background preloader

Eco-communication - Définir l'éco-communication

Eco-communication - Définir l'éco-communication

Veille d'opinion pour les collectivités territoriales - kamablog, veille d'opinion en ligne Depuis quelques temps j'observe que les collectivités territoriales cherchent à mettre en place des stratégies de communications qui englobent de plus en plus le web social. Cette volonté d'insertion dans le web social se traduit par la mise en place de stratégies de communication 2.0: Espaces participatifs pour le marketing territorial (blogs, forums, page Facebook), comme Dreux Agglomération , ou la CRCI Languedoc-Roussillon Veille des espaces sociaux (veilles de réputation/ veilles des retombées des actions de comm), comme Nantes ou Rennes . Ces avis de marchés témoignent de la volonté des collectivités de faire participer et d'écouter les internautes. Le web social ou la "foule connectée" Les politiques de collectivités sont au cœur des préoccupations des administrés : leurs compétences, leurs actions, leurs priorités touchent directement la vie quotidienne des administrés. le web social est un espace moteur d’attention, d’alerte, d’échange. Des thématiques proches des citoyens

Eco-conception Tout au long de leur cycle de vie, depuis l'extraction de la matière première jusqu'à leur fin de vie, les produits génèrent des impacts négatifs sur l'environnement : consommation de matière et d'énergie, rejets dans l'eau et dans l'air, production de déchets, impacts sur les sols...L'éco-conception vise à intégrer l'environnement dans les phases de conception ou d'amélioration d'un produit, afin de réduire au mieux ses impacts négatifs. Cette démarche préventive peut notamment contribuer à minimiser les quantités de déchets produites ou à maîtriser les consommations d'énergie mais elle ne s'y limite pas puisqu'elle a pour objectif la prise en compte de l'ensemble des consommations et rejets liés à un produit tout au long de son cycle de vie. Dans le cadre de ses modalités d'aide habituelle à la Recherche et Développement, l'ADEME soutien des travaux d'éco-conception. Source Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie

Creative Commons Many Flickr users have chosen to offer their work under a Creative Commons license, and you can browse or search through content under each type of license. Here are some recently added bits and pieces: Attribution License » 89719302 photos (See more) Attribution-NoDerivs License » 23681496 photos (See more) Attribution-NonCommercial-NoDerivs License » 110543413 photos (See more) Attribution-NonCommercial License » 60520198 photos (See more) Attribution-NonCommercial-ShareAlike License » 128800338 photos (See more) Attribution-ShareAlike License » 46552376 photos (See more) Public Domain Dedication (CC0) » 3593706 photos (See more) Public Domain Mark » 9757731 photos (See more) "Creative Commons is a non-profit that offers an alternative to full copyright." creativecommons.org Briefly... Attribution means: You let others copy, distribute, display, and perform your copyrighted work - and derivative works based upon it - but only if they give you credit. Add a Creative Commons license to your photostream.

Les villes au cœur des politiques énergétiques - Energie Dans le cadre d’un feuilleton de cinq épisodes sur les villes durables, le BIP (Bulletin de l’Industrie Pétrolière) introduit dans son premier volet les grands défis que pose l’urbanisation. Alors que désormais plus de 50% de l’humanité vit en ville, les territoires urbains, déjà responsables des deux tiers de la consommation énergétique mondiale, sont devenus des acteurs à part entière. Leur principal défi sera de réussir à concilier modernité et faible emprunte carbone. Près de 50% de l’humanité vit actuellement dans une ville. Cette accélération dramatique du rythme d’urbanisation a poussé les collectivités du monde entier à s’emparer de la problématique énergétique et environnementale. Un lien fort entre villes et consommation énergétique L’absence de prise en compte de la problématique énergétique et climatique a provoqué ou accentué une dispersion des centralités et un étalement urbain sans précédent. Les gouvernements prennent conscience de l’importance de la ville

Creator Processing ... Personal $ Svg $20 ✓ Up to $75 merchandises for personal use. Merchandise $ License to use artwork in merchandises (T-Shirt, Mug, poster, etc). Single Use $ License for single-purpose non-merchandising use. Unlimited $ Unlimited personal or commercial use. Custom $TBD Custom license, with terms subject to prior arrangement. Please contact licensing@tagxedo.com for more information By accepting this license, you agree to the Tagxedo's Terms of Service, and you agree that you have acquired the right to use the source image to create the Tagxedo artwork, and that you indemnify and hold harmless Tagxedo and its employees and officers from any harm are liability that may incur. Please contact licensing@tagxedo.com if you have any question. L’éco-quartier, un modèle de développement urbain durable ? Analyse critique - Études - Projets Le développement urbain durable est une injonction que s'appliquent aujourd'hui la grande majorité des villes européennes. Poursuivant les principes onusiens de la Conférence de Rio, la Charte d'Aalborg engageait les maires signataires dans une politique « durable » : respecter et préserver l'environnement et les ressources naturelles, promouvoir la justice et l'équité sociale, permettre le développement d'une économie pérenne. Or, la redéfinition de la conception de la ville et de son modèle d'organisation apparaît comme une route pleine d'embûches, d'intérêts divergents, de logiques court-termistes ou sectorielles de certains acteurs, de manque d'imagination, parfois. L'apparition de l'éco-quartier apparaît dans ce contexte comme un éclaireur. Il tente d'appliquer à l'échelle d'un quartier les exigences de ce développement durable (Ecoquartier et ses mobilités, introduction). Cette multiplication des écoquartiers souligne cependant sur leur caractère expérientiel.

Les « Pourquoi » des grandes réussites Le contexte de la campagne de publicité célèbre pour les chemises Hataway’s -lancée par l’agence Ogilvy en 1951, sous l’inspiration de son « patron-culte » David Ogilvy – ne différenciait absolument en rien avec la réalité des années 2010. Même si l’on constate une multiplicité des canaux qui rend l’exercice encore plus complexe, la principale question et d’assurer une différenciation face à des dizaines de marques qui communiquent, à partir d’un produit qui peut s’affirmer différent mais qui ne peut pas toujours le montrer (en particulier dans un domaine aussi « classique & conformiste » que celui d’une chemise dans l’Amérique des années 50. La question de la différenciation était d’autant plus cruciale que cette petite entreprise du Maine était loin d’être leader et ne disposait pas d’un budget national majeur. L’objectif de différenciation ne pouvait tenir durablement s’il s’inscrivait sur une dimension produit uniquement.

Cités végétales, l'utopie des villes de demain L'exposition Cités Végétales, qui a été présentée à Lyon du 27 avril au 27 juin 2010, a permis à un large public de découvrir le travail de Luc Schuiten, architecte belge, qui travaille depuis plus de 40 ans sur l'avenir de nos villes. Le site dédié à cette exposition permet à un public plus large encore de partager de beaux moments de rêve et de réflexion. Luc Schuiten nous prend par la main pour nous faire entrer dans son univers où se mêlent le merveilleux, l'utopie, la symbiose de l'oeuvre humaine avec l'environnement naturel. Certes, comme le dit Schuiten lui-même, il s'agit d'une vision d'artiste, mais aussi d'une vision bien ancrée dans la réalité, qui intègre deux éléments fondamentaux de l'architecture : l'utopie et le temps. Luc Schuiten imagine en effet la ville dans son évolution, à l'horizon 2150. Il respecte par là le temps long de l'architecture, dont les oeuvres s'inscrivent dans les paysages pour des siècles, voire des millénaires. Le voulez-vous ?

Organisation personnelle Cette nuit, le site Fetchnotes a procédé à des tests durant lesquels toutes les personnes inscrites à leur beta ont reçu l’email suivant, intitulé « Test » : This is my test bitches Évidemment, 45 minutes plus tard, ils envoyaient un message d’excuse, intitulé « We Really Screwed Up » : Hi, From all of us on the Fetchnotes team, we sincerely apologize for the email you received earlier. Ouaip, ils se sont vautrés comme des merdes. C’est le genre de grosses connerie qu’on redoute tous de laisser s’échapper un jour. J’ai appris « à la dure » que le professionnalisme est une attitude à laquelle il faut prêter attention en toute circonstance. Cette maquette, qui ne devait être utilisée que par un autre développeur et moi, a été utilisée par le chef de projet. Que ce serait-il passé si le client avait lu mes textes débiles ? Cela m’a servi de leçon. Un simple “Projet de merde !” Pour en revenir à Fetchnotes, ils ont cumulé les bévues.

Related: