background preloader

ÉVOLUTION

Facebook Twitter

06 RA16 C4 SVT T3 nouvelle biologie 644360. Biodiversité. Introduction Le terme « biosphère » qualifie l’ensemble des êtres vivants qui peuplent actuellement notre planète et l’ensemble des milieux qu’ils occupent.

Biodiversité

Avec plus de 1 800 000 espèces différentes identifiées et nommées à ce jour, la diversité des espèces qui constituent la biosphère - ou biodiversité - est considérable. On suppose, cependant, que la biodiversité est bien plus considérable encore puisque le nombre réel d’espèces vivantes pourrait être au moins cinq à dix fois plus important, selon les estimations. Monographies de quelques animaux. Les organismes unicellulaires. La scission entre les états unicellulaire et pluricellulaire constitue la première "bifurcation" du vivant.

Les organismes unicellulaires

Les Protozoaires, dans leur majorité, correspondent aux êtres unicellulaires à affinités animales regroupant des formes extrêmement variées tant par leur taille, leur morphologie, leur cycle vital, leur habitat... On les trouve dans tous les milieux terrestres soit à l'état libre (mer, eau douce, terre humide), soit à l'état de parasite (milieux biologiques). Leurs diverses fonctions vitales sont assurées par des organites hautement spécialisés, assurant à ces êtres une totipotentialité, permettant de les comparer à un organisme pluricellulaire dans son entier plutôt qu'à une cellule particulière de ce dernier.

La classification des Protozoaires ne rend que partiellement compte de la diversité qu'ils représentent. Ce sont essentiellement des critères morphologiques et anatomiques qui ont été pris en considération, notamment ceux relatifs à la fonction locomotrice. Biologie : définition. La science qui étudie le vivant est la biologie (bio = vie ; -logie = théorie, science).

Biologie : définition

Le vivant peut se définir de différentes façons. Est vivant tout être organisé qui naît, se développe, se reproduit et meurt. D’autre part, lorsque l’on observe au microscope des échantillons prélevés sur des êtres vivants, on constate qu’ils sont toujours formés d’unités de construction microscopiques de formes variées appelées cellules (du latin cellula, petite chambre). La théorie cellulaire, dont aucun argument scientifique n’a pu remettre en question les principes depuis son élaboration au dix-neuvième siècle, indique que tous les êtres vivants sont formés d’une seule cellule (organismes unicellulaires) ou de plusieurs cellules (organismes pluricellulaires) et qu’une cellule provient toujours de la division en deux d’une cellule préexistante.

Quelques caractéristiques des insectes. L'observation des animaux dans un élevage ou rapportés lors d'une sortie naturaliste permet de repérer les caractéristiques communes des insectes et d'identifier certains d'entre eux.

Quelques caractéristiques des insectes

SauterelleNoter la paire d'antennes et les trois paires de pattes caractéristiques communes des insectes. L'homme. L’espèce humaine, Homo sapiens, appartient aux vertébrés, embranchement de la classification caractérisé par l’existence d’une colonne vertébrale, et à la classe des mammifères, caractérisée notamment par la présence de poils sur la peau et par l’allaitement des petits.

L'homme

Tous les êtres humains actuels appartiennent à une seule et même espèce, Homo sapiens. Evolution biologique. Histoire de la biologie végétale. Les plantes se distinguent des algues vertes par la formation, à partir de l’œuf résultant de la reproduction sexuée, d’un embryon dont le développement est à l’origine d’une nouvelle plante.

Histoire de la biologie végétale

C’est pourquoi on les regroupe aujourd’hui sous le terme d’embryophytes (embryo = embryon ; -phytes = plantes). Environ 270 000 espèces de plantes ont été décrites et on les trouve dans la plupart des milieux, aériens et aquatiques. Fondamentalement, les plantes sont autotrophes (auto = soi-même ; -trophe = nourriture), c’est-à-dire qu’elles sont capables de produire leur matière organique à partir de précurseurs d’origine minérale. Arbres et autres plantes à fleur, fougères et mousses appartiennent aux embryophytes. Les fossiles.

Le mot « fossile » vient du latin fossilis qui signifie « que l’on tire de la terre ».

Les fossiles

Pour le géologue ou le paléontologue, chercheur qui les étudie, les fossiles sont des traces ou des restes d’organismes vivants, animaux, végétaux, voire de microorganismes, conservés dans une roche. On parle pourtant aussi de « fossile vivant » pour qualifier une espèce actuelle appartenant à un groupe dont les autres représentants ont disparu au cours des temps géologiques. Darwin et l'évolution. Pour célébrer le bicentenaire de la naissance de Charles Darwin, né le 12 février 1809, et le cent cinquantenaire de la publication de son ouvrage fondateur « L’Origine des espèces » (28 novembre 1859), l’année 2009 a été décrétée « Année Darwin ».

Darwin et l'évolution

Il faut noter que 2009 est également le bicentenaire de la publication par Jean-Baptiste de Lamarck de la « Philosophie zoologique », ouvrage parmi les premiers à présenter l’idée de transformations des êtres vivants au cours des temps géologiques. 29 notions-clefs : la génèse des formes. 29 notions-clefs : la cellule. La notion de cellule est-elle importante pour aborder le vivant ?

29 notions-clefs : la cellule

De manière classique, on considère qu’un être vivant se nourrit, grandit et se reproduit, définition qui reflète une approche de la biologie par les grandes fonctions : nutrition, croissance, reproduction. Après l’observation des propriétés des êtres vivants et de leurs comportements, la question de comprendre « comment ça marche ? » se pose. 29 notions-clefs : l'origine de l'homme. Pour les êtres humains que nous sommes, le thème de l’origine de l’homme et de son évolution est l’un des plus passionnants, mais également l’un des plus controversés.

29 notions-clefs : l'origine de l'homme

Il nous touche de près et se doit d’être compréhensible par chacun d’entre nous. Il n’est que de voir les nombreux ouvrages scientifiques spécialisés ou de vulgarisation qui lui sont consacrés, les documentaires, les numéros spéciaux ou hors-série de revues, les expositions, les jeux de société, les sites Internet pour mesurer l’intérêt qu’il suscite. Chaque nouvelle découverte paléontologique fait l’objet d’une large couverture médiatique où les titres se font plus ou moins aguicheurs : « La découverte de notre ancêtre », « La découverte du plus ancien fossile » – il faut toujours remonter plus loin dans le temps ! –, « Le chaînon manquant enfin retrouvé » – chaînon souvent représenté comme un intermédiaire, une ébauche avant la perfection que nous sommes –, etc.

29 notions-clefs : les mécanismes de l'évolution. Qu’est-ce que l’« évolution » ? La question de l’origine de la diversité des êtres vivants a longtemps trouvé sa réponse dans les récits « originels » des religions, hors du champ scientifique. C’est seulement avec Charles Darwin au xixe siècle qu’elle est abordée par la science. Comment enseigner l'évolution. Introduction : La théorie de l'évolution à l'école Tout enseignant peut se retrouver à un moment donné confronté à des élèves ou à des parents d’élèves inquiets ou dubitatifs, voire virulents ou hostiles, après des séances où il a été question d’évolution des êtres vivants.

Pourtant, cette notion fait explicitement partie des programmes scolaires français, à l'école primaire comme dans l'enseignement secondaire : par exemple, au cycle 3, le programme indique à propos du monde vivant : "L'unité du monde vivant est caractérisée par quelques grands traits communs, sa diversité est illustrée par la mise en évidence de différences conduisant à une première approche des notions de classification, d'espèce et d'évolution... ". Comment enseigner l'évolution.