background preloader

What ISIS Really Wants

What ISIS Really Wants

http://www.theatlantic.com/features/archive/2015/02/what-isis-really-wants/384980/

Related:  Analyser le terrorisme après le 13/11/2015#ParisAttacksTerrorisme / IntégrismeAttentats ParisParis Attack 13 nov 2015

Enquête. Ce que veut vraiment l’Etat islamique Cette grande enquête publiée dans The Atlantic offre un éclairage sans précédent sur les objectifs et les fondements idéologiques de Daech. Soutenant la thèse selon laquelle l’organisation se définit essentiellement par sa lecture littérale du Coran, elle a suscité de nombreuses réactions. En voici, en exclusivité, l’essentiel. Observons l’état d’urgence Perquisition au restaurant Pepper Grill, à Saint-Ouen-l’Aumône (Val-d’Oise), le 21 novembre. (DR) Dix jours, déjà, depuis les attentats du 13 novembre à Paris et Saint-Denis. Le Monde, comme tous ses confrères, a couvert, de son mieux, les avancées de l’enquête, la douleur des victimes et de leurs familles, le contexte national et international, et va continuer à le faire. Depuis le vote de la prorogation de l’état d’urgence pour trois mois, vendredi 20 novembre, la France s’installe pour une longue période dans un régime dérogatoire aux libertés publiques.

Raphaël Liogier : “Le jihadisme ne vient pas du communautarisme mais de la désocialisation” Sociologue et philosophe, Raphaël Liogier dirige l’Observatoire du religieux depuis 2006. Un poste de vigie idéal pour combattre les idées reçues dont le djihadisme fait l’objet. Comment appréhender la réalité du jihadisme en France ? Vidéo : Daech expliqué en sept minutes - En bref Tandis que les récits des exactions perpétrées par l'organisation de l'Etat Islamique (Ei, ou Daech, son acronyme arabe) s'ajoutent les unes aux autres, jour après jour, peut-être avions nous besoin d'un peu de recontextualisation. LeMonde.fr a produit dans ce but une courte vidéo de sept minutes pour faire le point sur ce qu'est Daech, d'où vient cette organisation terroriste, où elle en est et quels sont les rapports de force dans la région. L'approche est aussi économique, religieuse et étayée par de nombreuses cartes.

Le père d’un des kamikazes avait tenté, en vain, de le ramener de Syrie Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Stéphanie Marteau En décembre 2014, nous publiions ce récit d’un père parti chercher son fils en Syrie. Ce fils s’appelait Samy Amimour, identifié lundi comme un des tueurs du Bataclan. [Rediffusion de l’article publié dans M le 20 décembre 2014] Mohamed, 67 ans, a échoué. Daech - Naissance d’un État terroriste L’État Islamique en Irak et au Levant, Daech en arabe, contrôle aujourd’hui un territoire grand comme la moitié de la France, à cheval sur deux pays, la Syrie et l’Irak. Sa fortune est comparable à celle d’un pays africain. L’organisation est devenue une sorte d’État hors la loi qui attire militants et combattants du monde entier. Inconnue il y a un an, cette start-up du terrorisme, née en Irak sous l’occupation américaine, est devenue une multinationale de la terreur. Comment est apparue Daech et quel est son modèle économique ? Peut-elle encore étendre son territoire ?

Marcel Gauchet : « Le fondamentalisme islamique est le signe paradoxal de la sortie du religieux » LE MONDE | • Mis à jour le | Propos recueillis par Nicolas Truong (Propos recueillis par) Le philosophe et historien Marcel Gauchet revient sur les origines de la violence terroriste. Comment penser les attaques du 13 novembre et ce déferlement de haine ? Afghanistan. Pourquoi Kaboul ne peut pas partager le deuil de Paris Deux jours avant les attentats du 13 novembre qui ont frappé Paris, la capitale afghane était le théâtre d’une grande manifestation contre le terrorisme. Un événement que les médias d’Asie du Sud ont passé sous silence. Presque personne n’en a entendu parler et pourtant, un événement majeur vient de se produire en Afghanistan, affirme Taran Khan dans un billet posté lundi 23 novembre sur le site d’information indien Scroll.in. La journaliste, qui vit entre Bombay et Kaboul, raconte : “Le 11 novembre, deux jours avant les attentats de Paris, les rues de la capitale afghane se sont remplies de manifestants portant sept cercueils sur leurs épaules”.

Un premier suspect inculpé après les attentats de Bruxelles INFOGRAPHIE - Cet homme pourrait être le troisième terroriste présent à l'aéroport mardi, celui qui portait un chapeau. Une «marche contre la peur» est organisée dimanche à Bruxelles. Le point sur les dernières informations en ce samedi après-midi. • L'un des suspects arrêtés jeudi par les autorités belges, Fayçal C., qui pourrait être le troisième auteur des attentats à l'aéroport de Bruxelles, a été inculpé samedi pour assassinats terroristes et participation aux activités d'un groupe terroriste, puis placé en détention, a annoncé le parquet fédéral belge. Démesure d’urgence à Versailles Devant le Parlement réuni lundi en Congrès à Versailles, le chef de l’Etat a souhaité l’adoption rapide de plusieurs mesures pour renforcer les moyens de lutte contre le terrorisme. Expliquant qu’en termes de moyens, le «pacte de sécurité» l’emportait sur le «pacte de stabilité». Déchéance de nationalité Le Front national et une partie de la droite le réclamaient, François Hollande va le faire : la déchéance de nationalité sera simplifiée «pour une personne condamnée pour des actes de terrorisme». Prévue par l’article 25 du code civil, une telle déchéance est déjà possible en cas de crimes ou délits graves.

Related: