background preloader

Le tourisme de luxe résiste encore à la morosité

Les amateurs de vacances de prestige dépensent plus durant leur séjour, et ont tendance à partir moins loin. Ce créneau reste toutefois soutenu par une clientèle de niche ultrafortunée. À première vue, le tourisme de luxe ne connaît pas la crise. Alors que les tour-opérateurs observaient en juin un retard inquiétant des réservations pour cet été, les voyages de prestige ont toujours la cote. «Le nombre de réservations dans nos établissements pour cet été, issues de clients européens, a augmenté de 13% entre janvier et mai, par rapport à la même période en 2011», s'enthousiasme Elie de Coignac, fondateur et PDG de Splendia, une plateforme de réservation d'hôtels de luxe en ligne, qui vient de publier son premier baromètre. Une hausse qui s'accompagne d'un raccourcissement de la durée des séjours et d'un rapprochement des destinations. «Aujourd'hui, seul le tourisme haut de gamme et, à l'autre bout du spectre, le low-cost tirent leur épingle du jeu», souligne Elie de Coignac.

http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2012/07/30/20002-20120730ARTFIG00247-le-tourisme-de-luxe-resiste-encore-a-la-morosite.php

» Le tourisme de luxe, c’est chic! Le tourisme de luxe est tout le contraire du tourisme de masse. Il fait appel à la personnalisation totale du voyage. Le client qui aime le luxe veut être «reconnu» et se sentir comme la personne la plus importante au monde. Le luxe atteint de nouveaux sommets sur l'île de Hong Kong grâce à DFS Group Ouverture de la T Galleria au Hysan Place à Hong Kong DFS Group (DFS), le principal détaillant de voyages de luxe au monde, a inauguré aujourd'hui sa troisième Galleria de centre-ville à Hong Kong située au Hysan Place dans le quartier de Causeway Bay. Il s'agit de la première destination du groupe sur l'île de Hong Kong.

Tourisme de luxe : nouvelle clientèle, nouveaux marchés L'atelier technique organisé par ODIT France dans les salons du Four Seasons Georges V à Paris est une bonne opportunité pour mieux découvrir le tourisme de luxe, un secteur en développement grâce à l'apport des nouveaux marchés, Chine, Inde, Brésil..., et à de nouvelles tendances en constant renouvellement. Une clientèle de plus en plus exigeante contraint les prestataires à une course perpétuelle aux investissements ; et la France, comment réagit-elle ? Christian Mattei, DG d'ODIT France, Ana Bauer, psycho-sociologue, Frédéric Savoyen, PDG de Nosylis et Serge Dive, créateur et fondateur d'International Luxury Travel Market, lèvent le voile sur le tourisme de luxe L'atelier technique organisé par ODIT France dans les salons du Four Seasons Georges V à Paris est une bonne opportunité pour mieux découvrir le tourisme de luxe, un secteur en développement grâce à l'apport des nouveaux marchés, Chine, Inde, Brésil..., et à de nouvelles tendances en constant renouvellement.

Le tourisme de luxe ne connaît pas la crise Selon l’étude publiée par Splendia, si la crise a frappé la communauté européenne de plein fouet, le secteur du luxe semble avoir été épargné par le phénomène. Splendia, le leader de la réservation d’Hôtels de Luxe & Caractère livre les résultats de son étude sur les marchés touristiques de luxe en Europe. Malgré la crise, le nombre de réservations issues de la clientèle européenne augmente de 13% et de 14% en valeur. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, les Espagnols continuent de réserver des hôtels de luxe pour leurs vacances d’été (+27% en volume) mais favorisent le tourisme domestique (+66% en valeur). Les Allemands et les Anglais dépensent respectivement 82% et 42% de plus qu’en 2012 dans des hôtels de luxe.

Tourisme : face à Internet et à la crise, les agences de voyages sont-elles « hors-jeu » ? C'était en 2007. Lors de la convention du syndicat national des agents de voyages (Snav), à Biarritz, la profession craignait, face à la concurrence d'Internet, une disparition de 30% des agences de voyages physiques. Un pronostic qui ne se fondait que sur le seul exemple américain où une telle situation était en train de se passer. Six ans après, on constate que les agences de voyages sont encore présentes dans toutes les villes de France et, s'il est difficile d'avoir des chiffres précis, quelque 5000 points de vente accueille toujours des clients partout dans l'Hexagone.

La Russie se lance dans le tourisme spatial de luxe Vous avez 100 millions de dollars dont vous ne savez que faire ? La société russe Energia se propose de vous en délester en échange d'un court voyage "dans le cosmos". La tête dans les étoiles L'annonce a été relayée par le quotidien russe Komsomolskaïa Pravda après que Vladimir Solnstev, directeur de l'entreprise publique russe Energia, a annoncé être en pleine discussion sur "la possibilité de faire effectuer aux touristes des sorties dans le cosmos". Des études de marchés ont été réalisées à l'occasion et ont démontré qu'il existe des acheteurs potentiels pour ce genre d'aventure unique. Croisières de luxe : Oceania, un nouveau venu sur le marché français Filiale de Prestige Cruises Holding et sœur de Regen Seven Seas Cruises, Oceania a repris en 2002 le flambeau de Renaissance Cruises, pour proposer des croisières haut de gamme, d’un luxe élégant et décontracté à la fois, dont la gastronomie et les tarifs tout inclus sont les deux principaux piliers. Peu connue sur le marché français, cette jeune compagnie américaine veut pourtant s’y faire une place en proposant un concept à mi-chemin du « yachting » de ses consœurs, comme Crystal ou Seabourn, et des clubs flottants proposés par les majors du marché international. Alors qu’elle opère sur des bateaux de 625 cabines, pour le Marina et le Riviera, ou de 342 cabines, pour les trois sisterships, le Regatta, l’Insignia et le Nautica, le tonnage de ses navires reste imposant, avec 66 084 pour les plus grands et 30 277 pour les 3 plus modestes.

Face à Internet, comment l'agent de voyages peut-il conserver son client ? Pourquoi Monsieur le client irait-il rémunérer un service qu’il peut lui-même se procurer ? Seule réponse à ce cruel constat : prouver la valeur ajoutée du service produit et adapter son modèle économique aux évolutions de son environnement. DR Fotolia Nous vivons une époque formidable où les moyens technologiques boostent littéralement l’accès à l’information, avec, en contre partie, le risque de tomber dans les travers de la précipitation : « La calme sagesse est une épouse fidèle, la précipitation est une prostituée. » Proverbe malais. Simple évocation de cas concrets où j’ai assisté à des conclusions très hâtives, basées sur le fait qu’un collaborateur, possédant les bases techniques du métier et une expérience similaire chez un confrère devenait de facto le candidat idéal.

Luxe : Paris capitale de la mode – Office de tourisme Paris Si Paris est la capitale de la mode et de la création, elle est aussi et surtout celle du luxe. Les plus grands noms de la haute couture et de la joaillerie y ont pignon sur rue. Les hôtels et espaces de soins haut de gamme y abondent et les chefs les plus réputés y ont tous un restaurant. Le grand magasin Le Bon Marché, mais aussi certaines rues et quartiers de la capitale – place Vendôme, rue du Faubourg Saint Honoré – en ont fait leur fer de lance. Le Printemps Haussmann y attribue un étage entier, tout comme les Galeries Lafayette, qui consacrent une partie de leur premier étage aux grands noms du luxe.

Related: