background preloader

LV, réflexions utiles.

Facebook Twitter

Différencier l'évaluation en production orale grâce à l'ENT [Différencier avec les ressources des BRNE] Usage d’un artefact numérique dans le processus d’enseignement/apprentissage des langues secondes. Par Jean-Yves Nkontchou Tchinkap et Alain Jaillet, laboratoire BONHEURS Introduction Notre étude s’inscrit dans le cadre d’une recherche heuristique ayant pour finalité de comprendre finement les types d’usages des Technologies de l’Information et de la Communication dans le processus d’enseignement/apprentissage des langues secondes (langues héritées de la colonisation).

Notre travail part d’un constat lié au bilinguisme institutionnel de l’Etat camerounais et des curricula dans les établissements formels (primaire, secondaire, supérieur) qui produisent des apprenants ne disposant pas des compétences communicationnelles (écrire, parler couramment). Ce manque d’intérêt est abordé par les travaux de Bandura (2003) et Quintin (2008) qui traitent des aspects psycho-affectifs influençant le processus d’enseignement/apprentissage, notamment au niveau de la motivation pour l’apprentissage.

Cadrage théorique Questions de recherche Hypothèse Méthodologie Analyse de l’activité enseignante Conclusion. La mémorisation du lexique. Mon constat de départ : L’apprentissage du lexique est la base de la communication d’une langue étrangère, dont le MOT est une étape essentielle. Mais pour être mémorisé convenablement et durablement, celui-ci doit être appréhendé sous toutes ses formes : le mot lui-même, sa signification (par exemple sous forme de traduction), son orthographe ainsi que sa prononciation. Le lexique devra de plus être présenté en contexte, dans le cadre d’une séquence fortement ancrée sur le plan culturel dans l’aire géographique de la langue étudiée.

Enfin, il devra, après mémorisation, être utilisé dans des phrases afin de faire sens, afin de ne pas rester au stade du mot. La problématique : Comment aider les élèves à mémoriser ces mots ? Mes différentes propositions : Je vais décliner ci-dessous plusieurs propositions, de l’activité la plus simple,à l’intérêt pédagogique limité, voire contestable, créée par l’enseignant jusqu’à un projet complet, collaboratif pris en charge par les élèves. Conclusion : La mémorisation. La mémorisation tient une place importante en cours de langues.

Selon Antoine de la Galanderie [1] : « je retiens si j’ai le projet de m’en resservir plus tard ». C’est un geste mental qui développe une compétence transversale. La « représentation mentale » et la « mise en projet » sont les clés de la réussite de la mémorisation. Le GEP Langues a fait de la mémorisation son objet d’étude pendant l’année scolaire 2016-2017. Notre but n’est pas de présenter ces outils numériques comme un remède miracle contre l’oubli mais plutôt de montrer à l’aide de nos expérimentations, dans quelle mesure le numérique permet de créer des situations d’apprentissage efficace qui peuvent considérablement améliorer la mémorisation chez nombre d’élèves.

Comment les élèves apprennent-ils ? Lorsqu’on leur demande comment ils apprennent, les élèves répondent presque tous la même chose : « il faut écouter en classe, prendre des notes, relire ses notes encore et encore en soulignant les choses importantes ». Classe collaborative connectée en langues : Les espaces numériques pour des scénarios authentiques et une pédagogie active – Ludovia Magazine. 1 Share Share Tweet Email A l’occasion de l’université d’été de Ludovia, 14ème édition, de nombreux enseignants et autres membres de la communauté éducative vont venir présenter leur expérience avec le numérique sur le thème de l’année, « Partages, échanges & contributions avec le numérique ».

Ludomag se propose de vous donner un avant-goût de ces ateliers jusqu’au début de l’évènement, mardi 22 août. Nezha El Massoudi présentera « Classe collaborative connectée en langues : Les espaces numériques pour des scénarios authentiques et une pédagogie active. » sur la session III : Espaces d’apprentissage et de formations L’usage pédagogique du numérique est devenu incontournable aujourd’hui particulièrement en raison de l’hétérogénéité des classes. Exemple d’espace numérique de travail : Galerie : langues-vivantes.weebly.com/3egraveme2/skype-inoubliable-avec-les-correspondants-americains lu : 1049 fois lu : 1048 fois.

Authentic Activities for the World Language Classroom. Do you ever feel stuck in a rut while planning your language classes? Perhaps you spend a lot of time lecturing at the whiteboard, use the same activities with different vocabulary for every unit, or rely on teaching students grammar because that’s how you were taught. No matter what your go-to activity is, we’re all much more engaging when we vary our activities and make them relatable. If the speaker is engaging, a good lecture every now and then is enjoyable. However, when faced with daily lectures, students dread class, and hence learn less. So why not mix it up? When dreaming up new activities, our main focus should always be authenticity.

If we make activities genuine, our students will be much more inclined to participate, acquiring new knowledge in the process. In a previous Edutopia post, I outlined how to best shape a unit around communication. Interpretive Mode Read children’s stories. Interpersonal Mode Presentational Mode Create a comic strip. Five Rules for the Three Modes. Le traducteur automatique, c’est pas magique… «Un traducteur automatique c’est un site où on tape en français et ça parle en anglais.» ou alors : «Si le professeur demande d’écrire une autobiographie en anglais, on utilise un site de traduction comme ça c’est plus simple.» qui me font tweeter des phrases comme celle ci : @brufrench : «L’enfant se contente assez souvent d’explications qui satisfont son goût de la poésie et sa paresse, au lieu d’aller au fond des choses.»

(G.Belbenoit) Les élèves, c’est de bonne guerre, cherchent souvent la facilité. Les mathématiques ont les calculatrices, les lettres ont les correcteurs orthographiques, l’enseignement des langues a le traducteur automatique. I) Traducteur automatique et pensée magique : ÇA traduit Utiliser le traducteur automatique pour un élève en difficulté devant sa copie d’anglais, c’est une alternative séduisante. Six ans plus tard, la donne a changé. II) Ça traduit mal : Les obstacles à l’apprentissage The Queen was born on April, 21 1926. La Reine est née le 21 avril 1926. Vers un équilibre entre enseignement présentiel et distanciel en langues. Un article publié au VIIIe Colloque des Questions de Pédagogie dans l’Enseignement Supérieur, Brest, 17, 18 et 19 Juin 2015. L’expérience innovante " Formations en ligne" que nous souhaitons présenter et analyser s’inscrit dans un contexte d’enseignement toujours en évolution et en réflexion.

Au sein des formations d’ingénieur dans les Grandes Ecoles françaises, nous sommes responsables de l’enseignement du français aux étudiants internationaux venus sur le campus, l’école Mines-Telecom Bretagne qui compte plus de 50% d’étudiants internationaux. Les formations, intitulées " Formations en ligne" mises en place pour les cours de français correspondent aux modalités d’enseignement du XXIème siècle :"L’école du futur, c’est l’apprentissage du passé optimisé par les technologies du futur…" (Marion Jacquet, 2014). Image 1.

La mise en place de ce dispositif a nécessité plusieurs adaptations, en s’appuyant sur les retours des étudiants, et des professeurs comme nous le verrons dans le bilan. La France, un rapport compliqué avec les langues. La France est-elle fâchée avec les langues ? Les siennes – les langues régionales et minoritaires – et les autres ?

S’interroger sur l’opportunité d’enseigner une seconde langue semble anachronique à un moment où nous savons l’avantage comparatif de connaître plusieurs langues. Pour les admissions dans les filières sélectives post-bac, pour l’insertion sur un marché du travail de plus en plus internationalisé, mais aussi, et peut être avant tout, pour le développement cognitif des enfants. Toutes les études le montrent : goûter précocement à d’autres univers linguistiques ne se limite pas à l’apprentissage d’une autre langue et donc à la connaissance d’autres cultures, mais sert également à mieux connaître la sienne. La traduction, la navigation entre plusieurs espaces de sens, est un apprentissage de l’agilité (verbale) qui se répercute sur toutes les autres disciplines, y compris les matières scientifiques.

La France et sa politique des langues La langue de la république est le français. Kit integral. Les pratiques enseignantes pour former des élèves lecteurs. Apprendre et enseigner la compréhension en lecture : que sait-on des pratiques efficaces ? Maryse Bianco, université Pierre Mendès-France, Grenoble Télécharger la présentation Pour aller plus loin : Télécharger la synthèse du rapport Télécharger le rapport Quelles pratiques enseignantes soutiennent l’apprentissage initial de la lecture ? Roland Goigoux, université Blaise Pascal, Clermont-Ferrand Télécharger la présentation À retenir Les performances finales des élèves sont plus fortement influencées par ce qui se passe en classe dans le domaine de l’écriture que dans celui de la compréhension de textes écrits.Le temps consacré à la lecture à haute voix exerce une influence significative et positive sur les performances en code de l’ensemble des élèves, et plus particulièrement de ceux initialement faibles en code.

Pour en savoir plus : Quelles sont les compétences requises pour comprendre un texte écrit et comment les enseigner à l’école primaire ? CCLecture synthese recommandations. Pistes de diffeerenciation.