background preloader

LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE

Facebook Twitter

Un remède contre Parkinson - Europe1.fr - Europe 1 sante. Une deuxième vie pour les cellules issues d'une grossesse ectopique. On parle d'une grossesse ectopique lorsqu’un embryon s’installe dans la trompe de Fallope plutôt que dans l’utérus maternel.

Une deuxième vie pour les cellules issues d'une grossesse ectopique

Lors de cette erreur de parcours, potentiellement dangereuse pour la mère, il n’est pas possible de sauver l’embryon et on doit donc interrompre la grossesse. Des chercheurs auraient toutefois découvert une utilité pour les cellules ainsi sacrifiées : le traitement des maladies dégénératives. Cliquer sur la photo pour agrandir Maladie de Parkinson : Maladie dégénérative causée par le mauvais fonctionnement ou la perte de certaines neurones dans la substantia nigria (localisée dans les noyaux basaux du cerveau) et caractérisée par des tremblements persistants, une démarche inclinée vers l’avant, un pas traînant, une expression figée du visage et une difficulté à amorcer les mouvements. Cellule souche : Cellule sans spécialisation pouvant, dans les bonnes conditions, engendrer d'autres cellules spécialisées du corps.

Pourra-t-on bientôt guérir la maladie de Parkinson ? Lignes directrices canadiennes sur la maladie de Parkinson. La maladie de Parkinson est une maladie neurodégénérative complexe caractérisée de la lenteur à exécuter des mouvements, de la rigidité, des tremblements et de l’instabilité posturale.

Lignes directrices canadiennes sur la maladie de Parkinson

Les symptômes neuropsychiatriques sont également fréquents, parfois ils se manifestent avant les symptômes moteurs. Ils comprennent la dépression, la démence et la psychose. Les symptômes peuvent varier considérablement d'un patient à l’autre. L’objectif des Lignes directrices canadiennes sur la maladie de Parkinson est d'améliorer les soins pour tous les Canadiens qui en sont atteints. Ces lignes : sont fondées sur les meilleures données probantes publiées;font appel à un consensus expert, en absence de preuve;procurent des conseils pratiques cliniques;prennent compte du choix et de la décision éclairée du patient;conviennent au système canadien de soins de santé. Qr fre.

Www.medicalistes.org/spip/IMG/pdf/Depression_et_MP.pdf. Maladie de Parkinson - Evolution. Domain Therapeutics accorde à Prexton Therapeutics une option exclusive de licence et de développement de composés mGluR4 PAMs pour la maladie de Parkinson. Strasbourg (France), le 22 janvier 2013 - Domain Therapeutics annonce aujourd’hui la signature d’un accord d’option exclusive de licence à Prexton Therapeutics (Genève – Suisse) pour le développement de modulateurs allostériques positifs (PAMs) du récepteur métabotropique au glutamate 4 (mGluR4) pour la maladie de Parkinson.

Domain Therapeutics accorde à Prexton Therapeutics une option exclusive de licence et de développement de composés mGluR4 PAMs pour la maladie de Parkinson

Strasbourg (France), le 22 janvier 2013 - Domain Therapeutics annonce aujourd’hui la signature d’un accord d’option exclusive de licence à Prexton Therapeutics (Genève – Suisse) pour le développement de modulateurs allostériques positifs (PAMs) du récepteur métabotropique au glutamate 4 (mGluR4) pour la maladie de Parkinson. La série chimique correspondante a été initialement développée dans le cadre d’un contrat de licence et de collaboration conclu entre Domain et Merck Serono, une division de Merck, (Darmstadt – Allemagne) en janvier 2011. Lucie Nguyen ANDREW LLOYD & Le lien entre la maladie de Parkinson et les pesticides officiellement reconnu. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Angela Bolis C'est un pas de plus vers la reconnaissance des maladies professionnelles des agriculteurs.

Le lien entre la maladie de Parkinson et les pesticides officiellement reconnu

Lundi 7 mai, est entré en vigueur un décret qui reconnaît la maladie de Parkinson comme maladie professionnelle et établit explicitement un lien de causalité entre cette pathologie – seconde maladie neurodégénérative en France après Alzheimer – et l'usage des pesticides. Un pas de plus car, dans ce domaine où règnait jusqu'ici la loi du silence, la prise de conscience des effets des produits phytosanitaires sur la santé des agriculteurs commence seulement à émerger.

Et à porter ses fruits. L'optogénétique: le rayon magique. C’est une guerre des étoiles d’un genre inédit qui se déroule dans la galaxie lointaine de l’infiniment petit, notre cerveau.

L'optogénétique: le rayon magique

Un épisode prometteur où les chercheurs ont le fol espoir de maîtriser enfin la marche des neurones. Leur nouvelle arme est le faisceau lumineux. Ils l’ont testé pour la première fois sur la souris. Assis sur ses pattes arrière, le rongeur ­explore, en de petits mouvements saccadés du museau, le bac en plastique dans lequel il a été posé. De son crâne part une fibre optique à peine visible. La saga commence au bord d’une mare, il y a une vingtaine ­d’années, avec la découverte, par un biologiste allemand, d’une petite algue verte.

Pour manipuler les neurones, on connaissait la technique, moins douce, des stimulations électriques. «Nous sommes sûrs d'agir sur les bons neurones sans toucher aux autres» Mais l’ambition de l’optogénétique n’est pas de téléguider les ­animaux comme des jouets. «L'optogénétique permet de valider nos hypothèses sur le cerveau»