background preloader

Théorie des jeux

Théorie des jeux
La théorie des jeux est un domaine des mathématiques qui s'intéresse aux interactions stratégiques des agents (appelés « joueurs »). Les fondements mathématiques de la théorie moderne des jeux sont décrits autour des années 1920 par Ernst Zermelo dans l'article Über eine Anwendung der Mengenlehre auf die Theorie des Schachspiels, et par Émile Borel dans l'article « La théorie du jeu et les équations intégrales à noyau symétrique ». Ces idées sont ensuite développées par Oskar Morgenstern et John von Neumann en 1944 dans leur ouvrage Theory of Games and Economic Behavior qui est considéré comme le fondement de la théorie des jeux moderne. Il s'agissait de modéliser les jeux à somme nulle où la somme des gains entre les joueurs est toujours égale à zéro. La théorie des jeux devient dès ce moment un outil théorique important de la microéconomie. Depuis 1944, 11 prix Nobel d'économie ont été décernés à des économistes pour leurs recherches sur la théorie des jeux. . , gain du joueur

https://fr.wikipedia.org/wiki/Th%C3%A9orie_des_jeux

Related:  Collaboration*par thèmes 01²newdocs

Philippe Thuvien, L’Oréal : « S’appuyer sur l’intelligence collective pour créer de la valeur ! » Premium Beauty News - Un moment important dans la vie du groupe que ce déménagement dans vos nouveaux locaux de Saint-Ouen au mois de mars 2011 ? Philippe Thuvien – C’est effectivement un moment important pour notre communauté. Alors qu’auparavant les services Packaging Opérationnels et Corporate étaient disséminés sur plusieurs sites, toutes les équipes Packaging Europe, à l’exception des Laboratoires Compatibilité et Expertise, soit environ 160 personnes, se retrouvent aujourd’hui sur une même plateforme favorisant par la même occasion le travail collaboratif. Premium Beauty News – Quelle est l’organisation du Packaging et du Développement chez L’Oréal ?

Dilemme du prisonnier Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le dilemme du prisonnier, énoncé en 1950 par Albert W. Tucker à Princeton caractérise en théorie des jeux une situation où deux joueurs auraient intérêt à coopérer, mais où, en absence de communication entre les deux joueurs, chaque joueur choisira de trahir l'autre lorsque le jeu n'est joué qu'une fois. La raison à cela est que si un coopère et l'autre trahit, le coopérateur est fortement pénalisé. Compactifications de la théorie des cordes et l’univers observable Compactifications of string theory and the observable world Thèse proposée par (PhD thesis proposed by) Mariana GRAÑA Description (français) La recherche d'une théorie unifiée des particules élémentaires et de ses interactions a abouti au développement spectaculaire de la théorie des cordes. Celle-ci réconcilie la relativité générale et la mécanique quantique, et contient les ingrédients principaux du modèle standard des particules.

Diagramme de Voronoï Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Histoire[modifier | modifier le code] On peut faire remonter l’usage informel des diagrammes de Voronoï jusqu'à Descartes en 1644 dans Principia philosophiae comme illustration de phénomène astronomique [1]. Dirichlet a utilisé des diagrammes de Voronoï en dimension 2 ou 3 dans son étude des formes quadratiques en 1850 (Dirichlet 1850). En 1854, le médecin britannique John Snow a utilisé le diagramme de Voronoï des pompes pour montrer que la majorité des personnes mortes dans l’épidémie de choléra de Soho se trouvaient dans la cellule de la pompe à eau de Broad Street, donc qu'ils vivaient plus près de cette pompe que de n’importe quelle autre pompe[2]. Il a ainsi démontré que le foyer de l'infection était cette pompe.

Raisonnement rétrograde Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. On appelle raisonnement rétrograde la méthode, principalement utilisée en théorie des jeux, qui consiste à déduire les effets d'une action en analysant ses conséquences éventuelles. Il est employé pour la première fois par John von Neumann et Oskar Morgenstern dans leur ouvrage Theory of Games and Economic Behavior (Théorie des jeux et du comportement économique) en 1944. Dans le cadre de la recherche d'un optimum, le raisonnement par induction implique qu'un nœud - c'est-à-dire une décision à prendre entre plusieurs options - qui comporte des sous-nœuds ne peut être résolu qu'en ayant résolu chacun des sous-nœuds.

Faire émerger la vraie Entreprise 2.0 Les notions de finalité, de vision et de valeurs reviennent en force dans les entreprises. Un nombre croissant de dirigeants et de DRH réalisent que ces notions doivent avant tout être appréhendées comme des outils de management créant du sens et de la cohésion, et qu’elles ne doivent en aucun cas être laissées entre les mains d’un département ou d’une agence de communication. Partager la vision et rendre les valeurs authentiques est difficilement envisageable sans l’utilisation de pratiques collaboratives à tous les échelons de l’entreprise. Alors que les projets conduits de manière collaborative doivent le plus souvent venir de « la base », développer un environnement qui valorise la collaboration incombe aux directions générales et des ressources humaines.

Le noeud borroméen entre dynamique et structure Le monde est ainsi fait : pour dénouer un noeud, il faut parfois l'emmêler encore plus pour qu'il se démêle mieux ! Alexei Sossinsky, Noeuds, Seuil, 1999. Figure 1 Voyage vers l'infiniment petit La théorie des cordes a initialement été conçue comme une alternative pour décrire l'interaction forte : il s'agissait par exemple de décrire le processus de collision entre deux hadrons comme la collision de deux cordes qui, en se brisant, forment d'autres hadrons. En 1968, Gabriele Veneziano trouve une formule mathématique pour décrire un tel processus ; ces théories, appelées modèles duaux, font naître de grands espoirs. Gabriele Veneziano (né en 1942), physicien italien, chercheur au CERN, professeur à l'Institut Weizmann et au Collège de France. Il découvre une formule mathématique pour décrire les processus d'interaction forte comme des collisions entre des cordes. Quelques années plus tard une théorie concurrente apparaît : la chromodynamique quantique.

Problème des marchands de glaces Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le modèle de Hotelling est utilisé en économie industrielle, en théorie des jeux, et en économie géographique. Le problème des marchands de glace[modifier | modifier le code] Le problème des marchands de glace est un exemple célèbre de la théorie des jeux, et une approche simplifiée du modèle de Hotelling. Énoncé[modifier | modifier le code] Deux marchands de glace doivent choisir un emplacement sur une plage où les clients sont répartis uniformément.

La Dynamique Comportementale La Dynamique Comportementale est un processus qui décrit l’évolution des Stratégies Comportementales de la personne. C’est un mouvement qui repose sur la capacité d’ajustement de l’individu à son environnement. Elle met en évidence, quand c’est le cas, le palier de rupture qui correspond au moment où la personne « s’évade » de la situation. Les stratégies comportementales Une stratégie comportementale est une alchimie de deux éléments : De différentes pratiques comportementales entre elles au sein d’une ressource ;De différentes ressources entre elles : Les réseaux sociaux ne casseront pas les silos 2011 nous amène son lot de prophéties sur l’Entreprise 2.0 et son substrat principal : les réseaux sociaux d’entreprise (RSE). Ces derniers vont-ils enfin, comme on l'entend souvent, casser les silos qui asphyxient l’entreprise, brident les initiatives, plombent la productivité, et même sapent le bonheur de employés ? Certains vont même jusqu’à pronostiquer que, faute de dépasser ce barrage organisationnel, les RSE seraient condamnés au déclin. Et pourtant, si l’on regarde en détail notre société, on remarque qu’elle a évolué vers une spécialisation croissante.

Triskèle Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Triskèle typique. Le triskèle, également orthographié triskell ou triskel ou appelé aussi triquètre ou triscèle (du grec τρισκελης, « triskélès » qui signifie à « trois jambes ») est un symbole représentant trois jambes humaines, ou aussi de trois spirales entrecroisées ou tout autre symbole avec trois protubérances évoquant une symétrie de groupe cyclique.

Nanolight, un nouvel éclairage pour et sur le futur ! Canada / / Amérique du nord Une start-up de l’université de Toronto a développé l’ampoule du futur. La Nanolight et sa forme particulière Jeu à somme nulle Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Un jeu de somme nulle est un jeu où la somme des gains de tous les joueurs est égale à 0. Par exemple si l’on définit le gain d’une partie d’échecs comme 1 si on gagne, 0 si la partie est nulle et -1 si on perd, le jeu d’échecs est un jeu à somme nulle. En économie, cette notion simplificatrice est importante : les jeux à somme nulle correspondent à l’absence de production ou de destruction de produits.

Related: