background preloader

Le cerveau d’un enfant varie selon la pédagogie qu’on lui applique

Le cerveau d’un enfant varie selon la pédagogie qu’on lui applique
Chercheuse en neurosciences cognitives affiliée à l’Inserm, Manuela Piazza a travaillé avec Céline Alvarez à l’école Jean-Lurçat de Gennevilliers. « Je me suis rendue plusieurs fois dans la classe de Céline Alvarez pour observer les enfants, faire des tests, comparer leurs performances cognitives par rapport à la moyenne de la population française, en termes de lecture et de calcul. Non seulement leurs résultats n'étaient pas inférieurs à la moyenne, comme on aurait pu s'y attendre – la plupart de ces enfants étant d'origine immigrée, donc objectivement confrontés à davantage de difficultés – mais ils étaient supérieurs ! Regarder des images d'un cerveau d'enfant, par nature plastique et flexible, changer en fonction du type de pédagogie qu'on applique est très impressionnant. La question du stress, en tant qu'inhibiteur des acquisitions, n'est plus à démontrer. Les neurosciences sont les seules à pouvoir nous renseigner sur la complexité de l'être humain.

http://www.telerama.fr/monde/le-cerveau-d-un-enfant-varie-selon-la-pedagogie-qu-on-lui-applique,137987.php

Related:  CAPASHRessources pédagogiquesMontessorititulariat et pédagogie 2

Lecture, écriture, maîtrise du langage Ces questions, explicitées plus loin, naissent d'un certain nombre de constats Parler et écrire pour apprendre, c'est apprendre à parler et à écrire Conclusion : intégrer le chantier des exigences dans les activités langagières Il arrive que, devant les difficultés des élèves, à l'écrit ou à l'oral, on soit tenté de considérer que l'on peut leur en demander moins en termes de formes scolaires disciplinaires : on "confine", par exemple, les élèves dans l'écriture du "vécu" au détriment d'une utilisation du langage plus réflexive et conceptuelle. Développer l’esprit critique: un enjeu à l’ère du numérique Pour le système d'enseignement public en France, le développement de l'esprit critique se trouve aujourd'hui promu au rang de priorité face à la transformation du rapport au savoir des élèves sous l'effet de l'accès à Internet. Le développement de l'esprit critique comme priorité. Un jeune Français sur cinq adhérerait à des théories complotistes. Le djihadisme s'est appuyé sur Internet comme voie de recrutement. La «Journée de retrait de l'école» [offensive d'extrême-droite menée en 2014 contre l'enseignement de la «théorie du genre» à l'école] s'est diffusée par le biais d'Internet...

Educateur, ce métier impossible: L'enfant, de Maria Montessori Ce livre-là, je le cherchais depuis un moment déjà car il a bonne presse, est assez accessible (contrairement à d'autres, comme L'esprit absorbant de l'enfant que j'ai lu avec difficulté) et se révèle être un assez bon résumé de la philosophie Montessori. Parce que oui, je n'ai de cesse de le rappeler mais la pédagogie Montessori, avant d'être du matériel très joli et très cher, c'est avant tout un état d'esprit, une philosophie qui allie science et pédagogie au service de l'enfant, en le plaçant au centre de ses apprentissages. Je crois que ce que m'a le plus appris mon cheminement personnel (je suis formée en 3-6 ans et lis régulièrement sur le sujet, alimentant ma réflexion en permanence) réside dans la place prise par l'éducateur ; son rôle, sa nécessaire présence mais son obligatoire silence. Une dichotomie qui en fait n'en est pas une. "(...) c'est quand, dans l'ambiance, un obstacle s'oppose au fonctionnement intérieur.

20 conseils pour devenir un prof qui passionne ses élèves – Arts Plastiques Un article de 2000 mots soit dix minutes pour le lire … Cet article compte sur vos contributions « Qu’est-ce que l’intelligence plastiques en une phrase ? » 20 conseils pour devenir un prof qui passionne ses élèves : Pas facile d’attirer l’attention de tous ses élèves. Encore plus difficile d’enseigner quand on entend les rumeurs dans la salle, vous savez ce bruit de fond d’élèves qui chuchotent. La coopération en contexte littéraire Notes Bernié, J.-P., (2002). L’approche des pratiques langagières à travers la notion de « communauté discursive »: un apport à la didactique comparée ? Revue française de pédagogie, n° 141,2002, p. 77 à 88. Tauveron, C. (2002).

4. Compétences du 21e siècle dégagées de la recension des écrits Le terme «compétence» a longtemps été cantonné au monde de l’entreprise. On considère comme compétente une personne qui a de l’expérience et qui sait affronter une situation nouvelle. En insérant le terme «compétence» dans les objectifs de l’école, nous convenons de l’importance de développer chez les élèves «la capacité à répondre à des exigences complexes et à pouvoir mobiliser et exploiter des ressources psychosociales dans un contexte particulier» (Confédération Suisse, site consulté au mois de septembre 2013)40. Lebrun (2007, p. 28)42 retient les propos du recteur de l’Université catholique de Louvain (Belgique), Marcel Crochet, qui stipulent que l’élève au 21e siècle doit «savoir pratiquer une démarche scientifique, manifester un sens de l’observation, de la curiosité, d’un esprit critique, et savoir penser, et être exercé à la réflexion critique. Il a appris à apprendre.

Lycée International Montessori – Ecole Athéna – Le blog de Sylvie d'Esclaibes. Durant ces dernières vacances, ont été proposés des cours de soutien dans certaines matières pour les élèves de premières et de terminales. Véronique Moulin, notre formidable formatrice, qui a de nombreuses cordes à son arc, a animé quelques cours de mathématiques pour les élèves de terminales. Convaincue de l’utilité du passage par le concret à tous âges, elle a présenté le cube du binôme à une jeune fille qui a été ravie d’enfin avoir devant elle une représentation concrète d’une formule qui lui avait toujours été présentée de façon abstraite. En effet le cube du binôme qui est présenté aux enfants dès la maternelle dans le cadre de la vie sensorielle est une illustration concrète de la formule (a + b )³. Le cube du binôme Quel bonheur de voir concrètement les éléments qui illustrent (a + b)² lors de la présentation de la table de Pythagore !

Au Canada, parler de 13 Reasons Why est interdit dans certaines écoles Acclamé aussi bien par la critique que le public, le carton imprévu de Netflix trouve des détracteurs dans le milieu scolaire. © Netflix C'est indéniable : depuis la sortie de sa première saison, 13 Reasons Why est dans toutes les conversations, aussi bien IRL que sur les réseaux sociaux. La série estampillée Netflix a suscité de nombreuses réactions, positives comme négatives. Déjà aux États-Unis, des voix s'étaient élevées, associations et parents d'élèves, pour dénoncer la glamourisation du suicide que mettrait en scène le show, craignant qu'elle crée un effet de contagion.

La philosophie à l'école Des attitudes requises et développées Le “moment philosophie” est un moment d’échange. Il requiert donc des attitudes qui rendront possible la communication. En même temps, la pratique de la réflexion philosophique en groupe va aussi développer ces attitudes relatives au vivre ensemble. Pour les enfants de la Cl.I.S., cette rencontre n’est pas simple à accepter ; n’oublions pas qu’ils ont vécu des événements douloureux.

Related: