi il est bien important de s’attarder à ces élèves. Les plus expérimentés (lire ici sage, et non ceux qui ont nécessairement le plus d’ancienneté) ont survécu à plusieurs rentrées, suffisamment pour savoir que la tâche qu’est l’instauration d’une ambiance de classe agréable ne se fait pas entre le 26 et le 27 août. Ces élèves, comme tous les autres, ont besoin aussi de voir leur évolution: soulignée. P.S. Au plaisir!

10_principes_de_la_memorisation La carte mentale pour former et pour apprendre Une carte mentale permet de représenter visuellement les idées se raccordant à un même thème. Le principe est d’inscrire le thème principal au centre de la feuille en le représentant par un mot ou un dessin. A ce thème vont venir s’accrocher des branches, comportant les idées principales se rapportant au thème central. De ces branches vont partir à leur tour des ramifications de plus en plus fines… L’intérêt est de laisser s’exprimer les images qui viennent à propos du thème, sans forcément les exprimer par des mots. Innovablog, traduisant un billet publié sur Bootstrapper, recence 27 façons d’utiliser la carte mentale, qui se regroupent sur 4 axes : La carte mentale facilite l’apprentissage : elle permet d’organiser l’information, d’en donner une représentation globale et visuelle. De réorganiser ses connaissancesDe faire des liens avec des connaissances antérieures et/ou connexesDe prendre conscience de ses propres apprentissages

Le transfert des apprentissages : Étape 4 de l’approche par compétences Le transfert des apprentissages constitue l’aboutissement du développement de la compétence professionnelle. Souvent, les enseignants me questionnent sur le pourquoi du manque de transfert, chez les élèves, de la théorie dans la pratique. D’autres m’indiquent le manque de transfert des apprentissages, chez les élèves, entre le centre de formation et le milieu de stage. À partir de ces questionnements, nous sommes en droit de nous questionner sur le transfert réel des apprentissages des élèves entre la formation qu’ils ont reçue et l’entreprise où ils vont travailler. Jean-François Russel (2011), dans son livre, «Gérer la formation, viser le transfert», indique des statistiques et des constats qui sont révélateurs sur cet aboutissement de la formation. 60 à 90 % des apprentissages réalisés en formation ne sont pas transférés en milieu de travail. Le schéma que je vous présente est un essai de ma part de représenter les idées de Russel sur le sujet. Like this: J'aime chargement…

IFé : Qui doit former les enseignants ? Un collectif d’enseignants ou un collectif d’experts ? On ne peut apprendre qu’en décortiquant son activité c’est-à-dire à travers un travail réflexif. Travail qui ne peut être guidé que par des professionnels non jugeant, donc non pairs. La profession enseignante alors, qui peine à se définir, peut-elle le faire elle-même ou est-elle définitivement dépendante de l’expertise des chercheurs ? Qu’il soit collaboratif, collectif, coopératif, collégial, de concertation voire communautaire, le travail enseignant était au centre des interventions et des réflexions, le 5 novembre, à l’ENS de Lyon. L'Ifé-ENS et la chaire Unesco : « Former les enseignants au XXIème siècle » organisaient une conférence de consensus/dissensus sur la question « Former au sein des établissements scolaires ». Enseigner : est-ce seulement maîtriser sa discipline ? Assurément non, répond Michel Lussault, le Directeur de l’Ifé/E.N.S Lyon. Objectiver le travail enseignant L'oeil expert extérieur L'impact de l'IPR sur les pratiques... L'enseignant, objet ou sujet ? Adeline Meyer

Le conseil "de classe" autrement c'est possible ! conseil de progrès en structure expérimentale Conseils et ressources pour débuter dans l'enseignement - 2013 Attention actualisation ! ----------- L’année scolaire qui vient de s’achever a été marquée par une très riche actualité éducative. Je me suis longuement exprimé sur mon blog (voir mes deux billets “Des Espé…rances”et “entre espoir et inquiétudes”) et dans les médias (interviews à France Info et France Culture) sur l’avenir de la formation initiale des enseignants. Il s’agit donc essentiellement d’une webographie en commençant par ce que j’ai pu moi même écrire sur ce blog et par les productions des Cahiers Pédagogiques mais aussi en proposant quelques ressources glanées au hasard de mes butinages et de ma veille pédagogique sur les réseaux sociaux. Réflexions et conseils personnels Les Cahiers Pédagogiques : un outil d’auto-formation Depuis sa création en 1945, la revue “Cahiers Pédagogiques” est un moyen de diffusion des pratiques et des recherches. Pour finir ce chapitre (assumé !) Métier professeur ❝- L’enseignant est aussi un éducateur. Référentiels Et ailleurs ? Néo-pass @ction

4 étapes pour favoriser l’engagement des élèves dans les projets scolaires - Infobourg.com Dans son mémoire de maîtrise, l’enseignant Stéphane Côté a identifié 4 points qui semblent être des facteurs clés pour favoriser l’engagement de haut niveau des élèves dans les projets scolaires. Derrière chaque élément se trouve un concept central de l’approche : la motivation personnelle des jeunes. Ces 4 recommandations sont une sorte de conclusion à son projet de mémoire de maîtrise. 1. Les recherches de l’enseignant lui ont permis d’identifier qu’une erreur souvent commise par les pédagogues est de créer un climat favorisant la motivation extrinsèque plutôt qu’intrinsèque des élèves. 2. Dans son mémoire, Stéphane Côté indique avoir remarqué que l’engagement de tous les élèves s’accentue à mesure qu’un projet avance « grâce à la planification d’étapes simples, claires et significatives. » Il faut bien sûr doser entre des étapes « très intéressantes » pour les élèves et d’autres favorisant le développement des compétences disciplinaires. 3. 4. À propos de l’auteur Audrey Miller

Construire 1 scénario pédagogique Ex. Préparer une leçon ou une séquence de formation peut-être quelque chose de fastidieux. Ou pas. En utilisant le mindmapping, vous vous donnez les moyens de visualiser l’ensemble du cours. Comment préparer un cours, une leçon ou une séquence de formation en ayant l’assurance de ne rien oublier ? En utilisant une mindmap, aussi appelée carte mentale ou heuristique. Visualisez votre leçon d’un seul coup d’oeil avec la carte mentale Voici un exemple de scénario pédagogique, réalisé avec le logiciel de mindmapping XMind. Il s’agit d’un scénario très simple en deux séquences, sur le brainstorming avec XMind dans le cadre d’une formation à la gestion du temps avec GTD. Déroulé de la formation 1. Je commence par définir les objectifs de ma session de cours. Cette note détaille des éléments qui par ailleurs alourdiraient inutilement ma carte. Lors d’une exportation de ma carte vers le format Word, cette note sera intégralement reproduite dans mon texte, au bon endroit : d’où un sérieux gain de temps.

Related: