background preloader

Énergie solaire

Énergie solaire
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Rayonnement solaire direct. Répartition de l'énergie solaire moyenne reçue au sol L'énergie solaire est la fraction de l'énergie du rayonnement solaire qui apporte l'énergie thermique et la lumière parvenant sur la surface de la Terre, après filtrage par l'atmosphère terrestre. Sur Terre, l'énergie solaire est à l'origine du cycle de l'eau, du vent et de la photosynthèse réalisée par le règne végétal, dont dépend le règne animal via les chaînes alimentaires. Le Soleil est à l'origine de la plupart des énergies sur Terre à l'exception de l'énergie nucléaire et de la géothermie profonde[1]. Cet article traite de l'énergie produite par l'homme en captant le rayonnement émis par le Soleil, principalement sous forme électrique ou thermique. Historique[modifier | modifier le code] L'utilisation de l'énergie solaire remonte à l'Antiquité. En 1747, Georges-Louis de Buffon expérimente un miroir qui concentre la lumière du soleil en un seul point focal.

Energie solaire photovoltaïque L’énergie solaire photovoltaïque provient de la conversion de la lumière du soleil en électricité au sein de matériaux semi-conducteurs comme le silicium ou recouverts d’une mince couche métallique. Ces matériaux photosensibles ont la propriété de libérer leurs électrons sous l’influence d’une énergie extérieure. C’est l’effet photovoltaïque. L’électricité produite est disponible sous forme d’électricité directe ou stockée en batteries (énergie électrique décentralisée) ou en électricité injectée dans le réseau. Un générateur solaire photovoltaïque est composé de modules photovoltaïques eux même composés de cellules photovoltaïques connectées entre elles. Les performances d’une installation photovoltaïque dépendent de l’orientation des panneaux solaires et des zones d’ensoleillement dans lesquelles vous vous trouvez. En France il existe un prix du kilowattheure solaire et vous pouvez consommer et vendre du courant photovoltaïque. connectez-vous.

Biotechnologie Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L’OCDE définit la biotechnologie comme « l’application des principes scientifiques et de l'ingénierie à la transformation de matériaux par des agents biologiques pour produire des biens et services »[1]. La biotechnologie, ou « technologie de bioconversion » comme son nom l'indique, résulte d'un mariage entre la science des êtres vivants – la biologie – et un ensemble de techniques nouvelles issues d'autres disciplines telles que la microbiologie, la biochimie, la biophysique, la génétique, la biologie moléculaire, l'informatique… Par abus de langage, on la restreint souvent au domaine du génie génétique et aux technologies issues de la transgénèse, permettant en particulier d'intervenir sur le patrimoine génétique des espèces pour le décrypter ou le modifier (voir organismes génétiquement modifiés). Histoire[modifier | modifier le code] A la fin des années 1990, des sociétés spécialisées en biotechnologies apparaissent.

Biomasse (énergie) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Unité de valorisation énergétique de la biomasse (Allemagne) Dans le domaine de l'énergie, et plus particulièrement des bioénergies, le terme de biomasse désigne l'ensemble des matières organiques d'origine végétale (algues incluses), animale ou fongique pouvant devenir source d'énergie par combustion (ex : bois énergie), après méthanisation (biogaz) ou après de nouvelles transformations chimiques (agrocarburant). La biomasse est aujourd'hui la première énergie renouvelable en France. L'énergie tirée de la biomasse est considérée comme une énergie renouvelable et soutenable tant qu'il n'y a pas surexploitation de la ressource, mise en péril de la fertilité du sol et tant qu'il n'y a pas de compétition excessive pour l'usage des ressources (terres arables, eau, etc), ni d'impacts excessifs sur la biodiversité, etc. La biomasse est utilisée par l'Homme depuis qu'il maîtrise le feu. Turbine à vapeur à biomasse de 5 MW de puissance électrique.

California Cars Initiative for Plug-In Hybrids ADEME Énergie éolienne Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L’énergie éolienne est l’énergie du vent dont la force motrice est utilisée dans le déplacement de voiliers et autres véhicules ou transformée au moyen d’un dispositif aérogénérateur comme une éolienne ou dans un moulin à vent en une énergie diversement utilisable. C'est une des formes d'énergie renouvelable. Elle tire son nom d’Éole (en grec ancien Αἴολος, Aiolos), le maître des Vents dans la Grèce antique. Éolienne dans un paysage rural. Éoliennes en pleine mer au large du Danemark. L’énergie éolienne est utilisée de trois manières : Histoire L'utilisation de l'énergie éolienne par l'homme est ancienne. Jusqu'au XIXe siècle, l'énergie éolienne a été utilisée pour fournir un travail mécanique. La plus ancienne utilisation de l'énergie éolienne est la marine à voile : des indices permettent de penser qu'elle aurait été employée en Mer Égée dès le XIe millénaire avant Jésus-Christ (voir Navigation dans l'Antiquité). Techniques Potentiel théorique

Combustible fossile On appelle combustible fossile tous les combustibles riches en carbone — essentiellement des hydrocarbures — issus de la méthanisation d'êtres vivants morts et enfouis dans le sol depuis plusieurs millions d’années, jusqu’à parfois 650 millions d’années[1]. Il s’agit du pétrole, du charbon, de la tourbe et du gaz naturel. Parmi ces derniers, le méthane (CH4) présente le rapport H/C le plus élevé, alors que l’anthracite et certaines houilles sont composés de carbone presque pur. Ces sources d'énergie ne sont pas renouvelables car elles demandent des millions d'années pour se constituer et qu'elles sont utilisées beaucoup plus rapidement que le temps nécessaire pour recréer des réserves. L’utilisation de combustibles fossiles a plus que doublé depuis les années 1970[2]. Classification[modifier | modifier le code] Les combustibles fossiles représentaient en 2002 environ 80 % des 10 078 MTep d'énergie consommée dans le monde. Conventionnels[modifier | modifier le code]

EcoGeek - Brains for the Earth L'énergie solaire Large Hadron Collider Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le Large Hadron Collider (LHC, ou Grand collisionneur de hadrons[1] en français) est un accélérateur de particules mis en fonctionnement le [2] et inauguré officiellement le au CERN. Situé à la frontière franco-suisse, c'est le plus puissant accélérateur de particules au monde construit à ce jour, dépassant en termes d'énergie le Tevatron aux États-Unis. Il est même présenté comme le plus grand dispositif expérimental jamais construit pour valider des théories physiques[Note 1]. Le LHC a été construit dans le tunnel circulaire (26,659 km de circonférence[3]) de son prédécesseur, le collisionneur LEP (Large Electron Positron). Ces protons seront accélérés jusqu'à une énergie de 7 TeV, soit près de 7 500 fois leur énergie de masse. Situation du LHC. Objectifs[modifier | modifier le code] Historique[modifier | modifier le code] Le coût total du projet est pour le CERN de 6 milliards de francs suisses[5] (soit environ 5,2 milliards d'euros).

Bioénergie Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Centrale de production de bioénergie en Allemagne L'intérêt moderne pour la bioénergie est né de la préoccupation vis-à-vis des émissions de CO2, et de la recherche de sources d'énergie alternatives aux énergies fossiles, qui soient au moins en partie renouvelables. L'indépendance stratégique vis-à-vis de celles-ci en est la troisième composante. Problématique[modifier | modifier le code] Le grand problème de notre société est de continuer le développement de notre planète tout en respectant l'environnement. Il faut tout d'abord mettre en œuvre une filière intégrée : la filière bioénergie. La filière bioénergie[modifier | modifier le code] La filière peut être organisée en mettant en place des contrats de filière avec des centrales coopératives. Exemples[modifier | modifier le code] Exemple de filière bioénergie[modifier | modifier le code] La filière bois énergie. En Europe, cette filière existe déjà dans des régions très boisées : etc.

Related: