background preloader

Textes par notions

Textes par notions

http://www.pedagogie.ac-nantes.fr/79652062/0/fiche___pagelibre/%26RH=1160555820046%26RF=1160579604640#KLINK

Related:  PhilosophiePhiloEnseignement de la Philosophie

Textes des philosophes Ne sont pas indiqués ici les philosophes qui disposent d'une notule bibliographique propre. Cette page doit recevoir d'importants remaniements. Pour en être avisé: Abonnement à l'information. D'autres répertoires de textes philosophiques: Facphilo (Lyon), le site de Nice, le site de Nancy-Metz, Philotra, Les "Classiques des sciences sociales", Gallica, Catalogue des documents numérisés de la Bibliothèque Nationale de France, Université de Genève; voir aussi Digital books, Projet Gutenberg. Sont disponibles ici-même des textes en langue originale (et libre de droits) au format RTF ou PDF, lisibles sur tous les systèmes.

Qui a peur de Kant ? Présentation de l'auteur Édith Fuchs, normalienne et agrégée de philosophie, est professeur honoraire de philosophie en première supérieure et maître de conférence à l’Institut d’études politiques de Paris. Elle fut également, en 2011, lauréate du Prix Osiris de l’Institut de France pour son ouvrage Entre Chiens et Loups. Dérives politiques dans la pensée allemande du XXe siècle, Paris (Le Félin), 2011. H. Wolff, La promenade de Kant, 1924, lithographie. Editions M-Editer Présentation : La violence est au cœur de l'histoire des hommes, mais nous la voyons toujours chez l'autre. L'ennemi est extérieur, identifié, connu, objectivé ; il est aussi essentialisé : qu'on le désigne comme un « monstre », un « sauvage », ou comme le Diable en personne, cet autre, qui est mon ennemi – ou l'Adversaire – ne peut pas ne pas faire le mal. Ce qui revient à oublier cet autre ennemi que je ne vois pas, que je ne veux pas voir : celui qui se niche en moi-même, au plus intime de mon être.

Phénoménologie et matérialisme dialectique Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Phénoménologie et matérialisme dialectique est un ouvrage publié par Tran Duc Thao en 1951 aux Éditions Minh Tan à Paris. Première partie: La méthode phénoménologique et son contenu effectivement réel[modifier | modifier le code] l'intuition des essences (dans les Recherches logiques),la phénoménologie statique (dans Ideen),la phénoménologie génétique de la dernière période (notamment éclairée par les inédits que Tran Duc Thao avait pu consulter lors de son séjour aux Archives-Husserl de Louvain en 1944). Cette partie se termine par la mise en lumière d'une contradiction, dans la démarche husserlienne, entre les concepts phénoménologiques et les résultats concrets auxquels aboutissent analyses phénoménologiques.

Portail Wikipédia La dialectique (appelée aussi méthode ou art dialectique), est une méthode de discussion, de raisonnement, de questionnement et d'interprétation qui occupe depuis l'Antiquité une place importante dans les philosophies occidentales et orientales. Le mot « dialectique » trouve son origine dans le monde grec antique (le mot vient du grec dialegesthai : « converser », et dialegein : « trier, distinguer », legein signifiant « parler »). Elle aurait ainsi été inventée par le penseur présocratique Zénon d'Élée ; mais c'est surtout son emploi systématique dans les dialogues de Platon qui a popularisé l'usage du terme. La dialectique s'enracine dans la pratique ordinaire du dialogue entre deux interlocuteurs ayant des idées différentes et cherchant à se convaincre mutuellement.

Lexique maphilosophie.fr Il n'y a pas d'espoir sans crainte, ni de crainte sans espoir(Spinoza) Lexique Parce que le vocabulaire est très important en philosophie, vous avez accès depuis cette page à un petit dictionnaire de la philosophie en ligne. Il va s'enrichir progressivement de nouvelles définitions, alors venez le consulter régulièrement !

Métaphysique Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La métaphysique est une branche de la philosophie et de la théologie qui porte sur la recherche des causes, des premiers principes[1]. Elle a aussi pour objet la connaissance de l'être absolu comme première cause, des causes de l'univers et de la nature de la matière. Elle s'attache aussi à étudier les problèmes de la connaissance, de la vérité et de la liberté[2].

modes de penser Les modes de penser Selon Piaget, l'individu passe depuis sa naissance jusqu'à un âge postérieur à 12 ans par différents stades de développement intellectuel. Au dernier stade, le stade opérationnel formel qui suit le stade opérationnel concret, l'individu est capable de faire des opérations mentales sur des abstractions. Ces deux stades correspondent à des activités intellectuelles différentes et à des langages différents. A ces deux derniers stades l'individu utilise des concepts, mais le rapport de ces concepts à la réalité est différent suivant que le stade de développement est opérationnel concret ou opérationnel formel. Au stade opérationnel concret, le concept est concret de faits passés, il est construit à partir d'une image de la chose plus ou moins dépouillée de ses particularités mais située parmi d'autres choses plus ou moins définies.

Lexique - Toutes les notions de philosophie é connaétre - Devoir-de-philosophie.com Absolu : qui existe et qui est vrai sans condition ; qui ne dépend que de soi-même, c'est-à-dire qui a en soi sa raison d'être (ex. Dieu). Absurde : ce qui n'a pas de sens. Chez les existentialistes, l'homme et le monde sont absurdes car il est impossible de les justifier rationnellement.

Ontologie (philosophie) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'ontologie est une branche de la philosophie concernant l'étude de l'être, de ses modalités et de ses propriétés. En philosophie, l'ontologie (de onto-, tiré du grec ὤν, ὄντος « étant », participe présent du verbe εἰμί « être ») est l'étude de l'être en tant qu'être (définition proposée par Aristote), c'est-à-dire l'étude des propriétés générales de tout ce qui est. La scolastique considéra cette étude comme une partie de la métaphysique, en tant qu'elle définit les transcendentiae, les déterminations communes à tous les êtres (ce qu'on appellera plus tard métaphysique générale, par opposition à la théologie, dite métaphysique spéciale). Le terme, bien que grec, ne fut créé qu'à l'époque moderne, sans doute introduit par Goclenius (1547-1628)[1] au XVIIe siècle, en imitant le terme plus ancien de théologie, avec lequel il entretient toutefois un rapport très voisin. Heidegger appelle ontique ce qui se restreint à l'étant au lieu de l'être.

» La morale kantienne: rigorisme et formalisme. La bonne volonté ou volonté morale consiste à avoir comme principe d'action la seule obéissance au commandement énoncé par la raison, non un intérêt sensible ou une inclination naturelle. Elle est la volonté d'agir par pur respect pour la loi de la raison et seule la pureté de cette intention la qualifie comme bonne volonté. "De tout ce qu'il est possible de concevoir dans le monde , et même en général hors du monde, il n'est rien qui puisse sans restriction être tenu pour bon, si ce n'est seulement une bonne volonté" Fondements de la métaphysique des moeurs. 1785 Il s'ensuit qu'on ne peut pas savoir de l'extérieur si une action est morale ou non. C'est dans le secret d'une intériorité que se joue la moralité ou l'immoralité d'un acte. L'analyse kantienne de la moralité établit que :

TimelineJS Embed Cette frise interactive enrichie vous propose pour chaque philosophe : 1. Une courte biographie 2. Une présentation de sa philosophie en quelques mots 3. Un lien pour en savoir plus 4.

Related: