background preloader

The Web 2.0 Summit Map - The Data Frame

The Web 2.0 Summit Map - The Data Frame

http://map.web2summit.com/#t

La guerre des géants du Web dans une application Rue89 Certes, leurs bureaux sont très chouettes, leurs employés sont jeunes et ont l’air détendus, et ils se défendent de vouloir dominer le monde comme la première compagnie pétrolière venue. Pourtant, la guerre économique que se livrent Google, Facebook, Microsoft, Apple et Yahoo est sans merci, et les marchés qu’ils veulent conquérir se chiffrent en milliards de dollars. Qu’il s’agisse des téléphones mobiles, des moteurs de recherche ou des réseaux sociaux, ils nouent des alliances avec de plus gros qu’eux, rachètent les plus petits qu’eux et attaquent en justice tout le monde.

» Pour ceux qui veulent “Ping-er” le monde… Emgenius Owni News Jump to Comments Comme moults geeks de tous royaumes j’ai assisté il y a quelques jour à la grand messe de la Pomme dont la retransmission officielle était bridée par Apple à l’usage d’un codec « ouvert » mais actuellement uniquement utilisé par le Quicktime d’apple). Le tout pour voir Steve Jobs, présenter aux yeux du monde ses nouveautés saisonnières ceint de son éternel petit t shirt noir et de son air de Jésus famélique.

Qui contrôle Internet ? Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Damien Leloup Après la publication de notre article consacré au projet Commotion, qui permet de créer des réseaux informatiques non censurés et faciles à déployer dans des pays dictatoriaux, de nombreux lecteurs nous ont interpellés pour savoir qui contrôle aujourd'hui Internet. En raison de sa nature décentralisée, Internet n'est pas "contrôlé" par un unique organisme, Etat, ou entreprise.

Apple Ping en 5 erreurs ! La semaine passée Steve Jobs a annoncé le lancement en fanfare d’un réseau social centré sur la musique : Ping ! Dés le lendemain la plupart des acteurs du marché ont descendu en flamme la réalisation d’Apple! La firme habituellement si inspirée dans la conception et la promotion de ses produits s’est apparemment totalement plantée. Analyse en 5 erreurs… 1. La France en chiffres : internet - Présidentielle 2012 "Un peu plus de 64% des ménages déclarent avoir un accès à internet à leur domicile en 2010 contre 12% en 2000", détaille l'Insee. Parallèlement, c’est le boom des Smartphones, avec près de 10 millions de Français équipés en 2010, et du e-commerce, avec 52,1% des Français qui déclarent avoir déjà fait des achats en ligne. Mais là où les internautes passent de plus en plus de temps, c’est sur les réseaux sociaux.

Nouveaux médias: une nouvelle classe de dominants » Article » OWNI, Digital Journalism Pour Cyrille Frank, Internet et les nouveaux médias ne facilitent en fait pas le partage du pouvoir. Ces nouvelles technologies comme beaucoup avant elles, permettent surtout l’avènement d’une nouvelle classe dirigeante. Avec les nouvelles technologies de l’information se répand l’idéologie du peuple au pouvoir : simplification des techniques, baisse des coûts d’entrée… Les nouveaux produits démocratisent la culture et permettent à tous de s’élever socialement, de “reprendre la main”. C’est un peu l’idée inhérente à l’UGC (User Generated Content).

Ordinateurs, télévisions, tablettes... Sommes-nous accros aux écrans? La vie par écrans interposés? Une exaltation continument relancée. A chaque seconde, un échange, une information, une image, un récit, une enfilade de surprises. Soi, et le monde pour soi, grâce à un clic. Qui aurait imaginé un jour éprouver un tel nirvana, embrasser tant de liens et être autant auto suffisant? Et voilà que des scientifiques viennent gâcher la fête. Vers des objets open-source » Article » OWNI, Digital Journalism Et si on appliquait aux objets bien matériels les règles des logiciels open-source, en rendant accessible les processus de fabrication, en libérant la distribution, la fabrication et la copie ? Un projet pas si fou que ça. Depuis quelques mois maintenant se joue une guerre passionnante (à plus d’un titre), qui risque bien de révolutionner le monde de l’électronique et de l’informatique tel que nous le connaissons aujourd’hui, avec l’avènement d’un mouvement qui sera difficilement stoppé, celui de l’OpenSource Hardware (ou Matériel OpenSource, que nous résumerons par HSW). Les exemples sont nombreux : prenez l’iPad ou le nouvel iPhone, avec un écran tactile multi-touch vraiment précis ou une batterie qui font rougir nos ordinateurs portables avec une longévité de plus de 8 heures (contre 2-3 maximum pour les autres batteries)… Ajoutez à cela un design bien pensé et des processus industriels maîtrisés et vous avez un véritable bijou technologique à la portée de (presque) tous. Notes

Le web : promesse tenue ? Que les choses soient claires. Le web, «mon» web, est d'abord, depuis plus de 15 ans que je le fréquente, une source perpétuelle de découverte, d'enrichissement (symbolique s'entend), et d'émerveillement, y compris devant les choses pourtant en apparence les plus triviales, les plus inessentielles. Dernier exemple me concernant, cette découverte . Si le web est cela, s'il peut encore l'être c'est parce que, trivialement, au prix d'une acculturation somme toute minimale qui tiendrait en quelques lignes de code HTML, chacun a la possibilité de partager, c'est à dire de «présenter aux autres» en autorisant toutes les réappropriations possibles, chacun à la possibilité de partager ses opinions, ses réflexions, ses créations. Ou celles des autres.

Internet, c’est un truc de hippies Conçu en pleine période Flower Power par des barbus libertaires, Internet n'a jamais perdu – malgré les tentatives de récupération politiques et commerciales – son esprit profondément lié au partage. Cette prise de conscience doit perdurer et produire un acte de résistance face à la tentative forcenée de nivellement du monde par les inconscients qui nous gouvernent. Je suis souvent présenté comme un dinosaure d’Internet, mais c’est faux : même si je suis trop vieux pour faire partie de la génération “digital-native”, j’étais trop jeune quand Internet est né, trop jeune pour pouvoir vivre une époque à laquelle toutes les utopies étaient encore imaginables.

L’origine médiévale de l’hyperlien, des pointeurs et des smileys Le second manuscrit que nous présentons dans une vitrine à réalité augmentée pour l’exposition « Le lecteur à l’oeuvre » est une copie du XIVe siècle produite à Bologne d’un texte juridique de l’empereur byzantin Justinien Ier. Sa décomposition révèle d’étranges surprises et nous invite, comme pour le Guido delle colonne à un voyage dans le temps. Je me base pour ce billet sur le texte de Valérie Hayaert (à paraitre dans le livre le lecteur à l’oeuvre chez Infolio) qui s’appuie elle-même sur certaines conclusions d’Élisabeth Pellegrin (1982, pp. 195-198.). Et toujours un grand merci à Radu Suciu qui me guide dans la compréhension dans ces mondes des manuscrits médiévaux. L’empereur Justinien a opéré au VIe siècle un grand travail de réorganisation législative.

Le premier site internet est remis en ligne par le Cern pour les 20 ans du web INTERNET - Aujourd'hui est un jour bien particulier pour le web. Il y a 20 ans jour pour jour, le 30 avril 1993, le Cern, le laboratoire européen de recherches nucléaires, autorisait l'utilisation du protocole "World Wide Web" sur lequel est basé la majeure partie des contenus créés sur Internet. Ce mardi, le Cern a lancé un projet visant à rétablir le premier site internet et ce afin de marquer les vingt ans du web, a-t-il annoncé mardi. Si ce premier site était archivé depuis 2012, il est maintenant accessible à l'adresse web originale. Pour y accéder, c'est par ici, mais ne vous attendez à quelque chose de très visuel: c'est une simple page blanche avec quelques textes et liens vers les principes de base du web.

Une journée type sur Internet en 1999 Rappelez-vous 1999, et les débuts du web vraiment grand public. Un an avant l’éclatement de la bulle internet, les modems 56K et les PC de salon se généralisent. Il y avait uniquement 10 millions de sites internet en ligne mais certains resteront gravés dans nos souvenirs d’internautes.

Related: