background preloader

Myret Zaki revient sur la conférence "L'état et le banques, les dessous d'un hold-up historique"

http://www.youtube.com/watch?v=6phVnSiZE60

Related:  Conférence de Myret Zaki et Étienne ChouardFinanceDETTE

Résumé de la conférence "l'État et les banques, les dessous d'un hold-up historique " de Myret Zaki et Etienne Chouard Je vous recommande vivement l'écoute de la vidéo accessible en bas de cette note présentant une conférence débat de décembre 2011 en Suisse intitulée "L'État et les banques, les dessous d'un hold-up historique" avec la participation de Myret Zaki, rédactrice en chef de la revue économique Bilan et Etienne Chouard, enseignant en économie et gestion. Les deux intervenants, parfois emportés par leur passion ou leur colère, apportent un éclairage extrêmement intéressant sur les causes des crises économiques mondiales que nous subissons depuis 2008 et nous proposent une solution radicale. À leur écoute, j'ai parfois des doutes sur le degré d'exactitude de leurs affirmations et sur leur parti pris, mais leur démonstration de l'absurdité et de la perversité du monde politique et économique qui nous gouverne est claire et convaincante.

Reprendre le contrôle de la monnaie Moi dit : 30 décembre 2009 à 15:37 @Etienne Chouard: « Je te rappelle que même les billets de banques ont été, pendant des siècles, des reconnaissances de dettes, des titres de dette qui circulent, ne prenant leur valeur que dans la confiance qu’on portait à leur émetteur. Même avec le cours légal. » Création monétaire et autres problèmes économique 1° : La finance pour néophyte : Pour tenter d’expliquer le fonctionnement des banques, nous allons prendre comme image, dans un premier temps, une piscine. La piscine vide représente la banque, l’eau quant à elle représente l’argent. Comment la piscine se remplit, c’est-à-dire d’où vient l’argent qui est dans les banques ?

Si vous ne croyez pas à une guerre économique Depuis la fin de la guerre froide, l’Europe est devenue, pour les Etats-Unis, un rival et non plus un allié. La tension s’est accentuée après 2001 Par Myret Zaki, le 6 juin 2012 Lors de mes discussions avec certains interlocuteurs, il est surprenant de constater qu’ils ne croient pas un instant à l’hypothèse d’une guerre économique américaine, grille de lecture pourtant essentielle pour décrypter le monde actuel. Pour ces observateurs, il n’y a ni guerre contre la Suisse ni contre l’Europe. Genève à chaud 07/06/2012 GENEVE A CHAUD Je 17/04/2014 INFORMATION GENEVE A CHAUD Me 16/04/2014 INFORMATION GENEVE A CHAUD Ma 15/04/2014 INFORMATION GENEVE A CHAUD Lu 14/04/2014 INFORMATION GENEVE A CHAUD Je 10/04/2014 INFORMATION toutes les vidéos de l'émission

Mobilisation pour un audit citoyen de la dette publique ! Le rouleau compresseur médiatique de la dette justifie aujourd’hui la mise en place de mesures injustes : d’une part, des coupes violentes dans les salaires, dans les pensions, dans la fonction publique et les services publics, et des attaques sur le droit du travail ; de l’autre, un statu quo inacceptable en termes de régulation de la finance. Un des objectifs principaux du collectif pour un audit citoyen de la dette publique consiste à fournir des outils de mobilisations pour dénoncer cette « arnaque » de la dette. Pour que, dans les têtes, ne règne pas le fatalisme du « il-n’y-a-pas-d’alternative-à-la-rigueur », il est plus que jamais nécessaire d’agir, au niveau européen, national et local. A commencer, bien sûr, par signer et faire circuler la pétition:

Où commencera le démontage de l’euro : Athènes, Madrid, Rome ? La spirale infernale de l’austérité, de la pauvreté et de la faillite se met doucement en place dans cette Europe dite développée socialement. On va dans le mur à vitesse constante, sans freins, et en klaxonnant comme si on avait gagné avec les plans d’austérité ! Les plus fragiles sont touchés en premier : Grèce, Portugal, Espagne, Italie, Irlande, Chypre... Ils n’ont aucune chance de rembourser leur dette. Puis viendra la France, l’Allemagne, très dépendantes de ces pays pour leurs exportations… Pour la Commission, la France est au bord du gouffre La France fait partie des maillons faibles de la zone euro et pourrait connaître bientôt les tourments de l’Italie et de l’Espagne si l’on en croit la Commission. Dans soixante-huit rapports publiés hier (soit quelque 1500 pages tout en anglais, devenus la langue unique de l’exécutif européen), dans lesquels elle dresse un bilan de la santé économique des Vingt-sept, elle estime que l’hexagone présente des « déséquilibres sérieux » (tout comme l’Italie et la Slovénie). Certes, l’Espagne et Chypre, tous deux déjà sous le feu des marchés, sont dans une situation plus préoccupante, mais, selon la Commission, la France doit s’attaquer sans tarder à ses problèmes structurels si elle ne veut pas sombrer à son tour dans la crise qui ravage la zone euro depuis deux ans et demi… (Les rapports sont ici. Les plus importants ne sont toujours pas, 24 heures après, disponibles en français) N.B.: article paru ce matin dans Libération

Related:  pearlebucklleselzearsVIDEOS conséquences de la dettefinance