background preloader

Reprendre le contrôle de la monnaie

Reprendre le contrôle de la monnaie
Moi dit : 30 décembre 2009 à 15:37 @Etienne Chouard: « Je te rappelle que même les billets de banques ont été, pendant des siècles, des reconnaissances de dettes, des titres de dette qui circulent, ne prenant leur valeur que dans la confiance qu’on portait à leur émetteur. Même avec le cours légal. » Pas « même avec le cours légal ». Le cours légal a transformé les billets de banque en argent, ce ne sont plus des reconnaissances de dettes. Étienne Chouard dit : 30 décembre 2009 à 18:49 @ Moi, Ne confondez-vous pas le cours légal et le cours forcé ? Il me semble qu’on a vu souvent et partout l’un sans l’autre (même s’ils vont bien ensemble). Autrement dit, le fait d’imposer légalement à tous d’accepter un titre de dette (fiable : billet de banque ou monnaie scripturale de banque) comme monnaie de paiement (le cours légal) ne retire rien, me semble-t-il, à la nature fondamentale de DETTE du titre choisi et imposé à tous comme moyen de paiement. Amicalement. Étienne Paul, Étienne Vraiment. Étienne Related:  FinanceLe MessageProjet CX - P2P (02) Basic Income etc

Où commencera le démontage de l’euro : Athènes, Madrid, Rome ? La spirale infernale de l’austérité, de la pauvreté et de la faillite se met doucement en place dans cette Europe dite développée socialement. On va dans le mur à vitesse constante, sans freins, et en klaxonnant comme si on avait gagné avec les plans d’austérité ! Les plus fragiles sont touchés en premier : Grèce, Portugal, Espagne, Italie, Irlande, Chypre... L’Euro et la crise sont une construction machiavélique des financiers et des gouvernements néolibéraux pour "la revanche sociale" et la captation de l’argent des peuples. Mais cette austérité appauvrit le peuple. Et comme l’Euro interdit à chaque gouvernement de financer ses déficits par sa banque centrale ou de dévaluer pour redevenir compétitif à l’export, dette et récession agissent comme un garrot qui étrangle petit à petit le pays et son peuple. Pour le moment, les privilégiés de la planète ont gagné. « Los indignados » et les mouvements altermondialistes nous en apportent la preuve. 8 Août 2012

CENTRALITÉ DU TIRAGE AU SORT EN DÉMOCRATIE (Version PDF.) (Vidéo d'une conférence sur ce sujet) La catastrophe financière et monétaire actuelle PROUVE tous les jours que les pires crapules, pourvu qu'elles soient RICHES, n'ont rien à craindre des élus. Je répète : la preuve est apportée tous les jours, partout dans le monde, que les canailles RICHES n'ont RIEN à craindre des ÉLUS. Ce sont des FAITS. Je signale d'abord que les riches et autres aristocrates, eux, le savent depuis longtemps : dès le début du XIXe siècle, Alexis de Tocqueville avouait déjà : "Je ne crains pas le suffrage universel : les gens voteront comme on leur dira." Pourtant, le candide que je suis, novice en politique (puisque je ne résiste aux abus de pouvoir que depuis six ans seulement) est sidéré de l'attachement viscéral des mes meilleurs amis — de gauche ; à toutes fins utiles, je précise que je ne suis pas fasciste… — attachement quasiment religieux au suffrage universel, en dépit de toutes les déceptions, en déni de toutes les trahisons.

Résumé de la conférence "l'État et les banques, les dessous d'un hold-up historique " de Myret Zaki et Etienne Chouard Je vous recommande vivement l'écoute de la vidéo accessible en bas de cette note présentant une conférence débat de décembre 2011 en Suisse intitulée "L'État et les banques, les dessous d'un hold-up historique" avec la participation de Myret Zaki, rédactrice en chef de la revue économique Bilan et Etienne Chouard, enseignant en économie et gestion. Les deux intervenants, parfois emportés par leur passion ou leur colère, apportent un éclairage extrêmement intéressant sur les causes des crises économiques mondiales que nous subissons depuis 2008 et nous proposent une solution radicale. À leur écoute, j'ai parfois des doutes sur le degré d'exactitude de leurs affirmations et sur leur parti pris, mais leur démonstration de l'absurdité et de la perversité du monde politique et économique qui nous gouverne est claire et convaincante. Pour ceux qui n'auraient pas 2h30 à consacrer à la visualisation de cette vidéo, en voici mon résumé. Didier - Citoyen du Monde Pour approfondir :

Thinking Local | Not Something Else France is introducing laws “requiring all of the nation’s “collective restaurants” (school cafeterias, hospital cafeterias, senior living communities, prisons and other state institutions) to source at least 40 percent of their food locally”. “In addition to being locally sourced, the food served must be in season, organically grown and certified ecologically sustainable”. This post inspired by: New Law Could Change France’s Food System for the Better Photo: A new law requiring state institutions to source 40 percent of their food locally could revitalize rural French economies. Credit: Ownership unknown The French of course are working with a different definition of ‘local’ to what a spread-out nation such as Australia would at first glance imagine to be needful. This is not just something ‘nice to have’. We may also need, in fact I think it will be essential, to rethink our own definition of what can be considered to be ‘local’. The alternative is for most of us to starve to death.

L’un veut pendre les banquiers, l’autre les mettre en prison! Le vent tourne… Accueil » Argent et politique » L’un veut pendre les banquiers, l’autre les mettre en prison! Le vent tourne… Le vent tourne, pas en France, trop tôt, le nuage de Tchernobyl à la sauce financière a encore de beaux jours devant lui, mais l’espoir fait vivre… Roubini : ‘Quand pendra-t-on un banquier?’ « Personne n’est allé en prison depuis la crise financière. Un ministre britannique prêt à mettre des banquiers en prison La semaine dernière, Barclays a révélé qu’elle allait payer l’équivalent de 290 millions de livres (environ 360 millions d’euros) pour mettre fin aux enquêtes des régulateurs britannique et américain dans cette affaire de manipulation des taux interbancaires.

6 – Conclusion En résumé : Parce que ce n’est pas aux hommes au pouvoir d’écrire les règles du pouvoir Ce message s’il rassemble des millions de personnes derrière lui peut tout changer. Parce qu’il peut être compris par tous (si vous leur expliquez)Parce qu’il s’attaque à un nombre considérable de nos problèmes En se rassemblant tous derrière cette revendication unique, chacun dit je veux pouvoir faire entendre ma voix, je veux que les décisions prises aillent d’avantage dans le sens de l’intérêt général que dans l’intérêt particulier d’un petit nombre d’individus. En défendant cette proposition politique hors parti, vous vous réappropriez le débat politique qui a été laissé à un petit nombre. Pour que cela advienne, vous l’avez compris, la seule possibilité de changement c’est de sortir d’un cadre institutionnel qui organise l’impuissance du peuple. Vous êtes désormais responsable de la diffusion du message. Pour des idées d’action efficace rendez-vous sur la page « Diffuser Le Message » ! 1. 2. 3.

Compteur des intérêts de la dette publique française : les intérêts payés par la France Conséquences de la charge de la dette française Rappel : La dette publique comprend les dettes de l'Etat, de la sécurité sociale et des collectivités territoriales. Chaque année, les administrations publiques doivent payer les intérêts correspondant aux sommes empruntées. Dès lors, plus la dette augmente, plus le montant des intérêts à payer chaque année s'accroît, et moins les administrations publiques peuvent utiliser à leur gré les ressources à leur disposition pour des dépenses utiles. Déficit public, différence entre les recettes fiscales et les dépenses publiques, inclus évidemment dans ces dernières ce recours à l'emprunt qui équivaut à un cumul des besoins en capital nouveau, mais aussi en intérêts à payer sur la dette existante. Les intérêts de la dette en France en 2014 46.700.000.000 euros par an La Loi de Finance 2014 prévoit une charge de la dette, les intérêts sur notre dette publique, de 46.7 Mrd EUR en 2014 pour la France. 1.644 euros Les intérêts de la dette en France en 2013

An update on discussions around complementary currencies An update on discussions and controversies, by Ruby Van der Wekken, who attended the Economics and the Commons Conference in Berlin, in May 2013, and the complementary currency conference in Hague, in June 2013 (see also (go to the original for the links) Money as debt shaping our relations As Jem Bendell (professor at University of Cumbria) pointed out during the commons conference in Berlin, we normally want to critically discuss how money is earned and how it is spent, but we rarely discuss how money is made, and what the consequences of this are. Increasing awareness is existing that 97% of money is created by private banks as they issue loans to us, and because almost all money is created through instruments which require repayment and interest, there is always more debt than money. Demonetization Redesigning the role of Money and redesigning Currency as a commons Currencies taking back the economy * Use value trumps exchange value. Conclusion

Uh-Oh: Tungsten-Filled Gold Bar Found in U.K. Here’s an unsettling story out of the U.K.: Last week, the gold dealer ABC Bullion received an email from one of its refinery partners warning them about a Metalor 1000gm Au bar that had been drilled out and filled with Tungsten. “This bar was purchased by staff of a scrap dealer in [the] UK,” the email states. “The bar appeared to be perfect other than the fact that it was 2gms underweight…The owner of the business that purchased the bar only became suspicious when he realized the weight discrepancy and had the bar cropped. With the price of gold skyrocketing, should we expect to see an increase in these types of gimmicks? In fact, as the writers at Zero Hedge point out, this is the second time in two years this sort of thing has happened. “The last time a story of Tungsten-filled gold appeared on the scene was just two years ago, and involved a 500 gram bar of gold full of tungsten, at the W.C. “So two documented incidents in two years: isolated?

4 – Au cœur du problème notre constitution La constitution doit établir les limites du pouvoir protectrices de l’intérêt généralNotre constitution a été écrite par des élus et des hommes exerçant le pouvoirIl y a conflit d’intérêt : celui qui a le pouvoir ne doit jamais déterminer les limites de son propre pouvoirToute personne intéressée au pouvoir ne doit pas participer à la rédaction de la constitutionLa constitution doit donc être écrite par le peuple puis votée par lui. Pour que peuple puisse écrire sa constitution, il devra confier cette tâche à une Assemblée Constituante. Pour désigner les membres de cette assemblée il ne faudra pas passer par l’élection qui est anti-démocratique (voir chapitre précédent), mais par le tirage au sort. C’est par cette étape primordiale que passe le combat contre tous les abus de pouvoir, et c’est pourquoi tout est dit dans ce message : Pour tirer au sort cette Assemblée Constituante on peut imaginer plusieurs techniques. Chapitre suivant : Ecrire une meilleure constitution

Crise financiere grecque, origine americaine, explications francaises - Creer sa monnaie, cela vous tente ? Crise financiere grecque, origine americaine, explications francaises : . Pour comprendre le declenchement de la crise financiere grecque. Edifiant ! . . . .Myret Zaki : origine technique de la crise financiere en Europe : .Que s'est-il vraiment passe ? . . . ''(..)quand vous vendez a decouvert en tres grande quantite la dette d'un pays, les taux d'interets montent et le pays fait faillite (... la grece ne pouvait plus se financer sur les marche financiers'' (0:6:00) . . ''(...) . . ''(...) les 5 Hedge Funds se sont mis a vendre (vente a decouvert ou ''short'') en masse, (...) et puis les autres investisseurs egalement, ils ne comprenaient pas ce qu'il se passait et ont panique'' (0:8:00) . ''(...) voyant que ca avait bien marche, les Hedge Funds ont continue avec l'Irlande (...) et meme la France et l'Allemagne '' (0:09:00) . ''(...) le marche des pdts derives n'est pas reglemente et ce sont ces instruments qui sont utilises'' (0:10:00) . . . . . . . . . . '' (...) . . . . . . . . . . . . . . . . .

Democratic Money and Capital for the Commons: Exec. Summary and Full Report Strategies for Transforming Neoliberal Finance Through Commons-Based Alternatives By David Bollier and Pat Conaty. A Report on a Commons Strategies Group Workshop in cooperation with the Heinrich Böll Foundation. Berlin, Germany / September 8-10, 2015 Download this Executive Summary as a PDF. “Democratic Money and Capital for the Commons: Strategies for Transforming Neoliberal Finance Through Commons-Based Alternatives,” Download the full 54 page report here (PDF) Executive Summary The logic of neoliberal capitalism is responsible for at least three interrelated, systemic problems that urgently need to be addressed – the destruction of ecosystems, market enclosures of commons, and assaults on equality, social justice and the capacity of society to provide social care to its citizens. Fortunately, new opportunities to pursue systemic change are arising. I. II. The conventional financial system is dedicated to an economy of exploitation and extraction. III. But we need not start from zero.

Related: