background preloader

DORIS - FFESSM - Biologie et plongée - Faune et flore sous-marines et dulcicoles

DORIS - FFESSM - Biologie et plongée - Faune et flore sous-marines et dulcicoles
Related:  Topics - matiere

Secouchermoinsbete.fr : le site qui permet de briller en soirée Le GREC - Groupe de recherche sur les cétacés Progression N1 - Initiateur - Plongée Voici un aperçu (plus ou moins lisible) des compétences associées au niveau 1 : chaque case représente une compétence de l'élève et les flèches représentent les relations de prérequis à l'enseignement Ceci peut conduire par exemple à une progression en 6 séances en mer : Eastern Emerald Elysia - Elysia chlorotica - Overview Biology Elysia chlorotica is a “solar-powered” marine sea slug that sequesters and retains photosynthetically active chloroplasts from the algae it eats and, remarkably, has incorporated algal genes into its own genetic code. It is emerald green in color often with small red or white markings, has a slender shape typical of members of its genus, and parapodia (lateral "wings") that fold over its body in life. To obtain algal chloroplasts Elysia chlorotica slugs use their radula (tooth) to pierce a filament of the alga Vaucheria litorea and suck out its contents.

Chercheurs d'eau - Toute la plongée sous-marine Neuroscience For Kids The smell of a flower - The memory of a walk in the park - The pain of stepping on a nail. These experiences are made possible by the 3 pounds of tissue in our heads...the BRAIN!! Neuroscience for Kids has been created for all students and teachers who would like to learn about the nervous system. Discover the exciting world of the brain, spinal cord, neurons and the senses. Can't find what you are looking for? Portions of Neuroscience for Kids are available in Spanish, Slovene, Chinese, Portuguese, Italian, Korean, Dutch, Telugu, Japanese, Belarusian, Serbian, Russian and Turkish. "Neuroscience for Kids" is maintained by Eric H.

Dauphin Taxons concernés Terminologie[modifier | modifier le code] Différence de silhouette entre dauphin (en haut) et marsouin (en bas). Étymologie[modifier | modifier le code] L'ancien français daufin est attesté au milieu[2] du XIIe siècle[1] : d'après le Trésor de la langue française informatisé, sa plus ancienne occurrence connue se trouve dans un manuscrit du Roman d'Alexandre[2]. Sous le terme dauphin, on regroupe beaucoup d'espèces très différentes, aussi bien au niveau comportemental qu'au niveau physique aussi les généralités propres à tous les dauphins sont communes à tous les odontocètes, appelés « dauphins » ou non. Noms vulgaires et noms scientifiques correspondants[modifier | modifier le code] Liste alphabétique des noms vulgaires ou des noms vernaculaires attestés[5] de cétacés appelés « dauphin ». Note : certaines espèces ont plusieurs noms et les classifications évoluant encore, certains noms scientifiques ont peut-être un autre synonyme valide. Biologie[modifier | modifier le code]

Comment bien remplir son carnet de plongée ? (avec les outils d’aujourd’hui) - The Diving Lizard Lorsque j’ai effectué, au printemps 2015, la campagne de tests du magazine Plongeurs International, j’ai été amené à tester une quinzaine d’ordinateurs en situation réelle. La plupart de ces engins ont un logiciel associé permettant d’importer son contenu (vos plongées) vers votre ordinateur. L’évaluation de ces logiciels ne faisait pas partie de la couverture des tests, notamment par manque de temps : entre l’évaluation de tous les ordinateurs, il nous fallait aussi évaluer les détendeurs, les stabs, les palmes, les phares… Comme je devais changer d’équipement à chaque plongée, et donc notamment adapter mon lestage, cette expérience m’a permis notamment de recommencer une réflexion sur les éléments qu’il convient aujourd’hui de reporter dans son propre carnet de plongée. Pour les débutants, il faut savoir qu’il est important de bien démarrer son carnet de plongée et bien comprendre ce qu’on doit y mettre. De toute façon, continuez à tenir à jour son carnet de plongée papier !

Underwater Experiments: Astounding Photographs of Jellyfish by Alexander Semenov Russian biologist Alexander Semenov graduated in 2007 from Moscow State University’s zoology department where he studied invertebrate animals. Specifically: squid brains. Now he works as the chief of his diving team at the White Sea Biological Station, camera always in-hand, where he’s captured some of these extraordinary photographs of jellyfish and other wildlife. You can see more images in his photo galleries or you can follow him on Flickr. (via lost at e minor)

Mer et littoral - Découvrez la faune et la flore marine de l'Atlantique, la Manche, la Mer du Nord, et de la Méditerranée Sciences subway map Mysticeti Morphologie et anatomie[modifier | modifier le code] Morphologie[modifier | modifier le code] Aspect général[modifier | modifier le code] La baleine bleue est le plus gros animal actuel, et le plus lourd ayant jamais existé. Les mysticètes sont les animaux les plus grands de la planète vivant à notre époque. Les différentes espèces sont généralement d'un gris plus ou moins sombre. Les rorquals, les baleines pygmées et les baleine grises possèdent des sillons gulaires, variant de quelques-uns pour ces dernières à plus d'une cinquantaine en moyenne pour les rorquals, sauf la mégaptère qui en a entre 12 et 36. Les baleines ont deux évents au-dessus de la tête, sortes de narines servant à respirer. Les mysticètes sont hydrodynamiques, particulièrement les rorquals qui sont fusiformes. Les fanons[modifier | modifier le code] Dimorphisme sexuel[modifier | modifier le code] C'est à peine visible mais la femelle est plus grande que le mâle, de quelques mètres. Anatomie[modifier | modifier le code]

The Diving Lizard | Ma vie de plongeur et de moniteur Bizarre Hybrid Deep-Sea Creatures Discovered - During a dive in the manned submersible Alvin off the coast of Costa Rica, researchers discovered a set of strange new animals. - Two extreme environments exist there side-by-side and animals have adapted to both. Scientists have discovered a strange and rare hybrid site in the deep sea where two extreme seafloor environments exist side-by-side, and are home to a parade of weird hybrid creatures seemingly adapted to the hardships posed by both intense environments. Researchers discovered hydrothermal vents and cold methane seeps in a swath of the the deep sea off Costa Rica in 2010, and found a host of unknown species living there. ANALYSIS: Shimmer My Methane And Call Me Hydrothermal Seep Scientists made the discovery during a dive in the manned submersible Alvin to an area known as the Jaco Scar, where an underwater mountain is moving under a tectonic plate. PHOTOS: Bizarre Deep-Sea Reef Creatures Discovered The team coined the phrase "hydrothermal seep" to describe the ecosystem.

Projet collaboratif créé en 2004 par DORIS (données d'observations pour la reconnaissance et l'identification de la faune et de la flore subaquatiques) by filigrine Nov 5

Related:  Ressources institutions scientifiquesRéférences francophonesBiologie