background preloader

20 opérations et campagnes géniales sur Facebook et Twitter

20 opérations et campagnes géniales sur Facebook et Twitter
Il fut un temps ou les entreprises ne savaient pas exploiter le potentiel des réseaux sociaux. Ou alors, savaient le faire mais ne parvenaient pas à avoir de bonnes idées. Assurer une présence est une chose, savoir engager ses consommateurs, surprendre, étonner, récompenser, fidéliser, en est une autre. De nombreux lecteurs de Kriisiis.fr m’ont demandé dernièrement de maintenir mon apport de contenu, disons, théorique, mais également de prendre soin d’apporter une touche de pratique pour concrétiser ces idées. N’oubliez pas que les entreprises ne sont pas les seules à pouvoir profiter de ce genre d’occasions. Le tag de photos sur Facebook, une fonctionnalité encore sous-estimée Lorsque l’on pense « Campagne Facebook », on imagine rapidement la création d’une application, d’onglets personnalisés, voire de Social Media Ads. 1. [En savoir plus] 2. [En savoir plus] La responsabilité des internautes, par les choix ou par les conseils 3. [En savoir plus] 4. [En savoir plus] 5. [En savoir plus] 6.

Réseaux sociaux & social media marketing - Comment IKEA a… - Volvo : un concours… - Levi's utilise… - La NASA à fond dans… - Nespresso utilise… - Le blog de Aurelia Hirsinger Mardi 24 novembre 2 24 /11 /Nov 10:23 Gordon Gustavsson, le gérant du nouveau magasin Ikea de Malmö a utilisé Facebook de manière très intelligente et pour une campagne à moindre coût. Voici comment : Le profil Facebook du directeur du magasin proposait dans sa galerie de photo 11 photos de produits, postés aléatoirement. Résultat : 85 personnes se sont taggées, il y a eu 275 commentaires et 15 000 vues de la vidéo sur Youtube, pour un coût nul. Dimanche 22 novembre 7 22 /11 /Nov 20:53 Volvo vient de lancer un concours sur Facebook intitulé "DRIVe around The World" Le jeu consiste à conduire virtuellement une Volvo C30 tout autour de la planète en 80 jours en n’utilisant que leurs amis sur Facebook. Mercredi 18 novembre 3 18 /11 /Nov 14:51 En Australie, Levi’s a créé le buzz avec son opération "IspyLevis"en lançant dans les rues de Sydney des émissaires qui dévoilaient où leur localisation sur Twitter. D'autres manières pour les marques d'utiliser Twitter intelligemment incluent:

Les réseaux sociaux professionnels - La solution Pour un chef d'entreprise, les réseaux sociaux professionnels (RSP), s'ils sont correctement et efficacement utilisés, peuvent faciliter le recrutement de nouveaux collaborateurs et la recherche de nouveaux clients et partenaires. Ce qu'il faut savoir Les RSP en bref Le principe des réseaux sociaux professionnels est de démultiplier vos contacts grâce aux contacts de vos contacts : autrement dit les connaissances de vos connaissances sont vos connaissances. On peut avoir accès à beaucoup plus de personnes qu'on ne le pense grâce à ces connexions : en principe chacun est à sept connexions de n'importe qui dans le monde ! Attention, il ne faut pas être sur les réseaux sociaux professionnels pour y être : tout se joue dans la crédibilité et la qualité de vos contacts et contributions (voir ci-dessous : de la bonne utilisation des réseaux sociaux professionnels). Gain ou perte de temps ? Pour pallier ce risque, fixez vous une durée à ne pas dépasser : 15 à 20 minutes par jour pour commencer.

Comment les consommateurs influencent les marques sur les réseaux sociaux Les interactions entre marques et consommateurs sur les réseaux sociaux ne sont pas qu'un concept creux pour communicants. En témoigne le revirement de la marque Gap, qui a annoncé le 11 octobre qu'elle abandonnait son nouveau logo à la suite d'une campagne hostile de ses clients sur Facebook, Twitter et des sites internet montés ad hoc. Gap possède près de 747.000 fans sur Facebook et près de 37.000 "followers" sur Twitter. "Chez Gap, nos clients sont toujours passés en premier, explique la marque dans un communiqué. Comme Gap, de plus en plus de marques utilisent les médias sociaux pour entrer en contact avec les consommateurs. Comment les marques pourraient-elles faire autrement ? Non seulement ils y passent du temps, mais ils y sont de plus en plus actifs. "Soit ils ont vraiment fait une erreur et considéré ces commentaires comme un échantillon représentatif, soit ils ont orchestré tout cela depuis le départ, comme certains le pensent.

Veille et réseaux sociaux Les réseaux sociaux de type Facebook, Linkedin, Viadeo ou Twitter sont devenus des sources d'information, pour repérer les nouveautés les plus récentes. Dans la pratique, ils servent souvent de principal instrument de veille partagée (surtout dans les nouvelles générations). En réalité, il y a deux façons de considérer ces réseaux dans une optique de veille : - Soit comme une façon d'obtenir une information rapide et pertinente d'amis ou relations, avec qui l'on a souvent une passion en commun pour un même domaine. - Soit la nature même de votre veille implique de se tenir au courant des mouvements d'opinion - par exemple de surveiller la e-réputation d'une entreprise ou d'une institution - et dans ce cas, vous cherchez moins une information sur le monde réel que sur ce que pensent des internautes. Il existe (et il se crée tous les jours) des agrégateurs ou de moteurs de recherche orientés réseaux sociaux. - et qu'il faut savoir interpréter les signaux faibles -de rapidité,

Réseaux contre hiérachies, liens faibles contre liens forts Pour le New Yorker, Malcolm Gladwell (blog) a rédigé une brillante mise au point sur les différences entre l’activisme en ligne et l’activisme réel, dans un article intitulé “Petit changement : pourquoi la révolution ne sera pas twittée” où il montre les limites des organisations en réseaux comparés aux structures hiérarchiques classiques. Pour accomplir sa démonstration, Malcolm Gladwell nous plonge dans l’histoire politique des Etats-Unis, pour nous aider à mieux comprendre comment, politiquement, les différences de structuration de la contestation induisent des effets qui n’ont rien à voir les uns avec les autres. Démonstration. Le lundi 1er février 1960, vers 16h30, 4 étudiants étaient assis au comptoir du Woolworth, un bar du centre-ville de Greensboro, en Caroline du Nord. 4 étudiants en première année d’un collège noir à proximité. Ezell Blair a alors demandé à la serveuse une tasse de café. Image : Les 4 de Greensboro : Ezell A. Nous sommes loin de Greensboro. Pour Jillian C.

Quora — Juste pour vos yeux. | Deux croissants Mise à jour : Ce message était le premier, en réaction à ce que j’avais vu sur Quora. Il a été repris et corrigé depuis, et j’ai écrit d’autres billets sur le sujet. Résumé : Quora est un site de Question-Réponse exigeant, exclusivement en anglais. Si vous êtes venus pour comprendre ce que Quora permet, ces vidéos en anglais le feront mieux que je n’en serai jamais capable. Voilà un peu plus de sept mois que je suis actif sur Quora.com, un site où vous pouvez poser des questions y répondre. Depuis le 3 janvier, la presse spécialisée en a fait sa coqueluche. Ce matin, avant de se connecter, ils ont eu une seconde d’hésitation : leur pile d’alertes allaient être encore remplie de « But Y Quora cant be morr lik e Twittter!?!» Ils se sont plaint —avec moi, et surtout plus vertement— des nouveaux venus. En trois jours, j’ai été découragé par des nouveaux, venus faire leur auto-promotion et raconter leur vie. Pourquoi être si strict ? Like this: J'aime chargement…

Créer un segment avancé dans Google Analytics pour les médias sociaux Aujourd’hui les médias sociaux ont pris une importance capitale dans la création de trafic, ils méritent donc le statut de « source de trafic » au même titre que les moteurs de recherche. Le problème réside dans le fait que Google Analytics considère ces sites comme des sites référents (ce qui fondamentalement est vrai). Pourtant, lorsqu’une action est menée sur les médias sociaux, il faut mesurer les résultats pour juger l’efficacité de ces actions. Il est indispensable de pouvoir voir le trafic généré par vos actions sur les médias sociaux par rapport aux autres sources de trafic. Il existe un moyen extrêmement simple et rapide à mettre en place : Créez un segment avancé À partir de votre tableau de bord, cliquez sur « segments avancés » en haut à droite ou dans la barre latérale à gauche puis sur « Créer un segment avancé ». Ajoutez les sources Lorsque vous avez la liste des médias sociaux sur lesquels vous avez mené des actions, indiquez-les dans Google Analytics.

Réseaux Sociaux : l'effet "boule de neige" Il est parfaitement expliqué sur cette infographie. Mieux que ce que j'avais dessiné dans une présentation (extrait de slideshare)

Related: