background preloader

Debian

Debian
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Debian (/de.bjan/) est une organisation communautaire et démocratique, dont le but est le développement de systèmes d'exploitation fondés exclusivement sur des logiciels libres. Chaque système, lui-même nommé Debian, réunit autour d'un noyau de système d'exploitation de nombreux éléments pouvant être développés indépendamment les uns des autres, pour plusieurs architectures matérielles. On assimile généralement ces systèmes d'exploitation au système Debian GNU/Linux, la distribution GNU/Linux de Debian, car jusqu'en 2009 c'était la seule branche parfaitement fonctionnelle. Debian est utilisée comme base de nombreuses autres distributions comme Knoppix ou Ubuntu qui rencontrent un grand succès. Fin 2005, la distribution Debian a été retenue par la ville de Munich pour équiper les quelque 14 000 ordinateurs de type PC qui formaient alors son parc informatique[5]. Caractéristiques de la philosophie Debian[modifier | modifier le code] Brian C.

Ubuntu Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Ubuntu (prononciation [u.bun.tu], « ou-boun-tou » en français) est un système d’exploitation libre[6] commandité par la société Canonical et une marque déposée par cette même société. Fondé sur la distribution Linux Debian, ce système d'exploitation est constitué de logiciels libres[7], et est disponible gratuitement, y compris pour les entreprises, selon un principe lié à la philosophie affichée du projet. On estime en 2011 qu'il y a plus de 25 millions d'utilisateurs des différentes versions pour ordinateurs[8]. Concept[modifier | modifier le code] À l'instar de la distribution GNU qui repose sur le projet GNU, Ubuntu, qui utilise cette base, est organisé autour de buts à atteindre qui ne qualifient pas nécessairement les distributions produites. Philosophie[modifier | modifier le code] Nelson Mandela explique une part de ce que signifie ubuntu dans une vidéo qui a été incluse dans certaines versions de la distribution. Mark Shuttleworth.

Le système d'exploitation universel Photo de groupe de la DebConf 19 Mini DebConf Hambourg 2018 Copie d'écran de l'installateur Calamares Debian is like a Swiss Army Knife People have fun with Debian Debian - Wikipedia en Debian (/ˈdɛbiən/) is an operating system composed of free software mostly carrying the GNU General Public License.[7] The operating system is developed by an internet collaboration of volunteers aligned with The Debian Project. Debian systems can use either the Linux kernel (known as the Debian GNU/Linux distribution), the FreeBSD kernel (known as the Debian GNU/kFreeBSD distribution) or, more recently, the GNU Hurd kernel (more precisely, the GNU Mach microkernel and its servers; known as the Debian GNU/Hurd distribution).[8] The vital role the Debian project plays in free software is demonstrated by its advancement of development and security patches relating to its strong participation in CVE compatibility efforts.[15] Features[edit] Graphical version of the Debian Installer (available since Etch) Debian GNU/Linux console login and welcome message The Debian project released a new kernel as of Wheezy's release date: the Debian GNU/kFreeBSD kernel. Desktop environments[edit] Blends[edit]

Comprendre l'ordinateur - C'est quoi Linux ? Linux Linux est un système d'exploitation, tout comme Windows ou MacOS X. Il permet de travailler comme on le ferait sous Windows. Mais il fonctionne différemment. Certains voient encore Linux comme un horrible système plein de commandes compliquées. On a l'habitude de dire que Linux est un système d'exploitation. Le noyau s'occupe des basses besognes: la gestion de la mémoire, l'accès aux périphériques (disque dur, lecteur de CD-Rom, clavier, souris, carte graphique...), la gestion du réseau, le partage du temps microprocesseur entre les programmes (multi-tâche), etc. Contrairement à Windows dont l'interface graphique vous est imposée, il existe différentes interfaces graphiques sous Linux, les principales étant Gnome, KDE et XFCE. GNU/Linux GNU est un projet qui a apporté des tas d'utilitaires au noyau Linux, tel que le fameux compilateur gcc, et les milliers d'utilitaires (tar, tail, man, bash...). Les distributions Quelle différence entre ces distributions ? Laquelle choisir ? Liens

Kubuntu Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Depuis avril 2004, Kubuntu était un projet officiel sponsorisé par la société Canonical Ltd.. Depuis avril 2012, Canonical ne supporte plus ce projet[1]. La société allemande Blue Systems GmbH endosse depuis lors le rôle de sponsor principal. Nom[modifier | modifier le code] Historique des versions[modifier | modifier le code] CD de Kubuntu 8.04 LTS Hardy Heron DVD de Kubuntu 6.10 Edgy Eft Autre CD de Kubuntu 8.04 LTS Hardy Heron Kubuntu 9.04, démontrant quelques-unes de ses capacités d'effets 3D. La version 6.06 LTS (au nom de code Dapper Drake), est sortie le , au lieu du , comme initialement prévu. La version baptisée Feisty Fawn, est sortie le . La version baptisée Gutsy Gibbon, est sortie le . La version baptisée Hardy Heron, confrontée au dilemme de la sortie récente et très attendue de KDE 4.0, est sortie le en deux versions : l'une avec KDE 3.5.9 ; l'autre en mode expérimental avec KDE 4.0.3. La version baptisée Lucid Lynx est sortie le .

Planet Debian-FR Debian - Distrowatch Last Update: 2016-02-03 06:20 UTC The Debian Project is an association of individuals who have made common cause to create a free operating system. This operating system is called Debian. Debian systems currently use the Linux kernel. Popularity (hits per day): 12 months: 2 (1,885), 6 months: 2 (2,084), 3 months: 2 (2,059), 4 weeks: 2 (2,353), 1 week: 2 (2,334) Résolution des noms avec resolvconf sous Linux Debian But de ce document En fonction du type de connexion utilisé, il est parfois nécessaire de faire appel à différents serveurs de noms (DNS). Par exemple, lors d’une connexion à son lieu de travail, il faut utiliser le serveur DNS de son réseau, mais lors d’une connexion à internet, il faut utiliser les serveurs DNS de son fournisseur d’accès. Rappel sur l’utilité du fichier « /etc/resolv.conf » Ce fichier permet d’indiquer le ou les domaines de recherche et les différents serveurs DNS à utiliser. Par exemple, dans un réseau local, nous pourrions avoir un serveur DNS à l’adresse 192.168.0.1 chargé de gérer le domaine « mon-domaine.local ». nameserver 192.168.0.1 nameserver 212.27.53.252 nameserver 212.27.52.252 search mon-domaine.local La première ligne indique l’adresse du serveur DNS du réseau local. La dernière ligne permet d’indiquer le nom du domaine géré par le serveur DNS local. Présentation et installation de resolvconf # aptitude install resolvconf # ifdown eth0 # ifup eth0 Exemple : ou :

Lubuntu Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Lubuntu est un projet de distribution GNU/Linux visant à produire une version dérivée d'Ubuntu, plus légère, plus économe en ressources matérielles, et moins consommatrice en énergie. Pour y parvenir, Lubuntu utilise l'environnement de bureau LXDE. Description[modifier | modifier le code] Le , l'annonce de l'intégration de Lubuntu dans l'écosystème Ubuntu est faite lors d'une session de l'UDS 2011[1]. Exigences du système[modifier | modifier le code] Il est recommandé d'avoir au minimum 128 Mio de mémoire vive pour utiliser Lubuntu 11.04[3]. Comparatif[modifier | modifier le code] À titre de comparaison, la quantité de mémoire vive utilisée par chaque système en version 13.04 : Ubuntu : 320 Mo ;Kubuntu : 276 Mo ;Xubuntu : 160 Mo ;Lubuntu : 103 Mo[7]. Logiciels installés par défaut[8][modifier | modifier le code] Historique de versions[modifier | modifier le code] Annexes[modifier | modifier le code] Sur les autres projets Wikimedia :

Debian-Facile Planet Debian - Aggregation of blogs of a number of Debian developers Syslog Historique[modifier | modifier le code] Syslog a été développé dans les années 1980 par Eric Allman dans le cadre du projet Sendmail[5], et n'était initialement prévue que pour Sendmail. Il s'est avéré si utile que d'autres applications ont commencé à l'utiliser. Syslog est depuis devenu la solution de journalisation standard sur les systèmes Unix et Linux[6], il y a également une variété d'implémentations syslog sur d'autres systèmes d'exploitation (Windows notamment[7]) et est généralement trouvé dans les périphériques réseau tels que les commutateurs ou routeurs. Le protocole Syslog[modifier | modifier le code] Présentation générale[modifier | modifier le code] L'intérêt de Syslog est donc de centraliser les journaux d'événements, permettant de repérer plus rapidement et efficacement les défaillances d'ordinateurs présents sur un réseau. Il existe aussi un logiciel appelé Syslog, qui est responsable de la prise en charge des fichiers de journalisation du système. exemple : GNU inetutils

Related: