background preloader

Territoires dépendants

Facebook Twitter

Îles mineures éloignées des États-Unis. Hawaï. Samoa américaines. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Samoa américaines

Les Samoa américaines sont un territoire non incorporé et non organisé des États-Unis situé en Océanie. Histoire[modifier | modifier le code] Il y a 5 000 ans (vers 3000 av. J. -C.), des habitants du littoral de la Chine du Sud, cultivateurs de millet et de riz, commencent à traverser le détroit pour s'installer à Taïwan. L’expédition Lapérouse accosta en 1787 l'île de Maouna, dans la baie de Tutuila, connue pour le tragique événement qui vit la mort du capitaine de Langle, du naturaliste Lamanon ainsi que celle de neuf autres marins, lors d'une escarmouche avec les indigènes.

Les Samoa américaines furent explorées vers 1800 par les navigateurs européens. Atoll Palmyra. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Atoll Palmyra

L'atoll Palmyra[2], en anglais Palmyra Atoll, est un atoll de l'océan Pacifique Nord, administré par le gouvernement fédéral des États-Unis en tant que territoire incorporé[3] et non organisé (actuellement le seul ayant à la fois ces deux statuts). D'une superficie de 12 km2, l'atoll fait partie de l'archipel des îles de la Ligne. L'atoll fait partie du refuge faunique national de l'Atoll-Palmyra qui fait lui-même partie du Pacific Remote Islands Marine National Monument. Statut politique[modifier | modifier le code] Depuis 1959, l'atoll Palmyra est le seul territoire incorporé des États-Unis, ce qui signifie que l'ensemble des dispositions de la Constitution américaine concernent ce territoire qui est sous la souveraineté américaine de façon inamovible.

Île Jarvis. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Île Jarvis

L'île Jarvis[1] est une île corallienne inhabitée appartenant aux États-Unis et située dans l’océan Pacifique. Elle fait partie des îles de la Ligne. Histoire[modifier | modifier le code] Côte occidentale avec la balise maritime près du site de Milersville. Île Howland. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Île Howland

Pour les articles homonymes, voir Howland. L'île Howland, en anglais Howland Island, est une île inhabitée des États-Unis située dans l'océan Pacifique et constituant un territoire non organisé et non incorporé. Elle est protégée depuis 1974 sous le nom de refuge faunique national de l'Île-Howland géré par l'United States Fish and Wildlife Service. L'exploitation de son guano, une tentative de colonisation et une brève occupation militaire constituent les seules présences humaines sur cette île. Sa végétation herbacée est le lieu de vie et de nidification de nombreux oiseaux marins et ses fonds marins comportent une barrière de corail.

Île Baker. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Île Baker

Pour les articles homonymes, voir Baker. Atoll Johnston. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Atoll Johnston

Pour les articles homonymes, voir Johnston. L'atoll Johnston[1] est un atoll de l'océan Pacifique Nord situé à 1 328 km d'Honolulu (Hawaii). Découvert officiellement en 1807 par le capitaine Charles James Johnston, les quatre îles qui le composent ont été revendiquées par les États-Unis et le royaume de Hawaii en 1858 mais suivant le Guano Islands Act, ce sont les États-Unis qui commencèrent à exploiter les gisements de guano jusqu'à leur épuisement à la fin des années 1880. L'atoll Johnston a été désigné réserve naturelle en 1926. La marine américaine en reçut le contrôle en 1934, relayée en 1948 par l'US Air Force. Polynésie française. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Polynésie française

Les premiers habitants de ces îles, des Austronésiens, proviennent selon toute vraisemblance de migrations en provenance d'Asie du Sud-Est vers l'an 300 ou peu avant (Ier siècle pour les Marquises). La rencontre avec les navigateurs européens entraine à la fin du XVIIIe siècle des épidémies qui déciment les populations autochtones. Les campagnes d'évangélisation et l'introduction de l'alcool achèvent la destruction des savoirs de chaque île.

La France impose progressivement son protectorat, à compter de 1843, contrant ainsi l'influence britannique. Il faudra attendre 1946 pour que les autochtones accèdent au droit de vote et 1957 pour bénéficier d'un premier gouvernement local. Histoire[modifier | modifier le code] Peuplement des cinq archipels par les Polynésiens[modifier | modifier le code] Wallis-et-Futuna. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Wallis-et-Futuna

Wallis-et-Futuna[2] (ou les îles Wallis et Futuna en forme longue, et anciennement le Territoire des îles Wallis et Futuna[3]) est une collectivité d'outre-mer française située dans l'hémisphère sud. Son chef-lieu est Mata-Utu. Son code postal et INSEE commence par 986. Îles Chatham. Tokelau. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Tokelau

Les Tokelau, anciennes îles de l'Union, sont un archipel de trois atolls polynésiens de l'océan Pacifique, sous souveraineté néo-zélandaise. Géographie[modifier | modifier le code] Carte des trois îles de Tokelau. Les Tokelau constituent un archipel de trois îles polynésiennes, Fakaofo (2,6 km2), Nukunonu (5,4 km2) et Atafu (2,2 km2), qui s’étendent sur une distance de quelque 170 km dans le Pacifique Sud, à mi-chemin entre Hawaii et la Nouvelle-Zélande. Les États voisins sont les Kiribati au nord, les Samoa occidentales et les Samoa américaines au sud, Wallis et Futuna (France) au sud-ouest, les Tuvalu à l’ouest. Les Tokelau font partie intégrante de la Nouvelle-Zélande, tout en étant dotées d’un statut particulier et d’un système juridique autonome. Île Pitcairn.

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Île Pitcairn

L'île Pitcairn, en anglais Pitcairn Island (ou « les îles Pitcairn ») , est une île de l'océan Pacifique, île principale du territoire britannique des îles Pitcairn et abritant la capitale Adamstown. Pitcairn se situe à environ 5 000 km des côtes de la Nouvelle-Zélande et autour de 5 700 km de celles de l'Amérique du Sud et n'est accessible que par bateau depuis l'archipel des Gambier (possédant la piste d'atterrissage la plus proche (environ 540km au W-NW).

Géographie[modifier | modifier le code] En tant que « Pays dépendant du Royaume-Uni », l'économie et certains travaux insulaires peut bénéficier d'aides européennes[4] En créole, Pitcairn se prononce Pitkern. Géologie[modifier | modifier le code] Île de Pâques. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Carte de l’ile. L’ile se trouve à 3 680 km des côtes chiliennes et à 4 050 km de Tahiti, l’ile habitée la plus proche étant l'île Pitcairn à plus de 2 000 km à l’ouest. L’ile de forme triangulaire, d'environ 23 km dans sa plus grande dimension, couvre 166 km2. La population comptait 3 304 habitants en 2002[1]. Son chef-lieu (et unique village) est Hanga Roa. Elle fut visitée par le premier Européen, le navigateur néerlandais Jakob Roggeveen, le jour de Pâques, le , et comptait alors près de 4 000 habitants. Cette ile, la plus à l'est de toute l’Océanie, est célèbre pour ses vestiges mégalithiques des premières civilisations autochtones.