background preloader

Unesdoc.unesco.org/images/0014/001492/149278F

Unesdoc.unesco.org/images/0014/001492/149278F
Related:  internet responsable

13 trucs de gestion de classe qui instaurent le respect. Quand vient le temps de gérer sa classe, on a souvent l’habitude d’instaurer un système d’émulation ou des règles et de supporter toutes ces règles par des punitions. Très vite, on apprend que ça fonctionne (du moins partiellement !), mais ça a le vicieux défaut de devoir demander une vigilance constante de la part de l’adulte en plus de miner considérablement l’apprentissage de l’autonomie de la part des élèves. De plus, ça réduit les comportements qu’on veut voir disparaître, sans toutefois les enrayer définitivement. Résultat : On s’épuise et on s’endort en réfléchissant sur comment on pourra mieux contrôler le lendemain… Il y a d’autres voies ( ?), moins visibles et surtout moins bruyantes (faisant partie du gain de l’autonomie de la pédagogie 3.0),mais combien plus payantes sur le long terme! P.S. 1-Le respect commence dès l’entrée en classe. Chaque matin, personne ne peut me déranger lorsque les élèves entrent dans la classe. 2.La porte individuelle. 4. 5. 6.Le regard 7.L’humour 8.

Vie privée : le point de vue des “petits cons” Nombreux sont ceux qui pensent que les jeunes internautes ont perdu toute notion de vie privée. Impudiques, voire exhibitionnistes, ils ne feraient plus la différence entre vie publique et vie privée. Et si, a contrario, ils ne faisaient qu’appliquer à l’internet ce que leurs grands-parents ont conquis, en terme de libertés, dans la société ? Dans « La vie privée, un problème de vieux cons ? Au-delà des problèmes d’inhibition des « vieux cons« , il est difficile d’aborder la question sans essayer de regarder de plus près comment, et pourquoi, les jeunes qui ont grandi avec le Net évoquent ainsi leurs vies privées dans des espaces publics. Pour Josh Freed, célèbre éditorialiste canadien, c’est la plus importante fracture générationelle depuis des décennies, qu’il résume ainsi : d’un côté, nous avons la « génération des parents« , de l’autre, la « génération des transparents » : La vie privée ? Dans l’arène publique, ou via une interface technique. Une génération « rock’n roll »… 1.

Éduquer à Internet sans diaboliser, c’est possible ! Il est tout à fait possible d’éduquer nos élèves à Internet sans entrer systématiquement par les les dangers et ainsi promouvoir les usages constructifs tout en prévenant les dérives… Pourquoi ? Parce que l’école ne peut ignorer les bouleversement que le numérique apporte dans notre société, notre vie quotidienne, nos façons de comprendre et d’apprendre. Comment ? L’idéal est de pouvoir intégrer le numérique au quotidien de nos cours afin d’éduquer nos élèves en contexte d’utilisation réelle et concrète au service de leurs apprentissages. Et pour avoir de l’aide et des supports ? Alors surtout évitons SOIGNEUSEMENT les démarches de type "Permis Internet d’Axa" et autres approches partant des dangers ! par @eddiejavelle généré depuis StripGenerator.com Une bonne intervention est une intervention préparée avec l’équipe de l’établissement (pas bouclée "clé en main"), à laquelle les enseignants sont bienvenus, qui part des préoccupations des élèves et les fait participer. Like this:

Gestion de classe : Les 9 ajustements de septembre Bonjour! En août dernier, je me suis amusé à écrire quelques trucs en gestion de classe que j’aime particulièrement (13 trucs en gestion de classe qui instaurent le respect). Au-delà d’être un ramassis de recettes personnelles, je crois, tout de même que les éléments de cet article pointent dans une direction de responsabilisation et le respect des élèves. Lorsque l’on s’entend dire qu’on a une classe difficile, c’est souvent des élèves plus turbulents que l’on parle, et non de l’ensemble. Plus il y en a, plus la dynamique du groupe en subit les répercussions, c’est pourquoi il est bien important de s’attarder à ces élèves. Plus ils sont difficiles, et plus nécessairement ça exige de nous des ressources qu’on ait peu, soit d’être plus créatif, plus constant ou plus dans le respect, plus près de l’élève afin d’éviter de tomber dans la spirale sans fin des conséquences, cris et épuisement du prof. Ces élèves, comme tous les autres, ont besoin aussi de voir leur évolution: soulignée. P.S.

Lettre ouverte à ceux qui n’ont rien à cacher « Apportez-moi deux lignes du plus honnête homme et j’y découvrirai de quoi le faire pendre. » — Louis-Benoît Picard, inspiré de cette citation attribuée au Cardinal de Richelieu : « Avec deux lignes d’écriture d’un homme, on peut faire le procès du plus innocent« . On entend souvent dire que « seuls ceux qui ont quelque chose à se reprocher ont quelque chose à cacher« , remarque « de bon sens » allègrement utilisée par ceux que ne dérangent pas -voire qui défendent- l’extension des mesures, contrôles et lois sécuritaires, et des technologies de surveillance qui leur sont associées. Il fut un temps où la peine de mort relevait elle aussi du « bon sens« , tout comme auparavant l’interdiction faite aux femmes d’aller voter, ou encore le fait que les « nègres » et « bougnoules » ne pouvaient pas avoir les mêmes droits que ceux qui les avaient colonisés. In fine, ou en résumé : le problème, c’est le voyeur, pas celui dont l’intimité ou la vie privée est ainsi violée. Every logs belong to us

Réseau In-Terre-Actif - Trousse pédagogique sur l'éducation aux médias La Salle de presse est une trousse pédagogique sur l’éducation aux médias qui permet d’outiller les jeunes en matière de journalisme international afin de les éveiller aux grands enjeux planétaires ainsi que de leur permettre de poser des gestes concrets d’engagements. Les enseignantes et enseignants sont libres d'utiliser le ou les volets qui s'ajustent le mieux à leurs objectifs. La Salle de presse permet aux élèves de : Développer leur esprit critique et communicatif.Pratiquer leur français (oral et écrit).Voir publier leurs textes et courir la chance de gagner des prix.Favoriser leur implication citoyenne par la réalisation d’activités journalistiques et médiatiques en lien avec les grands enjeux planétaires.Être sensibilisés aux rôles et responsabilités des médias concernant la production et la diffusion de l’information. Faites de vos jeunes des citoyens engagés qui expriment leurs idées et qui contribuent à faire bouger les choses! 1. Quelques conseils : 2- Distribuer les tâches 1.

Les sites pour enseignantes et enseignants du primaire | ÉCF Saskatoon: élémentaire: orthopédagogie Carrefour Éducation Un accès rapide et gratuit à des ressources pertinentes et validées pour faciliter et enrichir le développement des compétences des élèves. Madame Cindy Une banque de sites Internet permettant aux élèves de s’exercer dans plusieurs matières scolaires. On y retrouve aussi du matériel pédagogique pour aider les élèves à progresser. Banque de livres Ce site comprend une banque de livres s’adressant aux enfants du préscolaire, du primaire et du secondaire. On peut voir le degré de difficulté du livre ainsi que l’âge auquel il est préférable de l’utiliser. Cercle de lecture Les enseignants peuvent inscrire leurs élèves dans le cercle de lecture et d’écriture virtuel. Créer un livre C’est un logiciel que l’on peut télécharger et utiliser en classe afin d’écrire un livre avec les élèves ou pour tout autre usage. Office de la langue française Ce site est rempli d’informations très intéressantes sur les règles de français, les anglicismes, etc. Le réseau préscolaire (nouveau)

Education: Facebook doit entrer à l'école Dans une école de la banlieue de Washington, D.C., l'enseignant préféré des élèves est aussi une star locale sur YouTube. A son insu, des étudiants l'ont filmé avec leurs téléphones portables en train de danser sur l'air de «Soulja Boy Tell 'Em» et sur d'autres chansons que les étudiants lui ont apprises. Une enseignante de la même école a trouvé quelque chose de moins attendrissant en tapant sur Google le nom de l'école: des vidéos d'étudiants en train de se battre. Ils ont posté les vidéos sur MySpace et ont lancé un débat pour savoir qui utilisait les meilleures techniques de combat. Si la direction de l'école avait été au courant de l'existence de ces vidéos, elles auraient été supprimées et leurs auteurs adolescents auraient risqué la suspension - y compris ceux qui ont appris à leur enseignant la danse de Soulja Boy. Mais cette attitude est de courte vue. La raison primordiale de cette attitude est la peur. Mauvaise idée. Nicholas Bramble. Traduit par Holly Pouquet

Related: