background preloader

Serge Tisseron

Serge Tisseron
Posté par Serge TISSERON le 11 avril 2009. Parmi les divers points de vue qui invitent à considérer le jeu vidéo excessif comme une addiction, l’un d’entre eux mérite qu’on s’y arrête. On peut le résumer ainsi : l’approche des différentes pathologies addictives et leur prise en charge serait actuellement beaucoup trop marquée par l’importance donnée aux substances toxiques, et les motivations conscientes et inconscientes du sujet « addict » seraient sous-estimées. En faisant admettre « l’addiction aux jeux vidéos » comme une forme d’addiction à part entière, le but serait de sortir d’une logique de l’addiction liée aux toxiques et de mettre en avant la part psychique des comportements addictifs, qu’il mettent en jeu ou non une substance. Du coup, cela permettrait de donner un nouvel essor à la prise en charge psychothérapique des sujets « addicts » pour lesquels une tendance importante de l’addictologie ne voit aujourd’hui de solution que dans des drogues de substitution.

http://www.sergetisseron.com/blog/avantages-et-inconvenients-de

Related:  Les comportements additifs liés à l'usage du numériqueProduction collaborativemyrstemattit

"Je selfie donc je suis", ou le stade du selfie Ce moment où le sujet humain a basculé par le biais du numérique dans un nouveau rapport à lui-même et au monde, on pourrait aujourd'hui l'appeler le stade du selfie, tant c'est moins, en réalité, le monde qui a changé que la perception que nous en avons, et tant ce changement de perception est illustré par l'immixtion entre lui et nous de cet objet hybride omniprésent, à la fois téléphone, écran, appareil photo et ordinateur, que nous appelons smartphone. Cet objet singulier est devenu le trait d'union entre les autres et nous, entre ce que nous ressentons et ce que nous donnons à voir, entre je et tu: dans quelle mesure est-il en train d'inaugurer une nouvelle relation entre les individus? Surtout quand on considère qu'il se résume essentiellement à un écran, c'est-à-dire à la production d'images, et qu'il est aussi ce qui affiche une partie de moi. Et de quel moi s'agit-il? Que dit-il de moi?

Chiffres - Toute une histoire Le terme d’addiction à internet a été prononcé la première fois lors de la réunion annuelle de l’Association Américaine de Psychologie à Toronto en 1996. La psychologue Kimberly Young y présentait une communication sur « l’addiction à internet : l’émergence d’un nouveau désordre clinique ». D’après l’association Le Cap:- Cyberdépendance : La dépendance à Internet (aussi appelée cyberdépendance, cyberaddiction, usage problématique d'Internet ou UPI, trouble de dépendance à Internet et TDI) serait un trouble psychologique entraînant un besoin irrésistible et obsessionnel d'utiliser Internet. L’addiction à internet prend généralement 5 formes différentes :- Cyber addiction sexuelle- Cyber addiction relationnelle- Achat compulsif- Overdose d'informations- Jeu pathologiqueQuel plaisir procure la cyber addiction ?

Les addictions et ses « objets », Conférence à la Gamers Assembly 2009 L’Addiction Etymologie Le terme « addiction » vient du latin « ad-dicere », signifiant «dit à». A l’origine le mot « addiction » était employé pour désigner les esclaves qui étaient « dits à » leur maîtres… Par la suite, le vieux français utilisait le mot « addictus » qui voulait dire « contrainte par corps ». La cyberdépendance, nouvelle drogue des temps modernes ? / Par L'équipe de www.psy.be / Mal-être La cyberdépendance est une forme de toxicomanie moderne. Lorsque l’on reste scotché irraisonnablement à son écran, il arrive même que l’on en oublie de manger et qu’une perte de poids importante en soit la conséquence. Toxique pour la santé quand la consommation du clavier devient incontrôlable, elle nous fait perdre notre énergie.Véritable aspirateur de vie sociale, la cyberdépendance nous isole des autres, exactement, comme opèrent de manière lancinantes, toutes les autres drogues. Englouti dans l’univers virtuel, le cyberdépendant perd le contact avec les autres du monde « réel ». Le désinvestissement par rapport à ses engagements familiaux engendre donc même parfois des séparations dans les couples et des drames familiaux.

VIDEO. «L’addiction au numérique se mesure à la perte de liberté» SANTE A l'occasion de la sortie du MOOC de l'université de Nantes sur l'addiction numérique, Didier Acier, professeur de psychologie clinique fait le point sur ce phénomène... Propos recueillis par Delphine Bancaud Publié le Mis à jour le Comment devient-on accro au numérique ? Atlantico : Portables, tablettes, ordinateurs, les nouvelles technologies nous entourent. Elles sont partout : au bureau, à la maison, dans les magasins… Nous en avons tous un usage régulier, à partir de quel moment pouvons-être considérés comme addicts aux nouvelles technologies ? Comment cette addiction se traduit-elle au quotidien ? Michael Stora : Cela ne se traduit pas tant en terme d’heures passées sur les nouvelles technologies qu’en termes de rupture des liens sociaux réels.

Dans la «clinique» pour cyberdrogués Actu 18.02.2015 06:00 Internet, jeux vidéo en ligne, smartphones: quand est-ce que le divertissement vire à la dépendance? Visite d’un centre de «désintoxication numérique», à Seattle, où l’on tente de soigner la génération des hyperconnectés. Le gouvernement va lancer une étude sur l’addiction des jeunes aux écrans Alors que le nombre d’écrans équipant les foyers français ne cesse d'augmenter (ordinateurs, smartphones, tablettes,...) le ministère de la Jeunesse et des sports vient d’annoncer qu’une étude allait être menée par des experts des sciences neurologiques et des sciences sociales au sujet des « conduites addictives aux médias numériques de l'enfant et de l'adolescent ». Même si aucun calendrier n’est évoqué, l’exécutif songe déjà à la mise en place d’un programme de prévention afin de lutter contre l'excès de temps passé devant les écrans. Interrogée par un député au sujet du développement des addictions chez les jeunes, la ministre de la Jeunesse et des sports a annoncé cette semaine l’organisation prochaine « d'une étude portant sur les conduites addictives aux médias numériques de l'enfant et de l'adolescent ». « Une étude institutionnelle sera conduite avec l'appui d'experts des sciences neurologiques et des sciences sociales.

Smartphones et addiction : 66% des utilisateurs de smartphone victimes de « nomophobie » - HEAT Software Une étude FrontRange révèle que la majorité des utilisateurs ne peuvent pas supporter d’être séparés une seule journée de leur terminal mobile Alerte media – le 19 Décembre 2013 Smartphones et addiction : 66% des utilisateurs de smartphone victimes de « nomophobie » Jeux d’argent et de hasard en ligne : danger d’addiction ! Posted by F. Duval-Levesque (psychopraticien, hypnothérapeute, coach) under addiction-dépendance, étude, boulimie, F. Duval-Levesque psy et coach (Toulouse quartier "Pont des Demoiselles"), mal-être, psychopraticien et hypnothérapeute | Mots-clés: casino, DSM-5, jeux en ligne, machines à sous, ODJ, OFDT, poker | 1 commentaire L‘arrivée des jeux en ligne en France a multiplié par cinq le nombre de joueurs à risque, selon les enquêtes menées par les observatoires de référence. Les joueurs de jeux d’argent et de hasard sur Internet sont plus à risque de jeu pathologique que les adeptes des jeux traditionnels (selon deux études menées par l’Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT) et l’Observatoire des jeux (ODJ), publiées dans la revue Tendances).

Les cyber drogués «Parfois, je commence à jouer à 6 heures du soir et, soudain, il est 9 heures du matin. Si je pouvais arrêter le temps pour continuer à jouer, je le ferais.» Martin a 35 ans et une allure de garçon sage. Enfant, il a été adopté par une famille aisée. Il vit, à ce jour, de squat en squat. Sevré de son traitement de substitution à l'héroïne, il prend toujours des neuroleptiques et des tranquillisants.

voici un grand specialiste de l'addiction puisqu'il est le créateur du premier diplome universitaire à Paris VII consacré aux conséquences psychiques et sociales du numérique by delfe2068 Apr 2

Related: