background preloader

Enseigner/apprendre la complexité et l'incertitude

Facebook Twitter

Les 7 savoirs nécessaires à l'école du Futur par Edgar Morin. Quand nous regardons vers l’avenir, il existe de nombreuses incertitudes sur ce que sera le monde de nos enfants, de nos petits-enfants et des enfants de nos petits-enfants.

Les 7 savoirs nécessaires à l'école du Futur par Edgar Morin

Mais nous pouvons être sûrs au moins d’une chose : si l’on veut que la Terre puisse subvenir aux besoins des êtres humains qui la peuplent, la société humaine devra alors être transformée. Ainsi, le monde de demain devra être fondamentalement différent de celui que nous connaissons aujourd’hui, au crépuscule du XXe siècle et du millénaire. Nous devons donc oe uvrer pour construire un « avenir viable ». La démocratie, l’équité et la justice sociale, la paix ainsi que l’harmonie avec notre environnement naturel doivent être les maîtres mots de ce monde en devenir.

Nous devons nous assurer que la notion de « durabilité » est à la base de notre façon de vivre, de diriger nos nations et nos communautés, et d’interagir à une échelle globale. Frederic Major. Morin et la complexité. Patrick Juignet, Philosciences.com, 2010 Dés le premier tome de La méthode, paru en 1977, Edgar Morin introduit les idées d'ordre de désordre et de complexité.

Morin et la complexité

Ordre et désordre Selon Edgar Morin, pour comprendre le monde, il faut associer les principes antagonistes d’ordre et de désordre, en y adjoignant celui d'organisation. Reprenant les idées de W. Weaver, Morin oppose la complexité désorganisée et la complexité organisée. L'auto-organisation Le mot d’auto-organisation a été utilisé dès la fin des années 50 par des mathématiciens, des ingénieurs, des cybernéticiens, des neurologues. Simplexité. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Simplexité

Fig. 1 : Mélange des lumières primaires. La simplexité est une notion émergente d'ingénierie et des neurosciences sur l'"art de rendre simple, lisible, compréhensible les choses complexes" [1]. De même que "complexe" ne doit pas être confondu avec "compliqué", "simplexe" ne doit pas être confondu avec "simple" [2]. Une "chose simplexe" est une "chose complexe dont on a déconstruit la complexité que l'on sait expliquer de manière simple" [3]. Rendre "simplexe un objet artificiel" est un "processus d'ingénierie complexe consistant à rendre simple et épuré un ensemble puissant de fonctionnalités" [4]. Exemples : phénomène complexe de la lumière expliqué simplement à l'aide des équations de Maxwell appliquées aux ondes électromagnétiques (cf Fig. 1),l'Interface Homme-Machine intuitive et simplexe d'Android pour smartphone. Domaines d'application[modifier | modifier le code] Voir aussi[modifier | modifier le code] Alain Berthoz, La simplexité, Ed.

Pensée complexe. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Pensée complexe

Ce concept exprime une forme de pensée acceptant les imbrications de chaque domaine de la pensée et la transdisciplinarité. Le terme de complexité est pris au sens de son étymologie « complexus » qui signifie « ce qui est tissé ensemble » dans un enchevêtrement d'entrelacements (plexus). Définition d'Edgar Morin[modifier | modifier le code] Nuage de tags « complexe » « Quand je parle de complexité, je me réfère au sens latin élémentaire du mot "complexus", "ce qui est tissé ensemble".

Principes[modifier | modifier le code] Il convient davantage de parler de pensée complexe que de « pensée critique », puisque la pensée complexe englobe les trois modes de pensée : critique, créative et responsable. Principes sous-jacents[modifier | modifier le code] Edgar Morin invite à réformer la pensée et à entrer dans un paradigme de complexité ou encore à se doter d'une épistémologie complexe. [réf. nécessaire] Le tiers inclus[modifier | modifier le code] Vers une école de 3ème type. LeTemps.ch. L’école face à la complexité.

Edgar Morin : "Il faut enseigner ce qu'est être humain". Edgar Morin, sociologue et philosophe, directeur de recherche émérite au CNRS, plaide pour une prise en compte de la complexité dans l'enseignement.

Edgar Morin : "Il faut enseigner ce qu'est être humain"

Il intervient au WISE, sommet mondial pour l'innovation dans l'éducation, qui se tient du 29 au 31 octobre à Doha, au Qatar. Quelle est la mission des enseignants du XXIe siècle ? Edgar Morin : La mission essentielle de l'enseignement est de nous préparer à vivre ! Or il manque à l'enseignement, du primaire à l'université, de fournir des connaissances vitales. Ainsi, on n'enseigne pas ce qu'est être humain : les savoirs sont dispersés et compartimentés dans les sciences humaines et les sciences biologiques. Vous souhaitez même qu'on enseigne dès le primaire des notions d'épistémologie : qu'est-ce que la connaissance ? On donne des connaissances sans enseigner ce qu'est la connaissance. On n'enseigne pas non plus la compréhension d'autrui et de soi-même, ce qui est également vital.

Vous portez un regard sévère sur l'enseignement actuel…...