background preloader

Liens solaire / végétaux

Facebook Twitter

L’agrivoltaïsme, ou quand les panneaux solaires se mettent au service des cultures 10 juillet 2020. Installer des panneaux photovoltaïques au-dessus des cultures.

L’agrivoltaïsme, ou quand les panneaux solaires se mettent au service des cultures 10 juillet 2020

Suffisamment haut pour que les tracteurs puissent passer dessous. C’est tout le principe de l’agrivoltaïsme, l’une des pistes de la transition écologique. Elle a pour avantage de faire d’une pierre deux coups, en conciliant production d’électricité et culture sur une même parcelle. Un bel atout dans la lutte contre l’artificialisation des sols. Mais Antoine Nogier, président de Sun’Agri et Christian Dupraz, chercheur à l’Inrae, voient aussi dans ces panneaux solaires au-dessus des champs une aide précieuse pour l’agriculture là où elle est déjà aux prises avec le réchauffement climatique. « Par le passé, nous plantions des abricotiers entre les vignes, toutes les trois ou quatre rangées », se souvient Pierre Escudié.

Les abricotiers ont disparu. « C’est compliqué, d’un point de vue administratif, d’avoir deux cultures sur une même parcelle, raconte le vigneron de 69 ans. Nature Invisible - Plantes Super Puissantes. Sorry, leaves — we figured out a way to do photosynthesis better than you. Trees, be warned: the process of photosynthesis — once the exclusive domain of nature — has just been not only co-opted but upgraded by Harvard scientists.

Sorry, leaves — we figured out a way to do photosynthesis better than you

The team, led by professor of energy Daniel Nocera, has created a new-and-improved version of a system that converts solar energy into fuel at a rate 10 times more efficient than the fastest-growing plants. It is called the “Bionic Leaf 2.0.” The “leaf” uses solar energy to split water into oxygen and hydrogen, explains Nocera. Engineered microbes eat the hydrogen to convert carbon dioxide into liquid fuel for transportation or conversion into more mainstream fuels. “[The Bionic Leaf 2.0] is an important discovery,” Nocera said in a press release. So much better, in fact, that the team believes that its new invention can already be considered for commercial use. On a percé le mystère du photovoltaïque organique. Des chercheurs ont percé le mystère des cellules photovoltaïques organiques, ouvrant la voie à de nouveaux systèmes plus efficaces et moins coûteux Ce n’est plus vraiment un secret : le secteur photovoltaïque en France ne se porte pas aussi bien qu’il y a quelques années.

On a percé le mystère du photovoltaïque organique

Le nombre de panneaux installés en France en 2013 est même le plus bas depuis 2009. En cause, le prix de construction encore trop élevé, qui engendre un coût de production de l’électricité deux fois plus élevé que celui de l’éolien ou du nucléaire… A cela s’ajoute depuis peu la baisse des tarifs de rachat pour les producteurs d’énergie photovoltaïque.

En effet, ces tarifs sont financés par une taxe sur la consommation d’électricité (la CSPE) qui se répercute directement sur le prix du kilowattheure, lequel a augmenté de 8% en 2013… de quoi conduire le gouvernement à plus de prudence dans le développement de cette énergie. Moss can power a radio, and could eventually charge your phone. A team of scientists over in Europe have decided to take the idea of “green” power very, very literally: They have developed a system to harness the energy generated by moss.

Moss can power a radio, and could eventually charge your phone

Modern Farmer: Along with two scientists from the University of Cambridge, Felder developed a way to use moss as a “biological solar panel.” Put simply, moss creates surplus electrons during photosynthesis. ‘Artificial Leaf’ Uses Photosynthesis to Create Clean Electricity. Pr Daniel Nocera : « La feuille artificielle ouvre la voie à une énergie durable et accessible aux pauvres » Sourire charmeur, regard clair et pénétrant, le PrNocera affiche cette décontraction typique des professeurs d’université qui enseignent sur les grands campus nord-américains.

Pr Daniel Nocera : « La feuille artificielle ouvre la voie à une énergie durable et accessible aux pauvres »

Si le nom de Daniel Nocera n’évoque rien pour vous, c’est que vous ne lisez jamais les pages scientifiques des journaux… ou alors que vous étiez dans un coma profond. Il a 13 ans, découvre comment récupérer + d’énergie solaire! Eidan, un jeune de 13 ans, un genre de petit Einstein découvre que pour récupérer plus d’énergie solaire, il fallait regarder les arbres!

Il a 13 ans, découvre comment récupérer + d’énergie solaire!

C’est la séquence de Fibonacci qui est une formule découverte par un mathématicien italien qui l’a conduit a poussé ses recherches. Il savait que la lumière du soleil était collectée par les feuilles et les branches des arbres. Il s’est posé la question, est-ce que la formule Fibonacci est derrière cela? Artificial Trees: Capturing Energy from Sun and Wind. Les performances d'une centrale solaire améliorées grâce aux étamines du tournesol › Energie. <p>En observant la façon dont s'organisent les étamines du tournesol (à gauche), des chercheurs ont découvert une solution permettant d'augmenter les performances des centrales solaires dite "à concentration" (à droite) <em>(Crédits : <a href=" Jouan</a> / <a href=" target="_blank">www.torresolenergy.com</a>)</em></p> En s'inspirant du motif en spirale formé par les étamines du tournesol, des chercheurs du MIT ont imaginé une nouvelle façon de positionner les miroirs des centrales solaires dites "à concentration".

Ah, quand on saura reproduire la photosynthèse de manière artificielle ! – chaacattac
Rien de tel que les végétaux pour une meilleure absorption de la lumière. ;) – alwen

Avec à la clé, une augmentation de productivité substantielle.

Les performances d'une centrale solaire améliorées grâce aux étamines du tournesol › Energie

C'est en scrutant le motif en spirale formé par les étamines du tournesol que d'éminents chercheurs du MIT (Cambridge, Etats-Unis) et de l'Ecole Supérieure Polytechnique de Rhénanie-Westphalie (Aix-La-Chapelle, Allemagne) ont trouvé la solution qu'ils recherchaient depuis longtemps. L'objet de leur quête ? Solar Power from Spinach? Going green never tasted so good.

Solar Power from Spinach?

Engineering students from Vanderbilt University have designed a type of solar panel using a protein from spinach, instead of costly silicon wafers. Photosystem I (PSI), the protein in plant choloroplasts which converts light to energy, was extracted from spinach. Then the team placed it in many cells to make a bio-photovoltaic medium. Two panels were created made up of 24 cells, and each cell measured 75 x 38 mm. Popeye avait raison : les épinards, c'est TOP pour l'énergie ... solaire. Vendredi 26 octobre 2012 5 26 /10 /Oct /2012 13:25 - Publié dans : l'écolonomiste En effet, une équipe de chercheurs de l’université Vanderbilt (USA) vient de montrer que l’association des épinards et du silicium (utilisé dans les panneaux photovoltaïques) permettait de booster le rendement de la production électrique !

Popeye avait raison : les épinards, c'est TOP pour l'énergie ... solaire

Comment fonctionnent les cellules photovoltaïques? Le principe des panneaux photovoltaïques est de convertir directement l’énergie lumineuse des rayons solaires en électricité. Différents matériaux interviennent dans la fabrication de ces panneaux et dans la production et le transport de l’électricité produite.