background preloader

Prendre en compte la diversité des élèves : la différentiation pédagogique

Prendre en compte la diversité des élèves : la différentiation pédagogique
Comment gérer l’hétérogénéité dans une classe, comment prendre en compte les difficultés scolaires des élèves ? Présentation d’un dispositif : la différentiation pédagogique Référentiel de compétences du professeur des écoles compétence 6 Prendre en compte la diversité des élèves : (...)Il sait différencier son enseignement en fonction des besoins et des facultés des élèves, afin que chaque élève progresse. Capacités Le professeur est capable : de prendre en compte les rythmes d’apprentissage des élèves ; de déterminer, à partir des besoins identifiés, les étapes nécessaires à l’acquisition progressive des savoirs et des savoir-faire prescrits ; d’adapter son enseignement à la diversité des élèves (pédagogie différenciée, aide personnalisée, programme personnalisé de réussite éducative) en s’appuyant notamment sur les outils numériques à sa disposition et à celle des élèves ; Pour répondre à la diversité et aux difficultés des élèves, il existe différents dispositifs dont :

http://neo.snuipp.fr/prendre-en-compte-la-diversite-des,69

Related:  MéthodesLouis XIVRessources pour les LV

10 compétences pour enseigner à l’université 6 juillet 2010 par Amaury Daele Le RCFE est le réseau romand de conseil, formation et évaluation. Il rassemble les universités romandes et a pour mission principale de mutualiser les offres de formation pédagogique offertes par ces institutions. Concrètement, chaque université met à disposition du réseau environ trois formations d’une journée par semestre que les enseignant-e-s de chaque institution peuvent suivre. Le programme compte donc une quinzaine de journées de formation par semestre mais est un peu hétéroclite.

Colloque « Apprendre l'histoire et la géographie à l'École » - La place des documents dans l'enseignement de l'histoire et de la géographie Gérard Granier, inspecteur d'académie-inspecteur pédagogique régionalFrançoise Picot, inspectrice de l'Éducation nationale Les documents sont au centre de l'enseignement de l'histoire et de la géographie. Aux examens, l'étude de documents est devenue l'exercice roi, détrônant la rédaction ou la composition. Les documents sont également très présents dans les épreuves des concours de recrutement d'enseignants (CRPE, CAPES, agrégation). En classe, les professeurs utilisent abondamment de nombreux documents.

Petites astuces pour une classe sereine Aujourd'hui je souhaitais faire un post sur quelques petites techniques de gestion de classe qui aident à obtenir une ambiance de classe sereine. Quand j'ai commencé à enseigner, le tout premier jour, ma plus grande angoisse était de ne pas me laisser déborder par mes élèves. Je suis donc arrivée en classe avec mes principes : m'imposer, ne pas me laisser faire et bien-sûr, ma classe préparée à la minute près (ou presque). Quand je suis rentrée chez moi le soir même, je n'avais plus de voix... quelque chose m'avait échappé ! Depuis, j'ai beaucoup évolué dans ma pratique de classe (heureusement !) au contact d'autres enseignants bien-sûr mais également au gré de mes lectures diverses et variées.

Cédric Villani : "Les algorithmes doivent faire partie du débat politique" Quel regard portez-vous sur l'enseignement supérieur français ? C'est un système complexe, agité de beaucoup de passions, et, comme tout héritier d'une très longue histoire, il a du mal à se transformer. D'avoir été excellent par le passé devient parfois presque un handicap pour évoluer ! Malgré tout, le système universitaire est en train de vivre des changements profonds : sur le plan des mentalités, avec la nécessité de se rapprocher du monde de l'entreprise, un mouvement qui a démarré il y a une vingtaine d'années ; sur le fond, avec l'idée que l'on ne peut plus séparer théorie et application, distinguer le pur et l'appliqué. Enfin, sur le plan administratif, l'autonomie des universités est un vrai bouleversement, qui était indispensable, le crédit en revient en grande partie à Valérie Pécresse.

Remédiation - Pédagogie différenciée Ce dossier proposera des éléments de réflexion générale, définitions et pistes de lecture autour de la remédiation et de la pédagogie différenciée. Définition et éclairages Remédiation : (définition extraite de "Pédagogie : dictionnaire des concepts clés / Raynal, Françoise ; Rieunier, Alain. ESF 1998) "mot qui a la même racine que remède, et qui, dans le domaine des sciences de l'action, est synonyme d'action corrective ou mieux, de régulation. En pédagogie, la remédiation est un dispositif plus ou moins formel qui consiste à fournir à l'apprenant de nouvelles activités d'apprentissage pour lui permettre de combler les lacunes diagnostiquées lors d'une évaluation formative. En savoir plus sur la Pédagogie Différenciée : Emission de Cap canal "La pédagogie différenciée en questions" avec des interviews d'enseignants et de formateurs dont Xavier de Beauchesne, formateur du CEPEC.

Les gestes professionnels des enseignants ont-ils un effet sur les apprentissages des élèves ? C'est la dernière intervention de la journée. Dominique Bucheton réussit à emporter l'adhésion du public. Ses propos bousculent un peu les enseignants en général mais confortent les militants qui l'écoutent dans quelques « résistances ». Dictée négociée : une bonne idée ? La dictée négociée est l’un des nombreux types de dictées à disposition des enseignants. Décryptage avec Joëlle Thébault, membre du conseil d’administration de l’Association française des enseignants de français (AFEF) et ancienne formatrice à l’IUFM de Versailles. Qu’est-ce que la dictée négociée ? La dictée négociée est surtout mise en œuvre en CM1 et CM2. A la différence d’une dictée traditionnelle, à visée purement évaluative, elle permet aux élèves d’apprendre à se relire en se posant les bonnes questions. Pour cela, après la dictée d’un texte et la relecture individuelle, de petits groupes de deux à quatre élèves sont formés.

Éloge d’une notion floue Compétences spécifiques, transversales, de base, élémentaires, instrumentales, intermédiaires, compétences sociales, civiques, capacités, aptitudes, attitudes, habiletés, objectifs notionnels, cognitifs, savoir-faire, savoirs, connaissances, connaissances déclaratives, procédurales, savoir-être, comportement, notions, contenus, acquis, acquisitions, apprentissages, pré-requis, savoir-agir, notion, concept...Et j’en passe ! Lorsqu’on débute, comment s’y retrouver dans cet embrouillamini du jargon pédagogique ? Surtout lorsque les formateurs ne semblent pas donner tous le même sens à ces termes. Quelle différence entre objectif et compétence ? Cette question met souvent dans l’embarras : « justement je profite de cette inspection pour vous demander la différence… ».

Les postures enseignantes — 3-Ifé - Plateforme néo-titulaires - NéoPass@ction Une posture est une structure pré-construite (schème) du « penser-dire-faire », qu’un sujet convoque en réponse à une situation ou à une tâche scolaire donnée. Les sujets peuvent changer de posture au cours de la tâche selon le sens nouveau qu’ils lui attribuent. La posture est donc à la fois du côté du sujet dans un contexte donné, mais aussi de l’objet et de la situation, ce qui rend la saisie difficile et interdit tout étiquetage des sujets.

Related: