background preloader

Jardin du Pic Vert : reconnaissance des végétaux

Jardin du Pic Vert : reconnaissance des végétaux
Related:  plantes

Reconnaître les champignons comestibles Comment reconnaitre les champignons comestibles ? L'apprentissage et l'expérience sont les deux moyens pour apprendre à reconnaître les champignons comestibles. La première chose est d'apprendre les caractéristiques propres au genre des champignons puis deux ou trois critères pour savoir distinguer les espèces entre elles. Par exemple, le cèpe de Bordeaux regroupe les caractéristiques du genre cèpe (aussi appelé bolet): gros pied et tubes sous le chapeau (communément appelés "mousse"). Puis deux ou trois critères suffisent pour déterminer son espèce au sein du genre bolet car le cèpe de bordeaux possède un liseret blanc à la marge de son chapeau, un réseau sur la partie supérieure de son pied (comme un "filet de tennis") et un chapeau marronné. Cèpe de Bordeaux Les principales critères de reconnaissance des champignons comestibles sont détaillés dans les fiches descriptives de chaques champignons avec les caractéristiques pour ne pas les confondre avec des champignons toxiques ou mortels.

Conserver, sécher, congeler et utiliser la menthe récoltée au potager Depuis quelques années, j’ai dans un coin de mon potager de la menthe qui ne cesse de se multiplier et de prospérer (un peu trop même :)). En plus de parfumer l’atmosphère, j’en confectionne de succulents mojitos (à consommer avec modération), je l’ajoute à mes salades de fruits, je fais un peu de thé. Mais dès les premiers froids, elle disparait littéralement comme brulée, carbonisée! Cette année j’ai bien l’intention de prolonger au maximum la saison de la menthe. Vous l’aurez compris le sujet du jour est la conservation de la menthe. Après avoir soigneusement lavé votre menthe à l’eau claire, détachez toutes les feuilles. Vous allez maintenant pouvoir faire le tri dans votre récolte. Les petites: idéales pour créer des glaçonsLes moins belles, abimées, tachées: Une fois séchées, on ne remarquera plus ces petits défautsLes plus grandes et les plus « belles »: direction le congélateur De ces 3 classes, on peut alors distinguer 3 modes de conservations différents. La menthe séchée

Liste de plantes médicinales Liste de plantes, épices et condiments ayant des vertus médicinales, et recettes de quelques préparations basiques. Connues de nos ancêtres lorsque la médecine moderne n’existait pas, ces plantes, dont on oublie souvent les bienfaits, peuvent se révéler d’excellents remèdes alternatifs aux médicaments chimiques. Les infos présentées dans ce mémento sont ultra résumées, donc n’hésitez pas à vous renseigner davantage. Anis USAGE: Graines digestives, anti-gaz. À prendre comme digestif après les repas sous forme de graines (tradition en Inde). CULTURE: Extérieur, récolte en été / automne après la floraison, laisser sécher les récoltes quelques jours. Basilic USAGE: Digestif, anti-gaz, antioxydant, protège contre les maladies cardiovasculaires. CULTURE: Environnement ensoleillé et humide, sol riche. OBTENIR: Plants de basilic dans les jardineries. Bouleau OBTENIR: La sève de bouleau est prélevée sur l’arbre à environ 1 m de hauteur (au printemps, lors de la montée de la sève). Coquelicot Coriandre

Misère pourpre, Tradescantia pallida Misère pourpre, Tradescantia pallida Origine: Mexique Synonymes: Setcreasea purpurea Période de floraison: été Couleur des fleurs: rose Exposition: soleil Type de sol: terreau léger, riche en humus, bien drainé Acidité du sol: neutre Humidité du sol: normal Utilisation: pot, bac, jardinière, massif Hauteur: jusqu'à 20 cm, étalement jusqu'à 1,5 m Type de plante: rampante Type de végétation: vivace Type de feuillage: persistant Rusticité: 10°C, non rustique Plantation, rempotage: printemps Méthode de multiplication: bouturage à l'eau au printemps ou en été Taille: pas de taille Espèces, variétés intéressantes: Le genre comprend 65 espèces - Tradescantia pallida l'espèce type au feuillage pourpre Maladies et ravageurs: les pucerons La misère pourpre est une vivace rampante originaire de l'est du Mexique. La misère pourpre s'accommode d'un sol ingrat mais un sol riche et léger est préférable. Lire aussi Misère, Tradescantia fluminensis Misère, Tradescantia zebrina Nos partenaires marchands vous proposent

Planter les plantes aromatiques (Fiches conseils) Reconnues pour leurs qualités aromatiques et médicinales, ces herbes ont été adoptées par l’Homme depuis des millénaires. Chaque plante a son histoire, allant du basilic, plante Royale, à la lavande, qui parfume l'haleine pour recouvrir l’odeur de l’alcool, en passant par le safran, utilisé par Cléopâtre pour ses vertus cosmétiques et colorantes. Parmi les plantes aromatiques les plus connues, on peut citer pêle-mêle : l’aneth, l’anis, le basilic, la camomille, le cerfeuil, la ciboulette, la coriandre, l’estragon, le fenouil, le laurier, la lavande, la menthe, le persil, la pimprenelle, le réglisse, le safran, la sarriette, la sauge, le serpolet, le romarin et le thym.Vous pouvez cultiver différentes aromatiques dans un même contenant, tant soit peu que celles-ci aient les mêmes exigences de terre et d’arrosage. Les conditions de culture varient totalement d'une plante aromatique à l'autre, ce tableau vous aidera à vous y retrouver !

Cultiver le rosier de Banks - jardin relax Aussi connu sous le nom de « Rose de Lady Banks » pour rendre hommage au botaniste Joseph Banks qui l’a acquis vers les années 1800 en Chine, cet arbuste à floraison blanche et aux tiges sans épines est tout simplement une véritable merveille pour le jardin. Son introduction en Europe revient à William Kerr qui en a fait désormais le rosier le plus répandu dans la plupart des jardins contemporains. Le rosier de Banks ou Rosa Banksiae est en réalité un rosier à floraison non remontante. Sauvage à l’état naturel, ce rosier n’a pas été la création de l’homme contrairement à de nombreuses variétés de rosiers. C’est aussi un rosier grimpant avec une forte croissance et qui se distingue de ses semblables par l’absence d’épines de parts et d’autres de sa ramure. Conseils pratiques pour la culture Des températures douces en hiver et un ensoleillement optimal sont les deux clés d’une belle floraison en ce qui concerne la Rosa Banksiae. Techniques de multiplication Taille du rosier de Banks

Le bouturage : comment faire une bouture Le bouturage ou l'art de réussir une bouture. Si vous n'avez pas la chance d'avoir une boutique Le petit hydroculteur près de chez vous, vous allez devoir lire ceci. Faire une bouture, c'est facile : Définition - Le bouturage consiste à créer, à partir d'une portion de plante, un nouveau végétal semblable. La bouture en hydroponie ou aéroponie : La méthode hydroponique ou aéroponique de bouturage est le meilleur moyen d'obtenir une plante aux propriétés exceptionnelles. - un câble chauffant (facultatif) - un verre d'eau (osmosée si possible) - des paniers de bouturage et de croissance - des billes d'argile - une lame de rasoir et des ciseaux propre - de l'hormone de bouturage clonex - une lampe horticole adaptée - d'une bouturette Voici comment procéder : - Tout d'abord, il est nécessaire que vous stérilisiez les billes d'argile après les avoir rincé. - Coupez ensuite l'extrémité d'une branche d'une plante femelle que vous aurez préalablement sélectionné. Méthode classique : Quand bouturer :

Ail, échalotes, salades radis : les plantations et semis de printemps Avec la fin des grands froids et malgré quelques gelées matinales, les plantations et les semis de printemps peuvent commencer au potager. Cela vaut particulièrement pour l’ail, les échalotes, les laitues et les radis. Ces semis sont très faciles à réaliser, y compris pour les jardiniers débutants. Le respect de quelques règles de base et de petites astuces peut vous y aider. Potager du jardin de Greignac dans le Limousin (photo Vavou) 1 – Ail, échalotes et oignons, des valeurs sûres Le début du printemps (février-mars) est l’époque idéale pour planter les caïeux d’ail rose et disposer ainsi d'une récolte en juillet-août. Si votre sol est sableux, l’ail ne poussera pas très bien. A partir du 15 février, vous pouvez aussi mettre en place les bulbilles d’oignon ‘Jaune de Mulhouse’ pour récolter de très gros oignons en juillet. Oignons blancs chez Biaugerme à Montpezat d'Agenais (47), (Photo Vavou) 2 – Les laitues, une large gamme de variété possibles 3 – Les radis, faciles à réussir

Les premiers semis en intérieur 20EmailShare Hier (le 8 février), c’était jour de semis ! En effet, la lune permettait de semer les légumes fruits et j’en ai profité pour faire mes semis d’aubergines, poivrons, piments et physalis. Même si cette année ce ne sont pas les premiers semis (je vous l’avais dit, j’ai semé les fèves en retard), ceux là me tiennent particulièrement à coeur. Dans un cycle normal et avec une culture extérieure, il faudrait attendre au moins le mois de mars pour semer ces légumes. Le semis en image Avant de commencer, j’ai donc ressorti mon matériel à semis, à savoir : Un plateau : bah oui, je suis frileux alors je fais mes semis en intérieur, mais je suis aussi un peu fainéant et je préfère éviter d’avoir à laver toute la maison après avoir semé mes légumes Des godets : j’utilise des gobelets en plastique, ils ont une taille bien adaptée je trouve et sont très peu chers. Ensuite, on met enfin les mains dans la terre !

Related: