background preloader

2102-des-jeux-video-a-la-bibliotheque

Jeux vidéo et Bibliothèques* Voici quelques textes que j’ai pu lire récemment, et que j’ai eu envie de partager avec vous sur jvbib. On commence par un texte que j’ai trouvé sur notgames , le blog des créateurs du studio Tale of Tales, à qui l’on doit les (non-)jeux The Endless Forest, The Path ou The Graveyard. Ils décrivent leur blog comme “une exploration de ce qui est émouvant, enchanteur et fascinant dans les programmes informatiques, les jeux vidéo et l’art procédural, *au-delà* de l’amusement provoqué par la mise en application de règles et l’obtention de récompenses”. Le texte que je vous propose s’appelle “The unnamed medium”, il fut à l’origine publié sur Je l’ai rapidement traduit ci-dessous. “Le média sans nomOuvrez votre programme de lecture de musique préféré, lancez un morceau et activez la visualisation. À la lecture de The unnamed medium, je me suis souvenu d’un autre texte que j’avais lu il y a quelques mois.

Un argumentaire pour les jeux vidéo en bibliothèques Au cours de la conférence de presse qui s’est déroulée aujourd’hui à la Bibliothèque Saint-Michel, nous avons appris que 27 bibliothèques de la Ville de Montréal allaient maintenant offrir plus de 5000 jeux vidéo à leurs usagers. L’investissement massif dans ce nouveau type de document n’est pas opportuniste, c’est une décision réfléchie pour mieux répondre à la mission des bibliothèques publiques. Par contre, comme à l’arrivée de tous les nouveaux supports, plusieurs questions sont posées. Développer un argumentaire pour faire comprendre la mission des jeux vidéo en bibliothèque peut être important quand vient le temps de discuter avec des membres de l’équipe, avec des usagers ou avec les élus. 1. Dorénavant, les bibliothèques sont bien plus qu’un dépôt de livres! Historiquement, les bibliothèques possèdent des jeux depuis des décennies que ce soit sous la forme de jeux de société ou de livres-jeux. La Parenthèse, un exemple de milieu de vie 2. Flower, un jeu vidéo artistique 3. 4. 5.

Synthèse questionnaire jeu vidéo 2016 et liste des jeux vidéo 2017.pdf L’offre sur place Idéalement pour vous le jeu sur place devrait être proposé d’abord sur tablette (77 % des réponses). Les conditions des stores Android ou Apple étant très fermées (on ne peut pas changer le prix de vente des jeux), il semble aujourd’hui difficile d’y proposer une large sélection. Vous êtes 70 % à souhaiter qu’un nouveau poste infor- matique customisé soit dédié au jeu, 69 % à privilégier une borne de jeu (plutôt moderne mais presque à part égale avec une version arcade). à souhaiter une proposition “mobile” susceptible d’embar- quer facilement tous ces jeux en maison de retraite, en pri- son, dans les écoles. est également un point récurrent. L’offre à distance 76 % des répondants estiment pertinent de proposer des jeux à distance pour coller aux nouvelles pratiques des bibliothèques, aux usages réels des publics, traiter le jeu vidéo comme les autres secteurs créatifs, rendre les contenus plus accessibles grâce au numérique. jeu plus long). Le catalogue proposé les plus récurrents.

Le jeu vidéo fait son trou dans les bibliothèques De plus en plus de médiathèques proposent des jeux vidéo en consultation ou en prêt. Si l'opération est souvent couronnée de succès, certaines directions refusent de faire entrer dans leur établissement ce loisir qui n'a pas encore acquis ses lettres de noblesse. Et si, au milieu des livres, des DVD et des CD, on pouvait trouver des jeux vidéo dans les bibliothèques publiques? «Nous voyons le jeu vidéo comme un produit culturel à part entière et comme un pourvoyeur de lien social», explique Mélanie Faucher, responsable de la section 15-25 ans de la future médiathèque Vaclav-Havel. L'ambition est forte. Un succès pour la médiathèque de Chartres La même philosophie règne dans la médiathèque de Chartres, pionnière dans le prêt de jeu vidéo. Faute d'espace, la médiathèque de Chartres a renoncé à faire de la consultation sur place. L'équipe de Chartres assure ne pas avoir reçu de critiques de la part des parents, bien au contraire. Résistances et manque de légitimité

Elegy For A Dead World (PC, Mac, Linux) $72,000, c’est ce qu’a récolté le jeu sur Kickstarter rien qu’avec son concept. Il faut dire qu’on sort clairement de l’ordinaire : pendant que vous explorez des planètes, vous pouvez raconter votre périple et écrire une histoire que vous pouvez ensuite partager avec les autres joueurs ? Et c’est créé par Dejobaan Games (AaaaaAAaaaAAAaaAAAAaAAAAA!!!,Drunken Robot Pornography) et PopCannibal (Girls Like Robots) ? Écrivez votre propre histoire… Il est amusant de voir que malgré des jeux rapides, furieux, difficile et loufoques, Dejobaan Games continue de tenter des aventures plus sérieuses et littéraires. On avance, on s’inspire de ce que l’on y voit, des bruits qu’on entend, des musiques qui nous enivrent et puis on appuie sur la bonne touche pour commencer son écriture. Partage littéraire en ligne Cette idée d’écriture est terriblement intéressante et permet aux cerveaux les plus inspirés de réaliser tout et n’importe quoi avec pourtant seulement trois atmosphères différentes.

DOWiNO - Serious Games, Apps and Films for Change - Serious Games, Apps and Films for Change Projet Ludicite: un espace de partage sur le jeu C’est après une certaine réflexion (ou une réflexion certaine?) que j’ai décidé de me lancer sans retenue dans la grande aventure du blogue. Enfin, me suis-je dit, je deviendrais un digne représentant du dynamisme et de la créativité de ma profession (si vous en doutiez, il s’agit de… bibliothécaire). À l’instar de plusieurs de mes collègues-pionniers, je trouvais l’idée originalement amusante et je cherchais un moyen d’augmenter ma visibilité et mon égo de mieux transmettre mes connaissances accumulées au fil des années sur un sujet : les jeux. Ludicité est un projet d’exploration des nombreuses et tumultueuses interrelations entre les jeux et l’espace public. L’objectif est de s’intéresser aux jeux dans la cité, rebaptisé amicalement (et avec un sens de l’humour qui m’honore) la ludicité, un endroit où son rôle devient sujet et moyen de la culture populaire. Logo du projet 3. Une petite révolution amène un nouveau support dans les bibliothèques: la révolution ludique. 2. 1.

Qui sommes-nous ? - MO5.COM L’histoire de l’association commence aux débuts d’Internet en France, avec la création en 1996 du site Musée d’Histoire Informatique. Son auteur, Philippe Dubois, dispose alors déjà d’une grande collection de machines et en réalise le logo en retouchant la photo d’un MO5, un micro-ordinateur français popularisé par le programme Informatique Pour Tous en 1985. Ce site lui permet de rentrer en contact avec de nombreux autres passionnés qui éprouvent alors de plus en plus le besoin de mettre en commun leurs collections dans un lieu unique. MO5.COM partage ainsi ses collections avec un large public au travers de dizaines d’évènements par an, que ce soit en médiathèques, sur des salons ou dans des musées nationaux. Dans une animation jeu en bibliothèque, l’important ce n’est pas le jeu, c’est l’expérience de jeu, en fonction de l’objectif de la bibliothèque Je vous ai déjà parlé de Scott Nicholson, associate professor en sciences de l’information et des bibliothèques à l’université de Syracuse, New York, et responsable du library game lab. Dans mon billet précédent je vous présentais la série de cours “Gaming in Libraries” qu’il propose sur youtube. Scott produit également chaque mois le podcast audio du site Games in libraries. De nombreux sujets sont abordés, c’est une source énorme de conseils, d’idées, de bonnes pratiques sur le jeu (pas que vidéo) en bibliothèque. « L’important dans une animation jeu en bibliothèque, ce n’est pas le jeu, c’est l’expérience de jeu.I) L’expérience de jeuL’expérience de jeu c’est bien sûr le jeu, mais également la situation dans laquelle le jeu est joué. J’aimerais expliquer un peu pourquoi tout ça est important. Voilà, ce sont des notes prises rapidement, pas une traduction 100% fidèle à la lettre , mais j’espère avoir conservé l’esprit de l’intervention de Scott.

Jeux vidéos et bibliothèques, ça évolue J'ai écrit ce blog entre 2005 et 2018, de nombreux billets peuvent vous intéresser. Désormais je m'occupe de Design des politiques publiques. Retrouvez-moi sur mon nouveau blog ! Symbioses Citoyennes Proposer et mettre en valeur des Jeux vidéos dans une bibliothèque en France est loin d’être une évidence. Pourtant dans les bibliothèques nordiques et anglo-saxonnes et nordiques, le sujet ne fait pas débat : les bibliothèques proposent de nombreux jeux et organisent même des tournois, sans que ce soit un gros poisson d’avril ! Cette situation évolue, notamment avec un stage proposé sur le sujet par la JPL. Se pratiquant sur téléphones mobiles, au domicile, dans les lieux publics, parfois qualifiés aujourd’hui de sérieux ou de pervasifs, les jeux vidéo occupent massivement les marchés du divertissement. Sur ces questions, il y a au moins UN blog à suivre « Jeux vidéo et Bibliothèques : vus par un bibliothécaire internaute depuis 1996 et joueur vidéo depuis 198x ». Et vous ? Et vous ?

Related: