background preloader

Linux - formation

Facebook Twitter

Tutoriel:tout_savoir_sur_les_modules_linux. Présentation Un module est un morceau de code permettant d'ajouter des fonctionnalités au noyau : pilotes de périphériques matériels, protocoles réseaux, etc… Il peut être chargé dynamiquement sans avoir besoin de recompiler le noyau (avec la commande insmod ou modprobe) ou de redémarrer le système.

tutoriel:tout_savoir_sur_les_modules_linux

Les modules sont exécutés dans l'espace mémoire du noyau : Ils possèdent le contrôle total de la machine Ils peuvent détourner ou créer un appel système Un petit schéma pour mieux comprendre : Gestion des modules Lister les modules actifs On peut connaître tous les modules actifs en tapant lsmod dans un terminal (ajouter "| more" pour afficher page par page) : $ lsmod | more Module Size Used by rt2500 176612 1 ppdev 9220 0 speedstep_lib 4484 0 cpufreq_userspace 4696 0 cpufreq_stats 5636 0 freq_table 4740 1 cpufreq_stats ....more... Linux et les modules. POSIX. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

POSIX

POSIX est une famille de normes techniques définie depuis 1988 par l'Institute of Electrical and Electronics Engineers (IEEE), et formellement désignée par IEEE 1003. Ces normes ont émergé d'un projet de standardisation des interfaces de programmation des logiciels destinés à fonctionner sur les variantes du système d'exploitation UNIX. Le terme POSIX a été suggéré par Richard Stallman, qui faisait partie du comité qui écrivit la première version de la norme. Noyau Linux. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Noyau Linux

Couches de fonctions du Noyau Linux Le noyau est le cœur du système, c'est lui qui s'occupe de fournir aux logiciels une interface pour utiliser le matériel. Le noyau Linux a été créé en 1991 par Linus Torvalds pour les compatibles PC construits sur l'architecture processeur x86. Depuis, il a été porté sur nombre d'architectures dont m68k, PowerPC, StrongARM, Alpha, SPARC, MIPS, etc.

Il s'utilise dans une très large gamme de matériel, des systèmes embarqués aux superordinateurs, en passant par les ordinateurs personnels. Ses caractéristiques principales sont d'être multitâche et multi-utilisateur. GNU C Library. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

GNU C Library

GNU C Library Caractéristiques[modifier | modifier le code] libc6[modifier | modifier le code] La version 2 de la glibc est connue des utilisateurs de linux sous le nom libc6, car elle remplace l'ancienne bibliothèque C de Linux, qui était elle même un fork d'une version antérieure de la glibc dont les versions allaient de 2 à 5. Ce nom est moins courant aujourd'hui, cependant dans les systèmes Linux elle est toujours appelée libc.so.6, et certains mainteneurs de paquets l'appellent encore libc6 (surtout ceux suivant la convention selon laquelle un nouveau nom doit correspondre à un nouveau paquet).

Bibliothèque standard de C. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Bibliothèque standard de C

Architecture[modifier | modifier le code] Sous Linux, c'est généralement la bibliothèque glibc qui est utilisée ; sous Windows, c'est généralement la bibliothèque standard de Visual C++, dénommée MSVCR*.dll, car elle est disponible indépendamment du compilateur C utilisé. Comme les compilateurs C offrent souvent plus de fonctionnalités que celles spécifiées par les normes C ISO et POSIX, une bibliothèque standard fournie avec un compilateur spécifique est peu compatible avec les bibliothèques standards des autres compilateurs pour les fonctions qui ne sont pas normalisées.

L'expérience a montré que la plus grande partie de la bibliothèque standard C a été bien conçue[1]. Quelques parties avec le recul apparaissent cependant comme des erreurs[2]. Librairie libc. Monter un périphérique. Si vous souhaitez accéder à un périphérique de stockage (disque CD-ROM, clé USB, partition de disque dur...) il est recommandé de lire au préalable le partitionnement.

Monter un périphérique

Ce tutoriel rappelle notamment ce qu'est un système de fichiers, un device etc. Si vous utilisez une interface graphique comme KDE ou gnome, une interface graphique permet de gérer facilement les périphériques sous réserve que /etc/fstab soit bien configuré. Pour modifier ce fichier de configuration /etc/fstab il faut des droits root. Pour plus de détails sur la marche à suivre, vous pouvez consulter le tutoriel sur le mode texte et le tutoriel sur nano. Sous Windows, la provenance (disque CD-ROM, partition de disque dur, partage réseau...) d'un fichier détermine dans quel lecteur il apparaîtra.

Sous Linux, aucune de ces contraintes n'existe. Configurer le boot loader (grub ou lilo) Lorsqu'une machine amorce sur un disque, celle-ci examine son MBR (Master Boot Record).

Configurer le boot loader (grub ou lilo)

Dans le MBR du disque peut figurer un boot loader. BusyBox. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

BusyBox

Accueil BusyBox BusyBox est un logiciel qui implémente un grand nombre des commandes standard sous Unix, à l'instar des GNU Core Utilities. Comme chaque fichier binaire exécutable pour Linux comporte plusieurs kilo-octets d'informations additionnelles, l'idée de combiner plus de deux cents programmes en un seul fichier exécutable permet de gagner une taille considérable. Distribué sous la licence GNU GPL version 2, BusyBox est un logiciel libre. Historique[modifier | modifier le code] Ce logiciel écrit initialement par Bruce Perens dès 1996 avait pour but de mettre un système complet et exécutable sur une seule disquette amorçable, afin de servir de système de dépannage / réparation et comme disquette d'installation de la distribution Debian. Les pilotes de périphériques. A chaque fois que vous achetez un nouveau matériel (modem, imprimante, scanner, etc), vous vous assurez qu'il est bien fourni avec une disquette ou un CDROM contenant les pilotes ("drivers" en anglais) permettant de l'utiliser sous MS-Windows.

Les pilotes de périphériques