background preloader

Gregory Bateson

Gregory Bateson
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Bateson. Gregory Bateson (né le à Grantchester, Royaume-Uni – mort le à San Francisco) est un anthropologue, psychologue, épistémologue américain. Influencé par la cybernétique, la théorie des groupes et celle des types logiques, il s'est beaucoup intéressé à la communication (humaine et animale), mais aussi aux fondements de la connaissance des phénomènes humains. Il est à l'origine de l'école de Palo Alto. Biographie[modifier | modifier le code] En 1924, suite à un voyage aux Galápagos, Bateson, initialement voué à la zoologie, décide de devenir anthropologue. En 1938, il revient chez les Iatmul. En 1948, le psychiatre Jurgen Ruesch lui procure un emploi dans son équipe de recherche clinique à San Francisco et, en 1951, ils publient ensemble Communication et société. Il meurt le 4 juillet 1980, à l'âge de 76 ans, au San Francisco Zen Center. Parmi ses apports principaux, la postérité a retenu :

Thérapie brève Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Il y a plusieurs sortes de psychothérapie brèves qui se référent à plusieurs modèles théoriques (psychanalytique : Balint[1] ; Malan ; Sifneos, Gilliéron, etc. ; systémique ; behavioriste, etc). Le modèle psychanalytique a encore développé des traitements brefs pour des enfants (Winnicott, Filippo Muratori & Francisco Palacio Espasa, etc.). Dans la formation en Thérapie Brève Systémique, plus qu’une technique de communicative efficace, elle se présente comme une possibilité d’effectuer un changement. Les psychothérapies brèves psychanalytiques[modifier | modifier le code] Par psychothérapie brèves psychanalytique, on entend la psychothérapie d'inspiration psychanalytique qui se limite à la difficulté apportée et décidée par le patient. Les thérapies familiales et/ou systémiques[modifier | modifier le code] L'Hypnose ericksonienne[modifier | modifier le code] La thérapie brève systémique et stratégique[modifier | modifier le code]

Margaret Mead Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Mead. Margaret Mead Margaret Mead, 1948 Margaret Mead ( à Philadelphie – à New York) est une anthropologue américaine. Connue pour être très engagée, elle a participé activement à définir le concept de « cultural patterns » (types culturels ou thèmes de culture) et à promouvoir la dimension humaniste de l'anthropologie. Biographie[modifier | modifier le code] En 1923, elle entre à l'Université Columbia. Margaret Mead est bisexuelle[2]. Elle décède, suite à un cancer, le 15 novembre 1978. Mœurs et sexualité en Océanie[modifier | modifier le code] Elle publie en 1928 l'ouvrage Coming of Age in Samoa, qui devient un véritable best-seller dans un contexte socio-historique bien particulier. Mead y décrit une société de tolérance, sans conflit, où « l'activité sexuelle est une chose naturelle et agréable » à laquelle les adolescents, en particulier, s'adonnent librement. Réfutation[modifier | modifier le code]

Paul Watzlawick Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Paul Watzlawick, né le à Villach (Autriche) et mort le à Palo Alto (Californie) est un théoricien dans la théorie de la communication et le constructivisme radical, membre fondateur de l'École de Palo Alto. Il fut à la fois psychologue, psychothérapeute, psychanalyste jungien et sociologue. Ses travaux ont porté sur la thérapie familiale et la psychothérapie générale. Biographie[modifier | modifier le code] Watzlawick termine ses études secondaires en 1939 dans sa ville natale de Villach. Il obtient un poste pour les Nations unies en Italie. En 1960, il se rend à Philadelphie pour étudier l'approche thérapeutique de John Rosen à l'Institute for Direct Analysis. Ce groupe de chercheurs avec entre autres Gregory Bateson, Jay Haley, et Don Jackson, Paul Watzlawick va faire de cette École de Palo Alto une référence dans les domaines des théories de la communication, de la psychothérapie et de la thérapie familiale. 1. 2. 3. 4. 5. En collaboration

école de Palo Alto Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'école de Palo Alto est un courant de pensée et de recherche ayant pris le nom de la ville de Palo Alto en Californie, à partir du début des années 1950. On le cite en psychologie et psycho-sociologie ainsi qu’en sciences de l'information et de la communication en rapport avec les concepts de la cybernétique. Ce courant est notamment à l'origine de la thérapie familiale et de la thérapie brève. L'école a été fondée par Gregory Bateson avec le concours de Donald D. Historique[modifier | modifier le code] Le Projet Bateson[modifier | modifier le code] En 1952 l'anthropologue Gregory Bateson obtient le financement de la fondation Rockefeller pour une étude du « paradoxe de l'abstraction dans la communication ». Bateson est fortement influencé par le courant cybernétique, né des conférences Macy auxquelles il participe de 1942 à 1953. Le MRI[modifier | modifier le code] Bateson quant à lui quitte Palo Alto en 1963.

Double contrainte Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La double contrainte exprime deux contraintes qui s'opposent : l'obligation de chacune contenant une interdiction de l'autre, ce qui rend la situation a priori insoluble. Ce terme est une traduction propre au français de double bind (« double lien »), mais dans un premier temps il était question d'injonctions paradoxales. Cette notion est proposée en 1956 dans le contexte de la présentation d'une théorie des causes de la schizophrénie sous l'impulsion de Gregory Bateson. L'élaboration de ce principe coïncide avec la création de l'école de Palo Alto et elle est intimement liée à l'étude scientifique des mécanismes de la communication dans les systèmes. Exemples classiques (voir aussi la partie Exemples) : La théorie[modifier | modifier le code] Histoire[modifier | modifier le code] Le principe de double contrainte trouve son inspiration dans l'étude des mécanismes des systèmes. Définition générale[modifier | modifier le code]

Milton Erickson Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Vous lisez un « article de qualité ». Pour les articles homonymes, voir Erickson. Milton H. Erickson Milton Erickson (1975) Au cours de sa carrière, Erickson a collaboré notamment avec Margaret Mead, Gregory Bateson, Lawrence Kubie, Aldous Huxley, John Weakland, Jay Haley et Ernest Rossi. Biographie[modifier | modifier le code] La jeunesse[modifier | modifier le code] En 1919, à l'âge de 17 ans[9], Erickson contracte une forme grave de poliomyélite[6]. Premières expériences avec l'hypnose[modifier | modifier le code] Au printemps de 1923, Hull manifeste de l'intérêt pour le travail expérimental d'Erickson sur l'hypnose[18] et lui propose de poursuivre ses recherches pendant l'été et d'en faire le compte rendu en septembre devant le séminaire de troisième cycle sur l'hypnose que doit organiser le département de psychologie[19]. Premiers articles sur l'hypnose[modifier | modifier le code] Le sage de Phoenix[modifier | modifier le code]

semiotique et watzlawick Sémiotique et Bateson Plan Dans son article « Redondance et codage » consacré aux signes de communication, Bateson explicite les divers canaux de communication autres que le verbal. Il considère qu’un message est toujours incomplet, mais il formule l’hypothèse qu’il contient en lui-même l’information nécessaire, qui associée aux messages de son environnement permet de le reconstruire. La notion de changement renvoie implicitement à une comparaison dans le temps. Cette évolution est perceptible par des différences. Nous allons préciser notre optique de ce concept de différence développé par Bateson. La première catégorisation binaire considère le vivant : « créatura » et le non-vivant : « plémora ». Typologie des différences de structures : [BAT 84-19] 1-différences entre parties internes à l’entité : différences du premier ordre ; 2-différences entre les structures de deux entités : différences du deuxième ordre ; Schématisation : Fig : 37G 1- On ne peut pas communiquer ; Fig : 37H Fig : 37HA

psycho-sociologie Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La psychosociologie peut être considérée comme science de l'action et pratique d'intervention (praxis) engagée dans la vie sociale. Elle constitue un domaine de recherche et de pratiques d'interventions variées. Il s'agit d'un courant transdisciplinaire d'apparition récente qui rassemble des sociologues, des psychologues, des psychanalystes, des pédagogues. Champ d'application[modifier | modifier le code] La psychosociologie puise ses sources théoriques dans les différents courants des sciences humaines et continue d'ailleurs de subir de multiples influences. Viennent ensuite des apports orientés sur l'étude du psychisme, la psychologie sociale avec Kurt Lewin et Gabriel Tarde, La psychologie humaniste d'Abraham Maslow ou de Carl Rogers et la psychologie socio-culturelle de Jerome Bruner. La psychosociologie, à l'inverse de la sociologie, ne fait pas de césure entre l'individu et le collectif. Notes et références[modifier | modifier le code]

John Weakland Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Weakland. John H. Weakland (1919-1995) était un anthropologue et thérapeute américain, membre fondateur de l'École de Palo Alto. Biographie[modifier | modifier le code] En 1947, il commence à suivre les cours d'anthropologie de Gregory Bateson à la New School for Social Research de New York. En 1952, il rejoint le « Projet Bateson » sur l'étude du paradoxe de l'abstraction dans la communication au Veterans Administration Hospital de Palo Alto. En 1956, les membres du « Projet Bateson » publient leur article fondateur, Vers une théorie de la schizophrénie, dans lequel ils introduisent le concept de double contrainte. Il devient l'ami de Steve de Shazer, qui vient pour la première fois au MRI en 1976 à l'occasion de la seconde conférence en mémoire de Donald deAvila Jackson. Publications[modifier | modifier le code] Références[modifier | modifier le code]

Timothy Leary - Wikip?dia Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Leary. Timothy Francis Leary Timothy Leary en 1989 Œuvres principales Biographie[modifier | modifier le code] Enfance et études[modifier | modifier le code] « Un employé anonyme qui se joint à la longue file des banlieusards pour aller au boulot le matin et qui rentre chez lui le soir pour ingurgiter des martinis… comme des millions de robots intellectuels issus de la classe moyenne libérale. » L'expérience des drogues[modifier | modifier le code] Couverture du livre Neurologique. En vacances au Mexique, il consomme des champignons hallucinogènes contenant de la psilocybine, une expérience qui changera radicalement le cours de sa vie. Il affirme que le LSD, correctement dosé, de préférence avec les conseils d'un professionnel, peut changer radicalement le comportement. « On se voyait comme des anthropologues du XXIe siècle qui auraient voyagé à travers le temps pour se retrouver dans les ténèbres des années 1960.

Interactionnisme symbolique Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L’interactionnisme symbolique est une approche issue de la sociologie américaine qui a subi plusieurs inflexions de ses fondements théoriques depuis son apparition, vers la fin des années 1930. Ces fondations théoriques découlent d’un double mouvement (Erwing Goffman) Premier temps[modifier | modifier le code] Dans un premier temps, l'émergence du cadre théorique de l'interactionnisme symbolique découle d'une rupture paradigmatique effectuée par George Herbert Mead en psychologie sociale. Second temps[modifier | modifier le code] À cette époque, l’approche interactionniste possédait une multitude de démarches et d’interprétations différentes, due à sa position autonome et isolée. Les principes à l'origine de la discipline[modifier | modifier le code] (traduction d'Herbert Blumer, 1969) Voir aussi[modifier | modifier le code] Chercheurs[modifier | modifier le code] Méthodologie[modifier | modifier le code] Bibliographie[modifier | modifier le code]

Anthony Wilden Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Anthony Wilden, (né le 14 décembre 1935 à Londres), a pris le point de vue sémiotique pour aborder un très large éventail d'applications où tout comportement est « signe » et a valeur de communication. Ses travaux sont principalement de l'ordre de l'épistémologie. Il a collaboré avec Jacques Lacan, René Girard et Gregory Bateson. Après son doctorat, Anthony Wilden enseignait à l’Université de Californie à San Diego où il a travaillé avec Gregory Bateson à l’élaboration de la cybernétique de la deuxième génération d’où sortira l’approche écosystémique. Biographie[modifier | modifier le code] Né à Londres en 1935, éduqué au pensionnat de l’École Christ Church Hospital sur une bourse d’études accordée aux « pauvres méritants », il a quitté l’école à la fin des études pour immigrer au Canada en 1953 où il s’est établi en Colombie-Britannique en se mariant et devenant père de deux garçons. L'œuvre[modifier | modifier le code]

Related: