background preloader

Les réseaux sociaux scientifiques sur Internet : compte-rendu d’une courte étude

Les réseaux sociaux scientifiques sur Internet : compte-rendu d’une courte étude
Afin de s’orienter dans ses développements, [VertigO] a effectué entre 2009 et 2010 une recherche préliminaire sur la question des réseaux sociaux scientifiques numériques (pour des détails voir Cette recherche visait aussi à voir comment le développement d’une telle plateforme serait perçu par des chercheurs et intervenants en activité dans un domaine de recherche/intervention multidisciplinaire. Dans le première étape, nous avons repéré et analysé différents réseaux sociaux scientifiques numériques existants (tout en ayant une définition large du réseau social) (Research Gates, Nature Network, Médiaterre, etc…). L’étude webographique réalisée préalablement à cette recherche a permis de constater la présence d’un grand nombre de réseaux et autres serveurs scientifiques et d’un certain nombre de sites dédiés au domaine scientifique “développement”. Grandes conclusions Références [1] Nielsen Company 2009. Imprimer ce billet Related:  technique de sauvegarde d informations

[infographie] Twitter en chiffres Mercredi 17 août Réseaux sociaux - 17 août 2011 :: 16:13 :: Par Eric Une nouvelle infographie, réalisée par l’agence de design britannique Touch (et non pas, pour une fois, par une énième compagnie spécialisée dans l’étude des médias sociaux), compilée à partir de diverses sources et recensant plus de 35 données chiffrées. Bon alors, voyons voir. Des infographies sur Twitter et les médias sociaux il en sort tous les jours ou presque, jusqu’à l’indigestion. Nous en relayons une de temps en temps ici, quand elle émerge du lot par sa présentation ou son contenu. Ainsi dans cette infographie publié fin juillet, réalisée par l’agence de design britannique Touch (et non pas, pour une fois, par une énième compagnie spécialisée dans l’étude des médias sociaux), compilée à partir de diverses sources et recensant plus de 35 données chiffrées, on apprend que : Twitter compte à ce jour 200 millions de membres enregistrés Pour voir l’infographie en grand format rendez-vous sur le site de Touch.

DOAB: Directory of Open Access Books Abstract L'innovation se situe au cœur des stratégies économiques contemporaines. Dans un contexte de changements profonds et accélérés par la mondialisation et l'émergence de nouveaux concurrents, par les mutations technologiques et les perspectives ouvertes par l'économie de la connaissance, enfin par les problèmes écologiques et les défis du développement durable, les économies européennes ont un besoin impérieux de développer leur capacité d'innovation pour faire face à ces défis multiples. Il y va de leur compétitivité, du maintien de leur potentiel d'emploi et de croissance et, au-delà, de leur capacité de préserver, tout en les adaptant, leurs modèles économiques et sociaux. Les réseaux sociaux : outils d'apprentissage en devenir ? Les réseaux sociaux : Outils d’apprentissage en devenir ? RÉSUMÉ : L’arrivée en masse des réseaux sociaux et des espaces collaboratifs sur la toile a contribué à créer un Web social dont les pionniers acteurs du Web 2.0 viennent perturber tous les champs d’action de notre société dont notamment notre éducation. Cette nouvelle donne pédagogique incite des enseignants initialement réfractaires à intégrer cette dimension collaborative dans leur mode d’enseignement en pratiquant de nouveaux outils aujourd’hui maîtrisés par leurs élèves le plus souvent en dehors du circuit traditionnel d’enseignement. Qu’en est-il sur le terrain ? Les pratiques évoluent elles ? Mots-clés : Apprentissage social, réseaux sociaux, web social, outils collaboratifs Notre société est passée trop vite au statut de société numérique sans que notre système éducatif ait pu s’adapter à ces nouveaux publics adeptes des outils collaboratifs et des réseaux sociaux. Bibliographie et webographie [9] STIEGLER, Bernard et al.

Pinterest Pinterest est un site web américain mélangeant les concepts de réseautage social et de partage de photographies, lancé en 2010 par Paul Sciarra, Evan Sharp (en) et Ben Silbermann (en). Il permet à ses utilisateurs de partager leurs centres d'intérêt et passions à travers des albums de photographies glanées sur Internet. Le nom du site est un mot-valise des mots anglais pin et interest signifiant respectivement « épingle » et « intérêt ». Histoire[modifier | modifier le code] Genèse[modifier | modifier le code] Cold Brew Labs Inc est fondée en août 2008 par Ben Silbermann, ancien employé de Google, et Paul Sciarra, qui travaillait auparavant pour une société de capital-investissement[1],[2]. Lancement du site[modifier | modifier le code] Accroissement du trafic[modifier | modifier le code] Au début de l'année 2012, la société compte seize employés[5]. La croissance du nombre de visiteurs s'accélère à partir de la fin de l'année 2011 selon différentes sociétés d'analyse de trafic.

Utiliser Twitter pour faire de la veille Ceci est le deuxième billet que je publie qui reprend une partie de ce que j’ai présenté lors de la formation que la VST a dispensé en décembre 2009. Il peut être mis en relation avec un précédent billet sur les moteurs de recherche pour une veille plus efficace. En effet, je compte présenter comment il est possible d’utiliser la plateforme de micro-blogging Twitter pour assurer une veille quotidienne (ou du moins régulière). Micro-blogging VS flux RSS Les flux RSS sont entrés dans les mœurs des internautes qui font de la veille. Se construire un réseau sur Twitter La première étape consiste donc à sélectionner des personnes intéressantes à suivre (sur un sujet donné). Est apparue il y a quelques mois une fonctionnalité de Twitter qui permet de repérer rapidement des personnes reconnues par leurs pairs et de se créer un réseau à suivre : je veux parler des listes. A l’inverse, nous pouvons voir si une personne que l’on a repérée et que l’on suit a été listée par d’autres.

Les réseaux sociaux pour les chercheurs En 2010, des chercheurs ont prétendu que des bactéries (originaires d'un lac ou le taux d'Arsenic était supérieur à la normale) pouvaient incorporer de l'Arsenic dans leur ADN à la place du phosphore que l'on pensait nécessaire à la constitution de n'importe quel ADN. Ces résultats ont connu un grand écho dans le monde scientifique et au-delà : pour la première fois, l'arsenic mieux connu du grand public comme un poison très efficace était considéré comme un des composants de la vie. L'arsenic étant présent dans l'espace, la possibilité d'une vie extra-terrestre était démontrée. Science a édité le résultat de ces recherches. Les pairs se sont prononcés en faveur des conclusions de l'article mais ce dernier n'a pas été publié avant le jour d'une conférence de la NASA sur la vie extra-terrestre. La controverse a été close quand les tests en question ayant été réalisés, il n'a plus été possible de soutenir qu'un ADN pouvait incorporer de l'arsenic à la place du phosphore.

L’historien et la liseuse : à propos d’un nouvel outil électronique L’historien des textes, quelle que soit l’époque qu’il étudie, aime à disposer facilement de nombreux ouvrages (sources manuscrites, éditions de textes, archives,..) et se référer à une large littérature scientifique écrite souvent depuis la fin du XIXe siècle, parfois difficile d’accès. Aujourd’hui, l’historien, comme les autres chercheurs en sciences humaines et sociales, peut pallier cette difficulté en consultant les nombreux sites internet partiellement ou complètement dédiés à la mise en ligne de textes scientifiques allant de simples articles à des ouvrages complets dans les langues les plus diverses. Ces ouvrages, directement consultables en ligne, donnent accès à une immense bibliothèque virtuelle, bien plus grande que n’importe quelle bibliothèque « physique ». Mais je me suis vite rendu compte que je lisais peu, voire pas du tout, cette énorme masse de documents, leur préférant les éditions « papier ». Pourquoi ? Page d'un article annoté à partir de la liseuse Irex. imprimer

Eduscol Documentation Toute l'actualité sur Éduscol pour les professeurs documentalistes Abonnez-vous à la partie nationale de la lettre TIC'Édu Documentation! Synthèse nationale des TraAM 2018-2019 Cette synthèse revient sur le thème de travail des TraAM Documentation 2018-2019 "Le professeur documentaliste créateur de ressources, de parcours et d'espaces d'apprentissage info-documentaires au sein du CDI virtuel" Publié le 16/10/2019 Année des mathématiques 2019-2020 Le ministre de l'éducation nationale et de la jeunesse a souhaité faire de l'année scolaire 2019-2020 l' « Année des mathématiques », en partenariat avec le CNRS et l'Institut national des sciences mathématiques et de leurs interactions (INSMI). Publié le 25/09/2019 Michel Serres Le philosophe Michel Serres est décédé le 1er juin.

“Calibre” ou comment bien gérer une bibliothèque numérique La liseuse (appelé également « livre électronique » ou « e-reader » : voir ce billet) fait désormais partie des nouveaux outils dont le chercheur en sciences sociales ne saurait se dispenser, pas plus qu’il ne peut se passer d’une bibliothèque numérique. Autrefois uniquement imprimées sur papier, les revues sont désormais de plus en plus souvent disponibles sur internet, et certaines d’entre elles tendent désormais à n’être plus consultables que sous forme électronique. Ces fichiers peuvent être naturellement enregistrés et ils constituent ainsi une véritable bibliothèque qui nécessite une méthode de classement infaillible. Bien gérer sa bibliothèque de fichiers électroniques (articles, ouvrages,…) est en effet essentiel si l’on ne veut pas perdre de temps à la recherche de l’article dont on sait qu’il a été téléchargé et placé dans un dossier précis, mais impossible à retrouver ! Une partie de ma bibliothèque de sources arabes sous Calibre (cliquer pour agrandir) imprimer

La matrice EMI de Toulouse, document de référence (Collège et Lycée) La matrice EMI est le fruit d'une réfélexion sur les compétences nécessaires à l'éducation aux médias du cycle 3 au lycée. Ce document rassemble tous ceux produits par le groupe TraAM (cadre, infographies, exemples de séances, glossaire).Vous pouvez le télécharger en cliquant ici : matrice-EMI book L’objectif de la matrice EMI de l’Académie de Toulouse est de donner un cadre d’appui aux professeurs documentalistes et leurs collègues pour intégrer l’EMI à leurs séances pédagogiques : définir des objectifs et un vocabulaire communs et structurer les parcours EMI dans les établissements. C'est un outil d'aide à la mise en oeuvre de l'EMI, composante essentielle du parcours citoyen. Cette matrice EMI est le résultat d’une écriture collective pilotée pendant deux ans, de septembre 2014 à Juin 2016, par l’équipe TraAM et ouverte à tous les collègues volontaires de l’Académie. Ce travail a été réalisé au cours de plusieurs phases distinctes : Les grands objectifs opératoires Les quatre facettes

« Kit mobile pour universitaires » : rationaliser l’utilisation des appareils numériques Domicile, lieu de travail, université, bibliothèques, mais aussi salles de conférences, villégiatures de vacance, en avion, en train : combien d’appareils cumulons-nous pour accéder à nos données numériques en toute situation et en tout lieu ? Nous en avons toute une panoplie pour répondre à nos besoins d’homo numericus : ordinateur de bureau et/ou domestique, ordinateur potable, mini-portable, liseuse numérique, tablette tactile (type iPad), téléphone ultra sophistiqué (iPhone, Smartphone), etc. Bons consommateurs nous pouvons parfois cumuler plusieurs appareils pour assouvir nos différents besoins numériques : emails, réseaux sociaux, blogs, lecture d’e-Book, bases de données, applications professionnelles, photos, vidéos, musiques, etc. Comment un étudiant, un chercheur, un universitaire peut-il rationaliser l’utilisation de ses différents équipements ? Exemples de besoins Pour un ordinateur unique et polyvalent HP Pavillon tx2150ef (modèle 2008) Écran, clavier, souris Porte-livres Antivol

Les tutos express Quand on utilise un système Linux actuel, on n'est pas obligé d'utiliser le terminal pour y saisir des lignes de commandes ; cet aspect de Linux est souvent évoqué pour le dénigrer en expliquant que c'est compliqué ou réservé aux geeks. Rien n'est moins vrai et n'importe qui peut se servir d'un ordinateur fonctionnant sous une distribution « grand public », comme celles basées sur Debian, par exemple, qui possèdent un environnement graphique permettant de s'affranchir du terminal et de ses lignes de commande. Cependant – et cet aspect de Linux est découvert petit à petit, en fonction de sa curiosité et de ses pratiques – il est intéressant de connaître quelques commandes simples qui pourront vous faire gagner beaucoup de temps. On peut ainsi choisir d'effectuer manuellement les mises à jour de son système ET de tous les logiciels qui sont installés (quand on veut, plutôt que d'attendre que cela soit fait automatiquement).

Diigo : mon nouvel outil de productivité (et j’espère le votre…) Pour ceux qui ne l’auraient pas remarqué j’ai abandonné delicious comme outil de bookmarking pour utiliser Diigo. Pour ceux qui se demandent comment les outils sociaux peuvent être source de synergie et améliorer leur productivité je pense que cet outil est l’exemple parfait. Je vous conseille d’aller lire ce que Frédéric de Villamil en dit ici et là. Je pense avoir beaucoup à gagner (et encore plus si mon “ecosystème” me suit) à utiliser cette plateforme plutôt qu’une autre. Pour comprendre l’intérêt du social bookmarking pour vous et également dans votre entreprise, pour vos collaborateurs, regardez donc cette vidéo. Vous pouvez visiter mon profil ici, et mes bookmarks là.

BDnF, la fabrique à BD

Related: