background preloader

Mooc scientifique

Facebook Twitter

Page. Page. Page. The potential social, economic and environmental benefits of MOOCs: operational and historical comparisons with a massive ‘closed online’ course. Mass-pedagogy-preprint.pdf. Microsoft Word - FinalVERSION.docx - mechmooc_ponti.pdf. HEA_Edinburgh_MOOC_WEB_240314_1.pdf. MOOC-Research-InitiativeRolheiser9167-May-Report-.pdf. C9151_COMER_MOOCResearchInitiativeComer_Canelas9151.pdf. The maturing of the MOOC: literature review of massive open online courses and other forms of online distance learning - 13-1173-maturing-of-the-mooc.pdf. ELI7097.pdf. Promises-of-Online-Higher-Ed-Access2.pdf. Les étudiants préfèrent Facebook. 1Il s’agit d’une étude sur les usages des TIC menée il y a plus d’un an auprès de 15 020 étudiants et 2 640 enseignants de 12 universités québécoises1, qui révèle des informations surprenantes sur les modalités d’apprentissage des étudiants, par exemple, le fait que 53 % d’entre eux étudient moins que le temps suggéré par les enseignants, soit trois heures par semaine, et que, malgré cela, les deux tiers des étudiants jugent très efficaces leurs stratégies de préparation aux évaluations.

Les étudiants préfèrent Facebook

Adeptes des applications d’échange et de partage, ils connaissent moins les applications « utilitaires » du web2, mais ont en majorité une appréciation positive de l’utilisation des TIC dans leurs tâches scolaires. Toutefois, leur appréciation des cours ne repose pas tant sur ces technologies que sur : 2La surprise est cependant ailleurs. 3S’agit-il de préjugés ? 5Il faut pourtant prendre la mesure de cette « explosion de la formation à distance ». Panoramique MOOC. 1Les réflexions qui suivent s'appuient sur le panorama détaillé établi par l'auteur, consultable à : 2Selon le New York Times, 2012 fut « The Year of the MOOC ». 2013 aura été tout autant l’année des MOOC, ces cours en ligne ouverts et massifs.

Panoramique MOOC

Il fallait sans doute que Distances et Médiation des Savoirs y consacre son attention, alors que la France et d’autres pays européens se lancent dans l’aventure de cette « déferlante des MOOC », selon l’image audacieuse du Nouvel Économiste. 3Cette brochette de textes en propose une visite méditative sur le mode des Tableaux d’une exposition. À l’origine, la conjonction de l’article de Matthieu Cisel dans le Huffington Post du 8 octobre 2013, ainsi que des premiers commentaires de Jacques Rodet dans le blog de t@d du 19 octobre.

MOOC : en attendant l’innovation. 1Depuis 2012, le débat public sur les questions d’éducation dans le supérieur a été capté par un buzz phénoménal qui a fini par persuader tous les décideurs et le public qu’une innovation radicale bouleversait le paysage éducatif mondial, les MOOC, c’est-à-dire ces enseignements en ligne offerts par des sociétés privées issues d’universités réputées comme Stanford ( Coursera et Udacity) capables d’attirer 150000 étudiants (le cours de S.

MOOC : en attendant l’innovation

Thrun fondateur de Udacity). Il fallait donc suivre, rattraper notre retard, comme toujours et dès lors copier en Europe ce qui existait aux USA sous peine de vie ou de mort. MOOC : hypothèses sur l’engouement pour un objet mal identifié. 1Plusieurs articles courts dans DMS (Charlier, 2014 ; Depover, 2014 ; Guillemet, 2014), un article de Sir John Daniel (2012), un autre de Pierre Mœglin (2014), une chronique de Bruillard et Cisel (2012) dans la revue Sticef ont déjà jeté une certaine lumière, d’un point de vue francophone, sur le phénomène (ou « l’épiphénomène », selon Mœglin) des MOOC.

MOOC : hypothèses sur l’engouement pour un objet mal identifié

Il s’agit ici, après une discussion sur ce qui a déjà été écrit sur le sujet, de s’interroger sur l’engouement indéniable que les MOOC ont suscité et continuent apparemment de susciter dans l’enseignement supérieur français, alors qu’on assisterait plutôt à un reflux du côté américain. 2Nous nous positionnons surtout au niveau « micro » de la pédagogie, mais ne nous interdisons pas de croiser ce niveau avec la question plus « méso » du modèle financier ou plus largement de la probabilité que tel ou tel type de MOOC puisse perdurer sur le moyen terme.

Caractéristiques essentielles des MOOC 1 cMOOC, xMOOC et théories pédagogiques 15. Les MOOC : une innovation à analyser. Les utilisateurs des MOOC : quel regard ? 1Les discours les plus visibles sur les MOOC, qu’ils soient zélateurs ou critiques, sont produits par ceux qui sont en charge des formations.

Les utilisateurs des MOOC : quel regard ?

Comme l’a regretté Patrick Guillemet dans sa contribution (Panoramique MOOC. Premières réflexions), il y a encore un manque criant d’informations quant aux conditions concrètes dans lesquelles les apprenants participent aux formations, et dans la manière dont ils arrivent à concilier le travail, les études et la vie familiale. Cette lacune commence à être partiellement comblée, par des témoignages d’apprenants, des discussions dans des forums, mais aussi des recherches menées auprès de différents participants.

Ainsi, une série d’entretiens a été conduite par Isabelle Quentin et Mehdi Khaneboubi. Revue Sticef.org. Marilyne ROSSELLE (MIS-UPJV) RÉSUMÉ : Cette rubrique présente les observations recueillies dans le cadre du suivi de deux cours MOOC (Massive Open Online Courses) : Gamification et Writing in the Sciences.

Revue Sticef.org

Ces observations nous permettent d’apprécier ces dispositifs lorsqu’ils sont utilisés par un étudiant autonome dans ses apprentissages. Elles soulèvent aussi de nombreuses questions de recherche. Revue Sticef.org. Matthieu Cisel (STEF, Cachan), Éric Bruillard (STEF, Cachan) RÉSUMÉ : Cette chronique retrace les grandes étapes de l’histoire des MOOC, ou Massive Open Online Courses, depuis l’apparition du MIT OpenCourseWare jusqu’à janvier 2013, en se focalisant sur les plates-formes américaines (Coursera, edX et Udacity).

Revue Sticef.org

Entretien avec Jean-François Bourdet et Nicolas Postec, sur l'évolution et la gestion des formations à distance. 1Le président de la FIED, Pierre Jarrault, s’est entretenu avec Jean-François Bourdet (Centre de recherche en éducation de Nantes – Pole innovation en éducation de l’université du Maine) et Nicolas Postec (Pole de ressources numériques de l’université du Maine) pour évoquer leur expérience à l’université du Maine.

Entretien avec Jean-François Bourdet et Nicolas Postec, sur l'évolution et la gestion des formations à distance

Entre les premières offres d’enseignement à distance en 2000 et aujourd’hui, entre FOAD et MOOC, ingénierie, évaluation, économie, modes d’apprentissage, compétences, etc. ne cessent d’évoluer. Pourriez-vous nous rappeler vos implications, à l’un et à l’autre dans le domaine de la formation à distance ? Nicolas Postec : En tant qu’ingénieur de recherche, je suis directeur du Pôle de ressources numériques (PRN) de l’université du Maine chargé de la diffusion des usages du numérique pour l’enseignement et responsable du développement de la formation à distance à l’université.

Les MOOC changeront-ils le rôle des universités ? 1À propos de l’usage des MOOC, Bernadette Charlier pose deux questions de fond.

Les MOOC changeront-ils le rôle des universités ?

Comment améliorer le fonctionnement des universités tout en garantissant un enseignement de qualité ? Quels modèles économiques et pédagogiques pour les MOOC ? 1En matière de formation à distance, le modèle économique le plus souvent retenu est celui des économies d’échelles.

Quels modèles économiques et pédagogiques pour les MOOC ?

Exprimé simplement, il s’agit de réduire les coûts par étudiant en tirant parti du fait que, dans une formation à distance les coûts fixes sont habituellement élevés alors que les coûts variables sont généralement réduits. En fonction de cette structure de coûts, il est possible de réduire les coûts fixes par étudiant en répartissant ceux-ci entre un grand nombre d’étudiants, ce qui justifie l’ambition affichée par ce type de formation de viser le grand nombre pour offrir aux apprenants une formation à prix réduit. Moocdraft2 - MOOC_Final.pdf. All MOOCs, All The Time.