background preloader

Migrants, mi-hommes #DATAGUEULE 52

Migrants, mi-hommes #DATAGUEULE 52

http://www.youtube.com/watch?v=KiGiupc3VwA

Related:  GII.1 Les migrantsAccueil des migrantsDANS UN HABIT DE PEAUMIGRANTS Calais

Délit de solidarité [EXTRAIT] Les délinquants solidaires de Vintimille Télécharger le MP3 - Écouter dans une nouvelle fenêtre Ils viennent jusque dans nos bras égorger nos fils et nos compagnes. L’extrême droite s’engraisse sur le fantasme des hordes d’envahisseurs métèques assoiffés du bon sang des vrais Français de souche.De peur de déplaire, la plupart des candidats s’abstiennent de dénoncer ces délires xénophobes, y compris des partis de gauche, malgré les grandes postures indignées.Pourtant, études et chiffres montrent facilement que l’immigration n’est pas un problème en France, au contraire.

Sur la route avec Jean-Jacques Brot, le préfet des réfugiés Un jour, celui qu’on appelle « le préfet des Syriens » a ajouté une famille de Soudanais en Israël à sa liste de migrants à réinstaller en France. Portrait d’un militant de l’asile. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Maryline Baumard Ne cherchez pas à Paris celui qu’on appelle « le préfet des Syriens ». Dossier : Bienvenue aux migrantEs ! « Le climat évolue (...). Cela transparaît dans les mots employés dans les documents officiels et le débat public : ceux que l’on appelait simplement « migrants » deviennent de plus en plus souvent des « clandestins » ou des « irréguliers »... » Ces mots du rédacteur en chef adjoint du quotidien italien La Repubblica sont la parfaite illustration de la logique infernale – et meurtrière – à l’œuvre dans l’Europe forteresse. Après avoir dressé des frontières de barbelés, on les justifie, en flattant et exacerbant les peurs et les haines. À l’opposé, ce que l’on a appelé la « crise des migrants » a aussi été l’occasion de formidables élans de solidarité dans différents pays de l’Union européenne. À l’occasion du 19 mars, marche contre le racisme, notre dossier revient sur des mobilisations exemplaires qui ne doivent pas rester sans lendemain, même et peut-être surtout quand soufflent les vents mauvais... Grèce : quelle solidarité ?

Les migrants passés sous silence ? La situation des migrants reste peu évoquée dans le débat présidentiel. Élise Vincent, journaliste au Monde, raconte dans son livre La vague (Éditions Les Équateurs) comment le gouvernement a géré cette crise migratoire. "Quand Bernard Cazeneuve s'installe place Beauvau, les premiers signaux arrivent trois jours seulement après la passation, il est donc surpris", explique la journaliste, qui détaille dans son récit les mesures prises par l'État pour surveiller les frontières. Un bébé hospitalisé après avoir été détenu 14 jours à Roissy - Basta ! Un enfant âgé d’un an a été admis lundi 20 mars à l’hôpital Robert Ballanger d’Aulnay-sous-bois (Seine-Saint-Denis), a-t-on appris hier dans un communiqué de l’Association nationale d’assistance aux frontières pour les étrangers (Anafé). L’association dénonce le traitement subi par le petit Sekou [1] et par sa sœur âgée de 3 ans. Les deux enfants étaient retenus avec leur mère durant 14 jours dans la zone d’attente de l’aéroport de Roissy. Grace, la mère, a quitté la Côte d’Ivoire le 5 mars avec ses deux enfants pour venir visiter son fils ainé âgé de 13 ans, résidant en France. Celui-ci, rapporte l’Anafé, a récemment été confié à l’Aide sociale à l’enfance pour cause de maltraitance. L’histoire aurait pu en rester là si la santé du plus jeune de ses enfants ne s’était dégradée au point de devoir être admis à l’hôpital en urgence, le 20 mars au soir.

Les migrants sont de retour à Calais Les associations s’inquiètent de voir arriver à nouveau des réfugiés dans le Calaisis. Dont nombre de jeunes, ayant, pour certains, quitté les centres d’accueil pour mineurs isolés. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Anne Guillard L’accalmie relative qui a suivi le démantèlement du camp de la Lande, à la fin d’octobre 2016, a duré « deux mois environ ». #QuandEllesNeTuentPas - La Cimade Retrouvez sur cette pages les visuels des affiches, les photographies et les vidéos des collages réalisés dans plus de 50 villes en France. 6 300 affiches ont aussi été envoyées à tous les députés, sénateurs, élus européens, maires, préfets, ministres, conseils départementaux et généraux, communautés de communes, institutions, associations et journalistes. Le QR code est un lien qui permet d’accéder à la page de la publication Migrations. État des lieux 2017. Les Affiches Design graphique des affiches et de Migrations. État des lieux 2017 : bureau205.fr Typographies : 205.tf

Les aides dont bénéficient les migrants en France LE SCAN ÉCO/VIDÉO - Face à la crise migratoire que traverse l'Europe, Manuel Valls vient d'annoncer le déblocage de 613 millions d'euros pour 2016 et 2017, pour financer l'accueil des réfugiés et des demandeurs d'asile en France. Passage en revue des droits dont bénéficient les migrants en France. Quand il s'agit de se partager un problème, l'Union européenne ne sait toujours pas faire. Les susceptibilités nationales des États membres bloquent toute perspective rapide d'une stratégie d'envergure pour faire face à la crise des migrants. En attendant, les migrants affluent par la Grèce, la Hongrie, la Serbie, la Croatie, la Roumanie... Débordés, l'Autriche et l'Allemagne ont dû réinstaurer des contrôles à certaines frontières, et la France «n'hésitera pas» à le faire temporairement, a assuré Manuel Valls ce mercredi après-midi.

La solidarité criminalisée ? - La Cimade Atterrant, stupéfiant, révoltant : les qualificatifs ne manquent pas pour exprimer nos réactions face à la multiplication des mesures de harcèlement, d’intimidation ou d’assignation devant les tribunaux de citoyennes et de citoyens accusés, ou soupçonnés, d’être un peu trop humains, un peu trop généreux, un peu trop solidaires de personnes étrangères en désarroi ! Esprit de l’état d’urgence, es-tu là ? Comment interpréter autrement cette contamination répressive qui a saisi les responsables politiques au point de les aveugler en se trompant de cible ? Comment comprendre et accepter un tel déploiement de militaires et de policiers pour empêcher des hommes et des femmes d’agir simplement comme des êtres humains qui tendent la main à d’autres êtres humains en détresse ?

La terrible réponse du Royaume-Uni aux mineurs isolés de Calais Ils sont plus de 1500. Afghans, Sud-Soudanais, Erythréens, beaucoup de jeunes gens, mais aussi des enfants, des garçons en majorité, mais également des filles, répartis par petits groupes un peu partout en France, après leur évacuation, aux derniers jours d’octobre, de la «Jungle» de Calais. Ils ont quelque chose de ces petits personnages, orphelins, chiens perdus sans collier, dont regorgent les contes de Noël à la télé, mais dans leur cas, sans garantie d’heureux dénouement. Tous prétendaient au droit d’être transférés en Grande-Bretagne en vertu du règlement, dit de Dublin III, permettant à des mineurs isolés, bloqués à Calais, mais qui pouvaient se prévaloir de proches parents installés outre-Manche, de gagner légalement la côte anglaise pour rejoindre leurs familles. La réponse de Londres est tombée le 9 décembre: c’est non. Non pour tous.

Solidarité avec les migrants du CAO de Saverdun Photo : l’audience avec Marie Lajus, la préfète, a duré 1 h 30./Photo DDM. Les actions peuvent ponctuellement payer comme cet article de « La Dépêche » le montre. Jungle de Calais. De jeunes migrants reviennent après le démantèlement Deux mois après le démantèlement de la Jungle de Calais, des jeunes migrants font leur apparition dans le nord de la France dans l’espoir de gagner l’Angleterre. Quelques jeunes migrants déterminés à se rendre en Angleterre sont réapparus au cours des derniers jours dans le Calaisis, a-t-on appris mardi auprès des autorités, un « premier signe » de retours plus nombreux selon des associations. « Depuis deux semaines nous avons vu réapparaître des personnes se déclarant mineures, une poignée », a indiqué la préfète du Pas-de-Calais, Fabienne Buccio. « Un flux qui vient de Paris »

A Grande-Synthe, un maire combatif, des associations inquiètes et des migrants désemparés Le maire de Grande-Synthe espère que les centres d’accueil et d’orientation pourront accueillir les 1 500 migrants après l’incendie du camp de la Linière. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Geoffroy Deffrennes (Lille, correspondant) En l’espace de quelques heures, le camp de la Linière, ouvert en mars 2016 par le maire écologiste (EELV) de Grande-Synthe (Nord), Damien Carême, où intervient Médecins sans frontières (MSF), s’est consumé à 80 %. Dans la nuit du 10 au 11 avril, des feux manifestement volontaires sont partis, après une série de rixes entre Kurdes irakiens, historiquement majoritaires dans le camp, et Afghans, arrivés lors de la fermeture de la « jungle » de Calais. « Il n’y aura pas de reconstruction de nouveau campement ici », a déclaré le ministre de l’intérieur, Matthias Fekl, en déplacement à Grande-Synthe, mardi 11 avril.

Related: