background preloader

Data.gov (uk)

Data.gov (uk)

https://data.gov.uk/

Related:  Dataopen dataTerritoires

Public Data Explorer Indicateurs de développement humain Rapport sur le développement humain 2013, Programme des Nations Unies pour le développement Les données utilisées pour calculer l'Indice de développement humain (IDH) et autres indices composites présentés dans le Rapport sur le développement humain ... En 2012 pourra t-on résister à l'open data? le cas de la RATP Le partage de données publiques dans des formats ouverts (open data) a pour objectif de "libérer" les données récoltées ou produites, par les autorités publiques, et de les "rendre", si possible gratuitement, à la société, ses citoyens, associations, entreprises privées et administrations publiques. Après tout ce sont bien nos impôts qui payent tout ou partie de la collecte de ces données pour permettre aux administrations de faire leur travail. Alors pourquoi ne pas les recycler et laisser d'autres avoir de nouvelles idées pour les valoriser. Au sein des villes, ce sujet a été particulièrement présent en 2011 et devrait se poursuivre en 2012 (Entre le web et les territoires les données circulent en masse).Mais ne croyons pas que l'open data ne concerne que les administrations et les villes .

Toulouse Après le succès de notre carte des fromages français, notre investigation sur les retards du TGV et notre histoire du Conseil de Paris, notre équipe a décidé de se pencher sur l’ouverture des données publiques par les collectivités. Le lancement de la nouvelle version du portail Open Data Toulouse Métropole était une occasion toute trouvée d’en étudier les possibilités. Nous avons donc demandé à Quentin – notre mascotte – d’organiser une journée haute en couleur dans la Ville Rose. Visualisation de données statistiques avec Silverlight - OGDI (Open Government Data Initiative) France Avec le mouvement Open Data et sa dynamique, ce sont désormais des quantités énormes de données qui vont être rendues disponibles et consultables par le citoyen. Bien que rendre disponibles ces données dans des fichiers dits « plats » constitue une première étape dans la libération des données, pour la plupart des personnes, ce ne sont pas les données en elles-mêmes qui sont intéressantes mais plutôt les informations que l’on peut en tirer. Les personnes veulent savoir ce que les données qu’elles consultent signifient. Si vous les aidez dans leur réflexion alors vous aurez beaucoup de succès.

Opendata : les leçons à tirer de data.gov.uk, par Nigel Shadbolt - regards sur le numérique Nous entamons la publication d'une série de vidéos tirées de la conférence l'opendata, et nous, et nous ?, que nous avons organisé le 17 mars avec le World e.gov Forum, au campus Microsoft. Première vidéo : celle de la présentation de Nigel Shadbolt, professeur d'intelligence artificielle à l'université de Southampthon, mais qui a surtout participé au lancement du portail data.gov.uk, lancé en janvier 2010. Du punch, de l'envie, des conseils affutés : bref, sans doute une bonne source d'inspiration pour tous les participants : jugez-plutôt ! > L'intégralité de la présentation de Nigel Shadbolt > Son support de présentation

Les données nous rendent-elles plus responsables ? Les Américains mangent en moyenne trois hamburgers par semaine. Cela fait 156 hamburgers par personne, chaque année. Combien coûte à l’environnement une telle consommation ? C’est ce que le Center for Investigate Reporting a calculé, avec une cascade de chiffres impressionnants… et des unités de mesure plutôt inattendues. > Des données pour révéler les coûts cachés Par exemple, saviez-vous qu’il faut plus de 18 000 litres d’eau pour produire un seul kilo de viande de bœuf ?

L’Open data des collectivités passé au crible 28 mai 2012 LiberTIC et Communes.com ont évalué la qualité de l’ouverture des données des territoires. Le résultat est présenté à travers une infographie en forme de recommandation. De plus en plus de collectivités ouvrent leurs données, mais quelle en est la qualité ? Les données sensibles sont-elles présentes ? Sont-elles compréhensibles par les citoyens ?

Rennes Métropole, collectivité pionnière de l’open data en France Bien qu’elle relève d’une obligation légale, l’ouverture des données publiques n’est pourtant pas une fin en soi. Les données non utilisés ne servent à rien et restent muettes ! La mise à disposition n’est qu’une étape pour développer des services innovants à destination des citoyens. C’est pour susciter cet éveil à l’open data sur son territoire que Rennes Métropole et ses partenaires ont lancé, d’octobre 2010 à mars 2011, un concours doté de 50 000 €.L’initiative a été concluante : 43 applications mobiles et sites web ont vu le jour grâce aux projets des participants, dont deux tiers émanaient de particuliers.Le succès de ce concours confirme qu’il s’agit d’un dispositif astucieux pour amorcer localement la dynamique open data. Il permet de conquérir un public « techos » ou sensible aux activités de développement numérique (étudiants, ingénieurs, développeurs, etc.) et apporte une preuve concrète de l'intérêt de l'ouverture des données.

Une manne de données encore à libérer Malgré un enthousiasme légitime pour la démarche d'ouverture des données, la France reste à la remorque des métropoles américaines et de l'Angleterre. De quoi motiver, selon le sociologue Sylvain Parasie, un lobbying pour un Open Data digne de ce nom. Sylvain Parasie est sociologue, maître de conférence à l’Université Paris-Est / Marne-la-Vallée et chercheur au laboratoire techniques, territoires et société (LATTS) de l’École Nationale des Ponts et Chaussées. Ses recherches portent sur “la publicité, le journalisme en ligne, les activités en ligne, et plus largement les implications sociales et politiques associées à l’usage des nouvelles technologies dans le monde des médias et de la communication”.

L'Etat crée une licence "Information publique" pour préciser la loi A première vue, ça paraît être une bonne chose. Le Répertoire des informations publiques du ministère de la Justice a publié ce mois-ci une licence "Information Publique Librement Réutilisable", dite licence IP, qui vise à faciliter la réutilisation des informations publiques. Une initiative fortement inspirée des licences Creative Commons. En principe, en vertu de la loi du 17 juillet 1978, les données contenues dans des "documents produits ou reçus, dans le cadre de leur mission de service public, par l'Etat, les collectivités territoriales ainsi que les [organismes chargés d'une mission de service public]" sont librement réutilisables, y compris à des fins commerciales. Mais comme le note Thomas Saint-Aubin sur Village-Justice, "de plus en plus de collectivités territoriales choisissent de diffuser leurs données publiques sous des licences Creative Commons By-ND".

Related:  Données publiques | Open DataworldDatavisFreedom of InformationConsulter les données publiquesOpen InnovationData ScienceUK RiotsGOVERNMENT SERVICESTU100Visual InformationDataSources for Vissite opendataEtranger