background preloader

Modèles FRBR, FRAD et FRSAD

Modèles FRBR, FRAD et FRSAD
FRBR, FRAD et FRSAD sont trois modèles conceptuels élaborés et approuvés par l'IFLA en 1997, 2009 et 2010 qui couvrent respectivement les données bibliographiques et d'exemplaires, les données d'autorité et la relation de sujet. Description du modèle FRBR Le modèle FRBR (Functional Requirements for Bibliographic Records / Fonctionnalités requises des notices bibliographiques) est un modèle conceptuel de données bibliographiques élaboré par un groupe d’experts de l’IFLA de 1992 à 1997. Il a été officiellement approuvé par le Comité permanent de la Section de catalogage de l’IFLA le 5 septembre 1997, et le rapport final du groupe d’experts a été publié dès l’année suivante aux éditions Saur. Ce modèle analyse la notice catalographique comme un ensemble d'informations portant sur quatre aspects distincts du document décrit : Extension du modèle FRBR aux données d'autorité : FRAD Extension du modèle FRBR à la notion de sujet : FRSAD Reformalisation du modèle FRBR

http://www.bnf.fr/fr/professionnels/modelisation_ontologies/a.modele_FRBR.html

Related:  Web de données, FRBR et RDASciences de l'informationRecherche documentaireCatalogageLinked Data

Fil ABES - SGB mutualisé Les décisions suivantes ont été prises lors du Conseil d’administration de l’ABES, le vendredi 31 mai 2013 SGB Mutualisé Le Conseil d’administration a retenu le scénario 2 qui envisage le projet globalement : migration des établissements volontaires vers le SGBM (pour leurs fonctions locales) et évaluation par les établissements et l’ABES du module de production de métadonnées du SGBM et de son aptitude à offrir une solution de catalogage partagé dont les objectifs vont être étudiés dans une étude complémentaire . Le tout étant mené dans le cadre d’un dialogue compétitif qui permettra de tester en réel les capacités des différents fournisseurs à répondre à nos attentes. - Quels sont les objectifs d’un service national de catalogage dans la perspective du web? - Qu’attend-on d’un service national de catalogage appelé à desservir le SGBM et les SIGB des établissements qui ne migreront pas vers le SGBM ?

PHP Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. PHP: Hypertext Preprocessor [4], plus connu sous son sigle Spécifications fonctionnelles des notices bibliographiques Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les Spécifications fonctionnelles des notices bibliographiques (en anglais Functional Requirements for Bibliographic Records, FRBR) sont une modélisation conceptuelle des informations contenues dans les notices bibliographiques des bibliothèques. Elles ont été développées par un groupe d'experts de l'IFLA de 1991 à 1997, et approuvées en 1997 par le Comité permanent de la Section de catalogage de l’IFLA et publiées en 1998[1].

Principaux standards du Web Sémantique : les vocabulaires RDF Lorsqu'on exprime des données en RDF, il est préférable d'utiliser autant que possible des classes et des propriétés déjà définies dans des vocabulaires existants. En RDF, les ressources appartiennent généralement à des classes qui les regroupent par types (documents, concepts, personnes, etc.) . Elles sont qualifiées grâce à des propriétés (prédicats) qui définissent un aspect, une caractéristique, un attribut, ou une relation spécifique de ces ressources . Les classes et les propriétés sont décrites dans des vocabulaires RDF qui permettent ensuite aux machines de les comprendre et de les exploiter.

Le Web de données à la BnF : data.bnf.fr data.bnf.fr est un projet défini dans le cadre du schéma numérique de la Bibliothèque nationale de France, qui a pour but de rendre ses données plus visibles et plus utiles sur le Web. Mis en ligne en juillet 2011 dans une première version, data.bnf.fr comporte désormais plus de 200 000 pages auteur, œuvre et thème. Ces pages regroupent plus de 2 millions de références des catalogues de la BnF (BnF catalogue général, BnF archives et manuscrits) et plus de 140 000 liens vers Gallica. Présentation du projet data.bnf.fr permet de rassembler autour de ses pages auteur, œuvre et thème, des ressources de la Bibliothèque nationale de France, ainsi que des ressources extérieures. Ces pages articulent les différents contenus, liens et services que la BnF fournit sur Internet.

Comment assurer une veille efficace à l'heure des réseaux sociaux ? Après l'accueil des participants, réunissant des acteurs de la finance, de l'énergie, de l'industrie et de la grande distribution, Michel Remize, le rédacteur en chef d'Archimag, a planté le décor, puis cédé la parole aux intervenants, en laissant une question en suspens : « Les réseaux sociaux sont-ils devenus plus puissants que la presse ? » . Faire un usage raisonné des réseaux sociaux Car ce sont bien les réseaux sociaux qui semblaient être au coeur des interrogations de la majeure partie des personnes présentes. Comment intégrer les réseaux sociaux au sein d'une stratégie de veille ? Qui suivre ?

Les FRBR, qu'est-ce que c'est? Dans le contexte de la société de l'information, beaucoup de gens, et notamment les geeks, pensent qu'ils ont des choses à apprendre des bibliothécaires, car ces derniers ont une certaine expérience dans des domaines devenus clef : le catalogage, la classification, l'indexation. Pour faire ouvert, dites : les métadonnées, le Web sémantique, les ontologies. Ah, je vois une lueur d'intérêt dans votre oeil... Or, pour gérer des données, ces gens-là (les geeks) travaillent de la manière suivante : ils font de la modélisation, puis des spécifications, et enfin ils implémentent. Nous, pauvres bibliothécaires et catalogueurs, le nez dans le guidon trop souvent, nous avons commencé par créer un format d'implémentation (MARC), s'appuyant quand même sur une norme (l'ISBD). Mais mieux vaut tard que jamais, nous avons fini par faire la modélisation et les spécifications de nos données bibliographiques : ce sont les FRBR.

Spécifications fonctionnelles des notices bibliographiques Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les Spécifications fonctionnelles des notices bibliographiques (en anglais Functional Requirements for Bibliographic Records, FRBR) sont une modélisation conceptuelle des informations contenues dans les notices bibliographiques des bibliothèques. Elles ont été développées par un groupe d'experts de l'IFLA de 1991 à 1997, et approuvées en 1997 par le Comité permanent de la Section de catalogage de l’IFLA et publiées en 1998[1]. Les FRBR ne sont pas une norme de notice bibliographique, comme les normes ISBD ou Unimarc, mais décrivent les informations d'une notice bibliographique d'un point de vue logique[2] en utilisant le modèle entité-association.

Web sémantique, Web de données : présentation On désigne généralement par le terme de Web sémantique un ensemble de technologies développé par le W3C (l'un des principaux organismes de normalisation du Web) visant à faciliter l'exploitation des données structurées, notamment en permettant leur interprétation par des machines. Le Web de données (Linked Data en anglais) combine les technologies du Web sémantique avec les principes fondamentaux du Web (protocole HTTP, identifiants URI), avec pour objectif la construction d'un réseau d'informations structurées, disponibles en ligne et facilement réutilisables dans de nombreux contextes. Le Web sémantique Le terme de Web sémantique a été proposé par Tim Berners Lee en 2001 (« The Semantic Web », Scientific American Magazine , May 17, 2001) pour désigner une évolution du Web qui permettrait aux données disponibles (contenus, liens) d’être plus facilement utilisables et interprétables automatiquement, par des agents logiciels . Le Web de données Autres ressources majeures :

Le grand chantier de DBpedia : lier les données du web DBpedia est un projet basé sur une participation communautaire, dont le but est d’extraire des informations structurées à partir de Wikipédia et de les mettre à disposition sur le Web. Ce qu’offre DBpedia, c’est avant tout une banque de données qui (1) est largement utilisée par les cercles académiques et dans le monde de l’entreprise, qui (2) est gérée par les contributeurs de Wikipédia et les éditeurs de DBpedia, et qui (3) est devenue un point de cristallisation central et une infrastructure essentielle pour le Web de données. DBpedia est l’un des meilleurs exemples en matière de Linked Data (terme consacré pour désigner les « données liées ») et il s’agit actuellement du plus grand hub sur le Web pour ces données (Fig. 1). Les données RDF extraites de la version anglophone de Wikipédia sont publiées et reliées selon les règles propres aux données liées.

Un autre regard sur les bibliothèques : focus sur « Critlib  Avez-vous déjà entendu parler de « Critlib », cet autre regard porté sur les bibliothèques par des bibliothécaires ? Qu’est-ce que Critlib ? Créé en 2014, Critlib pour « critical librarianship », difficilement traduisible en français, constitue un mouvement de « bibliothécaires critiques ». De la recherche précise à l’exploration, ou comment la sérendipité vient aux catalogues de bibliothèques Les interfaces visuelles des catalogues de bibliothèques permettant la recherche dans la collection et parfois l'accès au document primaire sont généralement conçues pour favoriser la fourniture d'un résultat rapide et pertinent dès lors que l'utilisateur effectue une recherche précise dans un vocabulaire adapté. Cependant, les utilisateurs exploitent ces représentations virtuelles des collections non seulement pour rechercher des documents précis, mais également pour parcourir les documents disponibles afin d'appréhender la collection dans son ensemble, en termes de couverture disciplinaire et de degré de spécialisation, et ce afin d'affiner leurs stratégies de recherche, de la même façon qu'ils utilisent les indications de contexte (ouvrages très empruntés, récents, nouveaux, etc.) et la sérendipité rendues possibles par l'organisation intellectuelle à l'œuvre sur les étagères d'une bibliothèque physique (Hibberd, 2014)1. © 2014 Eike Kleiner. Blended Shelf. [1] Hibberd, G.

Related: