background preloader

Les adolescents sur Internet : expériences relationnelles et espace d’initiation

Les adolescents sur Internet : expériences relationnelles et espace d’initiation
1 D’après Houssonloge, « près de 80 % des 6/17 et près de 100 %, 96 % des 15-17 ans naviguent sur le (...) 1Les usages spécifiques d’internet et du Web 2.0 par les adolescents interrogent sur l’évolution des pratiques d’accès à l’information des futurs citoyens dans le contexte d’un espace public diffracté, mosaïque (Bastien et Neveu : 1999 ; Dahlberg : 2001), et dont le déficit d’unité est indéniablement corrélé à la montée en puissance des technologie relationnelles. Ces dernières contribuent en effet, dans leur usage courant, à fragmenter des audiences et à générer davantage des communautés circonstancielles que de véritables publics délibératifs. 2Dans un microcosme juvénile marqué par une quête d’affirmation identitaire, la violence symbolique et les jeux de positionnement hiérarchique (la recherche de popularité) demeurent omniprésents, notamment entre 12 et 15 ans (Escofet : 2012). 7L’examen de la configuration d’usage des médias par les adolescents est riche d’enseignement.

http://rfsic.revues.org/1283

Related:  Apprendre à faire preuve d'esprit critique face aux informationsPratiques des adolescentsApport de capacité

[MEN] Lecture sur support numérique en fin de collège : un peu plus d'un élève sur deux est capable de développer des stratégies d'appropriation de l'information (nov 2015) Auteurs : Linda Ben Ali, Djamila Leveillet, Sébastien Pac, Jean-Marc Pastor et Jean Schmitt, DEPP-B2 L’essentiel Près de six élèves de troisième sur dix maîtrisent l’organisation arborescente d’un document numérique et la navigation dans un site web ; ils savent mettre en relation des informations hétérogènes et s’immerger dans les hypertextes, sont capables d’évaluer la pertinence thématique et la qualité des données qu’ils recueillent. Les médias sociaux à l’école : un atout pour l’éducation Les médias sociaux s’implantent en éducation. Ce dossier propose des pistes concrètes pour développer l’esprit critique des jeunes (et des moins jeunes!) dans leur utilisation.

Pourquoi et comment intégrer Twitter à votre enseignement? Cela arrive à tous les enseignants, trop souvent. « Avez-vous des choses à dire sur le texte que vous aviez à lire? » Silence. Encore le silence. Personne ne lève la main… Misère! Les 16-30 ans passent en moyenne une journée par semaine sur leur smartphone Les jeunes Français passent en moyenne plus de deux heures par jour sur leur appareil. C'est toutefois moins que la moyenne mondiale pour cette génération. Les Français de 16-30 ans, dits «millenials», (ceux nés autour de l'an 2000), passent en moyenne plus de deux heures par jour sur leur smartphone, soit l'équivalent d'une journée par semaine révèle une étude TNS Sofres* publiée ce lundi. Au niveau mondial, cette génération est encore dépendante des portables: ces «millenials» passent en moyenne 3,2 heures par jour devant l'écran de leur téléphone, surtout pour regarder des vidéos (2 heures par jour), qu'il s'agisse de contenus à la demande ou de programmes de télévision sur internet. Les médias traditionnels - radio, télévision - ne sont pas pour autant boudés par les 16-30 ans, même s'ils les utilisent moins que les générations précédentes, note l'étude.

Google : du moteur de recherche au moteur de résultats ? - Agence web 1-Ter-Net Depuis sa création, la finalité principale de Google a toujours été de faire en sorte que les sites jugés les plus intéressants ressortent dans les premières positions sur les requêtes spécifiques. D’où les fréquentes mises à jour d’algorithme visant notamment à éviter que certains sites peu qualifiés boostés par des actions de référencement naturel trustent les premières places. Nous pouvons cependant remarquer que Google, bien qu’il soit officiellement moteur de recherche, tend de plus en plus à devenir un véritable moteur de résultats en réutilisant et en affichant directement des informations visibles sur ses sites indexés. Des secteurs d’activité mis en danger ? D’autres secteurs rencontrent également la même problématique, tel que celui de la bourse.

Ados : le numérique et les pratiques culturelles L’adolescence est une notion en bouleversement depuis une vingtaine d’années. Période de transformation et de construction de soi, elle prend une nouvelle dimension avec l’ère numérique. Les pratiques culturelles des adolescents sont des plus diverses et constituent désormais une véritable culture, souvent très hétérogène, qui s’exprime sur Internet via les réseaux sociaux. Pour les comprendre, il convient de les observer. S’informer Chez les adolescents, et les jeunes, les réseaux sociaux sont en train de s’imposer face aux médias traditionnels comme la télévision. « Regarder la télé sur un écran de télévision, c’est terminé, surtout chez les plus jeunes » affirme Nielsen. les réseaux sociaux, sont plus adaptés et correspondent d’avantage à leur style de vie.

Enfants et écrans : psychologie et cognition L’Académie des sciences vient de publier un rapport (.pdf) sur la relation des enfants aux écrans (disponible également sous la forme de livre aux éditions Le Pommier), un rapport qui tord le cou à nombre d’idées reçues sur le sujet et fait le point sur les connaissances scientifiques, éducatives et neurobiologiques. Comme le précisait Jean-François Bach, secrétaire perpétuel de l’Académie des Sciences lors de la présentation publique du rapport, l’Académie a souhaité éclaircir les bases scientifiques de nos usages excessifs des écrans (voir les vidéos des présentations). Un rapport qui a voulu insister pas seulement sur les effets délétères des écrans – des effets qui existent, qui influent par exemple sur le temps de sommeil, l’attention, mais de manière plus rare qu’on a tendance à le penser – mais surtout sur les effets positifs de notre exposition aux écrans et notamment de l’exposition des plus jeunes aux écrans. A l’inverse, chaque culture apporte également son lot d’avantages.

Introduction au dossier “Éduquer au Web2″ Ne nous voilons pas la face, même si des enseignants de plus en plus nombreux s’emparent du Web2 au plus grand bénéfice de leurs élèves, ce n’est pas sans mal ni sans obstacle. S’il apparaît évident que pour préparer nos élèves au monde de demain nous ne pouvons faire l’impasse sur les nouvelles technologies et si officiellement l’institution nous y invite, les choses ne sont pas si simples. Par méconnaissance, peur d’être dépassé par ces outils régulièrement diabolisés dans les médias, les cadres de l’Éducation Nationale mettent en place des filtrages qui empêchent enseignants et élèves d’accéder librement aux ressources du Net dans les établissements… De plus, c’est toute une culture professionnelle qui est à réviser : l’enseignant n’est plus le seul détenteur du Savoir, mais un outil parmi d’autres (essentiel certes) au service des apprentissages de ses élèves.

Snapchat reste le réseau social N°1 chez les jeunes, loin devant Facebook La banque d’investissement Piper Jaffray réalise une étude d’ampleur pour mieux comprendre les usages et les préférences des jeunes générations (14-18 ans) aux USA, tous les six mois. Elle permet de connaître les marques de mode préférées des adolescents, leurs restaurants favoris, mais aussi leurs pratiques numériques. Vis-à-vis des réseaux sociaux, l’étude réalisée au printemps 2017 est formelle : face à la stratégie agressive d’imitation de Facebook, Snapchat fait mieux que résister. Les réseaux sociaux les plus utilisés par les 14-18 ans En termes d’usage, les réseaux sociaux les plus utilisés par les 14-18 ans sont Snapchat, Instagram, Twitter, Facebook et Pinterest. 8 jeunes sur 10 ont accédé à Snapchat le mois dernier, contre seulement 51% pour Facebook.

Le biais de confirmation et la rumeur sur le Web - prof' doc' Je me suis donc penché sur le sujet et propose ici quelques réflexions, en revenant sur la définition et l’origine de la notion de biais de confirmation, avant de faire une contre-analyse du travail de Gérald Bronner sur le rapport entre biais de confirmation et utilisation des moteurs de recherche, en poussant la recherche, pour enfin présenter quelques pistes pédagogiques. Le biais de confirmation : définition et origines Dans un langage de vulgarisation, le biais de confirmation est la disposition à lire, écouter ou observer les informations qui vont dans le sens de nos propres croyances, sans égard pour les informations qui contredisent nos croyances. Jean-Noël Kapferer, dans son étude sur les rumeurs, sans faire directement référence au concept de biais de confirmation, en donne quelques exemples. C’est ainsi le désir de croire une rumeur (p. 102-105). Le biais de confirmation est également associé au concept de « théorie du complot ».

Les usages vidéo des jeunes : quels intérêts pédagogiques ? Quand on souhaite examiner la place que peut prendre la vidéo comme support d’apprentissage ou activité de communication et d’expression, la première des préoccupations doit d’abord être de penser à la dimension éducative de cette relation. En effet, l’enfant, le jeune est en permanence pris dans une relation forte aux écrans et cette relation porte en elle des dangers qu’il ne faut pas négliger (Académie des sciences, 2013). Il s’agit donc de former le jeune à un usage raisonné des écrans et de montrer que les autres supports d’écriture, d’images, de sons ont leur utilité. La règle des 3-6-9-12 (pas d’écran avant 3 ans, une heure par jour entre 3 et 6 ans, 2 heures entre 6 et 9 ans et 3 heures au-delà) proposée par l’Académie des sciences est en ce sens utile à rappeler aux jeunes et aux parents. 10 % de ce qu’ils lisent ;20 % de ce qu’ils entendent ;30 % de ce qu’ils voient ;50 % de ce qu’ils voient et entendent.

Le numérique rend le formateur plus indispensable que jamais ! - Former Demain - le blog de David Masson Tout le monde écrit sur le numérique en formation et de nombreuses projections se font, voir de "nouveaux modèles pédagogiques" apparaissent... SAMR, ASPID... A travers de nombreux produits ou dispositifs pédagogiques, une vague de nouveautés semble poindre avec l'arrivée du digital : MOOC, SPOC, Blended, Multimodalité, E-learning, Serious Games, Rapid Learning, etc.

Guide d’utilisation pédagogique des réseaux sociaux Depuis quelques temps, on ne cesse de vous parler des médias (réseaux) sociaux : Facebook, Twitter, Instagram…et surtout de leur utilité en classe pour mettre en place des activités pédagogiques. A l’occasion de cette Rentrée scolaire 2015, et puisque vous avez enfin décidé de vous y mettre , nous vous avons déniché un guide pratique pour l’utilisation pédagogique des réseaux sociaux. Ce guide est le résultat du travail d’une équipe d’experts en pédagogie et éducation, collaborateurs du laboratoire «Vitrine technologie éducation».

Related: