background preloader

Reprendre le contrôle de la monnaie

Reprendre le contrôle de la monnaie
Moi dit : 30 décembre 2009 à 15:37 @Etienne Chouard: « Je te rappelle que même les billets de banques ont été, pendant des siècles, des reconnaissances de dettes, des titres de dette qui circulent, ne prenant leur valeur que dans la confiance qu’on portait à leur émetteur. Même avec le cours légal. » Pas « même avec le cours légal ». Le cours légal a transformé les billets de banque en argent, ce ne sont plus des reconnaissances de dettes. Étienne Chouard dit : 30 décembre 2009 à 18:49 @ Moi, Ne confondez-vous pas le cours légal et le cours forcé ? Il me semble qu’on a vu souvent et partout l’un sans l’autre (même s’ils vont bien ensemble). Autrement dit, le fait d’imposer légalement à tous d’accepter un titre de dette (fiable : billet de banque ou monnaie scripturale de banque) comme monnaie de paiement (le cours légal) ne retire rien, me semble-t-il, à la nature fondamentale de DETTE du titre choisi et imposé à tous comme moyen de paiement. Amicalement. Étienne Paul, Étienne Vraiment. Étienne Related:  FinanceLe Message

Où commencera le démontage de l’euro : Athènes, Madrid, Rome ? La spirale infernale de l’austérité, de la pauvreté et de la faillite se met doucement en place dans cette Europe dite développée socialement. On va dans le mur à vitesse constante, sans freins, et en klaxonnant comme si on avait gagné avec les plans d’austérité ! Les plus fragiles sont touchés en premier : Grèce, Portugal, Espagne, Italie, Irlande, Chypre... L’Euro et la crise sont une construction machiavélique des financiers et des gouvernements néolibéraux pour "la revanche sociale" et la captation de l’argent des peuples. Mais cette austérité appauvrit le peuple. Et comme l’Euro interdit à chaque gouvernement de financer ses déficits par sa banque centrale ou de dévaluer pour redevenir compétitif à l’export, dette et récession agissent comme un garrot qui étrangle petit à petit le pays et son peuple. Pour le moment, les privilégiés de la planète ont gagné. « Los indignados » et les mouvements altermondialistes nous en apportent la preuve. 8 Août 2012

CENTRALITÉ DU TIRAGE AU SORT EN DÉMOCRATIE (Version PDF.) (Vidéo d'une conférence sur ce sujet) La catastrophe financière et monétaire actuelle PROUVE tous les jours que les pires crapules, pourvu qu'elles soient RICHES, n'ont rien à craindre des élus. Je répète : la preuve est apportée tous les jours, partout dans le monde, que les canailles RICHES n'ont RIEN à craindre des ÉLUS. Ce sont des FAITS. Je signale d'abord que les riches et autres aristocrates, eux, le savent depuis longtemps : dès le début du XIXe siècle, Alexis de Tocqueville avouait déjà : "Je ne crains pas le suffrage universel : les gens voteront comme on leur dira." Pourtant, le candide que je suis, novice en politique (puisque je ne résiste aux abus de pouvoir que depuis six ans seulement) est sidéré de l'attachement viscéral des mes meilleurs amis — de gauche ; à toutes fins utiles, je précise que je ne suis pas fasciste… — attachement quasiment religieux au suffrage universel, en dépit de toutes les déceptions, en déni de toutes les trahisons.

Résumé de la conférence "l'État et les banques, les dessous d'un hold-up historique " de Myret Zaki et Etienne Chouard Je vous recommande vivement l'écoute de la vidéo accessible en bas de cette note présentant une conférence débat de décembre 2011 en Suisse intitulée "L'État et les banques, les dessous d'un hold-up historique" avec la participation de Myret Zaki, rédactrice en chef de la revue économique Bilan et Etienne Chouard, enseignant en économie et gestion. Les deux intervenants, parfois emportés par leur passion ou leur colère, apportent un éclairage extrêmement intéressant sur les causes des crises économiques mondiales que nous subissons depuis 2008 et nous proposent une solution radicale. À leur écoute, j'ai parfois des doutes sur le degré d'exactitude de leurs affirmations et sur leur parti pris, mais leur démonstration de l'absurdité et de la perversité du monde politique et économique qui nous gouverne est claire et convaincante. Pour ceux qui n'auraient pas 2h30 à consacrer à la visualisation de cette vidéo, en voici mon résumé. Didier - Citoyen du Monde Pour approfondir :

L’innovation monétaire (2/5) : Comment se crée la monnaie Jean-Michel Cornu, directeur scientifique de la Fing continue d’explorer pour nous l’innovation monétaire (voir la première partie). Dans De l’innovation monétaire aux monnaies de l’innovation qui vient de paraître chez Fyp éditions, il revient, notamment, avec sa clarté pédagogique légendaire, sur les processus de création de la monnaie. D’où vient la monnaie ? 1. La première façon de créer une monnaie a été d’utiliser un objet ou une matière première existant : de l’or, de l’argent, des coquillages [1] ou même des objets usuels dans les universités brésiliennes (voir plus loin). Cette forme de monnaie permet d’éviter le troc direct en utilisant un “objet intermédiaire”. La situation a considérablement évolué. Image : la proposition de Dowling Duncan, vainqueur de la compétition créative de reconception du dollar (Redesigning Dollar). 2. Les États ont une légitimité et celle-ci devrait leur permettre de décréter la création de monnaie. L’État, se retrouve face à peu de choix : 3. 4.

L’un veut pendre les banquiers, l’autre les mettre en prison! Le vent tourne… Accueil » Argent et politique » L’un veut pendre les banquiers, l’autre les mettre en prison! Le vent tourne… Le vent tourne, pas en France, trop tôt, le nuage de Tchernobyl à la sauce financière a encore de beaux jours devant lui, mais l’espoir fait vivre… Roubini : ‘Quand pendra-t-on un banquier?’ « Personne n’est allé en prison depuis la crise financière. Un ministre britannique prêt à mettre des banquiers en prison La semaine dernière, Barclays a révélé qu’elle allait payer l’équivalent de 290 millions de livres (environ 360 millions d’euros) pour mettre fin aux enquêtes des régulateurs britannique et américain dans cette affaire de manipulation des taux interbancaires.

6 – Conclusion En résumé : Parce que ce n’est pas aux hommes au pouvoir d’écrire les règles du pouvoir Ce message s’il rassemble des millions de personnes derrière lui peut tout changer. Parce qu’il peut être compris par tous (si vous leur expliquez)Parce qu’il s’attaque à un nombre considérable de nos problèmes En se rassemblant tous derrière cette revendication unique, chacun dit je veux pouvoir faire entendre ma voix, je veux que les décisions prises aillent d’avantage dans le sens de l’intérêt général que dans l’intérêt particulier d’un petit nombre d’individus. En défendant cette proposition politique hors parti, vous vous réappropriez le débat politique qui a été laissé à un petit nombre. Pour que cela advienne, vous l’avez compris, la seule possibilité de changement c’est de sortir d’un cadre institutionnel qui organise l’impuissance du peuple. Vous êtes désormais responsable de la diffusion du message. Pour des idées d’action efficace rendez-vous sur la page « Diffuser Le Message » ! 1. 2. 3.

Compteur des intérêts de la dette publique française : les intérêts payés par la France Conséquences de la charge de la dette française Rappel : La dette publique comprend les dettes de l'Etat, de la sécurité sociale et des collectivités territoriales. Chaque année, les administrations publiques doivent payer les intérêts correspondant aux sommes empruntées. Dès lors, plus la dette augmente, plus le montant des intérêts à payer chaque année s'accroît, et moins les administrations publiques peuvent utiliser à leur gré les ressources à leur disposition pour des dépenses utiles. Déficit public, différence entre les recettes fiscales et les dépenses publiques, inclus évidemment dans ces dernières ce recours à l'emprunt qui équivaut à un cumul des besoins en capital nouveau, mais aussi en intérêts à payer sur la dette existante. Les intérêts de la dette en France en 2014 46.700.000.000 euros par an La Loi de Finance 2014 prévoit une charge de la dette, les intérêts sur notre dette publique, de 46.7 Mrd EUR en 2014 pour la France. 1.644 euros Les intérêts de la dette en France en 2013

Uh-Oh: Tungsten-Filled Gold Bar Found in U.K. Here’s an unsettling story out of the U.K.: Last week, the gold dealer ABC Bullion received an email from one of its refinery partners warning them about a Metalor 1000gm Au bar that had been drilled out and filled with Tungsten. “This bar was purchased by staff of a scrap dealer in [the] UK,” the email states. “The bar appeared to be perfect other than the fact that it was 2gms underweight…The owner of the business that purchased the bar only became suspicious when he realized the weight discrepancy and had the bar cropped. With the price of gold skyrocketing, should we expect to see an increase in these types of gimmicks? In fact, as the writers at Zero Hedge point out, this is the second time in two years this sort of thing has happened. “The last time a story of Tungsten-filled gold appeared on the scene was just two years ago, and involved a 500 gram bar of gold full of tungsten, at the W.C. “So two documented incidents in two years: isolated?

4 – Au cœur du problème notre constitution La constitution doit établir les limites du pouvoir protectrices de l’intérêt généralNotre constitution a été écrite par des élus et des hommes exerçant le pouvoirIl y a conflit d’intérêt : celui qui a le pouvoir ne doit jamais déterminer les limites de son propre pouvoirToute personne intéressée au pouvoir ne doit pas participer à la rédaction de la constitutionLa constitution doit donc être écrite par le peuple puis votée par lui. Pour que peuple puisse écrire sa constitution, il devra confier cette tâche à une Assemblée Constituante. Pour désigner les membres de cette assemblée il ne faudra pas passer par l’élection qui est anti-démocratique (voir chapitre précédent), mais par le tirage au sort. C’est par cette étape primordiale que passe le combat contre tous les abus de pouvoir, et c’est pourquoi tout est dit dans ce message : Pour tirer au sort cette Assemblée Constituante on peut imaginer plusieurs techniques. Chapitre suivant : Ecrire une meilleure constitution

Crise financiere grecque, origine americaine, explications francaises - Creer sa monnaie, cela vous tente ? Crise financiere grecque, origine americaine, explications francaises : . Pour comprendre le declenchement de la crise financiere grecque. Edifiant ! . . . .Myret Zaki : origine technique de la crise financiere en Europe : .Que s'est-il vraiment passe ? . . . ''(..)quand vous vendez a decouvert en tres grande quantite la dette d'un pays, les taux d'interets montent et le pays fait faillite (... la grece ne pouvait plus se financer sur les marche financiers'' (0:6:00) . . ''(...) . . ''(...) les 5 Hedge Funds se sont mis a vendre (vente a decouvert ou ''short'') en masse, (...) et puis les autres investisseurs egalement, ils ne comprenaient pas ce qu'il se passait et ont panique'' (0:8:00) . ''(...) voyant que ca avait bien marche, les Hedge Funds ont continue avec l'Irlande (...) et meme la France et l'Allemagne '' (0:09:00) . ''(...) le marche des pdts derives n'est pas reglemente et ce sont ces instruments qui sont utilises'' (0:10:00) . . . . . . . . . . '' (...) . . . . . . . . . . . . . . . . .

Federal Reserve : L’Interview Surréaliste Interview de RON SUPINSKI Directeur des relations médiatiques pour la Réserve Fédérale (FED) de San Fransisco ( 2008 ) source Journaliste : – M. Supinski, mon pays contrôle-t-il le Federal Reserve System ? J. : – Combien la Federal Reserve paie-t-elle un billet de $ ? source originale en anglais: Like this: J'aime chargement… 3 – L’élection n’est pas la démocratie | Le Message L’élection permet essentiellement de choisir parmi des candidats déjà présélectionnés par des partis politiquesUne campagne électorale coûte cher, se faire élire coûte très cher, le soutien de puissances d’argent est indispensableObtiennent donc des pouvoirs sans contre-pouvoir les membres d’une caste politique qui forment une oligarchie et sont redevables de leur élection à des puissances d’argentLa véritable démocratie n’utilisait pas l’élection mais le tirage au sort pour choisir ses serviteurs, pas ses maîtresDe plus la véritable démocratie confiait des pouvoir limités à ses serviteurs pour un mandat courtEt enfin la véritable démocratie organisait des contre-pouvoirs efficaces Conséquence de ces institutions en général et du tirage au sort en particulier, la véritable démocratie athénienne a permis pendant 200 ans que les pauvres soient toujours au pouvoir et jamais les riches. Ce qui n’a pas empêché la société athénienne de prospérer.

Related: