background preloader

Désinformation : de la médiatisation à l'éthique de l'information

Désinformation : de la médiatisation à l'éthique de l'information
Cette séquence est proposée par Florian Reynaud, professeur documentaliste au collège Arthur Rimbaud d'Aubergenville (académie de Versailles). Elle a pour objectif de développer chez les élèves des connaissances sur le phénomène de la désinformation, comprise comme une notion, avec une volonté de partir de ce phénomène pour aborder les notions de médiatisation et d'éthique de l'information. Rédaction : Florian Reynaud, Christine Bretton, Marie NallathambyPour le Bureau national de la FADBEN : contact[at]fadben.asso.fr Contexte Cette séquence est proposée en collège à des classes de 3ème, dans un établissement classé APV. Après une séquence de trois heures, en 2012/2013, à partir de la « rumeur » et de la notion de médiatisation, nous avons choisi de travailler, avec les professeurs d'Education civique, à l'initiative du professeur documentaliste, sur la désinformation. Préalable Ainsi pour la désinformation Ainsi pour la médiatisation Ainsi pour l'éthique de l'information Première séance

https://www.reseau-canope.fr/savoirscdi/cdi-outil-pedagogique/apprentissage-et-construction-des-savoirs/leducation-aux-medias-et-a-linformation/desinformation-de-la-mediatisation-a-lethique-de-linformation.html

Related:  Séquence sur la rumeurnormanwMédias et opinion publiquethéorie complot rumeurDésinformation

« Hoax-a » m’énerve ces cyber-rumeurs ! Séquence pédagogique proposée par Alexis Pelte, professeur documentaliste, collège Les chênes rouges (71 Saint-Germain-du-Plain) alexis.pelte@ac-dijon.fr Cette séquence fait partie du projet TRAAM (Travaux académiques mutualisés) 2011-2012 : Permettre aux élèves de construire leur démarche de veille numérique. Modalités Classe/Niveau EMI 6ème – Séquence2 : document, information, source L’an passé, j’avais consacré une heure à la notion de document. Cette année, j’ai décidé de prendre 3h pour aborder cette notion . La première séance est consacrée aux supports de documents, la deuxième à l’étude plus spécifique de la notion d’information et enfin la troisième permet d’aborder la notion d’auteur. Voici la carte conceptuelle qui a guidé ma construction de séquence. Elle s’inspire de ma séance précédente (Un document c’est quoi?) , de la carte conceptuelle conçue par un groupe de travail de l’académie de Nantes en 2007 et d’une réflexion sur l’approche didactique de ces notions.

rump et les manifestants, ou comment une fausse information tweetée devient crédible Une fausse information partie d’un compte avec 40 followers est arrivée, en quelques heures, à celui du président des Etats-Unis, en passant par la « blogosphère ultrapartisane ». LE MONDE | • Mis à jour le | Par Luc Vinogradoff Comment une « fausse » information – un objet écrit, visuel ou sonore – totalement ou partiellement inexacte devient-elle une « vraie » information aux yeux de ceux qui tombent dessus en ligne ? Pour l’expliquer, on peut se contenter d’un poncif, dire que les gens sont « bêtes » ou « qu’ils ne vérifient pas » et en rester là. Pour tenter de le comprendre, en revanche, on peut, comme l’a fait le New York Times, se pencher sur les canaux par lesquels passe cette « fausse information », recouverte progressivement de couches supplémentaires de véracité par le seul fait qu’elle est partagée. Ce n’est pas toujours un processus réfléchi ou planifié, avec une arrière-pensée politique ou financière.

Pourquoi la théorie du complot plaît-elle tant aux jeunes ? Les attentats du 11 septembre ont-ils été commandités par les Américains ? Les frères Kouachi sont-ils réellement les tueurs de Charlie Hebdo ? Le petit Aylan a-t-il vraiment été retrouvé noyé sur une plage grecque ? Chaque nouvel événement dramatique voit émerger de nouvelles théories du complot, qui fleurissent sur internet. Principaux touchés ? Les jeunes, exposés à des milliers de messages, images ou vidéos de sources aussi diverses que difficilement identifiables. La diffusion de la rumeur sur Internet - Décryptages Pourquoi les rumeurs sont elles aussi présentes sur Internet ? Internet est un lieu où se côtoient les médias «traditionnels » (organes de presse) et des espaces d’expression que l’on peut comparer aux espaces de sociabilisation « IRL » (« Dans la vraie vie » : monde en dehors d’Internet ). Sur les réseaux sociaux, tous les contenus quels que soient leurs auteurs, ont tendance à se confondre et la vitesse de circulation de l’information est décuplée. Comment faire la part des choses ?

Quels moyens pour s’informer sans être désinformé? – DocTICE Vérifier l’information, déjouer les fakes, repérer les théories du complot… S’informer devient un véritable travail d’enquêteur chevronné. Cette séquence réalisée à plusieurs mains dans le cadre du MOOCmédiaS vise à proposer aux élèves d’acquérir les compétences informationnelles leur permettant de décrypter le flux d’information auquel ils sont confrontés. Descripteurs : Désinformation / Éducation à l’information / MédiaDate de la création de la ressource :07/03/2016Date de péremption de la ressource : 07/03/2020Nom des professeurs-documentalistes : Elina Coutenot, Marjorie Decriem, Céline Montet et Marie-Pierre Muneret.E-mail : elina.coutenot@ac-besancon.fr*protected email* / cel.montet@gmail.com*protected email* / marjalax@gmail.com*protected email* / marie-pierre.muneret@ac-besancon.fr*protected email* Cadre

L'éducation aux médias et à l'information (EMI) dans l'académie de Besançon Sélection de sites pour la préparation de séances pédagogiques d’ éducation aux médias et à l’information (EMI) visant à déconstruire les rumeurs et théories du complot. Sommaire du dossier : 3 Infographies de l’AFP qui décrivent parfaitement le circuit de l’information et sa construction. Aborder les complots : des pédagogies anticonspis - mediaeducation.fr Depuis la diffusion de quelques scénarios peu soucieux des faits après les attentats terroristes, des médias nombreux se sont penchés sur le succès des thèses complotistes. Puis les pouvoirs publics se sont émus de leur influence. La communauté éducative n’a pas attendu ces cris d’alerte pour s’inquiéter du phénomène. Elle élaborait déjà quelques propositions pédagogiques. Ces dispositifs, dans lesquels les journalistes tiennent une place, privilégient deux types d’approche : l’apprentissage par la pratique, et la prise de recul. 1ère méthode : learning by doing

Cologne : de vraies agressions qui suscitent de fausses images Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Samuel Laurent Les agressions multiples, notamment à caractère sexuel, survenues dans la ville allemande de Cologne, où plus de 200 plaintes pour agressions sexuelles ont été déposées pour la seule nuit du Nouvel An, ont choqué l’opinion en Allemagne et au-delà. Lire aussi : 5 questions sur les agressions massives de femmes lors du Nouvel An à Cologne De tels événements provoquent, sans surprise, de fortes réactions sur les réseaux sociaux, où circulent de nombreuses photos. Mais une bonne partie de ces images ne viennent pas d’Allemagne et n’ont rien à voir avec les agressions survenues la nuit du 31 décembre.

Le livret scolaire unique du CP à la troisième Un livret scolaire unique Les livrets scolaires de l’école élémentaire et du collège évoluent à compter de la rentrée scolaire 2016 pour ne plus former qu’un livret scolaire commun pour la scolarité obligatoire. Le livret scolaire d’un élève regroupe, pour chaque cycle : les bilans périodiques du cycle en coursles bilans de fin des cycles précédents et, en première année d’un cycle, les bilans périodiques de l’année précédenteles attestations déjà obtenues : PSC1, ASSR 1 et 2, AER, attestation scolaire "savoir-nager" (ASSN), etc.

Facebook annonce des mesures pour lutter contre la désinformation Cela ressemble à une volte-face. Une semaine après avoir assuré que Facebook n’avait pas influencé l’élection américaine, Mark Zuckerberg a annoncé, vendredi 18 novembre, une série de mesures pour lutter contre la diffusion d’articles mensongers sur le réseau social. « Nous prenons la désinformation très au sérieux », assure le responsable, alors que la polémique n’est pas retombée dans la Silicon Valley. Mais « nous devons être prudents », poursuit-il, car « nous ne voulons pas être les arbitres de la vérité ». Les mesures détaillées par M. Zuckerberg restent encore au stade de projets.

Related: