background preloader

L’arborescence des fichiers ... - Linux premiers pas

L’arborescence des fichiers ... - Linux premiers pas
Difficulté de l’article : 1/5 (un peu long, ne pas se prendre la tête avec ça d’emblée, peut servir de liste de référence en cas de recherche) Il y a quelque temps, la Mandrake 9.1 fraîchement installée, lorsque j’ai ouvert Konqueror pour la première fois, j’ai découvert que l’installation de Linux avait créé une flopée de catalogues et de fichiers. Apparemment seul, le « /home » était réservé aux utilisateurs que j’avais définis... Avec un profil utilisateur, j’ai traîné mon Konqueror partout et me suis aperçu qu’il y avait une foultitude de fichiers certains cachés [1], que d’autres ne m’étaient pas accessibles, que nombre d’entre eux semblaient être des fichiers de paramétrage (lisibles), que... J’ai donc tenté de comprendre comment tout ça était organisé et pourquoi cela l’était ainsi. Je vous fais donc part de mes recherches, de débutant Linux... Sur mon PC Linux, il y a donc /bin Contient un ensemble de fichiers exécutables représentant les commandes que l’on peut adresser au système. Related:  Débutant linuxLinux -2-

à trier... ou trouver vraiment pour débutant ! Les commandes fondamentales de Linux - Linux France [modifier] Contributions et remerciements Nat Makarevitch pour ses nombreuses critiques et corrections, Thomas Ortega pour ses bienveillantes remarques et la remise en forme HTML du document, Kim Ashue pour sa relecture, Philibert de Mercey pour son aide à la mise en page. L'objectif de ce document est d'enseigner les commandes fondamentales de Linux (et donc d'Unix). [modifier] Objectifs Nous explorerons ce qu'offre le shell le plus utilisé sous Linux, donc une partie de ce que peut faire un utilisateur capable de diriger la machine en créant des lignes de commandes plutôt qu'en se contentant d'un cliquodrôme. [modifier] Manœuvres préliminaires Pour apprendre il faut pratiquer, donc disposer d'une machine fonctionnant sous Linux qui n'est pas sérieusement exploitée. Si vous en avez déjà une négligez la présente section (passez à la suivante). [modifier] Émulateur Un émulateur animant Linux sous votre navigateur web est le moyen le plus simple de commencer. [modifier] Live shutdown -r now

apt-get install : installer un paquet Pour ma part, j'aime beaucoup le jeu lbreakout2 (figure suivante). Je vous propose donc de le télécharger, ce qui se fait très simplement (toujours en tant que root, rajoutez un sudo devant la commande si vous n'êtes pas déjà root) : apt-get install lbreakout2 La commande apt-get install attend que vous lui donniez le nom du paquet à installer. Essayons donc d'installer lbreakout2 : root@mateo21-desktop:~# apt-get install lbreakout2 Lecture des listes de paquets... Il s'en est passé des choses, dites donc ! Comme vous pouvez le voir, au début apt-get a vérifié si le paquet existait et les dépendances dont il avait besoin. Souhaitez-vous continuer [O/n] ? Répondez par un « O » majuscule (comme « Oui ») et tapez Entrée pour que l'installation se poursuive. C'est alors que la magie d'apt-get opère : le programme va aller télécharger tout seul le paquet sur le dépôt ainsi que toutes les dépendances dont il a besoin et que nous n'avons pas. Vérifiez par vous-mêmes. C'est bon, vous pouvez jouer !

Linuxtricks : Bienvenue sur Linuxtricks Je suis un utilisateur habituel de Mandriva Linux depuis sa version 2008. En 2011, un fork de Mandriva est né : Mageia. J'ai donc naturellement utilisé Mageia par la suite. Je suis à l'aise aussi bien avec la ligne de commande, qu'avec l'interface graphique. Je n'hésite pas à partager mon savoir et aider les nouveaux utilisateurs. Lorsque j'en ai l'occasion, je passe un peu de temps pour chasser les bugs de la distribution Mageia, et aussi faire des packages RPM non officiellement. Curieux, je teste aussi d'autres distributions Linux telles Ubuntu, OpenSuse, Fedora, Calculate Linux, Gentoo, Linux Mint, CentOS, Debian pour les plus connues... afin d'ouvrir les yeux sur ce qui se fait ailleurs, dans le monde du libre. J'aime le système d'exploitation GNU/Linux, sa liberté, sa flexibilité, son choix de logiciel et sa grande personnalisation. Vous pouvez me contacter par le biais du site, via l'icône "Contact" dans la barre de menus supérieure.

Rédaction et contenu cahier des charges projet internet | 123presta Introduction Avant toutes réflexions sur le cahier des charges, comment le rédiger ? Je ne possède pas de modèles ? ou encore je ne connais rien aux technologies Internet, je crois qu'il faut d'abord connaître le processus de travail lorsque l'on a un projet TIC. Etape 1 : l'analyse des besoins / Diagnostic d'entreprise => Cahier des charges Etape 2 : recherche des fournisseurs compétents / consultation de plusieurs entreprises Etape 3 : élaborer une grille d'analyse pour étudier les propositions Etape 4 : rencontrer les entreprises sélectionnées (entre 3 et 5 entreprises) Etape 5 : choix du prestataire / signature du contrat / définition du planning Etape 6 : suivi du projet / Points d'étapes / Évaluation de la mission Définition d'un cahier des charges Web : Le cahier des charges est le premier document contractuel d'un projet Web, il sert principalement à formaliser les besoins et les exigences de l'entreprise. Le cahier des charges est avant tout :

comprendre davantage Unix: Les principales commandes Obtenir l'aide mémoire Unix au format pdf Consulter le manuel man [n] commande Visualisation à l'écran des informations concernant la commande spécifiée. Identifier les utilisateurs du système who fournit de informations sur l'ensemble des utilistaeurs qui sont actuellement connectés sur la station. who am i renvoie uniquement les informations relatives à l'utilisateur courant. whoami renvoit l'identificateur de l'utilisateur courant. id renvoie l'UID (user identifier), le GID (Groupe identifier) de l'utilisateur courant. Il ne faut pas confondre who am i (cas particulier de la commande who) et whoami. Changer de mot de passe Pour se connecter, il faut : un login (identificateur de l'utilisateur) assigné par votre administrateur système un password (mot de passe) propre à chaque utilisateur passwd Permet de définir et de controler son mot de passe. Afficher une chaine de caractères echo chaine affiche la chaine passée en paramètre . banner chaine Visualiser le contenu d'une répertoire ls [-FaRl] cd chemin

Les outils de gestion des paquets Résumons. Jusqu'ici, nous avons découvert trois nouveaux termes : paquet : c'est un programme « prêt à l'emploi », l'équivalent des programmes d'installation sous Windows en quelque sorte ;dépendance : un paquet peut avoir besoin de plusieurs autres paquets pour fonctionner, on dit qu'il a des dépendances ;dépôt : c'est le serveur sur lequel on va télécharger nos paquets. Je vous ai proposé de changer de dépôt mais sachez que ce n'est pas obligatoire, vous pouvez vous contenter de celui par défaut. Sous Ubuntu, on peut utiliser un programme graphique qui gère les paquets pour nous : nous avions justement découvert la logithèque Ubuntu au début de ce cours. Ici, nous nous intéressons aux manipulations en console. apt-get ;aptitude. Lequel des deux utiliser ? Après, c'est un peu une question d'habitude. Nous devons généralement suivre trois étapes pour télécharger un paquet : C'est très simple, vous allez voir.

tutoriel:configurer_le_clavier Cette page se propose de rassembler tout ce qui concerne la configuration du clavier depuis la sélection d'un agencement standard correspondant à votre langue jusqu'à la création d'un agencement adapté à un besoin très spécifique. Pour le cas d'utilisation le plus courant, l'agencement clavier est défini par l'utilisateur lors de l'installation d'Ubuntu. Souvent, une détection automatique, ou semi-automatique, du clavier a lieu et le programme d'installation se base sur cette détection et sur la langue choisie pour proposer à l'utilisateur le meilleur choix. Il se peut néanmoins que l'utilisateur ait, dans certains cas comme le travail dans plusieurs langues, envie de redéfinir son agencement de clavier, voire d'en ajouter un ou plusieurs, de manière à pouvoir passer rapidement de l'un à l'autre. Cette page ne traite pas de ce qui est relatif à l'utilisation du clavier, en particulier l'interprétation des caractères produits, qu'ils soient imprimables ou de contrôle. Définitivement

Michel Bauwens : « le peer-to-peer est l'idéologie des travailleurs de la connaissance » Michel Bauwens, théoricien du P2P Entretien réalisé à l'occasion des Rencontres du Mont-Blanc . We Demain : Pouvez vous, pour commencer, précisez ce que vous entendez par P2P ? On observe une mutualisation des lieux de travail, avec les espaces de co-working, les hackerspaces et les makerspaces, mais aussi du travail lui-même, avec les projets open-source. Ce travail en réseau est un antidote à l’individualisme dont souffrent les sociétés capitalistes. Wikispeed, une voiture aux meilleurs standards du marché, concue en pair-à-pair L'économie collaborative ne risque-elle pas d’être récupérée par les logiques marchandes du capitalisme actuel ? C’est une forme d’économie qui reconnaît le marchand mais le resoumet au bien commun. Dans une entreprise capitaliste classique le but est de faire le nécessaire pour gagner de l’argent. Dans l’open source on est dans l’abondance, dans la rémunération on est dans la rareté.

Les commandes fondamentales de Linux - Linux France Contributions et remerciements Nat Makarevitch pour ses nombreuses critiques et corrections, Thomas Ortega pour ses bienveillantes remarques et la remise en forme HTML du document, Kim Ashue pour sa relecture, Philibert de Mercey pour son aide à la mise en page, Fanthomas pour sa relecture. L'objectif de ce document est d'enseigner les commandes fondamentales de Linux (et donc d'Unix). Objectifs Nous explorerons ce qu'offre le shell le plus utilisé sous Linux, donc une partie de ce que peut faire un utilisateur capable de diriger la machine en créant des lignes de commandes plutôt qu'en se contentant d'un cliquodrôme. Manœuvres préliminaires Pour apprendre il faut pratiquer, donc disposer d'une machine fonctionnant sous Linux qui n'est pas sérieusement exploitée. Si vous en avez déjà une négligez la présente section (passez à la suivante). Chacune des sous-sections suivantes (Émulateur, Services Linux de Windows 10...) présente un moyen de disposer d'une machine sous Linux. Émulateur Live -m -t -r

Les dépôts Comme je vous l'ai dit un peu plus haut, tous les paquets sont regroupés au sein d'un même endroit appelé dépôt. Il s'agit d'un serveur qui propose tous les paquets qui existent (ou presque), ce qui simplifie grandement vos recherches. Sous Windows, les programmes sont éparpillés aux quatre coins du Net. Sous Linux, on a décidé de ne pas refaire la même erreur. La notion de dépôt L'endroit où tous les paquets se trouvent est appelé dépôt (repository en anglais). Si tout le monde va chercher ses paquets sur un même dépôt, ça ne risque pas d'engorger le pauvre serveur qui les distribue ? Bonne remarque, vous avez tout à fait raison. C'est pour cela qu'il existe en fait un grand nombre de dépôts. Schématiquement, je représenterais les dépôts comme sur la figure suivante. C'est donc à vous de choisir le dépôt que vous voulez utiliser. En France, par défaut, Ubuntu utilise le dépôt fr.archive.ubuntu.com. Si vous êtes chez Free, je vous recommande d'utiliser le dépôt de Free. Gérer ses dépôts

tutoriel:utilisation_avancee_du_clavier Cette page présente les principales possibilités d'utilisation du clavier pour accomplir un certain nombre de tâches telles que, par exemple, lancer une application par un raccourci clavier ou déplacer le pointeur grâce aux touches du clavier. Elle ne concerne pas la manière dont tel ou tel caractère est affecté à telle ou telle touche. Cet aspect relève de la configuration du clavier qui est traité dans la page « Configurer le clavier ». Configurer les options L'interface graphique pour la configuration du clavier offre de nombreuses options et c'est par là que vous devriez commencer. Il n'est ni possible ni souhaitable d'expliquer ici dans le détail toute la combinatoire des options possibles, mais sachez que vous pouvez, entre autres possibilités, y redéfinir: Configurer les raccourcis clavier La plupart des raccourcis clavier peuvent être configurés au moyen de l'interface graphique accessible depuis le menu Système → Préférences → Raccourcis clavier. Modifier un raccourci Au démarrage

Related: