background preloader

Les postures enseignantes

Les postures enseignantes
Une posture est une structure pré-construite (schème) du « penser-dire-faire », qu’un sujet convoque en réponse à une situation ou à une tâche scolaire donnée. Les sujets peuvent changer de posture au cours de la tâche selon le sens nouveau qu’ils lui attribuent. La posture est donc à la fois du côté du sujet dans un contexte donné, mais aussi de l’objet et de la situation, ce qui rend la saisie difficile et interdit tout étiquetage des sujets. Les « postures d’étayage » permettent de rendre compte de la diversité des conduites de l’activité des élèves par les maîtres pendant la classe : Une posture de contrôle : elle vise à mettre en place un certain cadrage de la situation : par un pilotage serré de l’avancée des tâches, l’enseignant cherche à faire avancer tout le groupe en synchronie.

http://neo.ens-lyon.fr/neo/formation/analyse/les-postures-enseignantes

Related:  lirbialarbakandePlus de maîtresCoenseignement / co-interventionEnseignant, acteur du numérique

Le co-enseignement et si vous vous laissiez tenter?LeWebPédagogique Bonjour à tous, Aujourd »hui nous allons parler de co-enseignement. La pratique se développe certes,mais reste sporadique dans bien des académies. Pourtant ses bénéfices pour les élèves comme pour les enseignants sont multiples. Or le plus souvent on n »ose pas ou peu, on se freine par les contraintes qu »une telle pratique impose. Éclairage sur tout-ceci.

Ifé-Les postures élèves Chez les élèves, cinq postures traduisant l’engagement des élèves dans les tâches ont été identifiées. Les élèves les plus en réussite disposent d’une gamme plus variés de postures et savent en changer devant la difficulté : Bucheton, D., Soulé, Y. (2009). Les 5 bonnes raisons pour ne pas aller sur Internet avec vos élèves Après les deux premiers billets sur ce modèle, 5 bonnes raisons de ne pas être sur Twitter quand on est prof, après les 10 bonnes raisons d’échapper au numérique, j’ai souhaité faire un point au sujet spécifique d’Internet duquel il convient de vous éloigner dare-dare en toutes circonstances. Non, décidément, croyez-moi sur parole, ce lieu n’est pas fait pour vous et vous trouverez ci-dessous, à titre d’exemples pouvant vous être utiles, 5 bonnes raisons à fournir à la demande aux élèves, parents, collègues, inspecteurs, chefs d’établissement — rayez la ou les mentions inutiles — pour expliquer votre choix. Je vous préviens tout de suite : pour la plupart d’entre vous, les deux premières raisons suffiront à vous convaincre de renoncer illico. Pas besoin d’aller lire les trois suivantes, superfétatoires en l’occurrence. Première raison : l’État nous protège

Les gestes professionnels des enseignants ont-ils un effet sur les apprentissages des élèves ? C'est la dernière intervention de la journée. Dominique Bucheton réussit à emporter l'adhésion du public. Ses propos bousculent un peu les enseignants en général mais confortent les militants qui l'écoutent dans quelques « résistances ». Cycles 2/3 : Au supermarché : flashcards produits de supermarché Create a free accountJoin Calaméo to publish and share documents with the world! Rate and comment your favorite publications, download documents and share your readings with your friends. Tags ampoule, bébé, boîte, coton, cuillères, linge, ordinateur, oreiller, pansements, papier, paquets, parfum, plastique, pochette, soupe, taille, toilette Cycle 2 ou 3 : Projets pluridisciplinaires Cycle 3 : Au supermarché : problèmes

Université d'automne du Snuipp : Quel effet du plus de maître que de classe ? En quoi l'arrivée des plus de maitres que de classes (PDM) incite-t-elle les équipes d’écoles à penser autrement leurs pratiques habituelles ? Le 19 octobre, dans l'université d'automne du Snuipp, Marie Toullec-Théry, maîtresse de conférence en Sciences de l’Education à l’université de Nantes et Patrick Picard, directeur du centre Alain Savary, apportent leur analyse. Passer du je au nous : les différents acteurs doivent co-agir Les préoccupations des enseignants face à ce nouveau dispositif sont multiples. Les conférenciers ont dégagé en les catégorisant celles revenant le plus souvent dans la bouche des enseignants : Ifé - Le multi-agenda Info Le multi-agenda est un outil pour appréhender le travail enseignant dans sa complexité. Une modélisation plus fine des gestes d'étayage, au cœur du métier d'enseignant est développée à travers les postures enseignantes et les postures d'élèves.

Obsolescence des métiers de l’éducation : le temps du renouveau s’annonce À l’époque de la rareté des ressources et de l’analphabétisme majoritaire, un professeur était un «savant», recherché et précieux. Les pouvoirs lui tenaient la bride et le courtisaient à la fois. L’université était parfois le seul endroit où une pensée originale pouvait s’exprimer sans trop de risques. L’école représentait la meilleure possibilité de gravir quelques échelons sociaux pour la majorité.

30 COMPETENCES Jean-Pierre Astolfi s’inscrit dans le courant de la professionnalisation du métier d’enseignant. Pour montrer les évolutions en cours, il analyse les mots employés dans la profession. Or, on n’arrive pas à stabiliser un vocabulaire spécialisé autour des enseignants.

Des mini-leçons en vie de classe ! Je me lance dans un nouveau projet qui me tient particulièrement à cœur : l'utilisation de mini-leçons pour enseigner aux élèves les règles de vie de la classe. C'est un moyen pour moi de faire le point sur les techniques que je veux utiliser, sur les valeurs qui me paraissent essentielles et sur la méthodologie que je souhaite conseiller à mes élèves. Je vous livre le projet au stade où il en est… C'est-à-dire à l'état de concept ! Il s'agit des règles D'OR : Entendons-nous bien : il ne s'agit pas d'envahir la classe avec des acronymes (DÉCLIC, ÉCRIRE, JOUER, CHAMPION, DEFI, et autres…) pour faire joli mais bien de structurer les apprentissages.

Faire des mathématiques en co-enseignement : une aide pour penser les mathématiques Le bilan post-séance est l’occasion de revenir sur le cas d’élèves rencontrant des difficultés portant sur l’utilisation du vocabulaire institutionnel et d’orienter les futures tâches du rituel sur cet aspect : «J’ai vu qu’I. était bien perdu, de ce que cela voulait dire, et A., A. s’en est tiré finalement sur la fin mais pour I. c’était compliqué. Je sais pas, c’est quelque chose qu’on doit revoir, ça fait, comment, trois fois, non?» (MS). «Alors, je pense qu’on va continuer à donner des exercices en rituel» (MC). «Par contre, je trouve que, pareil, sur le vocabulaire, c’est encore difficile, quel mot utiliser ?

Cahiers pédagogiques 2013 : Plus de maîtres que de classes Lors des Journées de l’innovation les 27 et 28 mars 2013, ont eu lieu conférences, tables rondes et ateliers autour des principaux axes de changements de la refondation de l’école : maternelle, "plus de maitres que de classes", numérique, décrochage, etc. Le déploiement de l’opération "Plus de maitres que de classes" dans le premier degré a donné l’occasion aux Cahiers pédagogiques pendant les semaines à venir d’interroger les futurs participants à la table ronde. Une manière de préparer dès maintenant la mise en place du dispositif, pour qu’il permette un meilleur apprentissage de tous les élèves.

Related:  Mémoire