background preloader

Taxe sur les véhicules des sociétés (TVS) - professionnels

La déclaration se rapporte à la période allant du 30 octobre de l'année précédente au 30 septembre de l'année de déclaration. Les sociétés soumises à la TVS uniquement pour des véhicules pour lesquels elles remboursent les frais kilométriques à leurs salariés, mais pour lesquelles aucune imposition n'est due après application de l'abattement de 15 000 €, n'ont pas à déposer de déclaration. La déclaration spéciale n°2855-SD est supprimée. Les redevables de la TVS doivent déclarer la TVS et l'acquitter sur l'annexe 3310 A-SD à la déclaration CA3 (redevable au réel ,normal et non redevable de la TVA). Formulaire Déclaration de la TVS Cerfa n°N° 11106*17 Autre numéro : N° 2855-SD Les redevables de la TVS soumis au réel simplifié devraient avoir recours à un imprimé spécial. Les modalités de paiement sont : À savoir : Jusqu'à présent, la taxe est liquidée du 1er octobre de l'année précédente au 30 septembre de l'année de déclaration. La transition est organisée comme suit :

https://www.service-public.fr/professionnels-entreprises/vosdroits/F22203

Related:  philippe66Veille fiscale et sociale - CGVeille FiscaleChapitre 11 autres impot directsveille fiscale

Le forfait social au taux de 20 % Le forfait social concerne les rémunérations ou gains qui répondent, cumulativement, aux deux critères suivants : ils sont exclus de la base de calcul des cotisations de Sécurité sociale, ils sont soumis à la contribution sociale généralisée (CSG). Dès lors que l’une de ces conditions n’est pas remplie, les éléments de rémunération ne sont pas assujettis au forfait social.

IS - Base d'imposition - Charges - Rémunérations des dirigeants 4397-PGPIS - Base d'imposition - Charges - Rémunérations des dirigeants2 IS - Base d'imposition - Charges - Rémunérations des dirigeants Que les dirigeants de sociétés aient, ou non, la qualité fiscale de salarié, les rémunérations qui leur sont versées peuvent être comprises, en principe, parmi les charges déductibles pour l'assiette de l'impôt sur les sociétés. Toutefois, cette déduction n'est permise que dans la mesure où les rémunérations correspondent à un travail effectif et ne sont pas excessives eu égard à l'importance du service rendu (à cet égard, il convient de se reporter au II § 10 et suivants du BOI-BIC-CHG-40-40-10). Ces rémunérations peuvent prendre des formes diverses (rémunérations proprement dites, avantages en nature, indemnités et allocations forfaitaires pour frais, etc.). En outre, les sociétés anonymes peuvent allouer à leurs dirigeants, en rémunération de leur activité, une somme fixe annuelle à titre de jetons de présence.

Remboursement de crédit de TVA La TVA à reverser est calculée par différence entre la TVA collectée sur les ventes et celle déductible sur les achats, charges et immobilisations. Lorsque la TVA à déduire est supérieure à celle perçue, l'entreprise bénéficie d'un crédit de TVA. Quel que soit votre régime d'imposition, votre entreprise assujettie à la TVA peut obtenir, à votre demande, le remboursement du crédit de TVA dont elle dispose. Vous pouvez même effectuer une demande pour une entreprise qui débute son activité et n’a pas encore réalisé de ventes ou prestations soumises à la TVA : dans ce cas, la demande de remboursement peut porter sur l’ensemble de la TVA déductible sur les frais engagés pour le lancement de votre activité.

Contribution sur les activités privées de sécurité - professionnels La contribution sur les activités privées de sécurité doit être réglée au moment du paiement des prestations. Elle s'ajoute au prix payé par le client et doit être indiquée dans la facture. Considérée comme une taxe annexe à la TVA, elle est liquidée et recouvrée comme la TVA, c'est-à-dire qu'il est nécessaire de la déclarer et la payer en même temps que la TVA de façon mensuelle, trimestrielle ou annuelle en fonction du régime d'imposition à la TVA du redevable. L'entreprise soumise à un régime réel d'imposition, sans condition de chiffre d'affaires, doit obligatoirement faire sa déclaration en ligne. L'entreprise non soumise à un régime réel d'imposition peut utiliser les imprimés suivants : annexe 3310 A à la déclaration mensuelle de TVA CA3 pour les redevables relevant du régime normal,déclaration annuelle CA12 pour les redevables relevant du régime simplifié.

Loi de finances : les véhicules de société hybrides ou électriques avantagés Rappel du dispositif actuel 1. L’article 39, 4 du CGI interdit, sauf justification, la déduction de l’amortissement des véhicules de tourisme au sens de l’article 1010 du même Code (relatif à la taxe sur les véhicules de société) possédés par les entreprises soumises à l’impôt sur les sociétés ou à l’impôt sur le revenu dans la catégorie des bénéfices industriels et commerciaux (BIC), bénéfices agricoles (BA) ou bénéfices non commerciaux (BNC), pour la fraction de leur prix d’acquisition, taxes comprises, supérieure à 18 300 €. Ce plafond est ramené à 9 900 € pour les véhicules dont le taux d’émission de dioxyde de carbone est supérieur à 200 g/km, acquis depuis le 1er janvier 2006 et mis en circulation après le 1er juin 2004. Ce dispositif ne s’applique pas aux entreprises pour lesquelles l’utilisation d’un véhicule est nécessaire à l’exercice de l’activité (taxis, ambulances, les auto-écoles ou les entreprises de location de véhicules). De nouvelles règles de plafonnement

La holding : Définition, création et avantages d'une société holding La création d’une holding donne naissance à un groupe de sociétés, montage qui peut présenter un intérêt sur plusieurs aspects. Un article ne suffit bien évidemment pas à faire le tour de la holding, nous allons ici vous expliquer globalement et simplement ce qu’est une société holding et à quoi ça sert. Définition de la holding IS – Base d'imposition – Charges – Rémunérations des dirigeants – Jetons de présence 4485-PGPIS – Base d'imposition – Charges – Rémunérations des dirigeants – Jetons de présence1 IS – Base d'imposition – Charges – Rémunérations des dirigeants – Jetons de présence Remarques préalables : Impôt sur le revenu -Prélèvement à la source : à partir du 1er janvier 2018 Le prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu va se mettre en place à partir du 1er janvier 2018. C'est ce que le ministre des Finances et des Comptes publics et le secrétaire d'État chargé du Budget ont confirmé dans une communication au Conseil des ministres du mercredi 3 août 2016. Cette réforme concernera plus de 98 % des foyers : salariés du privé, fonctionnaires, bénéficiaires de revenus de remplacement (pensions de retraite, allocation de chômage), indépendants (commerçants, professions libérales, agriculteurs) et propriétaires de revenus fonciers. La retenue à la source se fera automatiquement. Pour les salariés par exemple, l'administration fiscale transmettra au salarié et à l'employeur un taux de prélèvement au second semestre 2017 (sur la base des revenus perçus en 2016). Dès le mois de janvier 2018, ce taux sera appliqué au salaire.

Participation des employeurs à l'effort de construction (PEEC) - professionnels L'employeur soumis à l'obligation de participation doit consacrer au minimum une quote-part de 0,45 % des rémunérations versées l'année N-1 sous la forme d'investissements en faveur de la construction de logements, à effectuer avant le 31 décembre de l'année N. Le calcul des investissements est basé sur le montant total des rémunérations imposables (salaires, cotisations salariales, primes, gratifications, indemnités, etc.) et avantages en nature versé au personnel au cours de l'année N-1, correspondant à la base de calcul des cotisations de sécurité sociale. La participation de l'employeur peut s'effectuer :

TVA non déductible sur les cadeaux : limite portée de 65 à 69 € Un arrêté du 10 juin 2016 (article 1er) vient de porter la limite de déduction de la TVA relative aux cadeaux, de 65 € à 69 € TTC. Cadeaux : la TVA en principe non déductible En principe, selon le 3° du 2 du IV de l'article 206 de l'annexe II au CGI, la TVA appliquée sur les biens cédés sans rémunération ou moyennant une rémunération très inférieure à leur prix normal, n'est pas déductible. En effet, selon les règles générales du champ d'application de la TVA, exposées à l'article 271 du CGI, les livraisons de biens réalisées à titre gratuit ne constituent pas des opérations imposables. Ces dispositions s'appliquent quel que soit le bénéficiaire du cadeau (clients, fournisseurs, salariés). Tolérance pour les cadeaux de faible valeur

Related: